Voici une thèse pour le moins iconoclaste !!!

[The Times of London – 04/08/2007 – Trad. Grégoire Seither]
Faire ses courses à pied contribue plus au réchauffement climatique que de les faire en voiture. De nos jours, la production alimentaire consomme tellement d’énergie que les émissions de carbone nécessaires pour fournir suffisamment de calories à une personne afin qu’elle puisse marcher jusqu’au magasin sont supérieures à celles émises par une voiture qui roulerait sur la même distance. De fait, si les humains pouvaient faire moins de sport, manger moins et passer la plus grande partie de leur journée à somnoler sur leur canapé, cela aurait une influence bénéfique sur l’effet de serre. Bien sûr, il faudrait aussi qu’ils se souviennent d’éteindre leur télévision au lieu de la mettre en veille.

Ces calculs sont le fait de Chris Goodall, écologiste réputé, auteur de l’ouvrage HOW TO LIVE A LOW-CARBON LIFE, et s’appuyant sur la production de gaz à effet de serre produits par l’agriculture intensive en Europe. « En Grande Bretagne, une voiture standard qui roule sur 5 Km rejettera environ 0.9 Kg de CO2 dans l’atmosphère, » explique t’il en se basant sur les chiffres fournis par le gouvernement et le panel sur le réchauffement climatique. « Si, au lieu de prendre votre voiture, vous décidez de marcher ou de faire du vélo, il vous faudra brûler environ 180 calories pour faire cet effort. Pour les compenser, vous devrez manger environ 100g de boeuf. Mais pour fabriquer ces 100 g de viande, il aura fallu rejeter environ 3,6 Kg de CO2, soit quatre fois plus que la voiture. C’est un fait troublant, mais si vous faites beaucoup de sport et que vous mangez pour compenser l’énergie que vous avez brûlée, ce n’est pas très bon pour l’atmosphère de la planète. Paradoxalement, si vous mangiez moins et utilisiez votre voiture plus souvent, ce serait mieux pour lutter contre le réchauffement climatique. »

M. Goodall, candidat des Verts pour la circonscription de Oxford West & Abingdon, n’est pas le seul chercheur a remettre en question un certain nombre de certitudes sur l’environnement.  L’administration ferroviaire du gouvernement britannique (Rail Safety and Standards Board) a démontré que pour une famille moyenne, le fait de prendre un train tracté par une locomotive diesel train est deux fois plus polluant que si la famille avait fait le même trajet en voiture. Et quand vous faites vos courses, le fait d’utiliser des sacs en papier plutôt que des sacs en plastique est beaucoup plus nocif pour l’environnement de la planète étant donné que la fabrication de sacs en papier génère plus de gaz à effet de serre. Sans parler du fait que les sacs en papier prennent plus de place et qu’il faut donc plus de camions pour les amener jusqu’aux points de distribution. C’est du moins ce que dit le Conseil scientifique du gouvernement. . .

Et si, pour avoir la force de marcher jusqu’au magasin, notre écologiste ne mangeait pas de boeuf mais décidait de boire un verre de lait ? Il lui faudrait boire 420 ml, soit les trois quarts d’une bouteille de lait pour récupérer les calories brûlées par son trajet à pied. L’agriculture moderne (y compris les exploitation biologiques) rejettent environ 1,2 Kg de CO2 pour produire cette quantité de lait. Cela pollue toujours plus que si notre écologiste avait opté pour la voiture. . .

  • Les couches de bébé  « écologiques » en tissu sont tout aussi mauvaises pour l’environnement que les couches jetables démontre une étude de l’Environment Agency. Alors que les couches jetables représentent environ 0.1 % du contenu des décharges, les modèles écologiques en tissu consomment énormément d’énergie, d’eau propre et de lessive.
  • Les sacs en papier contribuent plus au réchauffement climatique que leur équivalent en plastique. Le papier est plus volumineux que le plastique et requiert donc plus de surface de stockage ainsi que plus de camions pour acheminer les sacs vers les magasins.
  • L’incinération du bois pour produire de l’énergie est plus bénéfique à l’environnement que son recyclage, nous indique une étude du département anglais pour l’environnement (Department for Environment, Food and Rural Affairs).
  • Si vous avez installé une ampoule « écologique », vous pouvez annuler l’effet écologique d’un an d’utilisation de cette ampoule, simplement en achetant 1 Kg de légumes importés, même s’ils sont « bio ». Il faut énormément de carburant pour faire venir (surtout par avion) des aliments en Grande Bretagne et la simple consommation d’un kilo de tomates en hiver suffit à invalider tous vos efforts pour réduire vos émissions carbone de l’année passée.

http://www.timesonline.co.uk/tol/news/uk/science/article2195538.ece