[Alternet – 07/06/07 – Trad. Gregwah]
Les familles des quatre mercenaires qui avaient été abattus à Faloujah et dont les corps avaient ensuite été brûlés, traînés dans la rue et suspendus à un pont, le 31 mars 2004, ont lancé aujourd’hui un appel au public états-unien afin de se défendre contre l’employeur pour lequel travaillaient leurs maris quand ils sont morts ; la société Blackwater Security Consulting.

L’entreprise de fournitures de mercenaires Blackwater refuse toute indemnisation des familles depuis trois ans, a été condamné à plusieurs reprises en appel pour ce refus, le cas allant jusqu’à la Cour Suprême des Etats-unis.

Aujourd’hui Blackwater a changé de tactique : afin de réduire au silence la contestation, elle attaque en justice les familles des quatre mercenaires et leur réclame plus de 10 millions de dollars d’indemnités… le but étant de les forcer à abandonner leur plainte et accepter une solution négociée qui ne créerait pas de précédent juridique pour l’entreprise.

http://www.alternet.org/waroniraq/53460/