juin 2007



Sarko nous avait déjà fait le coup avec la photo où il rencontrait Bush, trafiquée pour pas qu’on voit qu’il fait une bonne tête de moins que « le leader du monde libre ». Ensuite les yeux avertis on noté que, depuis l’élection, Cécila Sarkozy ne porte plus que des talons plats alors qu’auparavant elle affectionnait les chaussures à talons hauts…

Et voici que, à l’occasion du voyage de notre vénéré Président en Pologne, l’AFP choisit de diffuser la photo suivante : c’est non seulement ridicule (Kaczynski mesure 10 bon centimètres de plus que Sarközy est de la même taille que Sarkozy) mais aussi carrément malpoli pour le président polonais, qui n’est pas à son avantage sur cette photo, semblant se cacher derrière le « grand frère » français. Les iconographes de l’AFP auraient certainement pu choisir une autre photo... pourquoi ont ils retenu celle là ?

Sarkozy et Kaczynski

La Voix du Nord


Bon, je prends les devants, avant que vous ne me floodiez avec vos vidéos, comme ci-dessous :

> Lors de son bain de foule en Albanie, Bush s’est fait voler sa montre !!!> http://www.nos.nl/nosjournaal/artikelen/2007/6/12/120607_bush_horloge.html

10 secondes de recherche sur Youtube vous amènent sur cette vidéo où on voit Bush qui enlève sa montre et la met dans sa poche…

http://www.youtube.com/watch?v=8M_FbfO4mMc


Même si elle date de l’an dernier, cette petite vidéo résume assez bien, en anglais, quels sont les dangers pour Internet, aujourd’hui… avec un parrallèle intéressant avec les radios libres aux USA, dans les années 1930.

IT ALL SOUNDS TOO GOOD TO BE TRUE, RIGHT ? NET NEUTRALITY…

60% des contenus sur Internet sont fabriqués par les usagers eux-même et non pas des sociétés de production… les gros groupes médias et de télécoms, qui sont propriétaires des tuyeaux, veulent qu’Internet redevienne une sorte de télé, où ce sont EUX qui décident quels contenus sont diffusés.

Humanity Lobotomy – first draft


NTT DoCoMo voudrait vous faire croire que tout ça c’est cool, mais moi je vois une bonne centaine de trucs dans cette vidéo qui me foutent les jetons… il me reste trois ans pour apprendre à me déconnecter du réseau de surveillance gentil (friendly surveillance grid)…


En ce joli jour de Caille-lait, 24 Prairial An 215

Sources :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Calendrier_r%C3%A9publicain

————————————–
TURBOCAPITALISME SARKOSYSTE
————————————–

— Ca commence bien…
— A mon avis, c’est pas dans la presse francaise
— qu’on lira des « revelations » sur Sarko…
— heureusement il y a les blogs…

>>LE WEB S’ENIVRE POUR UNE VIDEO DE SARKOZY AU G8
[ Le quotidien de L’Expansion – 11/06/2007]
Des centaines de milliers de visionnage sur Dailymotion et YouTube, evenement du jour sur Technorati… le web français et international s’est rue sur une video de Nicolas Sarkozy au G8. Pour repondre à cette seule question : le president Français etait-il saoul ?
http://www.dailymotion.com/video/x27s4a_sarkozy-ivre-au-g8
http://www.lexpansion.com/art/4591.159010.0.html

— RSF a-t-il « exprime sa preoccupation » quand Alain Genestar a ete licencie’?
— (suite a la couv de Paris Match sur Cecilia Sarkozy / Richard Attias )
— merde, j’ai rate’ l’info 😉

>>REPORTER SANS FRONTIERES ECRIT A SEGOLENE ROYAL ET FRANCOIS HOLLANDE
[SN 08.06.07]
PRESSE. Dans une lettre adressee aux chefs de file du Parti socialiste Segolene Royal et François Hollande, Reporters sans frontieres a exprime sa preoccupation concernant l’action en justice et le montant des dommages et interets (150000 euros) reclames a Ariane Chemin et Raphaelle Bacque, auteurs de l’ouvrage « La femme fatale » (Albin Michel). L’association leur demande de reconsiderer le contenu de leur plainte avant un eventuel proces.

————————————–
ON LINE
————————————–

— le Web doit rester libre, ou il va mourir

>>TIM BERNERS-LEE : SANS LES FORMATS LIBRES ET OUVERTS, LE WEB N’AURAIT JAMAIS EXISTE
[C-NET Video – June 7, 2007 – Vidéo en anglais]
Interview avec Sir Tim Berners-Lee, l’inventeur du World Wide Web, qui nous livre sa reflexion sur le Web semantique et les microformats (concus d’abord pour les humains et ensuite seulement pour les machines, les microformats sont un ensemble de formats simples et ouverts pour le traitement de donnees, qui s’appuient sur des formats existants et largement repandus). Tim nous parle egalement des compilations personnalisees (mashups) mais surtout souligne encore une fois l’importance vitale des formats ouverts par rapport aux formats proprietaires comme Adobe Flash ou Microsoft Silverlight.
« Le Web n’aurait jamais pu exister, » dit Berners-Lee, « si nous etions partis d’un ensemble de solutions concurrentes les unes par rapport aux autres. Avec le developpement du Web et son ubiquite via les appareils mobiles a acces ferme (telephones portables, Blackberry…), nous voyons apparaitre un danger important de fragmentation de plateforme qui pourrait serieusement limiter nos capacites d’innovation. Il est vital que les technologies standard restent libres de droits Le logiciel libre est le seul avenir pour le Web.
http://www.webware.com/8301-1_109-9727043-2.html?tag=nl.e501

— Fini les cables electriques : essayez l’alimentation electrique par WI-FI !

>>AU M.I.T. ON A INVENTE L’ALIMENTATION ELECTRIQUE EN WIFI
[Daily Mail 07/06/07]
Une equipe de chercheurs du Massachusetts Institute of Technology ont developpe une technologie permettant « d’aeroporter » du courant electrique a travers une piece, sans besoin de cable electrique. On pourrait ainsi alimenter en courant electrique, sans fil, des ampoules, des telephones portables ou des ordinateurs portables, sans avoir besoin de fils electriques ou de transformateurs. Lors des essais, les chercheurs sont parvenus a envoyer du courant electrique suffisant pour allumer une ampoule de 60-Watt, situee a 2 metres de la source d’energie. L’equipe de chercheurs, qui a donne le nom de ‘Witricity’ (wireless electricity) a sa decouverte, pense que celle-ci pourrait changer la maniere dont nous utilisons le courant electrique, nous permettant de nous debarrasser des amas de cables, transfos et prises electriques qui encombrent nos maisons. Cela permettrait egalement de faire fonctionner des ordinateurs et telephones portables sans batteries.
L’inspiration est venue au directeur du projet, Dr Marin Soljacic, une nuit, alors qu’il etait dans sa cuisine en train de maudire son telephone portable. « Cela faisait au moins six fois ce mois ci que j’etais reveille la nuit par le bip insistant de mon telephone portable qui m’indiquait que j’avais oublie de le recharger. Je me suis dit que ce serait bien de trouver un moyen pour que ce maudit appareil puisse s’occuper de sa recharge par lui meme » explique t’il. . .
http://www.dailymail.co.uk/pages/live/articles/technology/technology.html?in_article_id=460602&in_page_id=1965

————————————–
INFORMATIONS GENERALES
————————————–

>>LE MEILLEUR PAYS AU MONDE POUR FAIRE UN BEBE
[Ms Magazine – 14.05.07 – Trad. Gregwah]
L’ONG « Save the Children » a publie le classement des meilleurs et pires pays au monde pour le bien-etre des meres et des enfants (…) L’etude analyse entre autres les risques de mourir en couches pour les meres, l’utilisation de methodes contraceptives modernes, la presence d’assistants experimentes lors de la naissance, les revenus financiers des femmes compares a ceux des hommes, le pourcentage d’enfants de moins de cinq ans n’ayant pas atteint le poids standard ainsi que la participation des femmes aux affaires executives et au gouvernement. La Suede est consideree le meilleur pays au monde ou etre femme et avoir un enfant tandis que le Niger est le pire endroit au monde dans ce domaine.
L’Allemagne (pourtant reputee anti-enfants) est placee en 10e position tandis que la France (pourtant a la natalite’ galopante) n’occupe que la 13e place. Les Etats-unis se placent a la 26e position sur 140. L’Italie est le pays proposant le meilleur environnement pour les enfants, le Niger et l’Afghanistan se partagent la derniere place. Dans les pays en bas du classement, la mortalite des femmes lors de la naissance de l’enfant est le premier probleme. En Afghanistan, l’ONG « Save the Children » a compte une femme sur six qui meurt en couches. Un enfant Afghan sur quatre meurt avant d’avoir atteint l’age de cinq ans.
http://www.savethechildren.org/campaigns/state-of-the-worlds-mothers-report/2007/mothers-index.html

— Ick liebe Currywurst 😉

>>BERLIN KREUZBERG SE BAT POUR RESTER
>>LA DERNIERE ZONE URBAINE EN EUROPE SANS MAC DO
[The Guardian 01/06/07 Trad. Gregwah]
Le celebre quartier de Kreuzberg a Berlin, connu pour son esprit frondeur et rebelle, se bat pour rester l’une des dernieres zones urbaines en Europe dans laquelle aucune McDonalds n’est installe. Surnommee la campagne des « Burger » (citoyens) contre les (Ham)Burger, l’operation menee par un groupe de militants dans le cadre du contre-G8 veut empecher la chaine de restauration rapide d’ouvrir une enseigne dans ce quartier repute dans toute l’Allemagne pour son caractere multi-culturel et anti-conformiste. Ce magasin serait la 60e enseigne de la chaine a Berlin. (…) « S’ils construisent ce magasin, Kreuzberg va finir par ressembler a Heiligendamm, » explique Sarah Miller, 29 ans, americano-allemande et fondatrice de la campagne. Heiligendamm est le village sur la cote de la Baltique où 16 000 policiers et 11 000 soldats sont retranches pour proteger 8 chefs d’etat reunis pour le sommet du G8. La direction de McDonalds Allemagne a precise ne pas comprendre la reaction des habitants du quartier etant donne qu’ils ont achete ce terrain et fait connaitre leurs intentions depuis plus de cinq ans.
http://environment.guardian.co.uk/food/story/0,,2089481,00.html

>>LES MAITRES DU MONDE SE REUNISSENT A NOUVEAU DANS LE SECRET LE PLUS TOTAL
[Wordlnet Daily – 01.06.07 – Trad. Gregwah]
L’organisation ultra secrete Groupe de Bilderberg, rassemblant une elite de puissants leaders internationaux, doit se reunir cette semaine quelque part en Turquie – mais l’endroit precis de la rencontre est encore un mystere. La reunion doit commencer Jeudi et durer jusqu’à Dimanche.

Parmi les membres attendus en Turquie on trouver Donald Graham, PDG du Washington Post, Richard N. Haass, president du Council on Foreign Relations, Henry Kissinger, David Rockefeller, John Vinocur, redacteur en chef senior du International Herald Tribune, Paul Gigot, redacteur en chef de la page opinions du Wall Street Journal, Nicholas Beytout, redacteur en chef du Figaro, George David, PDG de Coca-Cola, Martin Feldstein, president et PDG du National Bureau of Economic Research, Timothy F. Geithner, PDG de Federal Reserve Bank de New York, Vernon Jordan, directeur executif senior de Lazard Freres & Co., Anatole Kaletsky, redacteur en chef du Times of London ainsi que le General William Luti, le nouveau « Monsieur Guerre » a Washington.

Selon des sources au sein du groupe, le programme nucleaire iranien ainsi que les questions generales sur les approvisionnements energetiques seront au menu des discussion, mais comme d’habitude aucun programme ou compte-rendu n’est ni ne sera disponible.

Quelle est la veritable importance de cette conference Bilderberg ? Si l’on en croit le New York Times, c’est la tres bonne « performance » du Sen. John Edwards lors de reunion secrete de Bilderberg en Italien en 2004 qui a ete l’element determinant dans sa designation comme partenaire de John Kerry pour la campagne presidentielle de cette annee la. Les listes de presents ne sont jamais publiees, mais World Net Daily a reussi a obtenir des documents pour l’annee 2004 qui montrent qu’assistaient aux ateliers et conferences des personnalites telles que le Sen. Jon Corzine, Dem-N.J.; Henry Kissinger; Richard Perle; Melinda Gates (epouse de Bill Gates); David Rockefeller; Timothy F. Geithner, president de la Federal Reserve Bank de New York; Donald Graham, PDG de la Washington Post Company et Ralph Reed, ancient president du lobby conservateur fondamentaliste Christian Coalition.
http://www.worldnetdaily.com/news/article.asp?ARTICLE_ID=55917

— Des amis intimes de G.W. Bush s’inquiètent de son comportement etrange
— L’alcoolique repenti aurait-il repris du service
— du cote de la bouteille ?
— C’est vrai que c’est dur d’etre la ou il est…
— …alors un petit Jibi-glace tous les quarts d’heure,
— ca aide a tenir le coup…

>>DES AMIS INTIMES DU PRESIDENT BUSH S’INQUIETENT DE SON COMPORTEMENT ERRATIQUE
[Think Progress – 01/06/07]
Anne Geyer raporte dans le Dallas Morning News des temoignages d’amis intimes du President George W. Bush etonnes et inquiets de son comportement en leur presence lors de la rencontre.
https://libertesinternets.wordpress.com/2007/06/08/des-amis-intimes-du-president-bush-sinquietent-de-son-comportement-etrange/

>>LE JEU VIDEO SE METR AU SERVICE DE LA POLITIQUE AMERICAINE
[La Lettre de l’Atelier 11.06.07]
Comment mobiliser des citoyens blases par la politique? Le jeu video Redistricting Game joue sur le ludique pour sensibiliser les electeurs aux dangers du redecoupage electoral des circonscriptions.
http://www.atelier.fr//article.php?artid=34600&catid=41

— Gregwah , je t’ai pas vu a la manif 😉

>>PEDALER NU, UNE MANIFESTATION ECOLO
[Le Monde 07.06.07]
Pour appeler a la diminution du nombre de voitures en ville, des citoyens devraient manifester, samedi 9 juin a Paris, dans le cadre d’une promenade « cyclonudiste », une initiative nee a l’appel de Coordinadora de Colectivos Ciclonudistas de Aragon (Espagne). « Nous nous associons a un mouvement international qui veut interpeller la societe sur la desintegration de la biosphere en jouant sur le tabou de la nudite, affirme Philippe Colomb, co-organisateur. On oublie souvent que l’homme n’est qu’un animal un peu plus sophistique que les autres. Pour vivre, il doit preserver la biosphere qu’il est en train de detruire. » En 2006, une promenade « cyclonudiste » avait deja eu lieu a Saragosse . A Londres samedi, un millier de participants est attendu pour la cinquieme edition de la manifestation. A Paris, la manifestation partira de la pelouse de Reuilly (12e arrondissement), a 14 heures. La prefecture de police, qui affirme ne pas avoir autorise la manifestation du 9 juin, assure que « tous les manifestants nus seront embarques au poste » pour delit d’exhibition sexuelle.
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0,36-920264,0.html

————————————–
SPECIAL « DOUCE FRANCE »
————————————–

——————————————–
ISRAEL PALESTINE LIBAN – LA PAIX MAINTENANT
——————————————–

>>POUR 72% DES JUIFS AMERICAINS, LE SIONISME EST UNE IDEOLOGIE MORTE
[The Jewish Daily – Forward Magazine – 15.05.07 Trad. Gregwah]
Dans une etude realisee par les chercheurs Steven M. Cohen et Ari Kelman (The University of California-Davis ) sur les attitudes des juifs des Etats-unis vis a vis d’Israel, il ressort que si 82% de leur echantillon representatif se considere comme etant « pro-Israel, » seulement 28% – et se chiffre est encore plus bas parmi les jeunes juifs etats-uniens – se considere comme etant « Sioniste. » On peut en conclure que, meme parmi les juifs, meme parmi les soutiens inconditionnels d’Israel, le terme est devenu rance – ou pire encore, n’est plus associe’ qu’a’ l’image negative qu’en donnent ses critiques les plus virulents.
http://www.forward.com/articles/define-zionism-as-the-jewish-right-of-return

— En Israel, le projet sioniste est publiquement rejete’ par les
— enfants des leaders politiques

>>LES ENFANTS DES LEADERS SIONISTES REJETTENT L’IDEOLOGIE DE LEURS PARENTS
[Richard Silverstein – Tikkun Olam – 09/06/07 – Trad. Gregoire Seither]
En 1990 en Afrique du Sud, Ellen Malan, petite fille du fondateur de l’apartheid, D.F. Malan, annonçait la fin imminente du systeme politique sud-africain : « Plus personne n’y croit, tout ce que nous voulons c’est vivre en paix dans un pays normal ». Quatre ans plus tard, Mandela gagnait les elections.

Aujourd’hui, en Israel, il semblerait que la meme chose soit en train de se produire avec le Sionisme, autre vestige des ideologies racistes du siecle dernier. (…) Quand on voit non pas un ou deux mais carrement quatre enfants des peres fondateurs de l’extreme droite sioniste s’opposer ouvertement a l’heritage politique de leurs peres, on se dit que les choses sont en train de bouger.

Tout le monde sait que Yigal Arens, fils de l’ancien ministre Likud de la defense, Moshe Arens, est un militant engage et virulent contre l’occupation israelienne. Ses nombreux critiques l’accusent couramment d’etre un « Matzpeniste » – l’equivalent de « sale Bolchevik » (..)

Dana Olmert, la fille de Ehud a participe et pris la parole lors d’une manifestation contre la guerre au Liban et y a traite le ministre Dan Halutz de criminel de guerre. Son pere, qui a nomme Halutz au gouvernement, n’a pas apprecie et les discussions autour du diner familial ont du etre animees. Il ne reste plus a Dana qu’a poursuivre sa logique et pointer le doigt vers son propre pere, commandant des armees d’Israel.

Depuis de nombreuses annees, des militants pacifistes juifs et palestiniens se retrouvent chaque vendredi dans le village de Bilin, coupe en deux par le Mur de Separation. Et chaque semaine la Police des frontieres les charge violemment et cogne a tout va sur les manifestants pacifiques. Le quotidien Maariv relate cette semaine que parmi les manifestant les plus assidus ces deux dernieres annees, figure un autre descendant des Peres Fondateurs du pays : le propre petit-fils de Menachem Begin, ancien terroriste et idole de l’extreme droite israelienne. Selon le journal, Aminadav Begin est « un anarchiste anti-guerre qui refuse le concept de nations ou de frontiere et crache ouvertement sur l’oeuvre politique de son grand-pere ». Les adorateurs du Grand-Israel, pour qui Menachem Begin est un dieu, risquent de ne pas trouver cela tres drole.

Pour finir, voici que Avraham Burg, ancien president de la Knesset, ancien directeur de l’Agence juive et poulain de Shimon Peres, qui avait deja declare en 2003 que le sionisme etait une ideologie morte, juste bonne pour les poubelles de l’histoire, vient de publier un nouveau livre « Vaincre Hitler ». Il a fait l’effet d’une bombe en Israel etant donne sa critique violente tant de la societe israelienne moderne que son demontage de l’integralite de l’ideologie et du projet politique sioniste. Avraham Burg a pour sa part renonce a Israel et obtenu la nationalite française. Il rejette integralement son heritage familial, ancre dans le sionisme.

Son pere, Yosef Burg, a ete pendant des decennies president du Parti National Religieux. Songrand-pere, issu de milieux aises en Allemagne, fit don de sa fortune au Projet National Juif et emigra en Palestine ou il prona tres tot, le deplacement force de toutes les populations arabes « afin de faire la place pour le projet juif sioniste ». Tant le grand-pere que le pere Burg ont toujours milite a l’extreme droite du champ politique israelien.

[Dans un interview recent, le journal Ha’aretz a demande a Avraham Burg : « Etes vous inquiet d’une derive fasciste en Israel ? ». Burg n’a pas hesite’ a’ repondre : »Je crois qu’elle est deja la’. »]
http://www.richardsilverstein.com/tikun_olam/

——————————————-
CYBER-GUERRE – SONS DE BOTTES – PROPAGANDE
——————————————-

>>L’US ARMY NE RENDRA PLUS LES HONNEURS INDIVIDUELLEMENT A SES SOLDATS TOMBES EN IRAK :
>>IL Y EN A TROP POUR QUE LE PLANNING LE PERMETTE !
[News Tribune 01/06/07 Trd. gregwah]
La base militaire de la Garde Nationale etatsunienne de Fort Lewis, qui a connu ce mois ci son plus haut niveau de mortalite au combat, va cesser de rendre les honneurs individuellement aux soldats tombes en Irak et en Afghanistan. Dorenavant, les honneurs seront rendus collectivement, une fois par mois, precise une note de service du commandement de la base le, Brig. Gen. William Troy. « Cela me peine de devoir prendre cette mesure, mais je crains que le nombre de nos pertes ne nous interdise a l’avenir de tenir des ceremonies individuelles pour chaque soldat tombe. Il y en a simplement trop. » ecrit Troy dans une note obtenue par le groupe anti-guerre « United for Peace » du comte de Pierce County et publie sur le site Web du groupe. . . D’autres bases militaires ont deja adopte des mesures similaires face a l’accroissement des soldats tues, leur nombre ne permettant plus d’organiser des ceremonies individuelles.
http://www.theolympian.com/news/story/120193.html

>>BUSH VEUT RESTER EN IRAK PENDANT ENCORE AU MOINS 50 ANS
[Reuters 01/06/07]
Le president George W. Bush envisage une presence prolongee des troupes US en Irak, semblable a celle en Coree du Sud, afin de garantir la stabilite du pays, tout en excluant une presence directe dans le maintien de l’ordre et la lutte contre la resistance, a annonce la Maison Blanche ce mercredi. Les Etats-unis entretiennent une presence militaire de plusieurs milliers d’hommes en Coree depuis la fin de la guerre de Coree, il y a 50 ans, en prevision d’une attaque Nord-coreenne. . . Le porte parole de la Maison Blanche, Tony Snow a declare que le President aspirait a faire a jouer aux Etats-unis un role en Irak similaire a celui qu’il joue en Coree du Sud, « a un moment dans le futur nous arriverons a un point ou notre presence aura purement un role de soutien. » « Le modele Coreen est un exemple de presence securitaire fournie par les Etats-unis, mais c’est aussi un pays ou nous avons assiste au developpement d’une democratie solide ces dernieres annees en Coree du Sud, on peu
t donc dire que notre presence la-bas a aussi ete une force de stabilite » a explique Snow aux journalistes. (NdT : Passons sous silence poli les annees 1960 et 1970, le regime repressif du president autocrate Syngman Rhee et la dictature sanglant du General Park Chung-hee et leur repression feroce de toute contestation, le tout avec l’aide active des Etats-Unis. Si la Coree est devenu une democratie, c’est grace aux mouvements civiques et syndicalistes, ce n’est pas grace aux Etats-Unis qui a toujours ete prompt a voir dans la moindre contestation politique une provocation communiste nord-coreenne, a reprimer sans pitie). Les pays voisins de l’Irak ont, à plusieurs reprises, fait savoir leur opposition à une présence durable des Etats-unis dans le pays, et notamment que l’armee US y entretienne des bases permanentes a l’image de ce qu’elle fait au Philippines, au Japon et en Coree. Aux Etats-unis bon nombre de strateges indiquent que la resistance irakienne se nourrit precis
ement de la rumeur voulant que les Etats-unis aient l’intention de s’installer de maniere permanente dans le pays.

http://www.truthout.org/docs_2006/053107J.shtml

>>LE NEW YORK POURSUIT SON TRAVAIL NEGATIONISTE :
>>LES CRITIQUES DE L’ACTION DES ETATS UNIS EN IRAK NE SONT PAS FONDEES
[libertes-internets 11/06/07]
Fidele au principe de manipulation mediatique (Retarder l’info, Detourner l’attention, Discrediter la source, Pinailler sur un detail, Faire porter le chapeau au lampiste), le quotidien de reference etats-unien profite d’un article sur la piece anti-guerre « Fallujah » jouee en ce moment a Londres pour enfoncer le clou de la desinformation a propos de quelques aspects genants de la guerre en Irak : l’utilisation d’armes de guerre interdites comme le Napalm et le Phosphore
https://libertesinternets.wordpress.com/2007/06/11/le-new-york-poursuit-son-travail-negationiste-les-critiques-de-laction-des-etats-unis-en-irak-ne-sont-pas-fondees/

>>LES VOLS SECRETS DE LA CIA EN EUROPE N’ONT PAS CESSE :
>>UN DES « TORTURE TAXI » DE BLACKWATER A ÉTE VU EN TRAIN DE SE POSER SUR UNE BASE DE LA RAF LA SEMAINE DERNIERE
[The Daily Mail – 11.06.07 Trad. Gregoire Seither]
Il y a trois jours, l’Association des chefs de police britanniques (ACPO) avait declare que « Nous n’avons trouve’ aucune preuve que les aeroports du Royaume Uni aient ete utilise par la CIA pour transporter des gens vers des lieux de torture dans d’autres pays ». L’enquete de l’ACPO avait ete declenchee il y a 18 mois a la suite d’accusations d’une organisation de defense des droits de l’Homme, Liberty, selon qui les aeroports britanniques avaient ete utilises plus de 210 fois comme escale par les vols secrets de la CIA. Malheureusement pour l’ACPO, des observateurs « planespoters » ont enregistre la presence d’un des avions lies au programme de vols secrets sur un aeroport britannique la semaine derniere. L’avion a ete photographie atterrissant sur la base RAF de Mildenhall dans le Suffolk le weekend dernier. L’equipage, portant l’uniforme à camouflage desertique de la US Army a debarque et l’avion a ete place sous la garde des forces US de securite des son arrivee sur le tarma
c. Son numero d’enregistrement, clairement visible sur son fuselage, l’identifie comme etant l’un des avions dont le rapport du Parlement Europeen indique qu’il a servi pour des « vols secrets » ayant permis le transfert de suspects dans la guerre au terrorisme vers des prisons et centres de tortures clandestins hors de la juridiction etats-unienne. Les registres administratifs indiquent que l’avion est la propriete de la societe Blackwater USA, un sous-traitant de la CIA qui se decrit lui meme comme etant « la societe de mercenaires la plus discrete et la plus puissante au monde ».
http://www.dailymail.co.uk/pages/live/articles/news/news.html?in_article_id=461024&in_page_id=1770
>>LE CANDIDAT REPUBLICAIN MITT RONNEY REECRIT L’HISTOIRE DE LA GUERRE EN IRAK
[CNN / NPR Republican Debate 05/06/2007]
Aux Etats-unis, lors du debat des candidats a l’investiture Republicaine, le 5 juin dernier, le candidat a la Maison Blanche, Mitt Romney a tente de reecrire l’histoire en affirmant que son pays avait envahi l’Irak parce que Saddam Hussein avait interdit aux inspecteurs de l’IAEA de venir inspecter les sites militaires irakiens. Aucun journaliste présent n’a releve cette erreur grossiere et aucun autre candidat dans le debat n’a pris la peine de la corriger. Comme le montre un sondage informel realise sur le campus de l’universite de Stanford, cette opinion totalement erronee est largement partagee par l’opinion. George W. Bush lui meme avait faussement affirme en Novembre 2003 que « nous lui avons donne une chance de laisser entrer les inspecteurs pour verifier qu’il n’avait rien a cacher, mais il a refuse de les laisser entrer ». Quand on lui a pose la question si, a son avis, cela avait ete « une erreur pour nous d’envahir l’Irak, » Romney a repondu que la question etait « null
e et non avenue, » car, a-t’il explique : « Si vous voulez bien, revenons en arriere, si Saddam Hussein avait ouvertson pays aux inspecteurs de l’IAEA, et s’ils avaient pu venir et faire leur inspection, et alors ils auraient constate qu’il n’y avait pas d’Armes de destruction massive, et que donc, Saddam Hussein a l’epoque n’etait pas en violation des resolutions de l’ONU, alors evidemment nous ne serions pas dans le conflit dans lequel nous nous trouvons aujourd’hui. Mais tout cela, Saddam Hussein ne l’a pas fait et nous de notre cote nous n’avions que l’information dont nous disposions a l’epoque, alors nous avons pris la decision d’y aller. » Pour memoire, les inspecteurs de l’UNMOVIC (U.N. Monitoring, Verification and Inspection Commission) ont ete a nouveau admis en Irak des le 18 novembre 2002. Sous la direction de Hans Blix, l’equipe d’inspecteurs a passe des mois en Irak, publiant des rapports qui ont ete presentes a l’ONU, devant les representants etatsuniens, lors de
s debats precedent l’invasion. Le lendemain de cette declaration de Mitt Ronney, les etudiants en science politique de l’universite de Stanford ont mene une enquete informelle aupres de leurs collegues etudiants : pres de 60% des personnes interrogees sur le campus, majoritairement etudiants en histoire, sociologie, sciences politiques et economie, ont declare ne pas avoir de probleme avec la declaration de Mitt Ronney et etre d’accord que la non-cooperation de Saddam Hussein avec la communaute internationale et les inspecteurs de l’ONU etait la premiere cause de l’invasion de son pays par les forces de la coalition. Certains ont par ailleurs precise que la meme chose s’appliquait au president iranien Ahmadinedjd.

>>LES METHODES DE LA CIA EN PROCES A MILAN
[Le Figaro 08.06.07]
Des membres de la CIA impliques dans l’enlevement d’un islamiste egyptien a Milan en 2003 sont juges aujourd’hui, alors que le president americain doit atterrir a Rome dans le cadre de sa tournee europeenne.
http://www.lefigaro.fr/international/20070608.FIG000000133_les_methodes_de_la_cia_en_proces_a_milan.html

— L’US Army gangrenee par les gangs brutaux

>>GANGS OF IRAQ : L’ARMEE US RECRUTE DES MEMBRES ACTIFS DES GANGS URBAINS
[Soldiers Family Network News – 9 juin 2007 – Trad. Gregoire Seither]
Desesperee de ne pas reussir a enroler suffisamment de volontaires pour la guerre en Irak, l’US Army a secretement donne’ ordre aux recruteurs de ne plus tenir compte des reglementations nationales qui – jusqu’ici – interdisent a une personne porteuse d’un casier judiciaire de s’enroler dans l’armee nationale.

https://libertesinternets.wordpress.com/2007/06/11/gangs-of-iraq-faute-de-volontaires-la-us-army-enrole-des-miliers-de-membres-de-gangs-urbains/


>>DILIP HIRO : LES USA INVESTISSENT PLUS DANS LEUR ARSENAL MILITAIRE QUE LORS DE LA GUERRE FROIDE

[TomGram – 07/06/2007]
Voici une chose etrange : Depuis 2001, nos medias n’ont cesse de nous faire peur avec la menace de bombes atomiques. Il y a eu la Bombe irakienne (souvenez vous de notre commandant en chef qui nous alertait que bientot des « nuages en forme de champignon » s’eleveraient sur des villes etats-uniennes), puis il y eut la Bombe nord-coreenne, et enfin la Bombe iranienne… dont la presse nous parle presque quotidienement. Bien sur, la presse fait mine d’oublier que la Bombe irakienne s’est avere etre une bulle de savon embarassante; que tous les experts sur la question considerent que la Bombe iranienne (si elle existe) ne pourra voir le jour avant plusieurs annees; et enfin la Bombe nord-coreene, qui pour une fois existe vraiment, mais qui ne menace pas grand monde, surtout si on se base sur les derniers tests nucleaires menes en octobre 2006.

Et pourtant, toute notre attention a ete mobilisee sur ces trois armes nucleaires. Combien d’entre vous ont deja entendu parler de Complex 2030 ? Qui parmi vous sait que, comme les chercheurs William Hartung et Frida Berrigan l’ont recemment demontre, l’administration Bush investit de nos jours en moyenne plus d’argent dans son arsenal nucleaire (plus de 6 milliards de dollars en 2007) que lors de la Guerre Froide ? Avez vous deja entendu quelqu’un raler contre le projet de Bush (soutenu par les Democrates), de porter le financement du bouclier nucléaire US à $7.4 milliards annuels d’ici 2012 ? Et connaissez vous Complex 2030 — un projet qui prevoit, dans 23 ans, un renouvellement integral de notre arsenal nucleaire et notamment la mise en place du Reliable Replacement Warhead, notre premiere nouvelle technologie militaire nucleaire en 20 ans. (Le departement de l’energie des USA vient d’en determiner le design.) Par ailleurs, l’administration Bush s’est donne beaucoup de ma
l pour eliminer la distinction entre les armes nucleaires et les armes conventionnelles, afin de pouvoir integrer des « forces nucleaires tactiques » dans sa propre nouvelle strategie, centree sur une « Global Strike force », censee etre capable de frapper « n’import quelle cible sur la planete » « en quelques heures » seulement. Par ailleurs Bush et son entourage ont plusieurs fois laisse entendre a la presse qu’ils n’excluaient pas une « option nucleaire » contre les installations litigieuses en Iran.

Comme l’ecrit Dilip Hiro, expert sur le Moyen-Orient et auteur de l’ouvrage recent « Blood of the Earth: The Battle for the World’s Vanishing Oil Resources » (http://www.amazon.com/exec/obidos/ASIN/1560255447/nationbooks08), : il n’y a pas deux camps nucleaires – les vilains « voyous nucleaires » d’un cote et les gentils membres du « club nucleaire » de l’autre. Il y a un seul camp. Notre monde nucleaire et le leur sont etroitement lies par une version de plus en plus instable du vieux concept de « dissuasion », herite de la Guerre Froide. Hiro montre que plus nous investissons dans le developpement et le maintien d’un vaste arsenal nucleaire, plus nous integrons le concept nucleaire « tactique » dans notre planification strategique et tactique, plus nous encourageons la proliferation nucleaire.

L’administration Bush s’est fait elire avec la promesse d’eradiquer le proliferateurs nucleaire. Mais, plus tard, quand on regardera en arriere sur la presidence Bush et notre epoque, les efforts de cette administration seront certainement consideres comme une machine generatrice de proliferation, contribuant a l’augmentation des chances pour que le scenario du cauchemar se realiser : une telle arme de destruction entre les mains d’un groupe terroriste qui ne se sentirait pas lie par les accords et conventions de la « dissuasion ».

http://www.tomdispatch.com/post/174808/dilip_hiro_a_catch_22_nuclear_world
— L’interview (comme le livre) sont passionnants…
— Si quelqu’un sait chez qui sera publiee la traduction….

>>Interview avec Chalmers Johnson : LES DERNIERS JOURS DE LA REPUBLIQUE AMERICAINE
[Electric Politics 07/06/07]
Nouvelle bete noire des neo-conservateurs et de leurs groupies, denonce avec d’autant plus de force qu’il est un des leurs, Chalmers Johnson vient de publier « Nemesis: Les Derniers Jours de la Republique Americaine ». (Ouvrage lui a ete applaudi par la critique du New York Review of Books.) Apotre de la Guerre Froide, partisan jadis d’une Amerique militariste et dominante, Johnson est considere par le Pentagone et les milieux du renseignement comme un des meilleurs experts aux Etats-unis sur l’Asie et le Moyen-orient de ces 30 dernieres annees.

Dans son ouvrage il repense les bases meme de la politique etrangere et interieure des Etats-unis, dressant un panorama meticuleux et offrant une critique structurelle des orientations actuelles des Etats-unis — une critique qui est impossible a ignorer. Meme si son parcours est different et ses methodes ne sont pas les memes, son analyse rivalise – et parfois meme depasse en finesse – la reflexion de personnes comme Noam Chomsky. Cela
a ete un grand plaisir et un honneur de m’entretenir avec Chalmers et son analyse ne laissera personne indifferent. L’interview dure un peu plus d’une heure et est en anglais. Ne lA manquez pas !
http://www.electricpolitics.com/media/mp3/EP2007.06.08.mp3

Critique par la New York Review of Books:
http://www.nybooks.com/articles/20251

———————————————–
LIBERTES PUBLIQUES – LSQ – LSI – LEN – CENSURE
———————————————–

>>LES GENDARMES REMPLACES PAR UN MOUCHARD ELECTRONIQUE
[Le Monde 09.06.07]
« Papiers du vehicule, s’il vous plait ! » Aux Bermudes, cette phrase redoutee des automobilistes ne sera bientot plus qu’un vieux souvenir. Depuis le mois de mai, les gendarmes de ce petit archipel dependant du Royaume-Uni sont progressivement remplaces sur les routes par un systeme de surveillance electronique base sur la technologie RFID (Radio Frequency Identification).
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3244,36-921060@51-824668,0.html

>>ESPION POUR MESSAGERIE INSTANTANEE
[Zataz 11.06.07]
Nous avons reçu a la redaction plusieurs logiciels commerciaux qui permettent d’espio)


Il a peur de quoi, ce couille-molle ? Que Sarko le mette au pas comme il l’a fait avec ses confrères châtrés français ? C’est pas avec des journalistes pareils qu’on risque de voir des affaires sortir… on va revenir à l’époque de Peyrefitte et du journalisme obséquieux ?

>>NICOLAS SARKOZY IVRE ? LE PRÉSENTATEUR BELGE S’EXCUSE
[Le Figaro 12/06/07]
Alors que la vidéo du chef de l’Etat soi-disant ivre fait un carton sur internet, Eric Boever, à l’origine du sous-entendu, se dit « désolé des proportions » que prend l’événement.

Plus d’un million et demi de téléchargements. La vidéo de Nicolas Sarkozy au G8, extraite d’un journal télévisé belge dont le présentateur a insinué que le chef de l’Etat avait bu, fait un véritable carton sur internet. Du coup, Eric Boever, le journaliste en question, a dû s’excuser officiellement.

Il a ainsi « contacté l’ambassade de France à Bruxelles pour transmettre ses excuses, pour qu’elles soient relayées à qui de droit, jusqu’à l’Elysée si nécessaire« , a indiqué Yves Thiran, directeur de l’information de la RTBF, la radio-télévision publique belge.

Eric Boever s’était déjà excusé via le blog de Jean-Marc Morandini : « Je suis désolé des proportions que prend ce qui n’était au départ qu’un clin d’oeil » et « ne voulais évidemment pas heurter la sensibilité nationale française, d’autant que je suis moi-même français par ma mère« , écrit-il. Il précise aussi que son journal, diffusé la nuit, « a un ton plus libre et plus détendu que les autres« .

http://www.lefigaro.fr/elections-legislatives-2007/20070613.WWW000000112_nicolas_sarkozy_ivre_le_presentateur_belge_sexcuse.html


torture taxiUN DES « TORTURE TAXI » DE BLACKWATER A ÉTE VU ENTRAIN DE SE POSER SUR UNE BASE DE LA RAF LA SEMAINE DERNIERE
[The Daily Mail – 11/06/07 Trad. gregoire seither]
Il y a trois jours, l’Association des chefs de police britanniques (ACPO) avaiut déclaré que « Nous n’avons trouvé aucune preuve que les aéroports du Royaume Uni aient été utilisé par la CIA pour transporter des gens vers des lieux de torture dans d’autres pays« .

L’enquête de l’ACPO avait été déclenchée il y a 18 mois à la suite d’accusations d’une organisation de défense des droits de l’Homme, Liberty, selon qui les aéroports britanniques avaient été utilisés plus de 210 fois comme escale par les vols secrets de la CIA.

Malheureusement pour l’ACPO, des observateurs « planespoters » ont enregisté la présence d’un des avions liés au programme de vols secrets sur un aéroport britannique la semiaine dernière. L’avion a été photographié atterissant sur la base RAF de Mildenhall dans le Suffolk le weekend dernier. L’équipage, portant l’uniforme à camouflage désertique de la US Army a débarqué et l’avion a été placé sous la garde des forces US de sécurité dès son arrivée sur le tarmac.

Le numéro d’enregistrement, clairement visible sur son fuselage, l’identifie comme étant l’un des avions dont le rapport du Parlement Européen indique qu’il a servi pour des « vols secrets » ayant permis le transfert de suspects dans la guerre au terrorisme vers des prisons et centres de tortures clandestins hors de la juridiction états-unienne. Les registres administratifs indiquent que l’avion est la propriété de la société Blackwater USA, un sous-traitant de la CIA qui se décrit lui même comme étant « la société de mercenaires la plus discrète et la plus puissante au monde ».

http://www.dailymail.co.uk/pages/live/articles/news/news.html?in_article_id=461024&in_page_id=1770


Fidèle au principe de manipulation médiatique (Retarder l’info, Détourner l’attention, Discréditer la source, Pinailler sur un détail, Faire porter le chapeau au lampiste), le quotidien de référence états-unien profite d’un article sur la pièce anti-guerre « Fallujah » jouée en ce moment à Londres pour enfoncer le clou de la désinformation à propos de quelques aspects gênants de la guerre en Irak : l’utilisation d’armes de guerre interdites comme le Napalm et le Phosphore.

Dans l’édition du 29 mai 2007, la correspondante du New York Times, Jane Perlez rend compte de la pièce « Fallujah » en expliquant que, « la dénonciation des Etats Unis y est sévère, mais non fondée, notamment concernant l’utilisation de napalm lors des combats de Fallujah, une accusation souvent entendue dans la bouche des critiques d’extrême gauche, mais qui n’a jamais pu être prouvée. »

Elle poursuit sa critique en écrivant que l’auteur et metteur en scène, Jonathan Holmes, « ne prétend pas à l’objectivité, préférant l’impact des mots à l’authenticité des faits. » Pour la journaliste, la pièce n’est qu’une nouvelle expression de l’anti-américanisme viscéral du public européen, fondée sur des préjugés plutôt que sur des faits réels.

Malheureusement pour le New York Times, qui lui par contre prétend être objectif, l’armée des Etats-unis a bien fait usage de la version moderne du Napalm en Irak. Dans un interview donné en 2003 à la San Diego Union-Tribune (8/5/03), le Colonel des Marines James Alles décrit l’utilisation de bombes incendiaires Mark 77 contre des insurgés en Irak en disant, « Nous avons napalmé ces cibles. »

Le Pentagone finasse en faisant une distinction entre le Mark 77 et le Napalm– la formule chimique étant légèrement différente, utilisant du kérosène plutôt que de l’essence– mais le Colonel Allen confirme au journaliste de l’Union-Tribune que les soldats sur le terrain ne font pas de différence et appellent les deux produits « Napalm » étant donné que « les effets sur la cible sont identiques ».

« Vous pouvez lui donner un autre nom, mais ça reste du Napalm, » précise le conseiller militaire John Pike au journaliste de San Diego. Par ailleurs, dans un article du London Guardian, paru en mars dernier, l’auteur de la pièce « Fallujah », Jonathan Holmes utilise le terme « produit dérivé du Napalm.

Ce n’est pas la première fois que le New York Times vole au secours de l’Armée des Etats-unis en tentant de discréditer une information qui pourrait mener les Etats-Unis devant une cour pénale internationale. Ainsi, lors de l’opération militaire contre Fallujah le journal avait mis tout son poids dans le débat visant à déterminer si l’armée avait utilisé un produit interdit par les conventions militaires, le phosphore blanc. L’armée avait, au début, catégoriquement nié, l’ambassadeur US Robert Tuttle expliquant au quotidien The Independent (15 novembre 2005) que « les forces U.S. n’utilisent pas d’armes au napalm ni au phosphore, » ces produits n’étant utilisé que pour « créer des rideaux de fumée protecteurs. »

Le New York Times se servit même de cet argument pour dénoncer, dans un article de novembre 2005, la désinformation pratiquée par les critiques de l’action US en Irak et l’absence de professionnalisme des sources, notamment étrangères, qui reprenaient ces arguments erronés par anti-américanisme primaire. L’article notait que « les principaux médias états-uniens ont ignoré ces accusations étant donné que les journalistes US sur place lors des combats à Fallujah n’ont pas constaté l’utilisation d’armes au phosphore blanc ». Pour le quotidien new-yorkais, les seuls ‘journalistes’ (les guillemets sont de la rédaction du NYT) affirmant ce genre de choses sont des militants anti-américains et anti-guerre qui se basent sur des informations erronées ou sur une mauvaise connaissance de la technologie militaire.

Malheureusement pour le NY Times et l’armée US, la blogosphère avait découvert un article daté du mois de mars 2005 dans la journal militaire « Field Artillery » dans lequel des soldats ayant participé à la destruction de Fallujah chantaient les louanges des armes au phosphore (white phosphorus, WP) en expliquant que c’est « une arme tellement efficace et versatile que nous en réservions l’usage pour des missions mortelles ». Le gouvernement U.S. avait alors du faire marche arrière et le Col. Barry Venable avoua à la BBC, le 15 novembre 2005. « Oui, nous avons utilisé des munitions au phosphore comme armes incendiaires contre des combattants ennemis » .

Sans se démonter un seul instant, le New York Times changea alors son fusil d’épaule et publia, une semaine après l’aveu du Pentagone, un éditorial virulent réclamant le bannissement de ces armes illégales. « Chacun d’entre nous, y compris les Américains, se sentira plus en sécurité dans un monde dans lequel certaines formes de faire la guerre sont considérées comme trop inhumaines pour être employées. C’est pour cette raison (…) que les Etats-unis doivent cesser d’utiliser des munitions au phosphore. »


gangs of Iraq[Soldiers Family Network News – 9 juin 2007 – Trad. Gregoire Seither]

GANGS OF IRAQ (Photo de David Harry Stewart)

Désespérée de ne pas réussir à enrôler suffisamment de volontaires pour la guerre en Irak, la US Army a secrètement donne ordre aux recruteurs de ne plus tenir compte des réglementations nationales qui – jusqu’ici –  interdisent à une personne porteuse d’un casier judiciaire de s’enroler dans l’armée nationale.

Aujourd’hui, parmi les troupes US en Irak, en Afghanistan et en Afrique, il n’est pas rare de croiser des membres tatoués des célèbres gangs criminels des Crips, Bloods, Latin Kings, ainsi que des groupes néo-nazis blancs, tous portant fièrement leurs insignes de bande.

Pour les sous-officiers, les nouveaux soldats de cette « armée issue de l’ombre » représentent un défi énorme. La plupart des analystes du Pentagone y voit  « une fausse bonne idée qui ouvre la porte à une catastrophe en termes d’image de marque et de stratégie militaire”.

Un des conseillers militaires de la Maison Blanche – qui a demandé à rester anonyme – va même jusqu’à parler « d’un potentiel de centaines de My Lai », du nom du hameau vietnamien où des soldats US massacrèrent froidement 300 femmes, enfants et vieillards en mars  1968.

« C’est de la folie pure, ces gars sont ultra-violents, ils viennent d’un milieu sans discipline, sans règles autres que celles de leur gang, ne vivent que de traffics et de meurtres… et là on va les lacher parmi une population sans défense, leur filer des armes de guerre et leur dire ‘Allez-y, fouillez, interrogez, traquez les terroristes’. C’est comme si tu lachais des pittbull dans un magasin de saucisses ! Combien de meurtres ou viols barbares faudra-t’il attendre pour que le Pentagone réalise qu’il a fait une erreur ? »

Les gangs sont actifs au sein même de l’armée, tenant des réunions et des rites d’adhésion des nouveaux membres dans les casernes et bases militaires. En juillet 2005, sur la base militaire de Kaiserslautern, le Sergeant Juwan Johnson, 25 ans, marié, vétéran décoré de l’invasion irakienne, a ainsi subi le brutal rite d’initiation du gang des Gangster Disciples. Butalement tabassé « pour éprouver son courage », il est mort dans son lit de plusieurs hémoragies internes.

Son copain, le Lieutenant Bobby Morrissette, a expliqué aux juges que Johnson voulait devenir membres des Gangster Disciples, un gang brutal issu de la région de Chicago, fort de plus de 100 000 membres et impliqué dans des milliers d’affaires de meurtre, racket, fraude et drogue, car « les Disciples sont le gang le plus fort dans l’Armée, ils vous protègent et vous permettent de profiter d’avantages dans les casernes. Les officiers savent que nous en faisons partie et nous respectent… c’est comme quand on est en prison. Si on ne fait pas partie d’un gang, on est pire que de la merde. »


[C-NET Video – June 7, 2007 – Vidéo en anglais]
Interview avec Sir Tim Berners-Lee, l’inventeur du World Wide Web, qui nous livre sa reflexion sur le Web sémantique et les microformats (concçus d’abbord pour les humains et ensuite seulement pour les machines, les microformats sont un ensemble de formats simples et ouvertes pour le traitement de données, qui s’appuient sur des formats existants et largement répandus). Tim nous parle également des compilations personnalisées (mashups) mais surtout souligne encore une fois l’importance vitale des formats ouverts par rapport aux formats propriétaires comme Adobe Flash ou Microsoft Silverlight.

« Le Web n’aurait jamais pu exister, » dit Berners-Lee, « si nous étions partis d’un ensemble de solutions concurrentes les unes par rapport aux autres. Avec le développement du Web et son ubiquité via les appareils mobiles à accès ferme (téléphones portables, Blackberry…), nous voyons apparaître un danger important de fragmentation de plateforme qui pourrait sérieusement limiter nos capacités d’innovation. Il est vital que les technologies standard restent libres de droits Le logiciel libre est le seul avenir pour le Web.

http://www.webware.com/8301-1_109-9727043-2.html?tag=nl.e501


Le capitalisme d’actionnariat, aux marges de profits irréalistes nous ramène à la pureté originelle du capitalisme du XVIIIè siècle quand on laminait les êtres humains dans les fosses et que les ouvriers étaient considérés comme la propriété du patron de mine.

chinoisLes « missions-suicides » des « esclaves » de Mittal
[Checklist du Monde 08/06/07]
« Les conditions de travail sont bien pires que du temps des Soviétiques », a déclaré au Times de Londres un employé de la mine de Lénine, au Kazakhstan, où une explosion a fait 40 victimes en septembre dernier. « Depuis, rien n’a été fait pour améliorer la sécurité. » Plus de 90 mineurs sont morts depuis 2004 : « Nous attendons tous le prochain accident. C’est tellement dur que nombreux sont ceux qui partent travailler dans les mines de Sibérie. »

Quand Mittal a racheté leurs mines, ils espéraient tous que les choses s’amélioreraient, mais se comparent maintenant à des « esclaves » forcés d’effectuer des « missions-suicides » afin que leurs salaires ne soient pas amputés par des dirigeants pressés d’atteindre leurs objectifs.

Mittal, qui a investi (http://business.timesonline.co.uk/tol/business/industry_sectors/support_services/article1913156.ece) 195 millions d’Euros depuis 1996, et en prévoit 63 autres cette année, pour améliorer la sécurité, affirme avoir fait chuter le nombre de victimes de 70 %.

Mais le quotidien conservateur relève (http://www.timesonline.co.uk/tol/news/world/asia/article1909796.ece) que l’homme le plus riche du Royaume-Uni (qui n’y paie quasiment pas d’impôts grâce à ses sociétés offshore) a aussi investi 6 millions d’Euros dans le Labour, 44 millions d’Euros dans le mariage de sa fille, et 103 millions d’Euros dans sa maison à Londres.

http://www.timesonline.co.uk/tol/news/uk/article1909761.ece


BushDILIP HIRO : LES USA INVESTISSENT PLUS DANS LEUR ARSENAL NUCLÉAIRE QUE LORS DE LA GUERRE FROIDE
[TomGram – 07/06/2007]
Voici une chose étrange : Depuis 2001, nos médias n’ont cesse de nous faire peur avec la menace de bombes atomiques. Il y a eu la Bombe irakienne (souvenez vous de notre commandant en chef qui nous alertait que bientot des « nuages en forme de champignon » s’éleveraient sur des villes états-uniennes), puis il y eut la Bombe nord-coréenne, et enfin la Bombe iranienne… dont la presse nous parle presque quotidiènement. Bien sûr, la presse fait mine d’oublier que la Bombe irakienne s’est avéré être une bulle de savon embarassante; que tous les experts sur la question considèrent que la Bombe iranienne (si elle existe) ne pourra voir le jour avant plusieurs années; et enfin la Bombe nord-coréene, qui pour une fois existe vraiment, mais qui ne menace pas grand monde, surtout si on se base sur les derniers tests nucléaires menés en octobre 2006.

Et pourtant, toute notre attention a été mobilisée sur ces trois armes nucléaires.

  • Combien d’entre vous ont déjà entendu parler de Complex 2030 ?
  • Qui parmi vous sait que, comme les chercheurs William Hartung et Frida Berrigan l’ont récemment démontré, l’administration Bush investit de nos jours en moyenne plus d’argent dans son arsenal nucléaire (plus de 6 milliards de dollars en 2007) que lors de la Guerre Froide ?
  • Avez vous déjà entendu quelqu’un râler contre le projet de Bush (soutenu par les Démocrates), de porter le financement du bouclier nucléaire US à $7.4 milliards annuels d’ici 2012 ?
  • Et connaissez vous Complex 2030 — un projet qui prévoit, dans 23 ans, un renouvellement intégral de notre arsenal nucléaire et notamment la mise en place du Reliable Replacement Warhead, notre première nouvelle technologie militaire nucléaire en 20 ans. (Le département de l’énergie des USA vient d’en déterminer le design.)

Par ailleurs, l’administration Bush s’est donné beaucoup de mal pour éliminer la distinction entre les armes nucléaires et les armes conventionnelles, afin de pouvoir intégrer des « forces nucléaires tactiques » dans sa propre nouvelle stratégie, centrée sur une « Global Strike force », censée être capable de frapper « n’import quelle cible sur la planète » « en quelques heures » seulement. Par ailleurs Bush et son entourage ont plusieurs fois laissé entendre à la presse qu’ils n’excluaient pas une « option nucléaire » contre les installations litigieuses en Iran.

Comme l’écrit Dilip Hiro, expert sur le Moyen-Orient et auteur de l’ouvrage récent « Blood of the Earth: The Battle for the World’s Vanishing Oil Resources » (http://www.amazon.com/exec/obidos/ASIN/1560255447/nationbooks08), : il n’y a pas deux camps nucléaires – les vilains « voyous nucléaires » d’un côté et les gentils membres du « club nucléaire » de l’autre. Il y a un seul camp. Notre monde nucléaire et le leur sont étroitement liés par une version de plus en plus instable du vieux concept de « dissuasion », hérité de la Guerre Froide. Hiro montre que plus nous investissons dans le développement et le maintien d’un vaste arsenal nucléaire, plus nous intégrons le concept nucléaire « tactique » dans notre planification stratégique et tactique, plus nous encourageons la prolifération nucléaire.

L’administration Bush s’est fait élire avec la promesse d’éradiquer le proliférateurs nucléaire. Mais, plus tard, quand on regardera en arrière sur la présidence Bush et notre époque, les efforts de cette administration seront certainement considérés comme une machine génératrice de prolifération, contribuant à l’augmentation des chances pour que le scénario du cauchemar se réaliser : une telle arme de destruction entre les mains d’un groupe terroriste qui ne se sentirait pas lié par les accords et conventions de la « dissuasion ».

http://www.tomdispatch.com/post/174808/dilip_hiro_a_catch_22_nuclear_world


AU M.I.T. ON A INVENTE L’ALIMENTATION ELECTRIQUE EN WIFI
[Daily Mail 07/06/07]
Une équipe de chercheurs du Massachusetts Institute of Technology a développé une technologie permettant « d’aéroporter » du courant électrique à travers une pièce, sans besoin de câble électrique. On pourrait ainsi alimenter en « courant électrique sans fil », des ampoules, des téléphones portables ou des ordinateurs portables, sans avoir besoin de fils électriques ou de transformateurs. Lors des essais, les chercheurs sont parvenus à envoyer du courant électrique suffisant pour allumer une ampoule de 60-Watt, située à 2 mètres de la source d’énergie.

L’équipe de chercheurs, qui a donné le nom de ‘Witricity’ (wireless electricity) a sa découverte, pense que celle-ci pourrait changer la manière dont nous utilisons le courant électrique, nous permettant de nous débarrasser des amas de câbles, transfos et prises électriques qui encombrent nos maisons. Cela permettrait également de faire fonctionner des ordinateurs et téléphones portables sans batteries.

L’inspiration est venue au directeur du projet, Dr Marin Soljacic, une nuit, alors qu’il était dans sa cuisine entrain de maudire son téléphone portable. « Cela faisait au moins six fois ce mois ci que j’étais réveillé la nuit par le bip insistant de mon téléphone portable qui m’indiquait que j’avais oublié de le recharger. Je me suis dit que ce serait bien de trouver un moyen pour que ce maudit appareil puisse s’occuper de sa recharge par lui même » explique t’il. . .

http://www.dailymail.co.uk/pages/live/articles/technology/technology.html?in_article_id=460602&in_page_id=1965


Chalmers Johnson[Electric Politics 07/06/07]
Nouvelle bête noire des néo-conservateurs et de leurs groupies, dénoncé avec d’autant plus de force qu’il est un des leurs, Chalmers Johnson vient de publier « Nemesis: Les Derniers Jours de la République Américaine« . (Ouvrage qui a été applaudi par la critique du New York Review of Books.)

Apôtre de la Guerre Froide, partisan jadis d’une Amérique militariste et dominante, Johnson est considéré par le Pentagone et les milieux du renseignement comme un des meilleurs experts aux Etats-unis sur l’Asie et le Moyen-orient de ces 30 dernières années. Dans son ouvrage il repense les bases même de la politique étrangère et intérieure des Etats-unis, dressant un panorama méticuleux et offrant une critique structurelle des orientations actuelles des Etats-unis — une critique qui est impossible à ignorer. Même si son parcours est différent et ses méthodes ne sont pas les mêmes, son analyse rivalise – et parfois même dépasse en finesse – la réflexion de personnes comme Noam Chomsky.

Cela a été un grand plaisir et un honneur de m’entretenir avec Chalmers et son analyse ne laissera personne indifférent. L’interview dure un peu plus d’une heure et est en anglais. Ne le manquez pas !
http://www.electricpolitics.com/media/mp3/EP2007.06.08.mp3


[Alternet – 07/06/07 – Trad. Gregwah]
Les familles des quatre mercenaires qui avaient été abattus à Faloujah et dont les corps avaient ensuite été brûlés, traînés dans la rue et suspendus à un pont, le 31 mars 2004, ont lancé aujourd’hui un appel au public états-unien afin de se défendre contre l’employeur pour lequel travaillaient leurs maris quand ils sont morts ; la société Blackwater Security Consulting.

L’entreprise de fournitures de mercenaires Blackwater refuse toute indemnisation des familles depuis trois ans, a été condamné à plusieurs reprises en appel pour ce refus, le cas allant jusqu’à la Cour Suprême des Etats-unis.

Aujourd’hui Blackwater a changé de tactique : afin de réduire au silence la contestation, elle attaque en justice les familles des quatre mercenaires et leur réclame plus de 10 millions de dollars d’indemnités… le but étant de les forcer à abandonner leur plainte et accepter une solution négociée qui ne créerait pas de précédent juridique pour l’entreprise.

http://www.alternet.org/waroniraq/53460/


>>LES ENFANTS DES LEADERS SIONISTES REJETTENT L’IDEOLOGIE DE LEURS PARENTS
[Richard Silverstein – Tikkun Olam – 09/06/07 – Trad. Grégoire Seither]
[En 1990 en Afrique du Sud, Ellen Malan, petite fille du fondateur de l’apartheid, D.F. Malan,  annonçait la fin imminente du système politique sud-africain : « Plus personne n’y croit, tout ce que nous voulons c’est vivre en paix dans un pays normal ». Quatre ans plus tard, Mandela gagnait les élections. Aujourd’hui, en Israël, il semblerait que la même chose soit entrain de se produire avec le Sionisme, autre vestige des idéologies racistes du siècle dernier. (…)]

Quand on voit non pas un ou deux mais carrément quatre enfants des pères fondateurs de l’extrême droite sioniste s’opposer ouvertement à l’héritage politique de leurs pères, on se dit que les choses sont entrain de bouger. Tout le monde sait que Yigal Arens, fils de l’ancien ministre Likud de la défense, Moshe Arens, est un militant engagé et virulent contre l’occupation israélienne. Ses nombreux critiques l’accusent couramment d’être un « Matzpeniste » – l’équivalent de « sale Bolchevik » (..)

Dana Olmert, la fille de Ehud a participé et pris la parole lors d’une manifestation contre la guerre au Liban et y a traité le ministre Dan Halutz de criminel de guerre. Son père, qui a nommé Halutz au gouvernement, n’a pas apprécié et les discussions autour du dîner familial ont du être animées. . .  Il ne reste plus à Dana qu’a poursuivre sa logique et pointer le doigt vers son propre père, commandant des armées d’Israël.

Depuis de nombreuses années, des militants pacifistes juifs et palestiniens se retrouvent chaque vendredi dans le village de Bilin, coupé en deux par le Mur de Séparation. Et chaque semaine la Police des frontières les charge violemment et cogne à tout va sur les manifestants pacifiques. Le quotidien Maariv relate cette semaine que parmi les manifestant les plus assidus ces deux dernières années, figure un autre descendant des Pères Fondateurs du pays : le propre petit-fils de Menachem Begin, ancien terroriste et idole de l’extrème droite israélienne. Selon le journal, Aminadav Begin est « un anarchiste anti-guerre qui refuse le concept de nations ou de frontière et  crache ouvertement sur l’oeuvre politique de son grand-père ». Les adorateurs du Grand-Israël, pour qui Menachem Begin est un dieu, risquent de ne pas trouver cela très drôle.

Pour finir, voici que Avraham Burg, ancien président de la Knesset, ancien directeur de l’Agence juive et poulain de Shimon Peres, qui avait déjà déclaré en 2003 que le sionisme était une idéologie morte, juste bonne pour les poubelles de l’histoire, vient de publier un nouveau livre « Vaincre Hitler ». Il a fait l’effet d’une bombe en Israël étant donné sa critique violente tant de la société israélienne moderne que son démontage de l’intégralité de l’idéologie et du projet politique sioniste. Avraham Burg a pour sa part renoncé à Israël et obtenu la nationalité française. Il rejette intégralement son héritage familial, ancré dans le sionisme. Son père, Yosef Burg, a été pendant des décennies président du Parti National Religieux. Son grand-père, issu de milieux aisés en Allemagne, fit don de sa fortune au Projet National Juif et émigra en Palestine où il prôna très tôt, le déplacement forcé de toutes les populations arabes « afin de faire la place pour le projet juif sioniste ». Tant le grand-père que le père Burg ont toujours milité à l’extrème droite du champ politique israélien.

[Dans un interview récent, le journal Ha’aretz  a demandé à Avraham Burg : « Etes vous inquiet d’une dérive fasciste en Israël ? ». Burg n’a pas hésité à répondre : « Je crois qu’elle est déjà là. »]

http://www.richardsilverstein.com/tikun_olam/


Sarkozy ne boit que de l’eau…
Si vous avez déjà « dialogué » avec un Russe, vous savez qu’on y boit généralement sec… clairement Nico c’est fait inviter…

Non Sarkozy n’était pas Ivre…  Résumé de la « discussion » avec Poutine

Putain, la vodka ça déchire !!!! Ca rend la langue pateuse….


Abraham Burg a été président du parlement israelien, il a également dirigé l’Agence Juive [1] , et détenu le portefeuille de l’intérieur. A l’occasion de la publication de son livre intitulé « Defeating Hitler » (vaincre Hitler), il s’est entrenu avec le journaliste d’Haaretz Ari Shavit, qui se déclare « choqué » par un ouvrage qu’il interprète comme un abandon de « l’israelité » par son ancien camarade qui décrit maintenant Israel comme un état brutal et impérialiste, cherchant la confrontation et pratiquant l’insulte, manquant d’âme.

extrait : (…) Q. Nous devrions changer d’hymne national ?

R. L’hymne est un symbole. Je serai prêt à accepter une situation ou tout irait bien, et ou seul l’hymne serait mauvais. (ça c’était pour la blague) (…)

Q. Vous êtes condescendant et dédaigneux, Abraham. Vous n’avez pas d’empathie pour les israeliens. Vous traitez les juifs israeliens de paranoiaques. Mais comme le dit le cliché, il y a des paranoiaques qui sont vraiment l’objet de persécutions. Le jour même ou nous discutons, Ahmadinejad déclare que les jours d’Israel sont comptés. Il a promis de nous éradiquer. Non, ce n’est pas Hitler. Mais ce n’est pas non plus une illusion. Il est une vraie menace. Il représente le monde réel. Un monde réel que vous ignorez.

R. « Je dis qu’en ce moment, Israel est traumatisé dans pratiquement l’ensemble de ses composants. Et il ne s’agit ps d’une question absstraite. Est-ce que notre capacité à faire face à l’Iran ne serait pas meilleure si nous restaurions la capacité d’Israel à faire confiance au monde ? Ne serait-il pas plus judicieux de cesser de nous affronter à nos propres problèmes, mais plutôt de considérer que nous avons à faire à un réalignement global, qui concerne tout d’abord les églises chrétiennes, les gouvernements, et finalement les armées ? »

« Au lieu de cela, nous disons ne pas faire confiance au monde, qu’ils vont nous abandonner… et voila que revient l’image de Chamberlain et de son parapluie noir rentrant de Munich, et donc nous allons bombarder [l’Iran] seuls… »

Q. Dans votre livre, nous ne sommes pas seulement des victimes du nazisme. Nous sommes presque des judéo-nazis. Vous êtes prudents. Vous ne dites pas qu’Israël est l’Allemagne nazie, mais vous n’en êtes pas loin. Vous dites qu’Israël est dans le stade de l’Allemagne pré-nazie.

R. « Oui. J’ai commencé mon livre par l’endroit le plus triste. Comme un deuil, mais un deuil d’Israël. Alors que j’écrivais, je pensais à un titre : « Hitler a gagné ». Je pensais que tout était perdu. Mais, petit à petit, j’ai découvert que tout n’était pas perdu. Et j’ai découvert mon père comme représentant des juifs allemands, qui était en avance sur son temps. Ces deux thèmes nourrissent mon livre du début à la fin. A la fin, je deviens optimiste et la fin de mon livre est optimiste. »

Q. La fin est peut-être optimiste, mais tout au long du livre vous dressez un signe d’égalité entre Israël et l’Allemagne. Est-ce vraiment justifié ? Y-a-t-il une base suffisante pour cette analogie ?

R. « Ce n’est pas une science exacte, mais je vais vous donner quelques éléments qui s’inscrivent dans cette analogie : une grande sensibilité à l’insulte nationale ; un sentiment que le monde nous rejette ; une incompréhension aux pertes dans les guerres (unexplained losses in wars). Et, comme résultat, la centralité du militarisme dans notre identité. La place des officiers de réserve dans notre société. Le nombre d’Israéliens armés dans la rue. Où est-ce que cette foule de gens armés va ? Les expressions hurlées dans la rue : « les Arabes dehors ». »

Q. Ce que vous dites là, c’est qu’il y a des germes de nazisme en nous.

R. « Le mot nazisme est extrêmement connoté »

Q. Abraham Burg écrit dans son livre : « il est parfois difficile pour moi de faire la distinction entre les débuts du national-socialisme et certaines doctrines culturelles nationales ici et maintenant »

R. « Il y a une différence entre écrire nazi et national-socialiste. Nazi, c’est la forme ultime. Pour nous elle conduit aux lieux de la terminaison finale. »

Q. Bien, nous allons laisser de côté le nazisme. Etes vous inquiet d’une dérive fasciste en Israel ?

R. « Je crois qu’elle est déjà là. »

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1076


[Dan Assayah – Israel Valley – SITE OFFICIEL DE LA CHAMBRE DE COMMERCE FRANCE-ISRAËL – 9 Juin 2007]

Avraham Burg se transforme en provocateur. Le journal israélien Haaretz lui ouvre ce week-end un nombre de pages démesuré par rapport à l’envergure de cet ex-politicien qui vient d’obtenir la nationalité Française. La presse anti-sioniste se régale et transforme l’ex-Président de l’Agence Juive en nouveau symbole.

Seul problème sérieux : cet “illustre” politicien qui utilise le droit d’expression connaît parfaitement les secrets militaires d’Israël. A Jérusalem, une certaine inquiétude pointe à l’horizon car l’ex-politicien risque de devenir totalement incontrôlable.

C.J.E. : Dans une interview à Ary Shavit du Haaretz, à l’occasion de la publication de son livre intitulé “Vaincre Hitler”, Avraham Burg, ancien Président de l’Agence Juive et de la Knesset tient des propos qui provoquent déjà de vives protestations en Israël.

Dans ce livre, Burg dépeint l’état d’Israël comme un état violent, superficiel, impérialiste, renfermé sur lui-même, et ne manque pas d’exprimer son mépris et même un certain dégoût pour tout ce qui est israélien.

Dans l’interview au Haaretz, Burg ne proteste pas lorsque Ary Shavit le considère comme un anti-sioniste. Il s’oppose à la définition de l’état d’Israël comme état juif et n’hésite pas à faire, à plusieurs reprises, un surprenant amalgame entre l’état d’Israël dont il a été l’un des leaders, et l’Allemagne nazie. (suite…)


[CNN / NPR 05/06/2007]
Aux Etats-unis, lors du débat des candidats à l’investiture Républicaine, le 5 juin dernier, le candidat à la Maison Blanche, Mitt Romney a tenté de réécrire l’histoire en affirmant que son pays avait envahi l’Irak parce que Saddam Hussein avait interdit aux inspecteurs de l’IAEA de venir inspecter les sites militaires irakiens. Aucun journaliste présent n’a relevé cette erreur grossière et aucun autre candidat dans le débat n’a pris la peine de la corriger.

Comme le montre un sondage informel réalisé sur le campus de l’université de Stanford, cette opinion totalement erronée est largement partagée par l’opinion. George W. Bush lui même avait faussement affirmé en Novembre 2003 que « nous lui avons donné une chance de laisser entrer les inspecteurs pour vérifier qu’il n’avait rien à cacher, mais il a refusé de les laisser entrer ».

Quand on lui a posé la question si, à son avis, cela avait été « une erreur pour nous d’envahir l’Irak, » Romney a répondu que la question était « nulle et non avenue, » car, a-t’il expliqué :

« Si vous voulez bien, revenons en arrière, si Saddam Hussein avait ouvert son pays aux inspecteurs de l’IAEA, et s’ils avaient pu venir et faire leur inspection, et alors ils auraient constaté qu’il n’y avait pas d’Armes de destruction massive, et que donc, Saddam Hussein à l’époque n’était pas en violation des résolutions de l’ONU, alors évidemment nous ne serions pas dans le conflit dans lequel nous nous trouvons aujourd’hui. Mais tout cela, Saddam Hussein ne l’a pas fait et nous de notre côté nous n’avions que l’information dont nous disposions à l’époque, alors nous avons pris la décision d’y aller. »

Pour mémoire, les inspecteurs de l’UNMOVIC (U.N. Monitoring, Verification and Inspection Commission) ont été à nouveau admis en Irak dès le 18 novembre 2002. Sous la direction de Hans Blix, l’équipe d’inspecteurs a passé des mois en Irak, publiant des rapports qui ont été présentés à l’ONU, devant les représentants étatsuniens, lors des débats précédent l’invasion.

Le lendemain de cette déclaration de Mitt Ronney, les étudiants en science politique de l’université de Stanford ont mené une enquête informelle auprès de leurs collègues étudiants : près de 60% des personnes interrogées sur le campus, majoritairement étudiants en histoire, sociologie, sciences politiques et économie, ont déclaré ne pas avoir de problème avec la déclaration de Mitt Ronney et être d’accord que la non-coopération de Saddam Hussein avec la communauté internationale et les inspecteurs de l’ONU était la première cause de l’invasion de son pays par les forces de la coalition.

Certains ont par ailleurs précisé que la même chose s’appliquait au président iranien Ahmadinedjad.


BUSH VEUT RESTER EN IRAK PENDANT ENCORE AU MOINS 50 ANS
[Reuters 01/06/07 – cité par Truthout.org]
Le président George W. Bush envisage une présence prolongée des troupes US en Irak, semblable à celle en Corée du Sud, afin de garantir la stabilité du pays, tout en excluant une présence directe dans le maintien de l’ordre et la lutte contre la résistance, a annoncé la Maison Blanche ce mercredi. Les Etats-unis entretiennent une présence militaire de plusieurs milliers d’hommes en Corée depuis la fin de la guerre de Corée, il y a 50 ans, en prévision d’une attaque Nord-coréenne. . .

Le porte parole de la Maison Blanche, Tony Snow a déclaré que le Président aspirait à faire a jouer aux Etats-unis un rôle en Irak similaire à celui qu’il joue en Corée du Sud, « à un moment dans le futur nous arriverons à un point où notre présence aura purement un rôle de soutien. »

« Le modèle Coréen est un exemple de présence sécuritaire fournie par les Etats-unis, mais c’est aussi un pays où nous avons assisté au développement d’une démocratie solide ces dernières années en Corée du Sud, on peut donc dire que notre présence là-bas a aussi été une force de stabilité » a explique Snow aux journalistes.

(NdT : Passons sous silence poli les années 1960 et 1970, le régime répressif du président autocrate Syngman Rhee et la dictature sanglant du Général Park Chung-hee et leur repression féroce de toute contestation, le tout avec l’aide active des Etats-Unis. Si la Corée est devenu une démocratie, c’est grâce aux mouvements civiques et syndicalistes, ce n’est pas à grâce aux Etats-Unis qui a toujours été prompt à voir dans la moindre contestation politique une provocation communiste nord-coréenne, à réprimer sans pitié).

Les pays voisins de l’Irak ont, à plusieurs reprises, fait savoir leur opposition à une présence durable des Etats-unis dans le pays, et notamment que l’armée US y entretienne des bases permanentes à l’image de ce qu’elle fait au Philippines, au Japon et en Corée. Aux Etats-unis bon nombre de stratèges indiquent que la résistance irakienne se nourrit précisément de la rumeur voulant que les Etats-unis aient l’intention de s’installer de manière permanente dans le pays.

http://www.truthout.org/docs_2006/053107J.shtml


L’alcoolique repenti aurait-il repris du service du côté de la bouteille ?
C’est vrai que c’est dur d’être là où il est… alors un petit Jibi-glace tous les quarts d’heure, ça aide à tenir le coup…

DES AMIS INTIMES DU PRESIDENT BUSH S’INQUIETENT DE SON COMPORTEMENT ERRATIQUE
[Think Progress – 01/06/07]
Anne Geyer raporte dans le Dallas Morning News des témoignages d’amis intimes du Président George W. Bush’s étonnés et inquiets de son comportement en leur présence lors de la rencontre.

« Des amis originaires du Texas ont été choqués de le trouver dans un état d’excitation, les yeux écarquillés. A plusieurs reprises il s’est frappé la poitrine avec ses poings en répétant « C’est moi le président ». Dans la conversation il a également insisté sur le fait qu’il envisageait d’ancrer solidement les Etats-unis en Irak et de faire en sorte que son successeur à la Maison Blanche ne puisse se désengager d’un pays ‘qui est la destinée de notre Nation.’ selon ses propres dires »

C’est la deuxième fois en un mois que des visiteurs à la Maison Blanche ont rapporté avoir noté un comportement étrange de la part du Président Bush. Ses collaborateurs racontent qu’il est souvent entrain de « rouspéter dans son coin », qu’il pique des colères sans raison lors de réunions ou d’entrevues privées avec des amis, partant dans de longs monologues en réponse à ce qu’il perçoit comme étant des « attitudes négatives » vis à vis de sa politique en Irak. Chris Nelson (du blog The Nelson Report » écrit:

« D’importants donateurs du Texas sont venus rendre visite à leur ami George à la maison Blanche la semaine dernière. Ils ont confié ensuite qu’ils avaient tout juste eu l’occasion de placer une question avant d’être interrompus par le Président qui a passé le reste de l’heure à monologuer d’une voix plaintive comme quoi personne ne le comprends, que tout le monde le trahit, que les personnes qui le critiquent sont de mauvaise foi, que si seulement l’opinion américaine pouvait voir toutes les bonnes choses qu’il réalise, tout irait bien dans le pays. . . etc., etc. »

http://thinkprogress.org/2007/05/31/bush-wild-eyed/


AUX ETATS-UNIS, JUIFS ET ARABES SONT SUR LA MEME LONGUEUR D’ONDE…
VOUS EN ETES CERTAIN ?

[Philip Weiss – Mondoweiss – 1.06.07 – Trad. Gregwah]
Une nouvelle étude réalisée par le Arab American Institute (AAI) et Americans for Peace Now (APN) montre que sur la question Israélo-Palestinienne, les juifs et les arabes aux Etats-Unis sont sur la même longueur d’onde.

Etude « Seeing eye to eye » :
http://www.aaiusa.org/page/-/Events/AAI-APN2007FinalReport.pdf

Ainsi, l’étude constate que :
– 98 % des juifs aux Etats-unis affirment que les israéliens ont le droit de vivre en sécurité dans un état indépendant. 88 % des arabes aux Etats-unis sont d’accord sur ce point.

– 90 % des juifs aux Etats-unis affirment que les Palestiniens ont également le droit de vivre en sécurité dans un état indépendant. 96 % des arabes aux Etats-unis sont d’accord sur ce point

– 80 % des juifs aux Etats-unis affirment que la réussite du processus de paix en Israel/Palestine facilitera la mise en oeuvre des objectifs américains au Moyen-Orient. Le chiffre est identique pour les arabes états-uniens.

– 65 % des juifs aux Etats-unis pensent qu’il faut mettre fin à l’occupation des territoires et 63 % pensent qu’il faut véritablement geler la colonisation. 89 % des arabes pensent pareil pour l’occupation et 77% sont d’accord sur la question des colonies. . .

Lors de l’annonce de ces résultats, Jim Zogby, porte-parole de l’AAI a souligné à quel point ces chiffres montrent une remarquable « unité de vues » des deux communautés. Debra DeLee, porte parole de APN rejoint cet avis. Elle dit que malgré toute la violence au Moyen-Orient, près de 2/3 des juifs aux Etats-unis sont pour un gel des colonies et 90% des juifs n’ont pas abandonné l’espoir de voir apparaître une solution à deux Etats.

En ce qui me concerne, ces chiffres montrent que 30% des juifs aux Etats-unis pensent qu’Israël doit continuer à coloniser la Cisjordanie comme bon lui semble. Ce nombre important « d’intransigeants » représente, à mon avis, le noyau dur qui influence la politique états-unienne vis à vis d’Israël. Ce noyau dur apparaît également dans la réponse à la question montrant que seulement une minorité de juifs aux Etats-unis fait confiance aux arabes états-uniens, seulement 34% est d’avis que les arabes états-uniens acceptent qu’Israël vive en sécurité. Les arabes américains sont plus confiants : 60 % pensent que les juifs sont en faveur d’un état où les Palestiniens vivraient en sécurité.

Par ailleurs, les résultats de ce sondage montrent un basculement de l’opinion par rapport à 2003 concernant la solution des deux Etats. En 4 ans, les juifs états-uniens sont passés de 82 % à 90% en faveur de la création d’un Etat palestinien viable – tandis que les arabes états-uniens ont fait le chemin inverse, passant de 95% en faveur de la sécurité d’Israël dans ses frontières à 88% aujourd’hui. On peut en conclure que la communauté juive aux Etats-unis commence à se faire à l’idée d’un Etat palestinien tandis que la communauté arabe abandonne l’idée. Ce n’est pas de bonne augure pour l’avenir. Pour finir, les arabes vivant aux Etats-unis sont majoritairement chrétiens : 65 %. Et seulement 24 % de musulmans. Il y a fort à parier que les avis sont plus tranchés dans le reste du monde arabe…
http://www.philipweiss.org/mondoweiss/2007/06/new_poll_americ.html


En ce joli jour de Tilleul, 19 Prairial An 215

Sources :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Calendrier_r%C3%A9publicain

————————————–
TURBOCAPITALISME SARKOSYSTE
————————————–

— Meme les journalistes des Echos commencent a prendre leur precautions
— C’est dire ;-))

>>LES JOURNALISTE DES ECHOS FONDENT LEUR SOCIETE DES JOURNALISTES
[SN 06.06.07]
PRESSE. Les Echos ont pratiquement cent ans mais n’avaient pas de societe des journalistes. C’est chose faite depuis mardi 5 juin puisque les 223 journalistes de la redaction ont elu leurs representants. Vincent de Feligonde est le premier president de cette SDJ, Leila de Comarmond, la secretaire et Nathalie Silbert, la tresoriere. Dans un communique, la SDJ dit vouloir  » defendre l’independance des journalistes du groupe et ce quels que soient les proprietaires « .

— Bollore a l’habitude de travailler en Afrique dans les republique bananieres
— il faut l’excuser 😉

>>BOLLORE LAISSE PASSER LE PAPIER GOMME’
[Liberation 06.06.07]
http://www.liberation.fr/actualite/ecrans/259282.FR.php

— La maitresse de François Hollande « outee » par Le_Politique.com
— Nouveau debouche dans les ecoles de journalisme :
— maitresse d’homme politique…

>>JOURNALISTE A PARIS-MATCH, LA MAITRESSE DE FRANÇOIS HOLLANDE
>>ATTAQUE EN JUSTICE LE SITE LE POLITIQUE.COM
[Lu sur alt.fr.politique – Le politique.com – Communique du 1er juin 2007 ]
L’article « Segolene Royal obtient l’eviction d’une journaliste, la maitresse de François Hollande », date du 16 mai 2007, fait l’objet d’une polemique. Il etait publie dans Les Confidentiels Politiques de mai 2007 du site LePolitique.com. Il fait aujourd’hui l’objet d’un contentieux entre le site et l’avocat de la compagne de François Hollande, egalement en charge du suivi de la campagne du PS au journal Paris-Match.
Sources :
http://groups.google.com/group/fr.soc.politique/browse_thread/thread/d3eba487b6e80ff5/20fd08cc12150156?lnk=raot
http://www.lepolitique.com/forum/viewtopic.php?t=1503&highlight=hollande

————————————–
ON LINE
————————————–

>>WEB 2.0: UNE NOUVELLE ‘BULLE’ INTERNET SERAIT-ELLE SUR LE POINT D’ECLATER.. EN ATTENDANT LE WEB 3.0 ?
[amnistia_news 07.06.07]
Octobre 2006. Le geant des moteurs de recherche, Google annonce le rachat de YouTube, le celebre site de videos en ligne, pour la somme enorme de 1,65 milliard de dollars. La Silicon Valley est parcourue par un tremblement de terre. Sans tarder, des dizaines de societes de capital-risque decident d’investir dans des societes qui distribuent des videos sur Internet… « Au moins 30 start-ups ont recueilli des fonds pour la diffusion de videos sur le Web, mais il y a un risque reel d’un exces d’investissements »…
http://www.amnistia.net/news/articles/multdoss/bulleweb/bulleweb_300.htm

>>DEMARRAGE DIFFICILE POUR LE RECYCLAGE DES DECHETS INFORMATIQUES EN FRANCE
[ZDNet France 05.06.07]
Analyse – Depuis six mois producteurs et collectivites sont censes avoir mis en place la collecte selective des dechets informatiques. Dans les faits, c‚est loin d’etre assure. Le meilleur moyen reste de rendre son vieux PC contre l‚achat d‚un nouveau.
http://www.zdnet.fr/actualites/informatique/0,39040745,39369986,00.htm?xtor=EPR-100

>>LES INTERNAUTES EUROPEENS SURFENT EN MOYENNE 24 HEURES PAR MOIS
[La lettre de l’Atelier 06.06.07]
Internet, passe-temps favori des Europeens? C’est ce que semble confirmer ComScore, qui decrypte les habitudes des Europeens en matiere de navigation sur le Web.
http://www.atelier.fr//article.php?artid=34573&catid=30

— Famille de France.. en croisade contre Second Life (Amen !!)
— Encore des parents qui ne savent pas installer
— des firewalls de controle parental sur leur PC ;-))

>>SECOND LIFE ET LES DERIVES D‚UN MONDE VIRTUEL
[Familles de France 01.06.07]
http://www.familles-de-france.org/customer/product.php?productid=534&cat=&page=&XCARTSESSID=8c3c6b7b1dbb2bd28ed88cb545304d8e

>>FAMILLE DE FRANCE EN GUERRE CONTRE LES MOEURS DEPRAVES SUR SECOND LIFE
[VNU Net 04.06.07]
L’association, qui veille aux valeurs morales de la famille, assigne l’editeur du monde virtuel et les FAI français. Au nom de la protection des enfants. Motif principal : la presence jugee incongrue et non controlee de contenus pornographique. « Les utilisateurs ont la possibilite de mimer des rapports sexuels, allant meme jusqu‚a des scenes de viol, de bondage, de zoophilie et de scatophilie », souligne l’association française de soutien aux familles dans un communique du 1er juin 2007. Celle-ci s’inquiete de la presence « de passerelles entre l‚univers virtuel et des sites internet de pornographie [qui] permettent à l‚utilisateur d‚etre redirige rapidement ».
http://www.vnunet.fr/fr/vnunet/news/2007/06/04/familles-de-france-attaque

>>APRES LES BLOGS, GANDI LANCE UN OUTIL DE CREATION DE SITE WEB
[Neteco 05.06.07]
Champion français des noms de domaine, Gandi confirme egalement son interet pour l’hebergement. Apres avoir lance les GandiBlog, bases sur le moteur opensource DotClear 2, le groupe français annonce la disponibilite de Moonfruit.fr, […]
http://www.neteco.com/74670-blogs-gandi-cms-flash.html?xtor=EPR-1

————————————–
INFORMATIONS GENERALES
————————————–

>>LE GROUPE TESTS VA SUPPRIMER 163 EMPLOIS
[CB Newsletter 04.06.07]
Le groupe Tests, qui a ete rachete debut avril par Nextradio TV (RMC, BFM, BFM TV) pour 80 ME, a presente vendredi un plan de restructuration prevoyant des cessions et la suppression de 163 postes sur 400, ont indique les syndicats dans un communique. La direction a annonce un « plan de reorganisation » lors d’un comite d’entreprise extraordinaire, qui prevoit des arrets de titres dans les poles de la presse professionnelle, dont 01 Reseaux et Decision Informatique, precisent les syndicats CFDT, FO, SNJ et CGT dans un communique commun. « Au total, 163 postes sont supprimes, dont 109 licenciements secs et 54 dus aux cessions des titres sur un effectif de 400 postes equivalent temps plein », poursuit le communique’.
http://www.cbnews.fr/articles/medias/le-groupe-tests-va-supprimer-163-emplois

————————————–
SPECIAL « DOUCE FRANCE »
————————————–

——————————————–
ISRAEL PALESTINE LIBAN – LA PAIX MAINTENANT
——————————————–

>>LA CONQUETE INEXORABLE DE LA VIEILLE VILLE DE JERUSALEM PAR LES COLONS ISRAELIENS SE POURSUIT
[Le Monde 06.05.07]
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3218,36-919552@51-918189,0.html

>>300 ATTEND PEACE NOW ANTI-OCCUPATION PROTEST IN HEBRON
[Haaretz 06.05.07]
Des manifestations ont eu lieu en Israel, en Palestine, et un peu partout dans le monde, avec le meme mot d’ordre : 40 ans, ça suffit! Deux Etats pour Deux Peuples! Finissons-en avec l’occupation et ce conflit! Hier 5 juin, qui marquait le quarantieme anniversaire du declenchement de cette guerre, Shalom Arshav (La Paix Maintenant) a defie les colons de Hebron en organisant dans « leur » ville une manifestation pour le demantelement des colonies. Malgre la contre-manifestation inevitable organisee par les colons, il n’y pas eu de violences, sinon verbales. Le meme jour, une manifestation organisee par les Combattants palestiniens pour la Paix a eu lieu a Anata, en territoire palestinien. D’autres manifestations se sont deroulees simultanement a Tel-Aviv, Rome, Paris, Londres, Washington, Canberra et Boston. Aujourd’hui, et toute cette semaine, d’autres manifestations suivront encore, a Milan, Bruxelles, Chicago, Tulkarem, Jerusalem, Cologne, Berlin, Rio de Janeiro, Togo et tres probablement dans bien d’autres endroits encore qui ne se sont pas signales. Particulierement symbolique sera le rassemblement israelo-palestinien a Tantour, sur la ligne qui separe Jerusalem de Bethleem, les 8 et 9 juin.
http://www.haaretz.com/hasen/pdf/il03.pdf

——————————————-
CYBER-GUERRE – SONS DE BOTTES – PROPAGANDE
——————————————-

>>VIDEO G8 A ROSTOCK : LA GAUCHE POLIE NE COMPREND PAS..
[
Video Quicktime – 45 Mo]
Une petite video qui en dit long sur l’ambiance a Rostock lors des manifs contre le sommet du G8. 100 000 manifestants « alter » avec une multitude de revendications (les poulets africains, la defense des syndicats, les LGBT et meme nos amis de la Brigade des Clowns) … et un petit groupe d’anarcho-punks militarises qui evacue son mal de vivre en crachant sur les passants et en jettant des cailloux sur les flics Au milieu de tout cela, Monty Schadel, organisateur de la manif, essaie de parlementer avec la police en disant « Ne venez pas ici, vous ne faites que provoquer les anars » et Hans-Christian Strobele, depute Vert allemand, chef du groupe des gauches au Parlement regional, secoue tristement sa criniere blanche « Je ne comprends pas, je ne comprends pas » Pour moi qui ne suis plus tout jeune, cela me rappelle furieusement l’ete 1977. 30 ans apres rien n’aurait donc change en Allemagne ?
Video :
http://www.libertes-internets.net/archives/films/manifs_G8_rostock.mov
Carte Postale du Camp Alternatif :
https://libertesinternets.wordpress.com/2007/06/04/contre-g8-a-rostock-le-campement-alternatif/
Le cirque du G8 à Rostock – quelques photos :
https://libertesinternets.wordpress.com/2007/06/01/g8-a-rostock-quelques-photos/

>>L’ARMEE AMERICAINE NE CONTROLE QU’UN TIERS DE BAGDAD
[Le Monde 06.06.07]
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3218,36-919548@51-628857,0.html

— Qu’une organisation comme RSF tolere avoir pour president
— un pantin compradore comme Menard m’etonnera toujours…
— Il n’y a pas une campagne de pub du Dept. d’Etat US
— qui n’ait ete activement soutenue par Menard….

>>ROBERT MENARD ET LE ROUGE DE LA HONTE AU FRONT
[BELLACIAO 29.05.07 – Maxime Vivas – Caracas]
D’apres le site Internet de Reporters sans frontieres, 37 journalistes ont deja trouve, la mort en 2007 dans les pays suivants : Afghanistan (occupe par l’US Army), Bresil, Chine, Haiti, Mexique, Pakistan, Palestine, Perou, Somalie, Turquie, Zambie et, bien sur, en Irak (occupe par l’US Army) ou le chiffre record est enregistre : 22 morts. Une ONG chargee de defendre les journalistes devaient reagir, et vite, pour arreter l’hecatombe.

C’est la raison pour laquelle Robert Menard s’est precipite a Caracas afin d’y donner, le lundi 28 mai, depuis l’hotel Hilton, une conference de presse contre le gouvernement du Venezuela. Venezuela ou, depuis l’arrivee democratique de Hugo Chavez au pouvoir, aucun journaliste n’a trouve la mort ni connu la prison. Mais ou la chaine de television RCTV, qui prit part activement au putsch de 2002 (Menard parla alors pudiquement d' »entorses a la deontologie « ) est privee depuis le 27 mai d’un des quatre canaux de transmissions dont elle disposait, lequel canal (hertzien) sera attribue a une nouvelle chaine, culturelle et educative dont le Venezuela a tant besoin. RCTV, qui appartient au richissime Marcel Granier, qui vit une partie de son temps aux USA, ne cesse de violer loi. Elle refuse tout dialogue avec l’organe de regulation (CONATEL, équivalent du CSA). Menard jure de son impartialite. Nul n’en douterait si quelqu’un avait garde souvenir d’une de ses conf’rence de presse dans un autre pays latino-americain ou meurent des journalistes ou a Washington.

RSF serait-elle une organisation partisane (car financee par des organisations etats-uniennes ? ). Pas du tout. Et d’ailleurs, elle ne se mele pas de politique. La preuve, ce jugement confie par Menard a Miami au Nuevo Herald, le 21 janvier 2004) : « Le gouvernement de Hugo Chavez est un echec, une catastrophe economique de promesses non tenues ».

Laissons le mot de la fin au Figaro du 13 avril 2006 :  » L’economie venezuelienne est depuis deux ans la plus dynamique d’Amerique latine. Le produit interieur brut (PIB) a cru de 17,9% en 2004, de 9,4% en 2005 et probablement de 7% cette annee.  »
http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=48959

— L’art de la propagande

>>UNE EXPOSITION INTERNATIONALE SUR L’ART DE LA PROPAGANDE CONTEMPORAINE
La gallerie d’art START SOMA de San Francisco en Californie vient d’annoncer une nouvelle edition de son exposition itinerante internationale PROPAGANDA III.

A partir du 4 Juillet 2007 la gallerie presentera des affiches contemporaines de propagande realises plus de 300 artistes et graphistes du monde entier. L’exposition sera ensuite presentee a Milwaukee, Austin, Portland, Boston, New York, Philadelphia, Washington, New Orleans, Chicago, Detroit, Los Angeles, Denver, Las Vegas, Teheran, Copenhage, Singapur, Bologne, Rome, Sydney, Melbourne, Brisbane, Istanbul, Paris, Prague, et Zurich (liste non exhaustive).

L’organisateur, JOHN DOFFING, assure que la participation est ouverte a absolument tout createur graphique et qu’aucune censure sera exercee lors de la constitution des exposants. Les oeuvres ne seront pas vendues lors de l’expo mais donnees, a la fin de la tournee, aux archives de l’affiche du Center for the Study of Political Graphics (CSPG) a Los Angeles. Le CSPG conserve plus de 600 000 affiches politiques datant du 18e siecle a nos jours.
Voici une petite selection des soumissions proposees a ce jour :
https://libertesinternets.wordpress.com/2007/06/04/propaganda-iii-une-exposition-sur-lart-de-la-propagande-contemporaine/

———————————————–
LIBERTES PUBLIQUES – LSQ – LSI – LEN – CENSURE
———————————————–

>>LA RELAXE DU BLOGEUR DE PUTEAUX CONFIRMEE EN APPEL
[Le Monde 06.06.07]
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-919799@51-919804,0.html

— Jouer des pieces de theatre devant les cameras de surveillance

>>LE THEATRE DE LA SURVEILLANCE
[NOUVO – Laurent Burkhalter – 24 mai 2007]
Les activistes ont trouve une façon originale pour manifester contre l’invasion de la sphere privee: jouer des pieces de theatre devant les cameras de surveillance. De quoi destabiliser les policiers.

Bill et Elisa sont fondateurs des «Surveillance Camera Players» <http://www.notbored.org/the-scp.html>, un collectif new yorkais d’activistes politiques. Les manifestations et la simple distribution de tracts sont des methodes trop ringardes pour eux. Pour protester contre la proliferation des cameras de surveillance, ils ont choisi une methode plus artistique: ils jouent des piece de theatre en pleine rue ou dans le metro. « En attendant Godot » et « 1984 », en plein metro de New York.
Ensemble, ils ont adapte les plus grands classiques <http://www.notbored.org/scp-video.html>: «1984» de George Orwell, «Ubu Roi» d’Alfred Jarry, ou encore « En attendant Godot » de Samuel Beckett. Les sketchs durent quelques minutes et sont muets car les cameras n’enregistrent pas le son. Des messages ecrits en gros sur des panneaux permettent de comprendre facilement l’histoire. Les createurs de ce concept savent comment obtenir un maximum d’impact. Bill travaille dans une agence de publicite, tandis qu’Elisa est graphiste.(…)
Si les passants en general apprecient, ce n’est pas le cas de la police qui ne sait que faire face a ce theatre de l’absurde joue en public. Au plus, elle ne peut qu’interrompre les pieces, comme elle l’a deja fait en plein «1984 » <http://www.factoryschool.org/pubs/scp/SCP-1984.mov>. Les activites du groupe sont surveillees de pres par la police de New York, comme le prouve ce document confidentiel <http://www.notbored.org/nypd-rnc.html&gt;, rendu public a la demande d’un juge. Bill Brown est connu de la police : il s’est deja fait arrete 3 fois pour son activisme.
Il y aurait plus de 15 000 cameras de surveillance a New York, un nombre qui ne cesse de croitre. Mais cela ne decourage pas Bill. «Je pense que ces cameras sont en train de nous preparer pour une societe qui sera entierement surveillee. Quand ces cameras seront equipees pour la reconnaissance faciale, elles permettront a la police d’identifier, de suivre et de ficher les gens. Ces cameras auront veritablement un cerveau. » (…) Pour Bill Brown, «les cameras de surveillance ne servent pas a combattre le crime, elles ne servent qu’a envahir notre sphere privee, et elles devraient etre enlevees.»
Bill enchaine les manifestations et a chaque representation, sa troupe est gigantesque. Tous les passants sont deja des acteurs sans le savoir: ils sont constamment filmes.
http://www.nouvo.ch/122-3

— Bientot, dans votre ville, la camionnette noire
— qui voit tout et le raconte a votre maman

>>GOOGLE LANCE UN NOUVEAU SERVICE : STREET VIEW
[
CNET – May 29, 2007 – Trad. Gregwah]
Lors d’une conference ce jour, Google a presente Street View, une nouvelle
methode pour naviguer son service de cartographie « Google Maps »
Ex:
>>Embarcadero a San Francisco :
http://maps.google.com/?ie=UTF8&hl=en&q=10+market+st,+san+francisco&f=q&sll=37.0625,-95.677068&sspn=30.130288,65.917969&ll=37.798798,-122.394347&spn=0.007325,0.016093&z=16&om=1&layer=c&cbll=37.795049,-122.393689&cbp=1,360,0.507840103992253,0

ou mieux encore
>>Un mec entrain de faire pipi au bord de la route :
http://maps.google.com/maps?f=q&hl=en&q=San+Bruno,+California,+United+States&ie=UTF8&ll=37.625041,-122.482667&spn=0.022331,0.038109&z=15&om=1&layer=c&cbll=37.617952,-122.485275&cbp=1,228.978817071945,0.56251897101312,3

>>Un mec entrain de sortir d’une boite a putes (rien qu’a son sourire beat on voit qu’il vient de se faire siphoner les cojones) :
http://www.google.com/maps?q=970+OFarrell+St,+San+Francisco,+CA+94109,+USA&ie=UTF8&ll=37.7889,-122.417489&spn=0.006774,0.013561&z=17&om=0&layer=c&cbll=37.785489,-122.417975&cbp=2,438.82277544807,0.667036460163099,2

et le top du top :
>>Un mec entrain de cambrioler une maison :
http://www.google.com/maps?q=San%20Francisco,%20CA,%20USA&ie=UTF8&ll=37.770274,-122.419195&spn=0.019981,0.048194&z=15&om=1&layer=c&cbll=37.762228,-122.417224&cbp=1,231.152235392829,0.592595123594951,2

Disponible pour 5 grandes villes aux USA, Street View combine des vues
satellite, des plans de ville et des photos de cameras de surveillance en
une nouvelle façon de voir la geographie. L’utilisateur visionnant une zone geographique disposant de l’option StreetView peut cliquer sur le bouton StreetView et naviguer le plan a travers des photos en 3D, soit a l’aide de sa souris et de son clavier, soit en deplaçant une petite figurine jaune sur le plan. Techniquement il s’agit d’une combinaison de l’environnement Quicktime VR et Microsoft Live Labs PhotoSynth, permettant a l’utilisateur de zoomer sur les details du paysage urbain – permettant ainsi par exemple de lire le prix sur les panneaux du vendeur de legumes au coin du Ferry Building a San Francisco ou de faire du Leche-vitrines dans Market Street. Immersive Media, la societe chargee de la fourniture des images des villes, emploie une equipe de 120 personnes circulant dans la ville avec quatre cameras montees sur le toit d’un vehicule. Les photos datent d’il y a environ 1 an : « pour des raisons de coherence climatique, on affichera des photos prises en Aout 2006 lors des consultations d’Aout 2007 – sauf en cas d’evenements speciaux ou de lieux a forte rotation evenementielle ».

Daniel Terdiman a publie un commentaire intéressant sur CNET :
http://www.webware.com/8301-1_109-9723854-2.html?tag=blog
a propos des details visibles sur ces photos et des questions que cela souleve pour la protection des biens et personnes ainsi que le respect de notre vie privee. Le magazine WIRED a deja lançe’ un concours des meilleures trouvailles :
http://blog.wired.com/27bstroke6/2007/05/request_for_urb.html
, tandis que le site Mashable publie une compilation des photos les plus interessantes :
http://mashable.com/2007/05/31/top-15-google-street-view-sightings
decouvertes par les utilisateurs du service StreetView.

A quand le premier divorce parce qu’une epouse aura choppe son mari avec une autre sur StreetView ? A quand le premier alibi detruit par une photo StreetView ?
https://libertesinternets.wordpress.com/2007/06/04/google-street-view-un-pas-de-plus-vers-la-societe-de-surveillance/

— Trop fort !!! Les loups sont nommes gardiens de la bergerie !

>>SIGNAL SPAM, ET PAN DANS LES DENTS !
[SPAM-RBL 29/05/2007]
Il y a quelques annees, la Cnil avait mis en place un service Internet pour lutter contre le spam, mais il avait du rapidement fermer, car completement sature. Les autorites n’ont pas baisse’ les bras pour autant. Fruit du travail de la Direction du developpement des media (service du Premier Ministre), Signal Spam doit servir a arreter ce veritable fleau qu’est le pourriel.
Les medias ont ete heureux d’annoncer la nouvelle a leurs lecteurs. Mais ils se sont contentes de reprendre la communication officielle sans faire la moindre enquete. Des participants de la liste de discussion Spam-RBL chez OVH se sont montres plus curieux. Voici ce qu’ils ont decouvert.
(…)A la page de presentation de Signal Spam, on apprend que l' »association est presidee par Monsieur Dominique Roux, Professeur a l’Universite Paris IX Dauphine ». Sur la page des status que le « siege de l’association est fixe chez 1000 Mercis, 28 rue de Chateaudun – 75009 Paris ». En regardant dans les mentions legales, on constate que le directeur de La publication est Dominique Roux, le president (logique !). En regardant le site de 1000mercis, on apprend que le PDG de la societe, Yseulys Costes, a ete elue au bureau de Signal Spam
En se renseignant aupres du registre du commerce, on apprend que Dominique Roux est aussi administrateur de 1000mercis.
Maintenant vous savez a qui vous signalez le spam et communiquez votre mail…
http://forums.acbm.com/acbm/forum/viewthread?thread=583

>>MAILS, TELEPHONES: ESPIONNER MIEUX POUR MOINS CHER
[Guillaume Bouchet (Rue89)- 29/05/2007]
Police et services de renseignements peuvent desormais suivre ces modes de communication en temps reel.
http://rue89.com/2007/05/28/espionner_mieux_pour_moins_cher

— Le vote par ordinateur (et pour une fois je suis d’accord avec Debre’)
— est un danger pour la democratie. Il brise la confiance civique dans
— la procedure electorale. Il faut faire campagne pour que ce type
— de scrutin soit INTERDIT !

>>BILAN DES PRESIDENTIELLES SUR ORDINATEURS À ISSY
[Agoravox 22.05.07 Véronique Derchain]
Je suis allee consulter les mentions des proces-verbaux (PV) 5 jours apres le 2eme scrutin des presidentielles. Elles etaient belles et bien archivees, ignorees, niees :
– Comment savoir si notre vote est bien celui enregistré ?
– Comment expliquer La touche « vote blanc » sachant qu’elle n’existe pas dans notre constitution ?
– Comment expliquer la camera sur « l’urne / isoloir » du bureau N° 2 (signalee sur le PV) ?
– Comment expliquer le nombre innombrable, sur tous les bureaux, des interventions d’X personnes dans les isoloirs pour aider certaines personnes (handicapees ou non handicapees mais en difficulte face aux machines) ?
– Comment expliquer que des mals-voyants ou des personnes de petites tailles (ou autres handicapes) n’aient pas pu voter seuls alors qu’ils le faisaient auparavant ?
– Comment expliquer que le vote ne soit plus secret ? Les exemples sont tres nombreux, les personnes qui arrivent a « l’urne/isoloir » sans que le precedent n’ai valide’ son vote, une intervention d’un tiers pour donne’ un coup de main, on peut observer la direction prise par le bras
– Comment expliquer un tel delais d’attente (pour ma part, 1h30 au 1er tour, 50 min au 2nd) ?
– Comment expliquer l’ecart entre le nombre d’emargements et le nombre de votes annonce’ par la machine sachant qu’aucun recomptage n’est possible ? (cela est exprime’ par des Presidents de bureaux de vote ou assesseurs).
– Comment expliquer que les citoyens n’ont pas la possibilite’ de verifier les « tickets » des resultats donnes par les ordinateurs (avec des symboles etonnants, en langue anglaise)
– Pourquoi, au 1er tour, certains bureaux presentent sur le PV 1 ou 2 tickets ?
– Comment justifier qu’au second tour les urnes ne soient pas vides ? Elles comptabilisent le 1er tour ! C’est illegal.
– Un isoloir est cense, selon le Code electoral, etre pour 300 votants. A Issy-les Moulineaux, il y a eu qu’un seul « isoloir/urne », quelque-soit le nombre de votants dans le bureau (parfois plus de 1000).
– Comment justifier ce sentiment que le citoyen est exclu de son droit 1er qu’est le suffrage universel et le depouillement ?
Je suis retournee vendredi 18 mai durant 1h45 consulter les proces-verbaux. Ce temps est de nouveau tres limite compte tenu de l’ampleur de la tache.
– J’ai pu observer (comme chacun qui le souhaite), au 1er Tour, qu’aucun des « compteurs totaliseurs » ne commençait a 0 a l’ouverture des Ordinateurs, ils commencent entre 4 et 27. Personne, aujourd’hui au centre administratif, n’a pu m’expliquer ce que cela signifiait, on me dit de « repasser la semaine prochaine ». Ces PV ne sont consultables que 15 jours apres le scrutin.
– De plus, au second tour, aucun des ordinateurs ne commence a 0. Il prend en compte le 1er tour (avec les erreurs qui y sont liees). Hors, le code electoral (article L63) exige que les compteurs soient a 0 (une urne en plexi transparent est visiblement vide, de tous, un ordinateur NON).
– Je n’ai pas non plus pu savoir quand et par qui ont ete validees les machines et si c’est le cas si chacune d’entres-elles l’aient ete.
– La mise a jour qui a permis de mettre la 1ere liste et les 2 finalistes n’est indiquee nulle part. Par qui et quand ont-elles ete faites ?
– Etonnant egalement que le « RECENSEMENT PAR BUREAU des votes emis dans la commune » soit exprime’ en nombre d’enveloppes et de bulletins.
http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=24677

— On est rassures :  » Si le dispositif peut paraitre assez intrusif,
— les demandes d’information sont strictement encadrees. »
— Ouf !

>>LA POLICE NATIONALE A L’ECOUTE DES NOUVELLES MENACES TERRORISTES
[Philippe Crouzillacq , 01net., le 29/05/2007]
Depuis le debut du mois de mai, l’Uclat (Unite de coordination de la lutte antiterroriste) dispose d’un nouvel outil de surveillance des communications electroniques et telephoniques. Implantee a Levallois- Perret (Hauts-de-Seine) cette plate-forme technique d’interception des donnees de connexion, dont Le Figaro revele l’existence dans son edition du 28 mai, n’est pas une structure d’ecoute sauvage.
http://www.01net.com/editorial/350060/

————————————————————
DROITS D’AUTEURS – DaDVsi – P2P – BREVETS – HACK – CRYPTAGE
————————————————————

>>LICENCE GPLv3 : NOVELL S’INQUIETE
[VNU net 04.06.07]
La troisieme version de la licence GPL pourrait compromettre les termes de l‚accord entre Novell et Microsoft
http://www.vnunet.fr/fr/vnunet/news/2007/05/31/licence-gplv3-novell-s-inqui-te


[Wordlnet Daily – 01.06.07 – Trad. Gregwah]
L’organisation ultra secrète Groupe de Bilderberg, rassemblant une élite de puissants leaders internationaux, doit se réunir cette semaine quelque part en Turquie – mais l’endroit précis de la rencontre est encore un mystère. La réunion doit commencer Jeudi et durer jusqu’à Dimanche.

Parmi les membres attendus en Turquie on trouver Donald Graham, PDG du Washington Post, Richard N. Haass, président du Council on Foreign Relations, Henry Kissinger, David Rockefeller, John Vinocur, rédacteur en chef senior du International Herald Tribune, Paul Gigot, rédacteur en chef de la page opinions du Wall Street Journal, Nicholas Beytout, rédacteur en chef du Figaro, George David, PDG de Coca-Cola, Martin Feldstein, président et PDG du National Bureau of Economic Research, Timothy F. Geithner, PDG de Federal Reserve Bank de New York, Vernon Jordan, directeur executif senior de Lazard Freres & Co., Anatole Kaletsky, rédacteur en chef du Times of London ainsi que le General William Luti, le nouveau « Monsieur Guerre » à Washington.  Selon des sources au sein du groupe, le programme nucléaire iranien ainsi que les questions générales sur les approvisionnements énergétiques seront au menu des discussion, mais comme d’habitude aucun programme ou compte-rendu n’est ni ne sera disponible.

Quelle est la véritable importance de cette conférence Bilderberg ?  Si l’on en croit le New York Times, c’est la très bonne « performance » du Sen. John Edwards lors de réunion secrète de Bilderberg en Italien en 2004 qui a été l’élément déterminant dans sa désignation comme partenaire de John Kerry pour la campagne présidentielle de cette année là.

Les listes de présents ne sont jamais publiées, mais World Net Daily a réussi à obtenir des documents pour l’année 2004 qui montrent qu’assistaient aux ateliers et conférences des personnalités telles que le Sen. Jon Corzine, Dem-N.J.; Henry Kissinger; Richard Perle; Melinda Gates (épouse de Bill Gates); David Rockefeller; Timothy F. Geithner, président de la Federal Reserve Bank de New York; Donald Graham, PDG de la Washington Post Company et Ralph Reed, ancient président du lobby conservateur fondamentaliste Christian Coalition.

http://www.worldnetdaily.com/news/article.asp?ARTICLE_ID=55917


Et voilà, il suffit que Yann investisse un lieu innocent et capitaliste our que six mois plus tard les Ligues de Vertu crient au scandale… A force de faire des manifs anti-FN virtuelles sur SL, c’est devenu un endroit dangereux pour nos enfants…

>>L’ORGANISATION FAMILLES DE FRANCE POURSUIT SECOND LIFE
[ODEBI – 07/06/07]
Familles de France poursuit le monde virtuel “second life” créé par Linden Labs, et des fournisseurs d’accès français, car elle estime que les enfants ne devraient pas y avoir accès. Selon le quotidien Libération :”Famille de France demande donc que l’on débranche l’accès à Second Life.”

La Ligue rappelle aux membres de cette association qu’ils sont eux-mêmes responsables de leurs enfants, et qu’il leur revient d’assumer entièrement leur rôle de parent, en particulier en accompagnant leurs enfants dans la découverte du Net, au lieu de se défausser de leur rôle sur une décision de justice.

La Ligue n’est pas étonnée par cette action qui intervient juste après l’élection de Nicolas Sarkozy : l’offensive moralisatrice avait déjà commencé juste avant cette élection avec la tentative de création par le gouvernement français d’une commission nationale de déontologie du Net. Cette tentative était appuyée par l’Elysée.

*Odebi n’acceptera jamais que quiconque tente d’imposer un ordre moral sur le net : aucune attaque ne restera sans réplique. *
http://www.odebi.org/new2/?p=341


T-shirt itinerary[Journal du Net Economie – 07/06/07]
Texas, Californie, Chine, re-Californie, Russie, Japon, Tanzanie… non, ce n’est pas la dernière tournée des Rolling Stones, mais bien « Les aventures d’un tee-shirt dans l’économie globalisée », racontées avec brio par Pietra Rivoli, professeur associée à l’université Georgetown. Via le parcours de son tee-shirt acheté 5,99 dollars en Floride, elle plonge le lecteur de la manière la plus concrète qui soit dans la mondialisation, dressant des portrait pleins d’humour et de distance de l’entrepreneur de Floride, du fermier du Texas ou de l’importateur chinois appelé sans raison Patrick par ses collaborateurs américains et constate avec ironie que l’économie de marché ne s’applique véritablement qu’en Afrique. Suivez le tee-shirt.
http://www.journaldunet.com/economie/expliquez-moi/itineraire-tee-shirt/1-plantation-coton-texas.shtml


[The Jewish Daily – Forward Magazine – 01/06/07]
Le plus important syndicat d’enseignants de Grande-Bretagne à voté cette semaine à l’unanimité la décision de boycott des institutions académiques israéliennes, une décision qui a déjà provoqué d’âpres discussions au sein des milieux enseignants et universitaires du royaume. La « University and College Union », représentant plus 120 000 enseignants du secondaire, a voté le 30 Mai une résolution appelant tous ses membres à faire pression sur leur administration universitaires pour que celles-ci boycottent les universités et chercheurs d’Israël. Le syndicat réclame également un moratoire de l’aide financière de l’Union Européenne à la recherche académique en Israël. .
http://www.forward.com/articles/british-professors-approve-israel-boycott/


[The Guardian 01/06/07 Trad. Gregwah]
Le célèbre quartier de Kreuzberg à Berlin, connu pour son esprit frondeur et rebelle, se bat pour rester l’une des dernières zones urbaines en Europe dans laquelle aucune McDonalds n’est installé. Surnommée la campagne des « Bürger » (citoyens) contre les (Ham)Burger, l’opération menée par un groupe de militants dans le cadre du contre-G8 veut empêcher la chaîne de restauration rapide d’ouvrir une enseigne dans ce quartier réputé dans toute l’Allemagne pour son caractère multi-culturel et anti-conformiste.

Ce magasin serait la 60è enseigne de la chaîne à Berlin. (…) « S’ils construisent ce magasin, Kreuzberg va finir par ressembler à Heiligendamm, » explique Sarah Miller, 29 ans, americano-allemande et fondatrice de la campagne. Heiligendamm est le village sur la côte de la Baltique où 16 000 policiers et 11 000 soldats sont retranchés pour protéger 8 chefs d’état réunis pour le sommet du G8. La direction de McDonalds Allemagne a précisé ne pas comprendre la réaction des habitants du quartier étant donné qu’ils ont acheté ce terrain et fait connaître leurs intentions depuis plus de cinq ans.
http://environment.guardian.co.uk/food/story/0,,2089481,00.html


Cela fait pourtant quatre ans que la guerre est finie, à en croire G.W. Bush

LA US ARMY NE RENDRA PLUS LES HONNEURS INDIVIDUELLEMENT A SES SOLDATS TOMBES EN IRAK : IL Y EN A TROP POUR QUE LE PLANNING LE PERMETTE !
[News Tribune 01/06/07 Trd. gregwah]
La base militaire de la Garde Nationale étatsunienne de Fort Lewis, qui a connu ce mois ci son plus haut niveau de mortalité au combat, va cesser de rendre les honneurs individuellement aux soldats tombés en Irak et en Afghanistan. Dorénavant, les honneurs seront rendus collectivement, une fois par mois, précise une note de service du commandement de la base le, Brig. Gen. William Troy.

« Cela me peine de devoir prendre cette mesure, mais je crains que le nombre de nos pertes ne nous interdise à l’avenir de tenir des cérémonies individuelles pour chaque soldat tombé. Il y en a simplement trop. » écrit Troy dans une note obtenue par le groupe anti-guerre « United for Peace » du comté de Pierce County et publié sur le site Web du groupe. . .

D’autres bases militaires ont déjà adopté des mesures similaires face à l’accroissement des soldats tués, leur nombre ne permettant plus d’organiser des cérémonies individuelles.
http://www.theolympian.com/news/story/120193.html


[Ms Magazine – 14.05.07 – Trad. Gregwah]
L’ONG « Save the Children » a publié le classement des meilleurs et pires pays au monde pour le bien-être des mères et des enfants (…) L’étude analyse entre autres les risques de mourir en couches pour les mères, l’utilisation de méthodes contraceptives modernes, la présence d’assistants expérimentés lors de la naissance, les revenus financiers des femmes comparés à ceux des hommes, le pourcentage d’enfants de moins de cinq ans n’ayant pas atteint le poids standard ainsi que la participation des femmes aux affaires exécutives et au gouvernement.

La Suède est considérée le meilleur pays au monde où être femme et avoir un enfant tandis que le Niger est le pire endroit au monde dans ce domaine.

L’Allemagne (pourtant réputée anti-enfants) est placée en 10è position tandis que la France (pourtant à la natalité galopante) n »occupe que la 13è place. Les Etats-unis se placent à la 26è position sur 140.

L’Italie est le pays proposant le meilleur environnement pour les enfants, le Niger et l’Afghanistan se partagent la dernière place. Dans les pays en bas du classement, la mortalité des femmes lors de la naissance de l’enfant est le premier problème. En Afghanistan, l’ONG « Save the Children » a compté une femme sur six qui meurt en couches. Un enfant Afghan sur quatre meurt avant d’avoir atteint l’âge de cinq ans.

ttp://www.savethechildren.org/campaigns/state-of-the-worlds-mothers-report/2007/mothers-index.html


Les journalistes écrivent déjà des reportages sur des endroits qu’ils n’ont jamais vu,
où ils n’ont jamais mis les pieds et sur des sujets dont ils ne connaissent pas grand chose…
la suite logique était de faire écrire les articles par des journalistes situés à des milliers de kilomètres de là.
Après tout, la presse française écrit bien des articles sur l’Irak sans avoir le moindre journaliste sur le terrain là bas.

LA DELOCALISATION TOUCHE AUSSI LES JOURNALISTES
[The Guardian – 15.05.2007 Trad. Gregwah]
La petite annonce avait quelque chose de bizarre: « Nous recherchons un journaliste de presse basé en Inde pour écrire des articles sur les affaires municipales et la vie politique locale de Pasadena, California, USA. » . . . James Macpherson, rédacteur en chef du site d’information locales  <pasadenanow.com>, crée il y a deux ans, reconnaît qu’il peut sembler bizarre de demander à un journaliste en Inde de rendre compte de l’actualité locale de ce faubourg aisé de Los Angeles, mais cela ne le dérange pas. Son annonce précisait d’ailleurs : « Nous ne pensons pas que la distance géographique entre l’Inde et la Californie pose un problème insurmontable. En travaillant étroitement avec nous, vous développerez une connaissance approfondie des affaires municipales. Cela vous permettra de rapidement rédiger des articles factuels et bien renseignés.

Les deux journalistes recrutés, qui suivront les débats du Conseil Municipal via une transmission vidéo directe sur Internet, coûtent nettement moins cher que leurs collèges californiens. Le poste basé à Mumbai est payé $12,000 brut annuels, le poste de Bangalore ne coûtera que $7,200 brut annuels.

Pour Mcpherson, se tourner vers l’Inde pour ses recrutements était une évidence, au vu de ses problèmes de recrutement. « Je n’ai pas été satisfait de la qualité de travail locale, surtout avec les bas salaires. Les stagiaires et les étudiants ne sont pas une solution, ils ont trop d’exigences et leur travail est de qualité inférieure.  »

Ancien de l’industrie textile, il s’est souvenu de l’époque où il sous-traitait la fabrication en Inde et au Vietnam. « Produire un article n’est pas différent de produire une chemise, c’est le même processus. Les deux peuvent se sous-traiter  »

Macpherson n’est pas le premier à délocaliser le travail des journalistes. Reuters emploie une équipe de 1 000 collaborateurs à Bangalore, dont 100 journalistes écrivant sur l’actualité financière internationale. Le quotidien Boston Globe a également annoncé récemment que certains travaux seraient sous-traités en Inde. Mais c’est la première fois qu’on demande à un journaliste basé de l’autre côté de la planète de rédiger des reportages à distance sur l’actualité locale d’un endroit où il n’a jamais mis les pieds.

http://www.guardian.co.uk/usa/story/0,,2078038,00.html


[Wayne Madsen Report – 14.05.07]
L’enquête sur le réseau de prostitution de « Madame Palfrey » à Washington DC qui fait scandale en ce moment aux Etats-unis à cause de ses implications politiques vient de s’élargir à Baltimore… et l’éviction, en décembre 2004, par le département de la justice, du procureur  pour le Maryland, Thomas DiBiagio. DiBiagio avait été renvoyé, avec un certain nombre d’autres procureurs d’Etat, après la réélection de George W. Bush, pour des raisons politiques. L’une des enquêtes menées par DiBiagio dans sa lutte contre la corruption officielle, visait l’équipe du gouverneur Républicain du Maryland, Bob Ehrlich, dont certains ont fait appel aux services de Madame Palfrey. . . Quand Ehrlich s’est plaint au procureur général de l’époque, James Comey de l’agressivité de l’enquête de DiBiagio, le procureur de Baltimore fut placé sur la touche avant de se faire virer après les élections. . .

Outre son renvoi, DiBiagio avait déjà été intimidé par l’assassinat brutal de son assistant, le procureur adjoint Jonathan Luna, en décembre 2003. Marié et père de deux enfants, Luna est censé avoir pris sa voiture, abandonnant son téléphone portable sur son bureau, et avoir roulé sans but sur un itinéraire sinueux à travers le Delaware, le New Jersey, et la Pennsylvanie avant de finir sa course dans un cours d’eau près de l’échangeur de Denver, PA où on le retrouva mort, poignardé 36 fois, soi-disant avec son propre canif. Le FBI avait jugé que sa mort était un suicide (sic!) mais les enquêteurs locaux penchaient pour la thèse du meurtre. En 2004, DiBiagio affirma subir de fortes pressions pour abandonner son enquête de corruption sur l’équipe de Ehrlich et son implication dans une affaire de jeux d’argent clandestins (et notamment dans le cadre des activités de jeux d’argent dirigés par le lobbyiste de la Maison Blanche, Jack Abramoff, en prison au Maryland). DiBiagio alla même jusqu’à déposer plainte pour menaces et pressions auprès du FBI…

Quelques jours après la mort de Luna, le 4 décembre 2003, le commissaire divisionnaire de Baltimore Ed Norris, (qui finit plus tard chef de la police nommé par le nouveau gouverneur du Maryland, Bob Ehrlich), fut mis en examen pour avoir utilisé les véhicules des équipes de protection rapprochée de Baltimore pour convoyer des prostituées vers divers endroits dans les beaux quartiers de Baltimore et New York City, y compris le Baltimore Hyatt hotel. . .

http://www.waynemadsenreport.com/


[The Jewish Daily – Forward Magazine – 15.05.07 Trad. Gregwah]
Dans une étude réalisée par les chercheurs Steven M. Cohen et Ari Kelman (The University of California-Davis ) sur les attitudes des juifs des Etats-unis vis à vis d’Israël, il ressort que si 82% de leur échantillon représentatif se considère comme étant « pro-Israel, » seulement 28% – et se chiffre est encore plus bas parmi les jeunes juifs états-uniens – se considère comme étant « Sioniste. » On peut en conclure que, même parmi les juifs, même parmi les soutiens inconditionnels d’Israël, le terme est devenu rance – ou pire encore, n’est plus associé qu’à l’image négative qu’en donnent ses critiques les plus virulents.
http://www.forward.com/articles/define-zionism-as-the-jewish-right-of-return/


[Magazine « Citizen » – Afrique du Sud – 15/05/07 Trad. Gregwah]
Le ministre de l’intérieur en Afrique du Sud, Ronnie Kasrils a accusé Israel de mener une politique contre les Palestiniens qui est pire que l’apartheid. Lors d’une conférence à l’occasion d’une réunion de l’ONU sur la situation dans les territoires Palestiniens, Kasril a déclaré que les « townships » en Afrique du Sud n’avaient jamais été attaqués avec des hélicoptères de combat ni avec des chars, contrairement aux opérations militaires menées depuis des années par Israël.

« On fait souvent la comparaison entre le système politique de l’apartheid et la politique d’occupation militaire israélienne. Ce n’est pas la même chose. L’occupation israélienne est bien pire » Kasrils a déclaré aux journalistes. « Il est important que nous fassions comprendre aux Israéleisn qu’ils se comportent comme des fascistes quand ils commettent certains actes – mais attention, nous ne disons pas pour autant qu’Israel est un état fasciste. » Kastrils a appelé aux Etats-unis et à l’Union Européenne pour qu’ils lèvent leur embargo économique et politique de l’Autorité Palestinienne, maintenant que le Hamas et le Fatah se sont rejoints dans un gouvernement d’union nationale.
http://www.citizen.co.za/index/article.aspx?pDesc=38370,1,22


Wolfowitz comme parfait exemple de la clique néo-con :
Non respect des règles et une approche centrée sur le propre profit. Il est bien comme ses petits copains Dick Cheney, Richard Perle, Condi Rice, Donald Rumsfeld…

WOLFOWITZ TOMBE LE MASQUE : « S’ILS VEULENT ME BAISER, MOI JE LES BAISERAIS AUSSI ».
[The London Guardian May 15, 2007 Trad. Gregwah]
Un rapport publié ce jour détaille comment Paul Wolfowitz harcelait et insultait les équipes de direction de la Banque Mondiale, menacant de représailles tous ceux susceptibles de révéler ses actions favorisant sa maîtresse. Une commission d’enquête interne a depuis établi que Wolfowitz avait violé le règlement de la banque et abusé de sa position pour offrir un contrat exagérément généreux à sa maîtresse Shaha Riza, employée à a Banque Mondiale.

Adoptant une attitude plus proche de celle d’un mafieux que d’un leader international, M. Wolfowitz aurait, selon un témoin entendu par la commission d’enquête, déclaré à plusieurs reprises : « If they fuck with me or Shaha, I have enough on them to fuck them too. » (S’ils veulent me baiser, moi, ou Shaha, j’en sais assez sur eux pour pouvoir les baiser eux aussi).

Ces remarques ont été publiées dans un rapport résumant l’affaire qui a éclaté le mois dernier quand le montant de l’augmentation salariale de Ms Riza a été révélée. Le rapport note chez M. Wolfowitz « une éthique questionable et une approche centrée sur son propre profit ». Le rapport conclut que « M. Wolfowitz se considérait systématiquement comme l’outsider auquel les règles établies et les normes ne s’appliquaient pas.  »

http://www.guardian.co.uk/imf/story/0,,2079877,00.html?gusrc=rss&feed=12


>>Le théâtre de la surveillance : jouer devant les caméras de surveillance
[NOUVO – Laurent Burkhalter – 24 mai 2007]
Les activistes ont trouvé une façon originale pour manifester contre l’invasion de la sphère privée: jouer des pièces de théâtre devant les caméras de surveillance. De quoi déstabiliser les policiers.

Bill et Elisa sont fondateurs des «Surveillance Camera Players» <http://www.notbored.org/the-scp.html>, un collectif new yorkais d’activistes politiques. Les manifestations et la simple distribution de tracts sont des méthodes trop ringardes pour eux. Pour protester contre la prolifération des caméras de surveillance, ils ont choisi une méthode plus artistique: ils jouent des pièce de théâtre en pleine rue ou dans le métro. « En attendant Godot » et « 1984 », en plein métro de New York « En attendant Godot » et « 1984 », en plein métro de New York

Ensemble, ils ont adapté les plus grands classiques <http://www.notbored.org/scp-video.html>: «1984» de George Orwell, «Ubu Roi» d’Alfred Jarry, ou encore « En attendant Godot » de Samuel Beckett. Les sketchs durent quelques minutes et sont muets car les caméras n’enregistrent pas le son. Des messages écrits en gros sur des panneaux permettent de comprendre facilement l’histoire. Les créateurs de ce concept savent comment obtenir un maximum d’impact. Bill travaille dans une agence de publicité, tandis qu’Elisa est graphiste.(…)

Si les passants en général apprécient, ce n’est pas le cas de la police qui ne sait que faire face à ce théâtre de l’absurde joué en public. Au plus, elle ne peut qu’interrompre les pièces, comme elle l’a déjà fait en plein « 1984 » <http://www.factoryschool.org/pubs/scp/SCP-1984.mov>. Les activités du groupe sont surveillées de près par la police de New York, comme le prouve ce document confidentiel <http://www.notbored.org/nypd-rnc.html>, rendu public à la demande d’un juge. Bill Brown est connu de la police : il s’est déjà fait arrêté 3 fois pour son activisme.

Il y aurait plus de 15 000 caméras à Manhattan Il y aurait plus de 15 000 caméras à Manhattan Il y aurait plus de 15 000 caméras de surveillance à New York, un nombre qui ne cesse de croître. Mais cela ne décourage pas Bill. « Je pense que ces caméras sont en train de nous préparer pour une société qui sera entièrement surveillée. Quand ces caméras seront équipées pour la reconnaissance faciale, elles permettront à la police d’identifier, de suivre et de ficher les gens. Ces caméras auront véritablement un cerveau. »
(…) Pour Bill Brown, «les caméras de surveillance ne servent pas à combattre le crime, elles ne servent qu’à envahir notre sphère privée, et elles devraient être enlevées.»

Bill enchaîne les manifestations et à chaque représentation, sa troupe est gigantesque. Tous les passants sont déjà des acteurs sans le savoir: ils sont constamment filmés.

http://www.nouvo.ch/122-3


On est rassurés :  » Si le dispositif peut paraître assez intrusif,  les demandes d’information sont strictement encadrées. » Ouf !
Et, juré, juré, c’est uniquement pour espionner les vilains
pédo-nazos-islamos…

La Police nationale à l’écoute des nouvelles menaces terroristes
[Philippe Crouzillacq , 01net., le 29/05/2007]
Depuis le début du mois de mai, l’Uclat (Unité de coordination de la lutte antiterroriste) dispose d’un nouvel outil de surveillance des communications électroniques et téléphoniques. Implantée à Levallois- Perret (Hauts-de-Seine) cette plate-forme technique d’interception des données de connexion, dont Le Figaro révèle l’existence dans son édition du 28 mai, n’est pas une structure d’écoute sauvage.

En pratique, ce dispositif s’apparente plutôt à une unité de collecte et de traitement de l’information. A terme, c’est-à-dire dès qu’elle disposera des autorisations légales nécessaires, cette plate-forme a vocation à veiller sur les communications téléphoniques et électroniques (connexion à un site Internet, envoi de courriels, etc.).

Son utilisation découle directement de l’article 6 de la loi du 23 janvier 2006 sur la lutte contre le terrorisme. L’objectif poursuivi est de fournir des informations aux différents services de renseignement (DST, DCRG, RG-PP, etc.) chargés de la sécurité nationale. « Depuis 1991, nous avions une loi sur les écoutes, mais la procédure d’autorisation auprès de la CNCIS (Commission nationale de contrôle des interceptions de sécurité) étant assez lourde, un dispositif plus souple était devenu nécessaire », explique François Jaspart.

Surveiller les communications électroniques et téléphoniques
Ce haut fonctionnaire, ancien patron de la Direction régionale de la police judiciaire de Paris, est chargé à l’IGPN, la police des polices, de contrôler (avec une équipe de cinq collaborateurs) le bien-fondé des informations réclamées par les services de renseignement. Il est nommé pour trois ans sur proposition du ministre de l’Intérieur.

Contrairement aux demandes déposées devant la CNCIS qui visent le contenu (c’est-à-dire les conversations téléphoniques), les informations remontées par l’Uclat et sa nouvelle plate-forme technique ne visent que le contenant, comme l’heure de passage de tel ou tel appel, et le lieu depuis lequel il a été effectué.

« En matière de téléphonie, ce dispositif concerne l’identification de l’abonné, l’accès à son formulaire d’inscription au service, le cas échéant les différents abonnements que cette personne a pu souscrire auprès de l’opérateur, ainsi que les appels entrants et sortants qui la concerne », indique François Jaspart.

Dans les prochaines semaines, un décret devrait venir fixer le champ d’interception pour les communications électroniques. Les autorités pourront alors consulter les données de connexion d’un internaute à tel ou tel site Web. Elles pourront aussi vérifier, sans entrer dans le contenu des correspondances échangées, si une personne a envoyé des courriels, quand, et à qui ceux-ci étaient destinés.

Un mécanisme très encadré
Si le dispositif peut paraître assez intrusif, les demandes d’information sont aujourd’hui strictement encadrées. « Dans chaque service de renseignement, des personnes sont habilitées à effectuer des demandes d’information, souligne François Jaspart. Celles-ci sont transmises dans un premier temps à l’Uclat et à sa plate-forme technique qui les relaye aussitôt auprès de notre service à l’IGPN. Nous vérifions le bien-fondé de la démarche. Nous pouvons accepter la demande, la refuser ou exiger un complément d’information. La décision est transmise par formulaire électronique à la plate-forme de l’Uclat qui envoie la requête aux opérateurs concernés. »

En pratique, les opérateurs sont tenus de conserver pendant un an les données de connexion. « La notion d’opérateur a par ailleurs été étendue aux cybercafés par la loi du 23 janvier 2006, précise Meryem Marzouki, présidente de l’association Iris (Imaginons un réseau Internet solidaire), ce qui en pratique ne va pas sans poser quelques problèmes. »

Une fois les recherches effectuées, les opérateurs font remonter les informations à la plate-forme technique d’interception des données de connexion. Après analyses, celles-ci sont transmises au service de renseignement demandeur. En cas d’urgence, l’ensemble de la procédure peut prendre à peine quelques heures.
http://www.01net.com/editorial/350060/


Ils ont parfois des analyses intéressantes, les néo-nazes de Vox-NR…
Dans le cas présent, c’est surtout parce qu’ils se sont enfin décidés à lire Trotski 🙂

Rester à droite, c’est nous maintenir dans le ghetto

[Philippe Delbauvre – Vox-NR – 29/05/2007]

(…)C’est ainsi que de la gauche extrême à la droite extrême chacun joue au même jeu. Il existe un joker connu sous différentes formes: à chat perché, on dit « perché ! ». En jurant, on croise deux doigts dans le dos simultanément et alors « ça compte pas ». Ces subterfuges portent en politique le nom d’abstention.

Il y a bien longtemps ce subterfuge n’en était pas un. S’abstenir c’était ne choisir personne. Aujourd’hui, compte tenu des enquêtes d’opinions on sait très bien à l’avance à qui profite l’abstention. En conséquence, s’abstenir c’est non seulement voter mais aussi choisir celui qui va être élu. Il est dès lors inutile de « croiser les doigts » ou de clamer un « perché » puisque chacun voit le subterfuge.

A quoi bon jouer à un jeu qui a été conçu sans nous mais avec la volonté de nous faire perdre absolument ? Il existe une sociologie politique qui varie assez peu. Les résultats au second tour des présidentielles ne dépassent pas 55 % des suffrages pour le vainqueur et un tel pourcentage passe pour un triomphe. Il y a donc invariablement stabilité du corps électoral. Alors l’idée consistant à faire alliance avec l’Ump en espérant que celle ci trébuche ce qui engendrerait d’une part un ralliement de tout son électorat ainsi que d’autre part celui de toute une partie de la gauche, qui au passage n’oublierait pas l’ancien ralliement, est tout bonnement ridicule.

On peut chercher dans l’histoire mais ce sera sans trouver. Y compris outre Rhin où la majorité n’a pu se faire que parce que la tête de l’exécutif a consenti à ce que les députés de gauche soient invalidés. Le débordement sur la droite ou les théories de l’infiltration ne résistent donc pas à l’analyse. Désolé d’avoir réveillé les rêveurs. C’est ainsi que Juppé fut chassé par Jospin qui lui même fut chassé par Raffarin. C’est ainsi que si Sarkozy échoue, Royal viendra.

Analysez l’analyse et prenez acte. Tout espoir en utilisant cette stratégie nécessite l’intervention du Saint Esprit. A vos missels, pour ceux qui croient.

En revanche, un joueur, quoique puisse écrire Jean Baudrillard reprenant une phrase de Rollerball – Nul joueur ne doit être plus grand que le jeu lui-même – peut mettre fin à une pratique usuelle du jeu. Plutôt que de rester dans ce jeu d’échecs (sic) à imaginer des scenarii à x coups d’avance qui fatalement nous amèneront au mat final, il est préférable d’adopter la technique de l’éléphant dans un magasin de porcelaine. Si le jeu est là et que les règles existent, ce n’est ni le jeu ni les règles qu’il faut modifier puisque cela n’est pas dans nos moyens. En revanche, chacun peut jouer à sa guise. Y compris d’une manière qui dans un premier temps pourrait sembler farfelue.

La stratégie de l’éléphant dans un magasin de porcelaine consiste à voter à gauche au second tour ou à se maintenir de manière à faire élire un candidat de gauche. A condition évidemment que cette tactique ne soit pas posée définitivement sous peine d’être classé comme ceux qui « de toutes façons voteront à gauche quoiqu’il arrive ». Cela serait évidemment ridicule. Et pourtant, nous, c’est à dire les zôtres et pas les nôtres, sont justement ceux dont on dit que « de toutes façons ils voteront à droite quoiqu’il arrive » ; ce qui les rend ridicules.

Je rappelle que l’abstention n’est plus une justification (voir supra) au cas où des esprits mal intentionnés ou oublieux…

Il suffit maintenant d’imaginer le bordel ambiant (pas d’autres mots) dans la classe politique. Voici l’extrême droite (on ne dira pas les nationalistes) faisant élire des candidats de gauche certes ravis de l’aubaine mais bien embarrassés. La droite criera au viol ou pour les gaffeurs à la trahison. Et je parierais bien volontiers que compte tenu de la loi de l’offre et de la demande, de très nombreux et nouveaux contacts s’établiront : après tout le vent n’est mauvais que lorsqu’on se trouve dans la mauvaise direction deviseront nombre d’élus. Il n’est pas impossible que la promotion d’une langue régionale soit la conséquence d’un choix d’un élu de gauche: il n’aurait rien à y perdre et peut être un siège à y gagner.

Plus il y a d’acheteurs (ce sont des marchands) et plus on peut vendre cher. Les enchères monteront. Un front contre nous éventuellement se créera et l’on promettra juré craché que l’on ne nous parlera pas : tant mieux, voilà qui nous mettrait en position centrale. Le front aura ses positions officielles et discutera officieusement contrairement à ce qu’il aura déclaré (c’est humain). Et on avancera.

Une chose est certaine, c’est qu’une force politique dont on ne sait à l’avance pour qui elle va voter, inspire la crainte. On cherche à l’amadouer. Voyez l’attitude de Sarkozy et de Royal à l’égard de Bayrou. Quoique l’on puisse en penser, ce serait le même comportement avec les nationalistes avec certes une forme différente. Pour autant et pour tous ces politiques le raisonnement est le même : une voix est une voix.

Avec 10% des voix un scrutin bascule. La droite n’a nul besoin de faire des cadeaux puisque par réflexe les nationalistes votent en majorité pour elle au second tour. Réciproquement, la gauche tire à boulets rouges parce qu’elle assimile, à juste titre compte tenu de leurs comportements, les nationalistes à la droite.

Qu’est ce qui nous retient alors sachant que la tactique habituelle nous mène et nous a toujours menés à l’échec ? (avec l’exception de l’Action française qui ne s’est jamais aussi bien portée qu’avec l’aide de certains milieux de gauche pour ensuite plonger une fois une position droitière assumée – droite de la droite).

La réponse est simple :  les vieilles croûtes.

Ceux qui ont connu le bolchevisme international et son pacte de Varsovie et qui n’en sont jamais sortis. Ceux qui ne savent toujours pas que le mur est tombé voilà vingt ans et que l’Europe entière est pratiquement démilitarisée par rapport à ce qu’elle fut.

Ceux qui derrière le socialiste aperçoivent le communiste en entonnant le refrain d’avant guerre.

Où en sont les socialistes ? Où en sont les communistes ?

Les premiers sont devenus libéraux et les seconds inexistants.

A moins de faire preuve de mauvaise foi, le modèle sociétal est le même dans ses bases à gauche comme à droite et l’arrivée au pouvoir de Ségolène Royal n’aurait pas modifié notre vie de tous les jours.

Je peux néanmoins comprendre que sur des idées liées aux mœurs par exemple, on puisse se sentir plus proche de la droite. Plus exactement de la droite d’aujourd’hui puisque celle de demain optera comme elle le fait toujours pour les choix de la gauche d’aujourd’hui. Même chose pour le droit de vote accordé aux étrangers, on peut le noter.

Dans de telles conditions rester à droite (volontairement ou à l’aide de l’abstention) c’est nous maintenir dans le ghetto dans lequel on nous a placés et compte tenu du mode de scrutin n’avoir, même avec 20% des suffrages, que peu de représentants. Quant à exercer le pouvoir, à l’aide des missels peut être, et encore …

http://www.voxnr.com/cc/politique/EElpupyukpucebaclO.shtml


Nouvelle procédure de mise sur écoute: comment ça marche
[ Guillaume Bouchet (Rue89)     01/06/2007]
En France, l’interception de toutes les communications transitant par voie électronique (« Sigint » dans le jargon) entre dans une phase nouvelle, sinon révolutionnaire: les procédures législatives, règlementaires et techniques sont désormais au point, les structures bientôt toutes en place. La loi du 23 janvier 2006 légalise cette nouvelle construction.

Une fois n’est pas coutume: l’information sur ce sujet est assez largement diffusée, un choix qui s’inscrit clairement dans les programmes de prévention et de lutte contre le terrorisme. Il est signifié aux « malfaisants » que, désormais, toutes leurs connexions téléphoniques ou informatiques peuvent être identifiées et localisées très vite.

Avant: une procédure lourde et coûteuse : Nous appellerons Yannis ce jeune Français de souche « converti » à l’islam. Des policiers appartenant aux Renseignements ggénéraux, en poste en Seine-Saint-Denis l’ont repéré parmi les pratiquants assidus d’une salle de prière de Clichy-sous-Bois. Le jeune homme est devenu un risque, il présente un certain nombre de signes qui permettent de le considérer comme potentiellement suspect, sans qu’aucun délit ne puisse lui être reproché: il téléphone beaucoup, il fréquente assidument des cybercafés: pour jouer, ou dans un autre but. Récemment, on l’a vu dans un parc tapoter sur son ordinateur portable, probablement connecté à une borne WifI.

Jusqu’à ce mois de mai, sans compter les équipes de policiers chargées de le suivre, la surveillance rapprochée de « Yannis » nécessitait un dispositif lourd et coûteux, centré autour de la mise sur écoute de ses différents moyens de communication: téléphone fixe et portable, ligne informatique, etc. Des semaines étaient parfois nécessaires pour que tout soit mis en place après autorisation formelle donnée par la Commission de contrôle des interceptions de sécurité (CNCIS), au prix d’un investissement considérable (plusieurs dizaines de milliers d’euros) et pour un résultat aléatoire.

Après: un simple message enclenche la machine :  Depuis le 2 mai, le système est totalement modifié. Désormais, au sein du service chargé de détecter les risques, ici la section 93 des Renseignements généraux de la préfecture de police (RGPP), un fonctionnaire habilité passe un simple message –crypté– à la nouvelle plate-forme technique des données de connexion aux systèmes de communication, gérée par l’Unité de coordination de la lutte antiterroriste (Uclat) et installée dans les nouveaux locaux du linistère de l’Intérieur à Levallois. Le processus est alors lancé.

Contenu du message:

  • demande d’autorisation pour connaître les données techniques de connexion des communications passées par Yannis, l’individu désigné:
  • identification précise de ses téléphones fixes ou mobiles et le ou les adresses IP de ses moyens informatiques;
  • demande de communication de tous les abonnements liés aux numéros repérés et des documents d’inscription;
  • relevé précis de toutes les connexions téléphoniques –entrées et sorties-;
  • destinataire ou émetteur des SMS, dates et heures;
  • adresses internet personnelles et sites internet consultés, soit par câble, soit par Wifi;
  •  géolocalisation des connexions par téléphone portable.

Le champ d’investigation est large, mais, à ce stade, ne porte pas sur le contenu des communications.

La plate-forme est un simple relais technique, en quelque sorte un serveur. Par application de l’article 6, loi du 23 janvier 2006, le serveur bascule la demande sur la « personnalité qualifiée », qui, à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), est légalement investi de l’évaluation. Cette fonction est assurée par l’inspecteur général François Jaspart et quatre adjoints disponibles jour et nuit.

Trois réponses sont possibles: c’est oui, c’est non, ou bien la demande nécessite des éclaircissements supplémentaires. Après validation par signature électronique infalsifiable, l’IGPN notifie sa décision à l’Uclat. Si elle est favorable, celle-ci peut alors saisir tous les opérateurs téléphoniques et/ou informatiques qui sont tenus de communiquer toutes les informations en leur possession. Dernier stade, l’Uclat retransmet les résultats de l’enquête au service demandeur d’origine, en l’occurrence la section de Seine-Saint-Denis des RGPP, seule à pouvoir consulter les résultats.

A première vue, ce système est un peu lourd. En pratique, il ne prend que quelques heures, à opposer aux délais considérables nécessaires auparavant pour que la CNCIS autorise une interception de sécurité. Curieusement, c’est selon François Jaspart une protection supplémentaire des libertés publiques, puisque toutes les demandes doivent être instruites et autorisées avant mise en œuvre.

Toutefois, les informations ne portant que les données techniques des connexions, il ne s’agit pas d’une écoute au sens strict, mais plutôt d’un tri préalable. Dans notre exemple, il peut parfaitement se trouver que les communications passées par Yannis ne présentent aucun caractère suspect, malgré l’apparence initiale.

En revanche, si les soupçons persistent, le service a la faculté de demander à la CNCIS une écoute à caractère administratif en bonne et due forme. L’interception portera cette fois-ci sur le contenu des conversations et des messages, on se retrouve dans le schéma des interceptions de sécurité régies par la loi du 10 juillet 1991.

Un dernier stade est cependant possible, au niveau judiciaire, désormais. Admettons qu’il soit établi par les écoutes et tout autre moyen que le dénommé Yannis est suspecté de participer à une action à caractère terroriste. Menées dans le cadre strict de la procédure pénale, l’enquête préliminaire ou l’instruction doivent déterminer la nature et l’ampleur des infractions commises. Le procureur chargé du dossier et/ou le juge d’instruction peuvent alors demander la mise en place d’écoutes à caractère judiciaire, dont ils assureront le contrôle; le compte-rendu apparaîtra dans le dossier judiciaire comme des pièces à conviction, ce qui n’est pas le cas des interceptions administratives, qui ne relèvent que du renseignement à caractère préventif.

Une demi-douzaine de services concernés : Les services de police habilités à demander des autorisations, et ce uniquement dans le cadre de la prévention du terrorisme, sont la direction centrale de la police judiciaire (dans sa composante sous direction anti-terroriste), la direction centrale des renseignements généraux, la direction de la sécurité du territoire, la direction générale de la Gendarmerie nationale, les renseignements généraux de la préfecture de police, la section anti-terroriste de la PJ de la Préfecture de police et l’Uclat.

Au 25 mai, 1 130 demandes de « données des connexions électroniques » avaient été autorisées par l’inspection générale de la police nationale. Par ailleurs, la direction générale de la police nationale a confié à François Jaspart une mission de réflexion sur l’impact des nouvelles technologies de l’information et de la communication sur les investigations policières. En termes plus administratifs: la cybercriminalité et l’usage frauduleux des techniques de l’information et le communication, vers une police technologique.

http://www.rue89.com/2007/05/31/police-anti-terroriste-l-interception-des-donnees-techniques-de-connexion-entre-dans-une-


Bermudes : surveillance de tous les véhicules par puce RFID 

Afin de contrôler, surveiller et dépister les contrevenants, tous les véhicules circulant dans l’archipel des Bermudes (territoire d’outre-mer autonome du Royaume-Uni) seront équipés d’une puce RFID .

En voilà une excellente initiative !

La puce sera intégrée dans une vignette collée sur les pare-brises, quelle classe. Grâce à des capteurs fixes et mobiles disposés sur le bord des réseaux routiers, chaque véhicule sera scanné à son passage, le système vérifiant en temps réel l’état administratif du véhicule : contrôle technique, assurance, respect des quotas de circulation, etc. En cas d’infraction, la procédure légale sera alors initiée automatiquement.

En plus de surveiller sans vergogne les déplacements des usagers – ce dont les responsables du projet se défendent – , les autorités espèrent récupérer 11 millions de dollars en taxes et autres amendes. N’en déplaise aux optimistes de nature, le RFID, c’est le mal, et ça ne fait que commencer.

Alors les amis, à votre avis, combien de temps mettra cette brillante idée avant d’arriver dans notre pays ? Top chrono.

http://www.canardplus.com/actus/5391/La-RFID-les-Bermudes-adorent-a-quand-chez-nous

Bermudes : surveillance de tous les véhicules par puce RFID J’achète un Solex

Les Bermudes, archipel sous la dépendance du Royaume-Uni, vont mettre en place un système de surveillance généralisé sur tous les véhicules et ce, par technologie RFID. Le département du transport espère ainsi récupérer quelque 11 millions de dollars en contribution et taxes diverses, auprès des resquilleurs.

Le programme commence dès ce mois de mai 2007, annonce un communiqué de 3M, société choisie pour le déploiement technique du marché. Ce système va renforcer la régulation et le contrôle des véhicules tant au regard de l’assurance que des divers contrôles techniques qui doivent être effectués par les propriétaires.

Les Bermudes ont la plus forte concentration automobile au monde sur ses routes. Seul le système RFID a été jugé apte à assurer ce contrôle. La puce par radiofréquence sera noyée dans un autocollant apposé sur le pare-brise.

Des lecteurs automatiques fixes et mobiles (EVR ElectronicVehicle Registration) seront alors déployés sur tout le territoire. Une base de données concentrera toutes les informations sur l’état administratif des véhicules ainsi « taggés ». En cas d’infraction, toute la procédure sera automatisée. Par exemple, en période de rush et de quotas de circulation, un véhicule circulant dans une zone interdite pourra être aisément identifié et verbalisé.

« Le système identifie seulement les véhicules, non les conducteurs, et conserve seulement les données des véhicules non conformes ou criminels » veut rassurer le communiqué officiel.

http://www.pcinpact.com/actu/news/36261-puces-rfid-bermudes-surveillances.htm?vc=1


S!lence 347[S!lence n°347 – Juin 2007 – 56 p. – 4 € – Ecologie • Alternatives • Non Violence]

LIBERTÉS : LE COMBAT CONTINU
La revue S!lence est publiée depuis 1982. Elle se veut un lien entre  toutes celles et ceux qui pensent qu’aujourd’hui il est possible de vivre autrement sans accepter ce que les médias et le pouvoir nous présente comme une fatalité. S!lence est gérée par une association indépendante de tout autre mouvement.
Au sommaire de ce numéro :
DOSSIER : Libertés, le combat continu
• Bilan d’une législation sécuritaire de Françoise Dumont
• Vers une identité désocialisée de Daniel Julien
• Inventer des alternatives à la logique du contrôle de Guillaume
Gamblin
• Prendre un enfant par la main de Jean-Philippe et Jean-Pierre Joseph,
Christine Rojewski
• Du fichage ADN généralisé à la « grève de la salive » de Guillaume
Gamblin
• Nouveaux passeports européens : un rapport qui accuse…
http://www.revuesilence.net/


Interview avec une toto (Vidéo MOV 6 Mo) Vol de cailloux… (vidéo AVI.OGG – 16 Mo)

Cliquez sur les images pour voir les vidéos

Montage d’images : « Blinde Gewalt »‘

Et quand les totos font du cinéma, c’est sacrément mégalo « one demonstration will change history » – ben ma vieille !

Et vous n’échapperez pas à la « Carmina Burana » de Orff – comme quoi, même les gauchiss’ apprécient la musique néo-fasciste et les marches militaires


Si c’est le cas, la CIA sait tout sur moi… ce qui m’intéresse en ce moment (SearchHistory), mes gouts pornographiques (Navigation History), les gens avec qui je suis en contact (Gmail), les sites que je vais voir (Search), mes mouvements bancaires… et — depuis que j’utilise Writely — , elle peut même suivre l’avancement de mes travaux… en direct. Le KGB à coté, c’était de amateurs !

Google revend-il nos données personnelles à la CIA ?
[GeneNT 02/11/2006]
Un ancien agent de la CIA affirme que la société Google, spécialiste du traitement de l’information, aurait un partenariat avec la CIA. Google détient la plus importante banque de données personnelles Le leader de la recherche sur Internet sait tout sur ses utilisateurs. Au-delà de leurs habitudes, de leurs goûts et tendances, certains lui confient leurs e-mails et conversations instantanées, leurs agendas, leurs humeurs ou leurs documents.

Si le groupe a réussi à nous convaincre de lui faire confiance, c’est avant tout parce qu’il excelle dans l’art de traiter les informations, et notamment de faire le tri parmi des milliards de données afin de recueillir les informations les plus pertinentes.

Quand on sait que Google tire le gros de ses revenus de la publicité, nous sommes en droit de nous inquiéter sur la facilité avec lequel il peut corréler les informations qu’il a sur nous afin de nous proposer les publicités les mieux adaptées à notre profil.

Jusqu’où va l’exploitation de ces informations? A l’exploitation commerciale directe vient s’ajouter celle de tiers qui s’intéressent de près à cette gigantesque base de données, internationale et actualisée en temps réel. Si, face aux aspects juridiques et à la nécessité de conserver leur image, les entreprises restent discrètes dans ce domaine, les gouvernements sont en revanche de plus en plus nombreux de par le monde à solliciter Google afin qu’il retire du contenu de ses recherches, ou bien qu’il délivre des informations sur des potentiels suspects.

Selon des propos de Robert David Steele, un ancien officier de la CIA, rapportés par nos confrères de DailyTech, l’agence centrale du renseignement entretiendrait des liens étroits avec les dirigeants de Google. Il ajoute même qu’il existerait un partenariat entre les deux organisations, et que les récents conflits entre Google et le Ministère de la Justice américain ne seraient qu’un leurre pour masquer la nature de leurs relations.

Quoi qu’il en soit, rien de cela n’a encore été confirmé, et aucun commentaire à ce sujet n’a été fait pour le moment par l’une ou l’autre des parties.

http://www.generation-nt.com/actualites/20398/google-partenariat-cia-donnees-perosnnelles/


Ecrit au beau milieu de la guerre contre le Liban, l’an dernier, ce texte d’Amira est lumineux…. Aujourd’hui comme hier, le fardeau de la collaboration et de la responsabilité directe est incomensurablement lourd…

THE SILENT ISRAELIS
[AMIRA HASS, HAARETZ, ISRAEL]
Let us leave aside those Israelis whose ideology supports the dispossession of the Palestinian people because « God chose us. » Leave aside the judges who whitewash every military policy of killing and destruction. Leave aside the military commanders who knowingly jail an entire nation in pens surrounded by walls, fortified observation towers, machine guns, barbed wire and blinding projectors. Leave aside the ministers. All of these are not counted among the collaborators. These are the architects, the planners, the designers, the executioners.

But there are others. Historians and mathematicians, senior editors, media stars, psychologists and family doctors, lawyers. . . teachers and educators, lovers of hiking trails and sing-alongs, high-tech wizards. Where are you? And what about you, researchers of Nazism, the Holocaust and Soviet gulags? Could you all be in favor of systematic discriminating laws? Laws stating that the Arabs of the Galilee will not even be compensated for the damages of the war by the same sums their Jewish neighbors are entitled to

Could it be that you are all in favor of a racist Citizenship Law that forbids an Israeli Arab from living with his family in his own home? That you side with further expropriation of lands and the demolishing of additional orchards, for another settler neighborhood and another exclusively Jewish road? That you all back the shelling and missile fire killing the old and the young in the Gaza Strip?

Could it be that you all agree that a third of the West Bank (the Jordan Valley) should be off limits to Palestinians? That you all side with an Israeli policy that prevents tens of thousands of Palestinians who have obtained foreign citizenship from returning to their families in the occupied territories?

Could your mind really be so washed with the security excuse, used to forbid Gaza students from studying occupational therapy at Bethlehem and medicine at Abu Dis, and preventing sick people from Rafah from receiving medical treatment in Ramallah? Will also you find it easy to hide behind the explanation « we had no idea »: we had no idea that the discrimination practiced in the distribution of water – which is solely controlled by Israel – leaves thousands of Palestinian households without water during the hot summer months; we had no idea that when the IDF blocks the entrance to villages, it also blocks their access to springs or water tanks. . .

Could it be that you do not know what is happening 15 minutes from your faculties and offices? Is it plausible that you support the system in which Hebrew soldiers, at checkpoints in the heart of the West Bank, are letting tens of thousands of people wait everyday for hours upon hours under the blazing sun, while selecting: residents of Nablus and Tul Karm are not allowed through, 35-year-olds and under – yallah, back to Jenin, residents of the Salem village are not even allowed to be here, a sick woman who skipped the line must learn a lesson and will be purposefully detained for hours. Machsom Watch’s site is available for all; in it are countless such testimonies and worse, a day by day routine. But it cannot be that those who are appalled over every swastika painted on a Jewish grave in France and over every anti-Semitic headline in a Spanish local newspaper will not know how to reach this information, and will not be appalled and outraged.

As Jews we all enjoy the privilege Israel gives us, what makes us all collaborators. The question is what does every one of us do in an active and direct daily manner to minimize cooperation with a dispossessing, suppressing regime that never has its fill. Signing a petition and tutting will not do. Israel is a democracy for its Jews. We are not in danger of our lives, we will not be jailed in concentration camps, our livelihood will not be damaged and recreation in the countryside or abroad will not be denied to us. Therefore, the burden of collaboration and direct responsibility is immeasurably heavy.

http://www.haaretz.com//hasen/objects/pages/PrintArticleEn.jhtml?itemNo=756413


Migrant noyé au large des canaries
Photo: le corps d’un migrant flottant au large des Canaries, le 18 janvier (Juan Medina/Reuters).

[Pierre Haski (Rue89) 03/06/2007]
Une vingtaine de cadavres d’Africains repêchés en Méditerranée par un navire français, rentré dimanche à Toulon avec sa sinistre découverte. Des déclarations pleines d’émotion. Et puis… rien.

Dans quelques jours, les pays les plus riches au monde se retrouveront en Allemagne pour le sommet annuel du G8. Il leur suffirait de regarder un peu plus au sud, au milieu de la Méditerranée, pour trouver un sujet de discussion qui mériterait plus qu’une conversation entre maîtres du monde.

Le sort de ces Africains qui, par l’Atlantique ou dans la Méditerranée, tentent par tous les moyens de gagner les rivages de l’Europe et disparaissant par milliers chaque année à bord de leurs embarcations de fortune, fait partie de ces sujets qui surgissent au journal télévisé lorsqu’il y a des images aussi fortes que celle de ces hommes accrochés à des filets de pèche, retrouvés non loin de Malte la semaine dernière. Mais ces drames, le reste du temps, replongent dans le trou noir de l’information et de l’indifférence.

Il y a deux dimensions au problème. La première touche à ce qui se passe en Méditerranée. Les 27 hommes du filet de pèche maltais ont eu la chance d’être repêchés par un navire italien. Les 18 autres Africains ramenés dimanche par la frégate La Motte Picquet n’en ont pas eu: leurs corps ont été retrouvés décomposés par les marins français à environ 200 milles nautiques au sud de Malte.

Fatalité? Dimanche, la Commission européenne a adressé une mise en garde aux autorités maltaises, en leur demandant de promettre de ne plus jamais abandonner en mer des immigrants clandestins qui auraient été repérés. « L’obligation de sauver des vies en mer procède d’une tradition internationale qu’aucun pays n’a jamais violée si manifestement », a lancé Franco Frattini, commissaire européen chargé des questions d’immigration, dans le quotidien italien La Repubblica. Même reproche du côté du commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe, qui a adressé une mise en garde aux pays européens, pointant plus particulièrement Malte du doigt.

Mais l’autre aspect du problème touche à la réalité qui pousse ces hommes à fuir leur continent et risquer leur peau pour chercher une vie meilleure en Europe. Il suffit de jeter un coup d’oeil aux cartes thématiques du monde que nous avons publiées ce week-end pour comprendre à quel point l’Afrique a été la grande perdante de la transformation économique des vingt dernières années.

Et qu’à moins d’aider le continent noir à retrouver l’espoir, on continuera à repêcher des cadavres d’Africains dans l’eau, et à verser des larmes de crocodile à leur sujet. Plus facile à dire qu’à faire, évidemment, mais dans le cynisme international actuel (l’épisode de Paul Wolfowitz à la Banque mondiale, par exemple…), le pire est hélas souvent sûr.
http://rue89.com/2007/06/03/immigres


Une petite vidéo qui en dit long sur l’ambiance à Rostock lors des manifs contre le sommet du G8. 100 000 manifestants « alter » avec une multitude de revendications (les poulets africains, la défense des syndicats, les LGBT…) et un petit groupe d’anarcho-punks militarisé qui évacue son mal de vivre en crachant sur les passants et en jettant des cailloux sur les flics…

Au milieu de tout cela, Monty Schädel, organisateur de la manif, essaie de parlementer avec la police en disant « Ne venez pas ici, vous ne faites que provoquer les anars » et Hans-Christian Ströbele, député Vert allemand, chef du groupe des gauches au Parlement régional, secoue tristement sa crinière blanche « Je ne comprends pas, je ne comprends pas… »

Pour moi qui ne suis plus tout jeune, cela me rappelle furieusement l’été 1977… 30 ans après rien n’aurait donc changé en Allemagne ? (cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Manifs à Rostock


Un vrai camp scout… Soleil, Socialisme et Sueur 🙂

<

La gallerie d’art START SOMA de San Francisco en Californie vient d’annoncer une nouvelle édition de son exposition itinérante internationale PROPAGANDA III. A partir du 4 Juillet 2007 la gallerie présentera des affiches contemporaines de propagande réalisés plus de 300 artistes et graphistes du monde entier. L’exposition sera ensuite présentée à Milwaukee, Austin, Portland, Boston, New York, Philadelphia, Washington, New Orleans, Chicago, Detroit, Los Angeles, Denver, Las Vegas, Téhéran, Copenhage, Singapour, Bologne, Rome, Sydney, Melbourne, Brisbane, Istanbul, Paris, Prague, et Zurich (liste non exhaustive).

L’organisateur, JOHN DOFFING, assure que la participation est ouverte à absolument tout créateur graphique et qu’aucune censure ne sera exercée lors de la constitution des exposants.

Les oeuvres ne seront pas vendues lors de l’expo mais données, à la fin de la tournée, aux archives de l’affiche du Center for the Study of Political Graphics (CSPG) à Los Angeles. Le CSPG conserve plus de 600 000 affiches politiques datant du 18è siècle à nos jours.

Voici une petite sélection des soumissions proposées à ce jour (cliquez sur la vignette pour afficher l’oeuvre en grand) :

 

A noter que France Telecom proposait déjà un service similaire dans son annuaire sur Internet, mais sans la fonction VR. A la différence que les photos dataient de quelques années et qu’on y voyait pas de personnes.

Bientôt, dans votre ville, la camionette noire qui voit tout et le raconte a votre Maman…

Google lance un nouveau service : Street View
[CNET – May 29, 2007 – Trad. Gregwah]
Lors d’une conférence ce jour, Google a présenté Street View, une nouvelle méthode pour naviguer son service de cartographie « Google Maps ».
Ex:
Embarcadero à San Francisco

ou mieux encore

Un mec entrain de faire pipi au bord de la route

Un mec entrain de sortir d’une boite à putes (rien qu’à son sourire béat on voit qu’il vient de se faire siphoner les cojones)

et le top du top

Un mec entrain de cambrioler une maison

Disponible pour 5 grandes villes aux USA, Street View combine des vues satellite, des plans de ville et des photos de caméras de surveillance en une nouvelle facon de voir la géographie.

L’utlisateur visionnant une zone géographique disposant de l’option StreetView peut cliquer sur le bouton StreetView et naviguer le plan à travers des photos en 3D, soit à l’aide de sa souris et de son clavier, soit en déplacant une petite figurine jaune sur le plan.

Techniquement il s’agit d’une combinaison de l’environnement Quicktime VR et Microsoft Live Labs PhotoSynth, permettant à l’utilisateur de zoomer sur les détails du paysage urbain – permettant ainsi par exemple de lire le prix sur les panneaux du vendeur de légumes au coin du Ferry Building à San Francisco ou de faire du Lèche-vitrines dans Market Street…

Immersive Media, la société chargée de la fourniture des images des villes, emploie une équipe de 120 personnes circulant dans la ville avec quatre caméras montées sur le toit d’un véhicule. Les photos datent d’il y a environ 1 an : « pour des raisons de cohérence climatique, on affichera des photos prises en Aout 2006 lors des consultations d’Aout 2007 – sauf en cas d’évènements spéciaux ou de lieux à forte rotation évenementielle« .

Daniel Terdiman a publié un commentaire intéressant sur CNET à propos des détails visibles sur ces photos et des questions que cela soulève pour la protection des biens et personnes ainsi que le respect de notre vie privée. Le magazine WIRED a déjà lançé un concours des meilleures trouvailles, tandis que le site Mashable publie une compilation des photos les plus intéressantes découvertes par les utilisateurs du service StreeView.

A quand le premier divorce parce qu’une épouse aura choppé son mari avec une autre sur StreetView ? A quand le premier alibi détruit par une photo StreetView ?

« Page précédentePage suivante »