[Grégoire Seither – IES News Service – 19/11/2007]

A l’occasion d’une commission d’enquête sur l’Inspecteur Général du Département d’Etat U.S., Howard Krongard,  le député démocrate de Californie,  Henry Waxman avait dénoncé le fait que le Département d’Etat passait des marchés d’une valeur d’un milliard de dollars avec une entreprise privée qui compte parmi les membres de son conseil d’administration le propre frère de l’Inspecteur général, l’ancien directeur exécutif de la CIA A.B. “Buzzy” Krongard.

L’inspecteur général avait violemment nié, déclenchant une campagne d’opinion de la droite néo-con aux U.S. qui accusait le député Waxman de « salir » les membres de l’administration Bush. Interrogé par la commission d’évaluation, Krongard avait déclaré :

Laissez moi vous dire franchement, je ne suis pas au courant de la moindre position d’intérêt financier ou décisionnelle de mon frère en relation avec Blackwater. Cela n’a pas pu avoir la moindre influence sur mes décisions de passage de marché étant donné que ce n’est pas vrai. Et quand ces sales petites rumeurs ont commencé à courir, je lui ai clairement posé la question. Je ne pense pas que ce soit vrai qu’il est un membre du conseil de surveillance, contrairement à ce que vous affirmez.

Malheureusement, peu de temps après, Krongard a du faire marche arrière et confirmer que la « sale petite rumeur » était vraie :

KRONGARD: Je viens d’appeler mon frère et j’ai appris qu’il a assisté à la réunion du conseil de surveillance de Blackwater hier. Je n’étais pas au courant de cela et je voudrais que soit porté sur le compte rendu qu’à partir d’aujourd’hui je refuserais de traiter tout dossier en relation avec la société Blackwater.

WAXMAN: Je vois. Mais vous avez dit précédemment que vous aviez déjà interrogé votre frère à ce sujet et qu’il vous avait répondu qu’il ne siègeait pas au conseil de surveillance.

KRONGARD: Oui, mais cela remonte à six semaine, et je n’étais pas au courant — et cette réunion du conseil de surveillance a eu lieu hier, et je viens seulement d’apprendre par ce coup de fil qu’il y avait assisté.

Une des raisons pour laquelle une commission d’enquête a été diligentée contre l’inspecteur général Krongard est le fait qu’il avait bloqué une demande d’enquête du Congrès des U.S. sur une affaire de traffic d’armes par les employés de Blackwater. Les mercenaires faisaient entrer des armes sophistiquées en contrebande en Irak et “les vendaient sur le marché noir à des membres d’organisations terroristes qui s’en servaient pour attaquer les forces U.S.”.

Quand le Congrès a ouvert une enquête sur ces fait, en septembre dernier, le député Waxman avait révélé les tentatives de Krongard pour bloquer l’enquêted , produisant une note de service dans laquelle Krongard ordonne à ses agents de “cesser IMMEDIATEMENT” de coopérer avec les enquêteurs fédéraux.

Blackwater est sous contrat avec le Département d’Etat, qui lui a versé près de un milliard de dollars en contrats . L’Administration Bush est intervenue à plusieurs reprises pour aider Blackwater suite à massacre de 17 civils irakiens par les mercenaires. La secrétaire d’Etat Condoleeza Rice s’était spécialement déplacée à Bagdad pour obliger le gouvernement irakien à revenir sur sa décision d’expulser l’entreprise du pays. La Maison Blanche est même allée jusqu’à promettre l’impunité légale aux mercenaires de l’entreprise. Et moins de 3 semaines après le massacre, le Département d’Etat avait signé un nouveau contrat avec Blackwater d’une valeur de 92 millions de dollars.

Source : http://thinkprogress.org/2007/11/14/krongard-blacwater-brother/