Préparation de la guerre contre l’Iran : Opération « essaim de feu »

[par le Général Fabio Mini – directeur de l’Académie militaire italienne (1996-98), puis commandant-en-chef de la KFOR (2002-03)]

La guerre contre l’Iran est une absurdité, mais à force d’accuser Téhéran de fabriquer la bombe et de se préparer à une opération préventive, le système finira par la concrétiser, déplore le général Fabio Mini. Selon les plans actuels, elle ne sera pas comparable aux conflits précédents, mais expérimentera la théorie de l’attaque en essaim, remise au goût du jour par les stratéges de la Rand Corporation.

Ceux qui pensaient que le feu vert à l’attaque israélo-US contre l’Iran serait venu du Congrès des États-Unis étaient dans l’erreur. Comme étaient dans l’erreur ceux qui pensaient qu’un président Bush frustré par le chaos irakien, par la situation en Afghanistan et par les pressions du lobby militaro-industriel aurait fini par décider seul. C’est grâce aux déclarations du nouveau ministre français des Affaires étrangères que l’attaque contre l’Iran aura lieu. Dans ces années de menaces et de contre-menaces, d’excuses et de prétextes pour faire la guerre, les seuls propos « révélateurs » jamais formulés jusqu’ici sont ceux contenus dans la phrase laconique en français : « nous devons nous préparer au pire ». Beaucoup l’ont prise comme une gaffe, d’autres y ont vu une provocation fanfaronne, d’autres encore l’ont considérée comme une incitation, et d’autres, enfin, comme une résignation devant un événement inéluctable. Cette phrase contient peut-être bien tout cela, mais l’essence profonde des propos de Bernard Kouchner est tout autre.

http://www.voltairenet.org/article152051.html