[AgoraVox 07/11/2007]

Fichu logiciel, serait-on tenté de dire. Non, rassurons les derniers microsoftiens, ça n’a rien à voir. La présentation date de 2003, et a été le fait d’un fieffé menteur. Mentir, en politique, semble en effet être une pratique courante. Certains mentent sur leur vie privée, ou sur leurs diplômes, d’autres sur leurs feuilles d’impôts (certains dans les trois exemples cités!), d’autres encore dans des domaines aux conséquences beaucoup plus graves, pouvant aller jusqu’à des milliers de morts. La montée hystérique de l’opinion américaine qui a précédé l’invasion de l’Irak est à ce jour le meilleur exemple du mensonge érigé en procédé pour convaincre la population de la nécessité absolue d’une intervention militaire, grâce au martelage médiatique d’une idée-clé, celle des armes de destruction massive (WMD). Inexistantes, mais cela on ne le saura qu’après.
Vous vous souvenez de Colin Powell, le 5 février 2003, levant devant le Conseil de sécurité de l’ONU une fiole censée contenir de l’anthrax, après avoir montré des animations sur Powerpoint (la farce était complète avec un logiciel pareil !) démontrant selon lui que le régime de Saddam Hussein avait bien repris après 2003 la construction d’armes de destruction massive ? La scène restera dans les annales l’une des meilleures du genre « intimidation politique et guerrière », bien supérieure à celle d’un Krouchtchev retirant sa chaussure pour mieux frapper son banc… Un Nikita qui, un autre jour, avait aussi affirmé que « les politiciens sont les mêmes partout. Ils promettent de construire un pont même là où il n’y a pas de fleuve« , phrase qui demeure d’une actualité surprenante.

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=31108