Un bébé musulman aujourd’hui, c’est un djihadiste de demain. Heydrich appliquait le même raisonnement avec ses Einsatztruppen en Lettonie, en 1942…

>>LES DÉRIVES DE LA GUERRE AU TERRORISME
[Revue de presse – Le Monde Interactif – 12.06.2007]
La révélation de l’existence de prisons secrètes de la CIA en Pologne et en Roumanie a fait la « une » des médias, mais on parle moins, note le magazine allemande DER SPIEGEL, de celles que la centrale américaine a installées dans la Corne de l’Afrique.

Der Spiegel
http://www.spiegel.de/politik/ausland/0,1518,487807,00.html
Edition anglaise : http://www.spiegel.de/international/world/0,1518,488149,00.html

Saafia Benaouda, 17 ans et enceinte, et son mari, Mounir Awad, 25 ans, tous deux Suédois, étaient partis à Noël dernier découvrir plusieurs pays musulmans en Afrique. Quand les troupes éthiopiennes ont envahi la Somalie, ils ont été arrêtés, à la frontière du Kenya, par des soldats américains et des policiers antiterroristes kenyans – largement financés par les USA. Conduits à Addis-Abeba, traités de « bâtards d’Al-Qaida », ils étaient levés, tous les matins à 5 h, pour être interrogés, 12 heures durant, par 2 officiers du FBI et de la CIA. En Suède, leurs amis ont eux aussi été interrogés, par les services suédois. Plus de 100 personnes, dont 4 Britanniques, un Canadien, un Américain, mais aussi plusieurs enfants, étaient illégalement détenues avec eux.

L’ONG Reprieve, qui révèle leur histoire, note que les Américains ont pris des photos et les empreintes ADN de chacun d’entre eux, y compris celles d’un bébé de sept mois.

http://www.reprieve.org.uk/documents/070416ForeignNationalsRenderedinEthiopia.pdf