Sur le blog Humeurs d’un Presse-papiers du 22/08/2007 :

C’est L’Express (à paraître demain), qui révèle le tour de pass-pass. Sur le cliché, on y voit le président pagayant gaiement avec son fils Louis, en balade canoë aux Etats-Unis. Alors qu’un petit bourrelet figure sur la photo d’origine (de l’agence Reuters), il s’est volatilisé dans l’édition de « Paris Match » (9 août).

Réponse de l’hebdomadaire: « La position sur le bateau exagérait cette protubérance. En allégeant les ombres, la correction a été exagérée en photogravure. »

En soi, les bourrelets du président n’intéressent personne. Peut-être même pas la presse à scandale. Mais trafiquer les photos du chef de l’Etat pour parfaire son image, cela rappelle des méthodes d’un autre temps… et d’un autre régime.

Avant:

Après: