[IES News Service – 9/7/2007]
Le coût des opérations militaires états-uniennes en Irak et en Afghanistan a augmenté de près de 40% par rapport à l’an dernier. Dans la première moité de l’année fiscale, le Déépartement de la Défense aux Etats-unis a dépensé, en moyenne par mois, 12 milliards US$ pour les soldes et les paiements des sous-traîtants (mercenaires), bien au-delà des 8,7 milliards US$ engagées l’an dernier, au cours de l’année fiscale 2006. Ce sont les conclusions d’un rapport établi par le Congressional Research Service, qui réunit des parlementaires des deux bords.

Le coût supplémentaire de la guerre pour les dix années à venir pourrait s’établir autour des 472 milliards de US$ si le nombre de troupes engagés sur les théâtres d’opérations retombe à 30 000 soldats en 2010, ou alors 919 milliards de US$ si le nombre de troupes retombe à 70 000 soldats d’ici à 2013.

Si on ajoute ces couts prévisionnels à ceux déjà engagés, le coût de la guerre en Irak et en Afghanistan pourrait atteindre au mieux les 980 milliards de US$ voire les $1.4 trillions de dollars d’ici à 2017.

Source :
http://blog.wired.com/defense/2007/07/war-costs-soar-.html