[Le Monde Informatique 21/09/2007]
Lors du sommet Gartner sur l’Open Source, Mark Driver, vice-président du cabinet d’analyse, a été très clair : Les sociétés peuvent essayer d’éviter l’Open Source, mais il sera alors plus simple de se passer entièrement d’infrastructures high-tech. « L’Open Source s’intègrera à votre réseau que vous le vouliez ou non. Il est devenu totalement impossible d’éviter le sujet », affirme Mark Driver, soulignant que d’ici 2011, 80 % des logiciels commerciaux contiendront au moins une partie de code Open Source.
Il propose également quatre éléments pour juger de l’intérêt d’intégrer un logiciel ouvert dans son organisation. Le premier est l’utilité du logiciel. « L’Open Source, plus que les autres modèles dans l’industrie, a de nombreux promoteurs, à la limite fanatiques […].»
Le deuxième est le ratio risque/amortissement, en s’assurant que le produit est suffisamment stable et dispose d’un support technique. Le troisième est l‘autonomie technique de l’entreprise et sa capacité à absorber de nouvelles technologies. Et enfin, le quatrième facteur est l’aspect critique de l’application.
http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-pour-gartner-l-open-source-est-incontournable-24048.html