[Grégoire Seither – IES News Service – 24/11/2007]

Le groupement indépendant d’analyse des médias U.S. « Center for Public Integrity » a publié la semaine dernière son deuxième rapport sur les entreprises profiteuses de guerre « Windfalls of War II ». Voici quelques unes des principales conclusions du rapport :

– Les contrats passés par le gouvernement U.S. pour la fourniture de biens et services en Irak et en Afghanistan ont plus que doublé en trois ans, passant de 11 milliards US$ en 2004 à plus de 25 milliards US$ en 2006. Pour les analystes du Centre,  « l’Irak est clairement la première source de dépenses contractuelles pour l’Administration U.S., engloutissant sept fois plus de moyens que l’Afghanistan. »

– Sur les 13 milliards US$ dépensés par le biais de contrats aux coûts associés (qui garantissent au prestataire  soit une participation fixe aux profits ou bien un pourcentage fixe des profits au délà du coût de revient), plus d’un tiers a été accordé par le biais de contrats simples, à prix fixes, qui n’encouragent en rien la maîtrise des coûts par le prestataire.

– L’ancienne filliale du groupe Halliburton, KBR Inc. est le principal sous-traitant en contrat avec les U.S., ayant engrangé pour 16 milliards US$ de contrats entre 2004 et 2006, près de neuf fois plus que le deuxième plus gros sous-traitant, DynCorp International. Toutefois le montant accordé à KBR est éclipsé par les 20.4 milliards US$ de contrats accordés à des « entités étrangères non-identifiables ».

http://www.publicintegrity.org/WOWII/