[C-NET – DEFCON – 10/08/07 – Trad. Grégoire Seither]
Malgré la petite taille de leur pays, les 1.4 millions d’Estoniens sont parmi la population la plus branchée au monde. Internet et les réseaux sont omniprésents dans la vie de tous les jours. Et c’est pour cela que, en mai dernier, des centaines de milliers de citoyens ordinaires se sont soudain retrouvés dans l’impossibilité de prendre de l’essence à la pompe, d’acheter du pain ou de payer leurs factures. Pourquoi ? A cause d’une gigantesque attaque par Deni de service (denial-of-service DoS) qui a paralysé les réseaux du pays pendant plusieurs jours. Une attaque que certains analystes en sécurité informatique attribuent à un différent nationaliste avec la Russie voisine.

Ce qui est effrayant dans cette histoire, c’est qu’il ne s’agissait que d’une petite attaque, menée par quelques centaines de hackers russes nationalistes. Gadi Evron, expert en sécurité qui a subi et analysé l’attaque de mai dernier en Estonie, est est intervenu à la conférence Black Hat et à DEFCON pour tenter de tirer des leçons de cette première cyberguerre du XXIè siècle.

http://reviews.cnet.com/4520-3513_7-6761400-1.html?tag=nl.e501