Toute personne travaillant sur des « données sensibles » et qui les stocke sur un ordinateur portable qu’elle emporte avec elle dans un lieu public (par exemple un Salon) mérite d’être virée illico. En 1997 des ingénieurs de la DCN avaient laissé un ordinateur portable contenant une base données « sensible » dans leur voiture, garée la nuit dans une rue parisienne. A ce niveau là, ce n’est plus de la connerie, c’est de la négligence criminelle…

Vol d’armes et de materiel informatique au salon Milipol

[Le Monde 23/10/2007]
Un ou plusieurs voleurs ont profité du salon international Milipol pour s’emparer d’armes et de matériel informatique sensible, rapporte mercredi Le Parisien, précisant que la 3e division de police judiciaire (DPJ) de Paris a été saisie de l’enquête.
Un revolver de marque Taurus calibre 38 spécial et une lunette de visée auraient été dérobés dans une vitrine, de même que deux pistolets Walther de calibre 22 de fabrication allemande, lors de ce salon spécialisé dans la sécurité qui s’est tenu la semaine dernière à la porte de Versailles.
Une quatrième arme allemande a été volée sur un autre stand allemand, celui de la société Unique-Alpine: un fusil de précision utilisé notamment par les troupes de montagnes, précise Le Parisien.
Enfin, un ordinateur dérobé sur le stand d’une société française spécialisée dans l’analyse de réseaux qui offre notamment ses services à des « agences gouvernementales » contiendrait des données sensibles.

http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-32844644@7-52,0.html