Comparez cette dépèche de l’AFP – reprise par le journal catholique « La Croix » – avec l’article du « Times » de Londres. Clairement les « chrétiens » français n’ont pas la même lecture que les « néo-cons » britanniques…

[AFP 26/11/2007]

Le chef de l’Eglise anglicane, l’archevêque de Canterbury Rowan Williams, critique vivement les Etats-Unis pour leur politique étrangère « hégémonique », dans un entretien à un mensuel musulman britannique.

Interrogé sur l’implication des Etats-Unis dans tous les dossiers, l’archevêque a répondu: « Nous avons une seule puissance hégémonique dans le monde actuellement« .

« Elle n’essaie pas d’accumuler du territoire; elle essaie d’accumuler de l’influence et du contrôle. Cela ne fonctionne pas » et une telle politique est « pire que tout« , a déclaré Rowan Williams, dans l’édition de décembre du mensuel musulman britannique Emel à paraître jeudi.

« C’est une chose d’annexer un territoire et ensuite de dépenser de l’énergie et des moyens pour l’administrer et le normaliser. A tort ou à raison, c’est ce que l’Empire britannique a fait –en Inde par exemple« , a-t-il précisé.

« C’est autre chose d’y aller en partant du principe qu’une rapide intervention violente va en quelque sorte faire table rase et que vous pourrez passer à autre chose et que d’autres personnes remettront les choses en place –en Irak par exemple« , a poursuivi l’archevêque.

Selon lui, les Etats-Unis ont perdu leur position de supériorité depuis les attentats du 11 septembre 2001.

Pour regagner cette place, les Américains devraient mettre en place « un programme d’assistance généreux et intelligent aux sociétés qui ont été ravagées; limiter l’exploitation économique des territoires vaincus; retirer de leurs forces armées. Toutes ces choses aideraient« , a indiqué M. Williams.

Selon lui, « notre définition moderne occidentale de l’humanité ne fonctionne clairement pas très bien« , a-t-il estimé.

« Je suis très sceptique sur la détermination de l’identité des civilisations dans un schéma éternel où elles seraient appelées à s’affronter. Les civilisations se développent par le dialogue et cela fait partie de l’histoire entre musulmans et chrétiens« , a relevé l’archevêque.

Il a également condamné le « mur » érigé par Israël pour assurer sa sécurité. « Quelle que soit la justification avancée pour l’existence du mur, le coût humain est colossal« , a-t-il dit.  (NDL&I : sur l’usage des guillemets quand on parle du Mur de séparation de l’apartheid israélien, pratique qui s’est répandue dans les rédactions françaises sans que quiconque s’en offusque – voir l’article :  ISRAEL PALESTINE LES MOTS SONT IMPORTANTS)