[The Culture Warrior – 29/08/2007]
Les services secrets états-uniens ont informé l’administration de l’American University que les étudiants ayant manifesté contre la venue de l’ancien conseiller de la Maison Blanche, Karl Rove, en avril dernier sur le campus, seront arrêtés et considérés comme ayant participé à une entreprise terroriste. Cette accusation pourra avoir de graves conséquences pour leur avenir, non seulement car elle leur interdira de prendre l’avion mais également les empèchera de postuler à certains emplois publics, voire même leur fermer les portes des certaines entreprises.

Selon l’éditeur du journal étudiant « Quand Karl Rove a été invité à faire un discours sur le campus de AU à l’occasion d’une fête organisée par la section étudiante du Parti Républicain, il a été confronté à un petit groupe d’étudiants qui ont manifesté leur mécontentement de voir un des principaux idéologues de la Maison Blanche. Certains lui ont fait une haie d’honneur en lui présentant leurs fesses dénudées, d’autres se sont couchés devant sa voiture pour l’émpécher d’enter sur le campus. L’incident n’a duré que quelques minutes, avant que les vigiles de l’université interviennent et emmènent les jeunes. L’administration les a puni pour cette manifestation non autorisée en leur infligeant 40 heures de travaux d’intérêt général… et l’affaire s’est arrêté là. Mais la semaine dernière le recteur a été informé par les Services secrets que des mandats d’arrestation ont été émis contre les étudiants ayant participé à cette « attaque contre un membre de l’administration présidentielle » et qu’ils seraient fichés comme membres d’une entreprise terroriste. »

http://theculturewarrior.com/archives/600