[domaines info 5/11/2007]

Le sujet du WHOIS est de plus en plus chaud. Pour résumer, le match se joue entre les défenseurs de la propriété industrielle et les forces de l’ordre, qui considèrent le WHOIS comme un outil indispensable dans la lutte contre les abus et la cybercriminalité, et ceux qui veulent protéger les données personnelles et ne voient pas pourquoi il faudrait obligatoirement les dévoiler pour avoir le droit d’enregistrer un nom de domaine.

Trois pistes d’action étaient envisagées :

  • 1. Permettre aux « personnes privées » qui déclarent sur l’honneur enregistrer un nom de domaine pour une activité non commerciale de ne pas inscrire leurs coordonnées personnelles dans le WHOIS ;
  • 2. Continuer à étudier la question et retarder la prise de décision ;
  • 3. La troisième solution était pour certains la plus radicale. Elle portait sur le fait de supprimer tout simplement l’obligation faite aux registrars ICANN de gérer une base WHOIS, la logique étant que puisqu’il est manifestement impossible de trouver un terrain d’entente sur le sujet, autant donner un coup de pied dans la fourmilière dans l’espoir de faire avance les choses.

Sans surprise, c’est la deuxième option qui a été retenue. Le GNSO va donc continuer à travailler sur la question du WHOIS.

http://www.domainesinfo.fr/actualite/1354/les-principales-decisions-de-la-reunion-icann-de-la.php