juin 2007



Si RCTV avait été française, elle n’aurait pas vécu cinq minutes !
[MICHEL COLLON – 22/06/07]
J’étais au Venezuela pendant l’affaire RCTV. Une fois encore, j’ai pu mesurer l’écart entre entre les médias internationaux et la réalité…

Imaginez, en France, une chaîne qui participe activement à un coup d’Etat militaire contre le gouvernement élu, qui se rend ensuite complice d’un sabotage économique du pays par les Etats-Unis, qui appelle chaque jour à la violence et au renversement des institutions démocratiques, qui enfreint à 652 reprises en six mois les règlements audiovisuels sur la pub, la violence, les images subliminales, etc., qui refuse tout entretien de conciliation, dont les journalistes sont payés par le gouvernement des Etats-Unis… eh bien ces Messieurs de Reporters sans Frontières, du Monde, Libé et autres TF1, ne seraient-ils pas les premiers à réclamer son interdiction après cinq minutes? Mais comme cela se passe au Venezuela, ils baptisent tout cela « liberté d’expression ». (La preuve dans les articles ci-dessous)

  • Rappelons aussi que RCTV n’est pas « fermée ». En fait, elle continue à émettre sans problèmes sur le câble et par satellite.

  • Qu’elle n’était pas « la dernière chaîne d’opposition » (il en reste beaucoup).

  • Que les monopoles privés (étroitement liés aux USA) continuent à dominer de façon écrasante l’audiovisuel et la presse écrite, diffusant massivement la propagande et le modèle US si néfastes pour le tiers monde.

Signalons que, dimanche 27 mai, des groupes d’opposition ont attaqué la police, tirant même à balles (11 blessés, tous policiers), sans que la police se laisse entraîner dans la provocation : vous imaginez ça au pays de Sarkozy ou n’importe où en Europe ?

Et demandons-nous ce que cache cet écran de fumée ? Que le peuple du Venezuela est en train de se libérer de la Banque Mondiale et du FMI, qu’il invente une alternative aux multinationales et à la misère et que nous n’avons pas le droit d’en entendre parler ? Comme le montre le film Bruxelles- Caracas de Vanessa Stojilkovic. (voir ci-après)

Comme toujours, l’important n’est pas ce que disent les grands médias, mais ce qu’ils cachent…

Je vous défie, Messieurs Ménard, du Monde et de Libé, d’accepter un débat public sur tout ceci. Et je vous propose de commencer par montrer des images de cette fameuse RCTV afin que chacun puisse juger sur pièces. Oserez-vous ?

MICHEL COLLON
http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2007-06-12%2010:50:24&log=articles


Comme dit le gars de la CIA : «  »Ils sont vraiment à bout d’arguments si tout ce qu’ils ont trouvé pour rameuter du soutien populaire à leurs plans c’est de résusciter le vieil épouvantail Al Qaïda et tenter de faire un lien entre le 11 septembre et l’Irak »

[Jonathan S. Landay | McClatchy Newspapers – Washington – 30/06/07 – Trad. Grégoire Seither]
Confronté à l’érosion du soutien à sa politique irakienne, même au sein du Parti Républicain, le président Bush a lourdement insisté, dans un discours Jeudi dernier, sur la menace que représenterait Al-Qaïda en Irak, déclarant que le mouvement était « le principal ennemi que nous affrontons sur le terrain », une affirmation rejetée par la totalité des analystes et experts militaires de la Maison Blanche.

Lors d’un discours aux cadets de l’école navale militaire, Bush a mentionné 27 fois Al-Qaïda, tente de s’appuyer sur la colère de la population vis à vis des attaques terroristes du 11 septembre 2001 pour obtenir un soutien à la nouvelle vague d’opérations militaires en Irak, malgré tous les rapports des experts, y compris au sein de l’Administration Bush et du Pentagone, qui montrent que l’envoi de troupes supplémentaires n’a pas fait reculer la violence ni changé quoi que ce soit à la situation délétère du pays.

Le président Bush a déclaré : « Al Qaida est le principal ennemi, tant pour les Chiites, les Sunnites que les Kurdes. Al Qaïda s’est rendu coupable des pires massacres sur le sol irakien, tout comme Al Qaïda s’est rendu coupable des pires massacres sur le sol des Etats-unis. »

Les généraux et experts militaires en Irak rejettent cette analyse du Président Bush, expliquant que le groupe qui se nomme « Al Qaïda en Irak » ne représente qu’une minuscule fraction de la résistance armée à la présence des troupes américaines. De plus, le soi-disant « Al Qaïda en Irak » n’existait pas avant l’invasion de 2003 par les troupes étatsunienne et anglaises et ses membres n’ont prété allégeance à Ousama Ben Laden qu’à la fin 2004… et Ben Laden n’a aucun contact direct avec ce groupe.

La référence renouvelée à Al Qaïda par le président Bush (alors que, dans un interview en 2005 il déclarait « ne plus trop » se soucier de Ben Laden) survient quelques jours après que les sénateurs Républicains Richard Lugar (Indiana), qui préside le comité des affaires étrangères au Sénat des Etats-unis, et George Voinovich (Ohio) ont pris leur distances vis à vis de la politique irakienne de George Bush et ont appelé publiquement à un retrait des troupes.

« Ils sont vraiment à bout d’arguments si tous ce qu’ils ont trouvé pour rameuter du soutien populaire à leurs plans c’est de résusciter le vieil épouvantail Al Qaïda et tenter de faire un lien entre le 11 septembre et l’Irak, » commente Vincent Cannistraro, ancien directeur du Centre de Contre-Terrorisme de la CIA et auteur de nombreux articles très critiques des stratégies du gouvernement des Etats-unis.

http://www.mcclatchydc.com/homepage/story/17471.html


[Réseau Voltaire – 22/06/07]
En janvier 2006, les États-Unis bombardaient le Baloutchistan, une province du Pakistan frontalière de l’Afghanistan, causant la mort de nombreux civils, ce qui engendra d’importantes manifestations et des dissensions parmi les alliés du général Musharraf au pouvoir, sans parler de l’indignation internationale suite à cette violation flagrante de la souveraineté d’un État officiellement allié.

Pour pouvoir continuer à bombarder les régions hostiles au régime du général Musharraf, allié précieux dans la « guerre au terrorisme », sans toutefois s’exposer à l’ire de la population, les forces spéciales de l’US Army expérimentent actuellement une nouvelle arme. Sorte de croisement entre la roquette et le missile de croisière, le HIMARS (pour High Mobility Artillery Rockets, fusées d’artillerie à haute mobilité) est lancé depuis le côté afghan de la frontière à partir d’un véhicule tout-terrain, indispensable dans cette région montagneuse. Il peut être guidé par GPS jusqu’à sa cible et délivrer plusieurs sortes de charges, notamment des bombes à sous-munitions. Officiellement, cette arme permet d’atteindre des cibles que les frappes aériennes distinguent mal par mauvais temps, jusqu’à une distance de 300 km. Mais surtout, personne ne peut identifier d’aéronefs états-uniens sur zone.

Ainsi, le mardi 19 juin 2007, une gigantesque explosion causait la mort d’au moins 30 personnes, dont des civils, dans le Nord-Waziristan. Les autorités pakistanaises et états-uniennes affirment qu’elle était due à des munitions présentes sur place. Pourtant les témoins locaux affirment avoir vu 3 missiles en provenance de l’Afghanistan tout proche. Il s’agit de la première utilisation du HIMARS sur un théâtre d’opération.

http://www.voltairenet.org/article149375.html


En ce joli jour de Coriandre, 11 Messidor An 215

Sources :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Calendrier_r%C3%A9publicain

————————————–
TURBOCAPITALISME SARKOSYSTE
————————————–

>>LE FORUM DES SDJ INTERPELLE NICOLAS SARKOZY POUR GARANTIR L’INDEPENDANCE DES REDACTIONS
[Nouvel Obs 28.06.07]
Le Forum permanent des Societes de journalistes a demandé hier dans une lettre ouverte adressee a Nicolas Sarkozy de pouvoir le rencontrer, afin de lui presenter des « propositions concretes qui permettraient de garantir l’independance des redactions sans interferer avec le pouvoir legitime des editeurs ». La federation, qui regroupe 27 SDJ, estime que « les atteintes a l’independance des redactions se sont multipliees ces derniers temps » et souhaite rencontrer « le plus rapidement possible » le president de la Republique, « en tant que garant d’une democratie impartiale » dont « le pluralisme, garantie de l’honnetete de l’information, est un element essentiel ».
http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/medias/medias__pouvoirs/20070627.OBS4030/le_forum_des_sdj_demande_a_sarkozyde_garantir_lindepend.html

>>DEVEDJIAN, EMBARASSANT DERAPAGE
[JDD 29.06.07]
Patrick Devedjian s’est lache devant les cameras de TLM. L‚affaire a explose ce jeudi sur internet et met dans l‚embarras tout l‚UMP, et au premier titre Patrick Devedjian, le secretaire general du parti. L‚elu des Hauts-de-Seine s‚est en effet fendu d‚un « cette salope! » en parlant d‚Anne-Marie Comparini, dans un reportage diffuse mercredi par la chaine lyonnaise TLM, relaye par Dailymotion. Devedjian s‚est offusque de ce procede.
http://www.lejdd.fr/cmc/politique/200726/devedjian-embarassant-derapage_33759.html

(suite…)


Aux Etats-unis, le très sérieux journal scientifique « Archives of Pediatrics & Adolescent Medicine » vient de publier un article sur la mesure des effets de la télévision sur la réussite scolaire. Parmi les principales conclusions :
1. «Ne laissez pas des enfants de moins de deux ans regarder la télévision, cela a des effets néfastes sur leur développement cognitif et freine leurs apprentissages»

2. «Un adolescent qui regarde la télévision plus de trois heures par jour divise par deux ses chances de suivre des études supérieures, par rapport à ceux qui la regardent moins d’une heure.»

>>Children’s Television Viewing and Cognitive Outcomes
[Frederick J. Zimmerman, PhD; Dimitri A. Christakis, MD, MPH]

Results  Before age 3 years, the children in this study watched an average of 2.2 hours per day; at ages 3 to 5 years, the daily average was 3.3 hours.

Adjusted for the covariates mentioned earlier, each hour of average daily television viewing before age 3 years was associated with deleterious effects on the Peabody Individual Achievement Test Reading Recognition Scale of 0.31 points (95% confidence interval [CI], –0.61 to –0.01 points), on the Peabody Individual Achievement Test Reading Comprehension Scale of 0.58 points (95% CI, –0.94 to –0.21 points), and on the Memory for Digit Span assessment from the Wechsler Intelligence Scales for Children of –0.10 points (95% CI, –0.20 to 0 points). For the Reading Recognition Scale score only, a beneficial effect of television at ages 3 to 5 years was identified, with each hour associated with a 0.51-point improvement in the score (95% CI, 0.17 to 0.85 points).

Conclusions  There are modest adverse effects of television viewing before age 3 years on the subsequent cognitive development of children. These results suggest that greater adherence to the American Academy of Pediatrics guidelines that children younger than 2 years not watch television is warranted.

http://archpedi.ama-assn.org/cgi/content/short/159/7/619


LA VEILLE DE SA NOMINATION AU GOUVERNEMENT SARKOZY, FADELA AMARA PUBLIAIT ENCORE UNE CHRONIQUE APPELANT A « RETROUVER LA GAUCHE »

[Faits & Documents – n°239 – Juin 2007]

Fadela Amara a été nommée au gouvernement le 22 juin. La veille, Le Nouvel observateur publiait l’une de ses contributions: «Oui, la gauche doit réaffirmer ses valeurs, en France et à l’étranger! Où est donc passé le bel esprit internationaliste? […] Être de gauche aujourd’hui […] c’est au contraire affirmer les valeurs qui fondent notre République et s’engager pour de nouvelles conquêtes de liberté et de solidarité. La gauche […] est une philosophie politique libératrice et émancipatrice. Retrouvons-la!» On aura la cruauté de rappeler également qu’elle avait été à l’origine d’une campagne en faveur d’une amnistie pour les casseurs des émeutes d’octobre-novembre 2005 alors que Nicolas Sarközy était ministre de l’Intérieur…

Compagnon de la nouvelle secrétaire d’Etat à la Ville Fadela Amara, Mohamed Abdi (dont nous avions retracé les démêlés judiciaires dans F&D 214 et 215) est toujours militant socialiste. Il a participé à la campagne présidentielle de Ségolène Royal comme conseiller pour l’islam et les relations étrangères avec les pays musulmans. Il est également à l’origine d’une note condamnant tout programme nucléaire militaire et civil [iranien] que la candidate socialiste avait exposé durant les débats de la primaire socialiste avec Dominique Strauss-Kahn et Laurent Fabius. Ayant pratiquement rejoint le camp des «néo-cons» français favorables à la politique atlantiste, il est l’un des cofondateurs de la revue française des «néocons » Le Meilleur des mondes, où il a signé en 2007 un article extrêmement favorable à la politique israélienne (« J’ai découvert Israël, ce pays que j’avais haï. A Tel-Aviv, j’ai su ce qu’était la diversité. J’en avais les larmes aux yeux. Pas la moindre pression raciste.»).

[NDR : Mohammed Abdi est come les intellectuels de gauche qui allaient s’extasier en URSS sous Staline et ne voyaient que ce qu’ils avaient envie de voir (et ce qu’on leur laissait voir). Il n’a pas du rencontrer beaucoup de personnalités de la gauche israélienne, ni souvent décliner son patronyme ou tenté de passer un checkpoint… ne pas voir le racisme de la société israélienne, c’est un peu comme Lucette Michaux-Chevry qui, se rendant en Nouvell-Calédonie en 1984, au plus fort des « évènements », avait vanté « la paix et l’harmonie » du pays, alors que les CRS étaient entrain de matraquer des centaines de manifestants pacifiques sur la Place des Cocotiers.]


Comme toujours avec « Faits&Documents », on apprend plein de trucs qu’on aurait pas appris ailleurs… et qui nous rendent Ramatou encore plus sympathique 🙂

Rama Yade – Secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères, chargée des Affaires étrangères et des Droits de l’homme.
[Lettre Faits&Documents d’Emmanuel Ratier – n°239 – Juin 2007]

«J’incarne tout ce que les hommes politiques ne sont pas : une femme, jeune, noire et musulmane

«Elle est belle. Elle est brillante. Elle est noire (Le Monde, 2 mars 2007).»

«Une déçue de la gauche dont elle attendait beaucoup (Le Monde, 2 mars 2007).»

Elle s’appelle en réalité Ramatoulaye Yade-Zimet, ayant épousé Joseph Zimet, militant socialiste (…) et chargé de mission à la communication de l’Agence française du développement (…) et fils du célèbre chanteur yiddish Ben Zimet (…).

Née le 13 décembre 1976 à Dakar (Sénégal), Rama Yade est issue de la haute bourgeoisie noire : sa mère est professeur et son père, professeur d’histoire, fut le bras droit et secrétaire particulier du président (accessoirement socialiste) Léopold Sédar Sengor.

De confession musulmane (elle est toujours pratiquante et volontiers prosélyte en cette matière), elle a été éduquée dans un collège catholique. Elle est arrivée en France en 1987, lorsque son père fut pratiquement exilé à Paris, le successeur de Senghor, le président Abdou Diouf le détestant même pas cordialement. La famille s’installe donc dans un immeuble résidentiel de Colombes (Hauts-de-Seine). Son père ayant divorcé, elle est demeurée avec sa mère et ses trois frères et soeurs. Elle continue à fréquenter des écoles privées catholiques, passant son baccalauréat en 1994.

Sa mère se rapproche du Parti communiste, via le Secours populaire français. Rama Yade s’implique dans cette organisation para-communiste, devenant monitrice pour les enfants défavorisés. Elle visite ainsi la «France profonde », en retirant un grand respect envers «ce communisme de proximité, non idéologique mais humaniste ». Elle aura ensuite sa période Black Panthers, avec portraits de Malcolm X sur les murs de sa chambre.

(suite…)


Quand on se dispute avec ses parents… on pense à couper son microphone dans World of Warcraft, sinon tous tes copains de guilde vont se foutre de ta gueule la prochaine fois que tu te connecteras… enfin, si tu oses encore te connecter.


CARRÉMENT DEUX COPAINS DE SARKOZY SE RETROUVENT À LA DIRECTION DE DAILYMOTION… à mon avis c’est pas sur ce site que vous verrez des vidéos dérangeantes pour le pouvoir. Bye-Bye Dailymotion, l’ORTF sous Peyrefitte, ça ne nous intéresse pas !

Chassé croisé entre Dailymotion et Matignon
[lefigaro.fr. – 25/06/07]
Le directeur des contenus du site de partage de vidéos rejoint le pôle communication de François Fillon. Son poste chez Dailymotion est attribué à l’ancien chef du pôle multimédia au ministère de la Culture.

(…)Séverin Naudet, jusqu’ici directeur des contenus et de la communication du site français d’échange de vidéos Dailymotion, l’un des leaders mondiaux du secteur, rejoint le cabinet du premier ministre. Il est nommé conseiller technique chargé de la presse.

Martin Rogard, quant à lui, fait le voyage inverse. Chef du pôle multimédia au département de l’Information et de la Communication du ministère de la Culture et de la communication, il va reprendre les fonctions de Séverin Naudet comme directeur des contenus France.

Séverin Naudet n’est pas un néophyte en matière de lambris ministériels. Ce diplômé de l’Efap a en effet déjà été conseiller au ministère de la Communication jusqu’en 2006. Il était chargé des industries culturelles, des médias et des opérations spéciales. S’est également occupé des relations presse pour Hervé Gaymard en 2003 et 2004.

Quant à Martin Rogard, il a débuté sa carrière au sein d’une société de jeux vidéo, Vibes SA.

http://www.lefigaro.fr/medias/20070625.WWW000000546_chasse_croise_entre_dailymotion_et_matignon.html


Depuis une semaine, tous les forums, blogs et mailing-list que je modère sont envahis de messages à propos d’une pétition pour sauver deux personnes condamnées à la lapidation en Iran. Ces messages, envoyés sous des identités différentes (et souvent par des pseudos aux adresses fausses) nous expliquent que :

Un homme et une femme auraient du être lapidés jeudi (le 21 juin
dernier) à Qazvine. La femme qui aurait du être victime de cette
sauvagerie est incarcérée depuis 11 ans. Les fosses dans lesquelles
les deux victimes auraient du être enfouies jusqu’à la poitrine
avaient été creusées et les amas de pierres qui auraient du mettre
fin à la vie des deux victimes avaient été transportés sur les lieux.
Tout était donc prêt pour une nouvelle scène d’horreur en Iran.

Si la cause apparente défendue par ces organisations « de défense des droits de l’homme en Iran » est honorable (la lapidation est un acte barbare), je me permets néanmoins de faire remarquer que les organisateurs de cette campagne d’opinion ne sont pas honnêtes et que leurs messages relèvent de la manipulation de l’opinion.

Lutter pour les droits de l’homme, oui, servir de marche-pied aux rèves de « remodelage du Moyen-Orient » des néoconservateurs à Washington (USA), non !

Il s’agit d’une campagne concertée (le même message, traduit en plusieurs langues, envoyé sous des pseudos différentes, est relayé sur quasiment tous les forums ouverts ainsi que sur les blogs) en vue de créer un « buzz » dans l’opinion et nous préparer psychologiquement à la prochaine attaque militaire contre l’Iran.

Quand les bombes tomberont sur l’Iran, notre capacité d’indignation sera émoussée, nous nous dirons « Bon, c’est pas bien de bombarder et de tuer des civils, mais c’est de leur faute, ils l’avaient bien cherché »…

C’est exactement ce qui s’était déjà passé pour la Serbie et pour l’Irak. Une campagne médiatique savamment orchestrée par des cabinets de comm’ – et relayées par des personnes de bonne foi, ce qui donnait encore plus de poids à l’argument, nous avait convaincus que « une barbarie est entrain de se produire » et qu’il fallait bien « éliminer ces méchants » en leur déversant des tonnes de bombes sur la tête. Tant au Kosovo qu’en Irak, il s’était avéré ensuite que les choses étaient bien différentes de ce que la presse avait voulu nous faire croire.

Aujourd’hui nous avons au Ministère des Affaires Etrangères de la France un ministre, Bernard Kouchner, qui avait à l’époque dirigé la campagne de manipulation médiatique sur le Kosovo et ensuite approuvé l’invasion de l’Irak par les forces américano-anglaises en reprenant les arguments dictés par la propagande de la Maison Blanche…. Ce n’est pas vraiment la personne idéale pour garder la tête froide face à ceux qui nous poussent à bombarder l’Iran.

Il est donc important de garder à l’esprit que le site..
http://www.sauvelemonde.com/nous.htm

Est une création des mêmes auteurs que :
http://www.helpliberte.com/insurrection.htm
http://www.ncr-iran.info/fr/index.php
http://www.csdhi.org
http://www.iranmanif.org
http://www.iranfocus.com/french/modules/news/index.php

La totalité de ces sites sont crées et financés par des organisations dépendantes de la NED (National Endowment for Democracy), qui n’est qu’un paravent de la CIA aux Etats-unis, au service des projets impérialistes. Voir à ce sujet : « La NED, nébuleuse de l’ingérence démocratique » (sur le site du Réseau Voltaire).

Luttons pour les droits de l’homme, mais gardons nos yeux ouverts et méfions nous des manipulateurs qui cherchent à nous embrigader dans leurs projets prédateurs.

Les petits mensonges de George W. Bush et de Colin Powell (souvenez vous des « preuves » brandies à la télévision, devant l’assemblée générale de l’ONU) ont coûté la vie à près d’un millions d’Irakiens et plongé ce pays dans un chaos infernal…  Ne laissons pas la chose se reproduire avec l’Iran, la Syrie et le Liban

Grégoire Seither


[20 minutes – 26/06/07]
Paranos, les Etats-Unis ? Le pays va accroître de nouveau les mesures de sécurité à ses frontières en exigeant de toute personne souhaitant  entrer dans le pays de donner ses dix empreintes digitales, a déclaré
lundi un haut responsable américain de la sécurité. http://www.20minutes.fr/article/166874/20070626-Monde-Il-va-falloir-montrer-ses-dix-doigts-pour-aller-aux-Etats-Unis.php


[Le Monde Informatique 29/06/07]
Les pirates ont encore de beaux jours devant eux. La dernière enquête du Ponemon Institute  ontre qu’une DSI sur deux est incompétente et/ou inconsciente en matière de sécurité.

Alors que la quantité d’informations stockées sous forme numérique atteint des records, on atteint aussi des sommets en matière d’insécurité : près d’un informaticien sur deux (42%) considère que sa propre entreprise ne fait que peu de chose pour réduire les risques de vols ou de pertes de données confidentielles.

Les résultats de l’enquête conduite auprès de 1000 spécialistes de la sécurité informatique en entreprise par le Ponemon Institute vont même encore plus loin. 45% d’entre eux reconnaissent qu’ils seraient dans l’impossibilité d’identifier, et donc d’avertir, les utilisateurs ou les clients dont les données personnelles auraient été volées.

http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-une-entreprise-sur-deux-est-incapable-de-garantir-la-protection-des-donnees-personnelles-23276.html 


ROBERT FISK : « Les Arabes veulent se libérer des Occidentaux »
[Sid Ahmed Hammouche – El Watan, 24 juin 2007]

Vous écrivez dans votre dernier livre (lire ci-dessous ) que le Liban est une nation martyre. Pourquoi ?

L’histoire de ce pays est une tragédie. Il y a eu la guerre civile (1975-1990), les invasions syriennes, israéliennes ou encore les bombardements américains et, cet été, israéliens. Franchement, quand vous êtes un pays coincé entre la Syrie à l’est et Israël au sud, et que vous êtes très proche de l’Occident, c’est difficile d’imaginer de vivre un jour en paix.

Votre avis sur les rumeurs de guerre civile qui circulent au Liban ?

Les Libanais n’en veulent pas. Ils ont trop souffert. Je m’inquiète en revanche de la réaction des jeunes qui participent depuis 3 mois au blocage du pays. Le drame : la jeunesse n’a pas la mémoire de la guerre.

Mais il y a eu des attentats et des émeutes interconfessionnelles…

Il y a même un début de nettoyage ethnique. Des familles chiites quittent des régions sunnites. Et vice versa. Les chrétiens s’entre-déchirent aussi sans vouloir comprendre qu’ils sont les plus grands perdants de leurs luttes intestines. Mais paradoxalement, Beyrouth reste une ville ouverte. Quand j’arrive de Téhéran, c’est l’Occident. Et quand j’arrive de Genève, l’Orient.

Où est le problème alors ?

Il est avant tout économique. Le chômage est important. Reste que les Libanais ne sont pas seuls à s’inquiéter. J’étais ce matin au Liban-Sud et j’ai parlé avec les hauts responsables de la Finul (Force intérimaire des Nations unies au Liban, ndlr). Ils se demandaient aussi quel sera le futur du pays. Je vous rappelle que 29 armées étrangères sont stationnées au Liban.

Comment la communauté internationale peut-elle l’aider ?

Je serais bien incapable de le dire. En fait, il n’y a probablement pas de solution pour le Liban. Ce pays artificiel n’est pas un Etat comme les autres. Ses institutions ne sont pas adaptées à cette société multiconfessionnelle. En outre, il est gangrené par la corruption, ce cancer du monde arabe. C’est aussi une société patriarcale, une dictature où se mêlent torture et police secrète. Les Occidentaux ne veulent pas comprendre comment fonctionne cette région. Ils envoient juste leurs soldats pour la contrôler. Les Américains ont des bases en Egypte, en Irak et au Koweït. Et maintenant, même dans le Sahara algérien. De cela, personne n’ose parler. Personne ne veut se demander non plus ce que l’armée US fait dans le monde arabe.

(suite…)


J’ai souvent été en désaccord avec Malek ces 20 dernières années, mais là, je suis d’accord avec lui à 200%. Les bronzés au sein du PS, on les aime bien comme faire-valoir, comme colleurs d’affiches ou bien comme beurettes mignonnes sur lesquelles on phantasme… mais pas comme leaders ou comme élus… « les français ne sont pas prêts », c’est la mantra au Parti Socialiste.

Malek Boutih, membre du Parti socialiste : « Chez nous, c’est « Good Bye Lénine » ! »

[LE MONDE | 25.06.07 ]

Aucune personnalité issue de la diversité n’a émergé au PS à la faveur des élections. Comment expliquez-vous cet échec ?

Il existe un consensus de façade alors que cette question n’est pas pensée au PS – comme beaucoup d’autres d’ailleurs. Ma conclusion, à travers mon expérience d’ancien président de SOS-Racisme et à la direction du PS, c’est que tout ce qui a trait à la société dans laquelle nous vivons, la violence, le travail, le droit à l’émancipation sociale, l’identité, le parti n’a pas voulu les regarder en face. Il n’y a jamais eu de débat politique sur la diversité. Il s’agit à chaque fois de passer entre les gouttes, d’avoir quelques candidats sans déséquilibrer les enjeux de courants.

Vous étiez chargé des questions de société au PS. Pourquoi n’avez-vous pas porté ce débat ?

A la demande du bureau national, j’ai proposé un rapport sur l’immigration. Je l’ai remis à François Hollande. La première chose qu’il a faite c’est de le cacher et de prier pour qu’on n’en parle pas. Quand il a quand même émergé, il s’est empressé d’éteindre tout débat de fond en obtenant, il faut bien le dire, un certain consensus. La diversité ne se réduit pas à l’immigration, certes. Mais j’ai compris que des dirigeants du PS forment un cénacle qui n’aime pas la société telle qu’elle est, qui ne s’y projette pas et qui garde la mélancolie des années 1970. Chez nous, c’est Good Bye Lénine !

(suite…)


Dans la nuit du 15 mars 2006, à Abu-Sifa (Isahaqi) une unité « anti-terroriste » de la US Army a froidement menotté puis massacré une famille entière. A ce jour, l’armée des Etats-unis continue à nier et il est probable que jamais personne ne sera jugé pour avoir tué des enfants entre 6 mois et 5 ans… étonnez vous ensuite que la guerilla recrute à guichets fermés !

Et pendant ce temps là, notre nouveau ministre des affaires étrangères, Bernard Kouchner, qui avait défendu l’invasion de l’Irak, parle de « bilan positif de la présence étatsunienne en Irak »…

Children of Abraham: Death in the Desert – Chris Floyd

DES DIZAINES DE CIVILS IRAKIENS MASSACRES PAR DES SOLDATS US « FOUS DE RAGE »
[The Times Online 26 mars 2006]
Les villageois de Abu Sifa (Isahaqi) près de la ville irakienne de Balad avaient l’habitude d’entendre des explosions et des coups de feu la nuit, la région étant quadrillée par des troupes US à la recherche de membres de la résistance. Mais une nuit, il y a trois semaines, Issa Harat Khalaf entendit d’autres coups de feu qui le glacèrent jusqu’au sang.

(suite…)


Fadela s’est servi de NPNS comme d’un tremplin, dans la pure tradition clientéliste que pratique la gauche depuis 40 ans vis à vis des immigrés… avant elle on avait déjà eu Malek Boutih, Harlem Desir, Stéphane Pocrain, Azzouz Begag,Tokia Saïfi et le reste de la brochette de « bronzés faire-valoir »… Que Fadela ait choisi l’assiette au beurre de la droite plutot que celle (trés dégarnie) de la gauche n’est que logique… Si ça vous défrise, changez le système.

NPNS est une pure création médiatique montée de A à Z par le Parti Socialiste et par des structures contrôlées à 100% par l’entourage de Julien Dray (SOS Racisme, Maisons des Potes..) – Le MJS a un fait un très bon communiqué à ce sujet  : « Voilà des années que des dirigeants du PS instrumentalisent un certain nombre de responsables associatifs à des fins claniques. L’incohérence entre la morale et les actes est un des ressorts de cette trahison. » (http://www.mjsfrance.org/article.php3?id_article=931)

Fadela n’a rien trahi, elle a juste changé de parrain. C’est ce qui arrive quand on ne construit pas l’autonomie des individus, quand on produit pour les caméras des mouvements articifiels dénués de toute base locale.

Communiqué de Ni putes ni soumises en colère

http://www.prochoix.org/cgi/blog/index.php/2007/06/22/1663-communique-de-ni-putes-ni-soumises-en-colere

Le choc est violent. La déception est immense. La blessure est profonde. Jamais nous n’aurions cru cela possible. Fadela notre camarade, notre amie, notre Présidente, a décidé de rejoindre un gouvernement de droite, présidé par Nicolas Sarkozy. C’est à peine croyable, pourtant la réalité est bien là.

Par ce texte nous voulons sortir un instant des réactions affectives et analyser la situation le plus objectivement possible.

Pour nous, comités locaux, responsables militants, bénévoles et sympathisants, la décision personnelle de Fadela Amara d’accepter, sans aucune concertation, la nomination au secrétariat d’Etat à la politique de la ville, ne devrait impliquer normalement en aucune façon le Mouvement Ni Putes Ni Soumises. Mais soyons sérieux, cette décision individuelle porte un rude coup à notre association et à notre combat commun. Ne pas le reconnaitre relève d’une grande hypocrisie. Si Fadela s’est vu proposer ce poste c’est parce qu’elle représente un combat collectif et non pour ses seules compétences personnelles. En acceptant de rejoindre ce gouvernement, Fadela Amara exprime publiquement que, selon elle, il y aurait une cohérence entre le combat qu’elle mène depuis 15 ans et son entrée dans ce gouvernement.

Nous pensons radicalement l’inverse.

(suite…)


NI PUTES NI SOUMISES, OU LA PAROLE CONFISQUÉE , FADELA AMARA, DE BADINTER À SARKOZY…
[LES MOTS SONT IMPORTANTS – Pierre Tevanian, 20 juin 2007]
À l’occasion du ralliement de Fadela Amara, responsable du PS et présidente de Ni putes ni soumises, au gouvernement de Nicolas « Karcher » Sarkozy, nous ne résistons pas à l’envie de republier le court texte qui suit, consacré à la réalité du militantisme des Ni putes ni soumises. Il date d’octobre 2004, et laisse déjà entrevoir l’orientation idéologique profondément réactionnaire de cette organisation et de ses leaders.

Il y aurait beaucoup à dire sur le groupe Ni putes ni soumises, ou plutôt sur ses leaders, et surtout sur l’écart qui existe entre le discours que portent ces leaders, un discours formaté, taillé sur mesure pour convenir à une classe politique et médiatique quasi-hégémoniquement « blanche » de peau, bourgeoise et masculine, et les discours ou les préoccupations de la base que ce mouvement est censé représenter [1]. Pour mesurer cet écart entre la parole « orthodoxe » des trois ou quatre militant-e-s PS qui animent Ni putes ni soumises et celle, diverse mais presque toujours hétérodoxe, de la majorité silencieuse des « beurettes » qu’elles prétendent représenter, il suffit de se rendre dans leurs réunions publiques et d’y observer la manière dont est distribuée la parole.

http://lmsi.net/spip.php?article321

(suite…)


De la cérémonie du dévoilement à Alger (1958) à Ni Putes Ni Soumises : l’instrumentalisation coloniale et néo-coloniale de la cause des femmes.
[Houria Bouteldja – LES MOTS SONT IMPORTANTS – 20 juin 2007]
Y a-t-il lieu de se scandaliser du ralliement de Fadela Amara à un président de droite qui a fait campagne sur le tryptique « Travail Famille Patrie » [1], qualifié ses opposants basanés de « racailles », voté des lois « sécuritaires » liberticides et démantelé le droit des étrangers ? Sans aucun doute. Y a-t-il lieu de s’en étonner ? La réponse est moins certaine… Car si les manifestations aussi spectaculaires d’opportunisme n’étaient pas très répandues jusqu’aux récents ralliements sarkoziens d’Eric Besson ou de Bernard Kouchner, la distance idéologique qui séparait Ni putes ni soumises du néo-pétainisme sarkozien n’était pas si difficile à franchir. C’est ce que montre Houria Bouteldja dans le texte qui suit, écrit en octobre 2004, à l’apogée médiatique de Ni putes ni soumises.

http://lmsi.net/spip.php?article320


Quand les Israéliens découvrent la compassion pour les habitants de Gaza. A condition que leurs souffrances soient le fait du Hamas. Encore une fois (1), B. Mikhael est dans son rôle de poil à gratter de la bonne conscience israélienne

Profondément choqués
[B. Mikhael – Yediot Aharonot, 22 juin 2007 – Traduit de l’hébreu par Yaël Shneerson]

Qui l’eût cru et qui l’eût dit ? Il s’avère que derrière le regard détourné de nos commentateurs, derrière le visage apathique de nos concitoyens et derrière la façade indifférente de la politique israélienne, se cachent un cœur d’or, une âme sensible débordant de pitié et de miséricorde pour leur prochain.

Subitement, nous avons tous découvert la souffrance des Palestiniens. Nous sommes tous très profondément et photogéniquement choqués par les souffrances inouïes infligées à la population occupée de Gaza, écrasée sous les bottes de l’occupant hamassique. Devant ces images terribles, notre colère, notre indignation, notre frustration ne connaissent plus de bornes. En somme, il n’y a là rien d’étonnant. Qui, sinon les Juifs, pourrait s’identifier aussi pleinement à des personnes pourchassées par des bandits criminels ?

Et soudain les blessés ont un nom, les tués ont un âge, les souffrants ont un visage. Ahuri, j’ai entendu de mes propres oreilles des présentateurs de télévision parler, le visage sombre, de « crimes de guerre » commis à Gaza. « Crimes de guerre », oui, ils l’ont dit clairement. C’était après que des hommes eurent été massacrés au couteau, et d’autres fusillés, vêtus uniquement de leurs culottes.

Des crimes de guerre, oui, des actes terribles, sans aucun doute. Si ces militants du Hamas s’étaient conduit en personnes civilisées, ils auraient renoncé à bousiller leurs ennemis de la sorte, parce qu’un couteau ça salit le tapis et ça éclabousse de sang les bourreaux. Ils auraient pu utiliser, par exemple, un avion sans pilote, ou un chasseur bombardier ou quelque système téléguidé sophistiqué. Ainsi auraient-ils évité qu’on les taxe de « criminels » et auraient-ils épargné à nos journalistes indignés des images aussi choquantes.

(suite…)


[The UK Telegraph 22/06/2007 – Trad. Grégoire Seither]

Une étude de la renommée Joseph Rowntree Foundation en Grande-Bretagne montre que le système scolaire britannique, en ne se préoccupant pas de l’écart croissant entre les performances scolaires des jeunes garçons blancs et ceux d’autres groupes ethniques (qui ont généralement de meilleurs résultats), est entrain de favoriser l’émergence d’une sous-classe de prolétaires inemployables.

Plus de 50% des enfants quittant le système scolaire à 16 ans, sans aucune forme de diplôme sont de jeunes garçon blancs nés en Grande-Bretagne. Leur nombre est deux fois plus important que celui des jeunes filles blanches. De plus, les études pédagogiques montrent que ces enfants, lors de leur sortie de l’école vers 14 ans, est très en retard en ce qui concerne la maîtrise de la lecture et de l’écriture

(suite…)


LE RAPPORT SECRET SUR LES OPÉRATIONS ILLÉGALES DE LA CIA DANS LES ANNES 1970 EST ENFIN RENDU PUBLIC… pour le rapport sur 2001, faudra attendre 40 ans ?
[NATIONAL SECURITY ARCHIVES – 22/06/2007 – Trad. Grégoire Seither ]

La CIA (Central Intelligence Agency a violé sa charte d’engagement pendant 25 ans jusqu’à ce que les soient révélées, en 1973, les écoutes illégales, les violations systématiques de la vie privée des citoyens américains et les opérations d’assassinats politiques, déclenchant une enquête nationale. C’est ce que démontre un rapport de 693 pages sur les activités secrètes de la CIA – connu sous le nom de rapport Schlesinger (du nom du directeur de la CIA de l’époque) ou encore « La liste des bijoux de famille » , qui vient d’être rendu public et publié par le National Security Archive de l’université George Washington. Jusqu’ici, une dizaine de pages seulement – fortement censurées – avaient pu être consultées par des personnes sélectionnées, dont le journaliste Seymour Hersh.

(suite…)


[The Observer – UK – 10/06/07 – Trad. Grégoire Seither]
Si l’organisation d’éco-certification britannique The Soil Association réussit à faire accepter à ses adhérents les modifications de son cahier de charges, des aliments labellisés comme étant « bio » ne recevront plus leur certification s’ils ont été transportés par avion.

« Nous sommes confrontés de plus en plus à des légumes, des fruits et autres aliments marqués comme étant ‘bio’ et donc considérés comme ‘bons pour l’environnement’ mais qui arrivent du Brésil, du Chili ou d’Afrique par transport aérien. Or, dans la perspective d’une inclusion des émissions carbone dans l’éco-bilan d’un produit, des aliments importés par avion contribuent fortement au réchauffement climatique » explique le communiqué de l’association, seule accréditée à attribuer le label « Issu de l’agriculture biologique » en Grande-Bretagne.

Si ce nouveau cahier des charges est accepté pas le conseil d’administration, l’association limitera voire refusera d’accorder son label à des aliments transportés par voie aérienne… ce qui aurait d’importantes conséquences pour les magasins « bio » en Grande-Bretagne, qui vendent traditionnellement des fruits et légumes provenant de producteurs distants.

« Même si elle est « bio », une tomate qui arrive d’Espagne à bord d’un avion cargo pollue tellement l’environnement que son facteur bio-positif est annulé. A la limite, un cageot de tomates produites localement en non-bio sera moins nocif pour la planète qu’un kilo de tomates bio aéroportées » explique Colin Hayes, maitre-assistante en bio-écologie à l’université de Reading.

http://environment.guardian.co.uk/food/story/0,,2089233,00.html


[Political Wire – 11/06/2007 – Trad. Grégoire Seither]
Un nouveau sondage Gallup affirme que 41% de la population aux Etats-unis est d’accord avec la théorie de la Création — « l’idée que dieu a crée les êtres humains dans leur forme actuelle (NdT : et blancs, bien sûr) ainsi que tout ce qui existe sur terre, en sept jours, il y a environ 10 000 ans, tel que le raconte la bible » — tandis que seulement 28% est d’accord avec la théorie de l’Evolution — « l’idée que les être humains se sont développés sur une période de plusieurs millions d’années à partir de formes de vie moins évoluées. » Enfin, 24% pense que la vérité se situe quelque part entre ces deux théories, sans préciser exactement où.

Parmi les personnes proches du Parti Democrate, 57% croient à la théorie de l’évolution, tandis que 40% la rejettent comme étant fausse.

Parmi les personnes proches du Parti Républicain, 30% croient à la théorie de l’évolution, tandis que 68% la rejettent comme étant fausse.

http://politicalwire.com/archives/2007/06/11/most_republicans_doubt_theory_of_evolution.html


[Ali Abunimah – The New York Times – 21/06/07 – Trad. Grégoire Seither]
Il est très intéressant de noter que ce matin les quotidiens The Washington Post et The New York Times ont chacun de leur côté publié une tribune d’Ahmed Yousef, une des principaux conseillers politiques d’Ismail Haniyeh, le premier ministre démocratiquement élu de l’Autorité Palestinienne et qui a été limogé de manière unilatérale par Mahmoud Abbas pour être remplacé par un « gouvernement d’urgence » mandaté et soutenu par les Etats-unis et Israël.

Chaque tribune développe un point de vue particulier et chacune doit être lue avec attention par toute personne curieuse de connaître les stratégies et les intentions du Hamas. Il faut aussi se souvenir d’une autre tribune, écrite l’an dernier par M. Youssef, dans laquelle il affirme que « le Hamas est intéressé par une trève durable et à long terme, un état de « non-guerre » qui permettrait de dégager l’espace nécessaire pour que les peuples israéliens et palestiniens se mettent d’accord sur une paix durable. » En arabe, ce type de trève, qui ne met pas fin au conflit mais le suspend dans l’attente d’une résolution, est appelé « houdna ».

Yousef ajoute, « Un tel concept – une période de non-guerre lors de laquelle le conflit n’est pas résolu – paraît étragne aux occidentaux et a été accueilli avec beaucoup de suspicion dans les milieux diplomatiques européens et états-uniens. Pour bon nombre de mes interlocuteurs occidentaux, il semble impossible de suspendre la violence sans mettre fin au conflit.

(suite…)


S’il a fallu quatre mois au Directeur de l’Aéroport de Londres
pour se faire enlever de la liste des interdits de vol
vous imaginez combien de temps il faudra au pekin moyen…

[The Sun – Canada 19/06/07 – Trad. Grégoire Seither]
Steve Baker, PDG de l’aéroport international de Londres a vécu dans sa propre chair les contraintes que les nouvelles réglementations anti-terroristes imposent aux citoyens nord-américains. Lors d’une conférence de presse à l’occasion de mise en service d’une liste d’interdits de vol au Canada (qui interdit à plusieurs milliers de citoyens canadiens de prendre l’avion), Steve Baker a révélé qu’il s’était lui même retrouvé sur la liste équivalente pour les Etats-unis.

« Il y a un an, une personne ayant le même nom que moi, Steven James Baker, s’est retrouvé sur cette liste. Il m’a fallu quatre mois de démarches administratives pour que je puisse à nouveau me rendre aux Etats-unis sans déclencher l’alarme à chacun de mes passages. J’avais beau leur prouver que je n’étais pas le même Steven James Baker, ils ne voulaient rien entendre et refusaient de modifier leur liste de suspects du terrorisme compilée par le Homeland Security – dont nous connaissons tous l’infaillibilité. »

Et comme le Canada applique cette liste également aux vols intérieurs, Baker s’est vu bloquer à plusieurs reprises par les équipes de sécurité de l’aéroport d’Ottawa quand il se rendait aux réunions de la Canadian Air Transport Security Authority… pour préparer la liste canadienne des interdits de vol.

http://lfpress.ca/newsstand/News/Local/2007/06/19/4271850-sun.html


Difficile de faire plus con… mais c’est vrai que – comme le dit la directrice – les US ont toujours eu du mal à distinguer entre un geste amical et une invasion 🙂

A LA KILMER MIDDLE SCHOOL, TOUT CONTACT PHYSIQUE ENTRE DEUX ELEVES EST INTERDIT
[Washington Post – 19/06/07 – Trad. Grégoire Seither]
A la Kilmer Middle School, une école publique de la ville de Vienna (PA), ce ne sont pas seulement les coups et les gestes déplacés qui sont interdits entre les élèves. Non, le moindre contact physique entre deux élèves – se serrer la main, tenir la main, taper dans la main de l’autre lors d’un match, poser la main sur l’épaule ou le bras… – est interdit et puni d’exclusion de l’école. La direction a fait afficher cette règle cardinale dans tous les couloirs en de termes simples : « NO PHYSICAL CONTACT!!!!! »

Les autorités scolaires défendent cette nouvelle réglementation en indiquant qu’elle permet d’éviter les débordements et bousculades dans les couloirs et à la cantine, garantissant ainsi à chaque élève « un espace à lui et à l’abri de tout contact qui pourrait lui sembler inconfortable ». . .

Dans le comté voisin de Fairfax, les autorités scolaires n’ont pas édicté de règles aussi sévères qu’à Kilmer, mais la plupart des écoles primaires et même certaines écoles maternelles (sic !!!) ont décrété une politique de limitations des contacts physiques entre élèves sous le slogan « gardez vos mains pour vous ».

Deborah Hernandez, la directrice de l’école de Kilmer, précise que cette règle est une bonne mesure dans une école prévue pour 850 élèves mais en accueille presque le double. « Les élèves ont droit à un espace personnel protégé » et estime que nombreux parmi ses élèves n’ont pas la maturité nécessaire pour savoir faire la différence entre un geste amical et un geste d’invasion de cet espace personnel. « Cela peut vous paraître extrème comme mesure, mais nous ne pouvons pas nous permettre d’avoir des nuances dans ce genre de situation. Les enfants ne comprendraient pas, ils diraient ‘si un tel a le droit de serrer la main à son copain, alors moi j’ai le droit de faire ceci’. »

http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2007/06/17/AR2007061701179.html


S’il fallait encore une illustration du caractère colonial de cette entreprise, la voici :

A L’AMBASSADE DES ETATS-UNIS DE BAGDAD, SEULEMENT 10 EMPLOYES SUR 1 000 PARLENT ARABE
[ABC News 23/06/07 – Trad. Grégoire Seither]
Dans la super ambassade des Etats-unis à Bagdad, parmi les 1 000 salariés en service, seulement 10 ont une connaissance courante de la langue arabe – selon une étude publiée cette semaine par le Département d’Etat.

La capacité de compréhension de la société arabe par les diplomates états-uniens n’est guère meilleure dans les autres pays du Moyen-Orient, un tiers des personnels occupant des postes diplomatiques n’y parlent pas la langue du pays concerné.

http://blogs.abcnews.com/theblotter/


[LE MONDE | 20.06.07 ]
L’une arbore une petite croix en or sur son tailleur bleu marine, l’autre porte une veste militaire kaki sur un pantalon noir, mais toutes deux se tiennent par le bras en faisant le tour du jardin de l’hôtel de Castries, où siège le ministère de la ville.

Christine Boutin et Fadela Amara admettent en souriant qu’elles forment un couple improbable. « Un couple paradoxal, un couple extraordinaire, plaisante la présidente de Ni putes ni soumises. Mais c’est un beau mariage, même s’il y aura sans doute, comme dans tous les mariages, de petites disputes. »

(suite…)


[Voltaire 23/06/07]
L’armée libanaise a vaincu les mercenaires du Fatah al-Islam retranchés depuis un mois dans le camp palestinien de Nahr el-Bred. Leur reddition est une victoire pour le président Lahoud, tandis que la mort de leur chef est un soulagement pour le clan Hariri qui les avait indirectement engagés pour combattre le Hezbollah et avait été contraint d’interrompre le versement de leurs soldes à la demande du roi d’Arabie saoudite. Thierry Meyssan revient sur cette opération secrète qui a mal tourné. http://www.voltairenet.org/article149408.html


Ces vidéos « spectaculaires » sont surtout spectaculairement fantaisistes. Alors que, dans le cas du Pentagone, on nous dit que les piliers ont haché la carlingue en morceaux tellement petits qu’ils n’ont pu être retrouvés dans les débris, dans le cas du WTC c’est l’inverse, on voit l’avion pulvériser les piliers des tours. C’est bizarre, car les pompiers qui sont allés voir sur place et qui ont survécu, ne racontent pas du tout la même chose. Ils ont du mal voir….

Aucune explication de l’ébranlement des tours, ni des explosions reportées par les témoins aux niveaux inférieurs. Plus amusant encore, la tour 7 disparaît sans la moindre explication

Bref, pour « porter un rude coup aux théories conspirationnistes » il en faudrait un petit peu plus que cela…

 Pour ma part, cela fait 6 ans que j’attends qu’on leur porte des rudes coups, aux conspirationistes, mais je continue à m’étonner du fait que ni les différentes commissions d’enquête, ni le gouvernement des USA n’ont été capables de donner des réponses aux questions simples posées par des personnalités très peu suspectes de conspirationite : Barbara Boxer, par exemple, députée US, qui réclamme une seule chose : elle voudrait voir la vidéo filmée par la caméra située sur la passerelle au-desssus de l’autoroute qu’a franchi le « boeing » qui a frappé le Pentagone. « Ce n’est pas possible » répond le FBI. « Pourquoi ? Parce que ! ». 

>>DES VIDEOS SPECTACULAIRES MONTRENT LA FIN DU WORLD TRADE CENTRE
[Der Spiegel – 20.06.07]
Des simulations informatiques réalisées par l’université de Purdue aux Etats-unis présentent les attaques terroristes contre le World Trade Centre jusque dans les moindres détails. Ces vidéos sont aussi un rude coup porté aux différentes théories conspirationistes à propos de l’effondrement des deux tours.
http://www.spiegel.de/videoplayer/0,6298,19172,00.html


[C-Net – 20.06.07]
Il y a dix ans, SUN introduisait le concept de « webware » (applications disponibles via le Web) sous le slogan « the network is the computer » (le réseau est au coeur de l’ordinateur). Le nouveau iPhone d’Apple concrétise aujourd’hui l’application grand public de ce concept en s’annonçant comme un terminal 100% Web 2.0 : la semaine dernière, lors de la Apple Worldwide Developers’ Conference,  Steve Jobs a annoncé que la plateforme de développement pour les applications sera… Safari.  Apple n’envisage donc pas l’installation de « vraies » applications sur l’iPhone. mais prévoit de tout piloter depuis le navigateur Web.

Il ne sera pas nécessaire de faire valider son logiciel par les ingénieurs Apple et l’utilisateur n’aura pas à installer quoi que ce soit. Il suffira de rendre l’application disponible sur un serveur pour que les utilisateurs iPhone puissent s’en servir.

Ce choix avait été moqué il y a encore quelques mois par les analystes techniques qui y voyaient une manoeuvre destinée à rassurer les gestionnaires des réseaux cellulaires, mais aujourd’hui le monde technique a prs conscience que cette stratégie va nous permettre de disposer d’une offre logicielle et applicative bien plus importante, bien plus ouverte… et bien plus créative ! Ce n’est pas, bien sur, une solution parfaite, mais cela ouvre des perspectives intéressantes pour les applications Web et fera de l’iPhone une plateforme applicative extrêmement puissante.
http://ct.cnet-ssa.cnet.com/clicks?t=38905159-c3f11b65930246d287dfe46a7ba0489a-bf&s=5&fs=0


>>PALESTINE : CE SONT LES OCCIDENTAUX QUI ONT FAIT LE COUP D’ÉTAT
[The Guardian – 20.06.07 – Trad. Grégoire Seither]
Aujourd’hui, après des mois d’embargo financier du gouvernement Hamas par les Etats-unis et l’Europe, après la remise en selle financière et politique du président fourni par le Fatah, Mahmoud Abbas, après l’écrasement lent et méthodique de la société palestinienne qui a abouti à la désintégration sociale d’aujourd’hui, après tout cela… quelle est la situation ? Un guerre civile ) Gaza, la polarisation de la société palestinienne, un gouvernement élu démocratiquement dissout par décret unilatéral et un nouveau premier ministre palestinien, Salam Fayyad, nommé sur instruction expresses des Etats-unis.

(suite…)


La tâche la plus importante de la démocratie, outre celle de servir les citoyens, est de garantir sa propre survie. Les organisations politiques ne sont pas garanties à vie et les gouvernements qui s’appuient sur l’approbation d’une majorité populaire – plutôt que sur des chars et des prisons par exemple – requièrent un soin constant et une vigilance sans faille. Au vu de la situation politique créé par les attentats du 11 septembre et l’hystérie sécuritaire qui fonde la soi-disant « guerre au terrorisme », nous pourrions bien être le premier peuple de l’histoire de l’humanité à perdre la démocratie et ses libertés constitutionnelles simplement parce que nous nous sommes permis d’oublier ce qu’elles représentaient.

(Jimmy Carter – ancien président des Etats-unis – NPR – Juin 2007)


Parmi les aspects les plus dangereux de la « guerre au terrorisme » et son attaque constante de nos libertés civiques, il y a celui, souvent oublié, du « petit fonctionnaire borné » dont le zèle imbécile aboutit à des situation kafkaïennes dont le citoyen ordinaire a bien du mal à se dépêtrer…

>>LA NOUVELLE TERRORISTE AMERICAINE: UNE GRAND-MERE DE 57 ANS
>>QUI A OUBLIE UN COUTEAU A TARTINER AU FOND DE SON SAC

[NBC NEWS – 21.06.07]
Cecilia Beaman est une grand-mère de 57 ans, directrice bénévole de l’école maternelle Pacific Middle School à Des Moines, aux USA. Depuis dimanche dernier elle est également une dangereuse terroriste, interdite de vol d’avion pour le restant de sa vie. . .

La semaine dernière elle est partie en voyage scolaire avec 37 élèves, à Disneyland, en Californie. Lors d’un pique-nique, Mme Beaman a préparé des sandwichs à l’aide de couteaux à tartiner qu’elle avait emportés. Avant de reprendre l’avion du retour, elle s’est assurée qu’elle avait bien rangé ses couteaux (sans pointe et non tranchants) dans son bagage de soute. Mais elle en avait oublié un, qui s’était glissé dans une poche de son sac de voyage. Lors de l’enregistrement, à l’Aéroport de Los Angeles, le couteau a été repéré par une machine aux rayons-X. Mme Beaman leur a montré les autres couteaux dans sa valise, a expliqué son erreur et s’est excusée.

« Vous avez commis un crime » lui a alors annoncé le responsable de la sécurité. « Vous êtes désormais considérée comme étant une terroriste ».

Beaman raconte qu’on lui a indiqué que son nom serait inscrit sur une liste de suspects d’actes de terrorisme, qu’elle risquerait probablement de ne plus jamais pouvoir prendre l’avion aux Etats-unis et qu’elle aurait à payer une amende de 500 dollars.

« J’ai tenté de les rappeler à la raison, de leur expliquer que j’avais 37 enfants avec moi et que donc je n’allais pas commettre un attentat. Ils n’ont rien voulu savoir, se comportant comme des robots impersonnels. J’ai voulu au moins avoir une copie du procès verbal de l’accusation portée contre moi pour pouvoir me défendre, mais ils m’ont dit que je n’avais pas de recours contre leur décision, étant donné que j’avais été prise sur le fait.  »

« Alors je leur ai dit que j’avais des droits garantis par la constitution de ce pays qui m’autorisaient à me défendre. Ils m’ont répondu que non, que nous étions en guerre contre les terroriste et que je n’avais aucun droit. »

http://www.nbc4.com/news/13530622/detail.html


[LE MONDE | 19.06.07]
Une complainte récurrente monte, depuis la présidentielle, au sein des cabinets ministériels, à Matignon et à l’Elysée : l’interdiction d’utiliser le Blackberry, un assistant personnel permettant de téléphoner et de recevoir des courriers électroniques

Débauchés dans des banques d’affaires, des cabinets d’avocats et des entreprises, ils n’en reviennent toujours pas. « On a le sentiment de perdre un temps fou, il faut réapprendre à travailler à l’ancienne, en fait de rupture, on vit plutôt une fracture technologique », s’exclame ce directeur de cabinet d’un grand ministère. Près de 7 millions de personnes, des cadres et des dirigeants du monde entier, ne peuvent plus vivre sans ce bijou de technologie, leader en France et aux Etats-Unis.

La première circulaire du secrétariat général de la défense nationale (SGDN) remonte à dix-huit mois, mais elle a dû être renotifiée. Il est hors de question, dit-on au SGDN, de laisser circuler des informations gouvernementales entre des mains étrangères.

*PROBLÈME DE SÉCURISATION DES DONNÉES *

Le Blackberry pose, selon Alain Juillet, haut responsable de l’intelligence économique auprès du gouvernement français, « un problème de sécurisation des données ». Cet outil de communication est fabriqué par la société canadienne Research in Motion (RIM), et l’ensemble des données transite par deux serveurs situés aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. En clair, la France, qui a été le premier pays à s’inquiéter d’éventuels détournements, craint que le réseau d’interceptions de communications de la National Security Agency (NSA) américaine ne puisse espionner l’action du gouvernement.

« Ils ont essayé de nous proposer autre chose pour remplacer nos Blackberry, mais cela ne fonctionne pas et certaines personnes utilisent en cachette leur Blackberry », constate un membre du cabinet du premier ministre. La direction centrale des systèmes de sécurité et d’information, attachée au SGDN, planche sur des outils alternatifs, mais la tâche est rude. « Non seulement, l’administration est un puits de paperasse sans fond, mais en plus nous ne fonctionnons pas dans le même espace-temps que nos interlocuteurs », s’impatiente un directeur adjoint de cabinet.

« Les risques d’interceptions sont pourtant réels, c’est la guerre économique », plaide M. Juillet. Pour preuve des risques encourus, dit-il, « avant toute grande négociation entre des banques d’affaires américaines et des entreprises, chacun sort son Blackberry et en extrait la pile pour montrer que tout se déroule dans un climat serein ».

Dans le passé, M. Juillet a été PDG de Marks & Spencer avant de prendre la tête de la direction du renseignement de la DGSE, notamment chargée des relations avec les entreprises françaises.

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-823448,36-925472,0.html


Kassenti cogne juste, comme à l’accoutumée, même s’il cogne parfois à côté. Mais le fond de son analyse est correcte. Si l’arrivée de Ramatou Yade au gouvernement est un symbole fort, le fait que ce soit un symbole justement montre encore combien est long le chemin à parcourir…

 

[Par Pierre Kassenti  -Afrikara – mercredi 20 juin 2007]

Après le nuage de Tchernobyl qui avait eu la bonne idée d’éviter soigneusement la terre de Voltaire -il lui en aurait coûté ! -, les Intellectuels organiques français, les partis politiques de gauche surtout, continuent de faire perdurer une exception française dont beaucoup ne rient plus seulement sous cape : « La France terre des Droits de l’Homme est probablement le seul pays au monde où les races -au sens social et politique- n’existent pas » s’amusait un universitaire africain américain de passage à Paris, devant l’attitude de l’élite française sur la question raciale.

En effet puisque les races n’existent pas il n’y a pas de raisons de traiter réellement des discriminations raciales, tout est social qui fini social chez les socialisants. D’ailleurs après s’être égarées sur la question des discriminations, les enquêtes d’opinion s’échinent à montrer que la discrimination touche d’abord les seniors, les jeunes, les femmes. On croit au passage comprendre que dans ces discriminés officiels … il n’y a pas de minorités visibles, ou encore que on ne saurait être noirs, senior et ou femme discriminés…

La piteuse posture anti raciale des décideurs dissimule à peine les batailles de fromages et les réflexes de préhension autour des postes et investitures diverses. Plusieurs adhérents socialistes, d’origine africaine, maghrébine, caribéens témoignent généralement hors caméra de l’extrême difficulté à faire avancer la question de la diversité chez les socialisants ; les plus hauts dirigeants ne s’épargnant pas au besoin le ridicule des alibis enfantins. Ainsi de Jean-Paul Huchon, il y a quelques années, président de la région Ile-de-France n’ayant pas trouvé mieux que d’arguer d’une panne informatique pour expliquer l’absence (la seule) d’un militant socialiste noir d’une liste électorale dans laquelle il avait été convenu que son nom figurerait.

(suite…)


En partie seulement d’accord avec Laurent Lévy dans cet édito sur Oumma.com. On ne peut pas reprocher à Fadela d’être une arriviste… quand on n’est pas arriviste on ne fait pas de politique. Et je préfère encore avoir Fadela Amara et les NPNS au gouvernement que Lelouche ou Balkany. Si la gauche hurle parce qu’elle répond aux sirènes de Sarko, pourquoi ne l’ont ils pas embauchée quand Jospin était aux affaires ? Ca vous fait mal au coeur de voir que c’est la droite qui met des arabes et des noirs au gouvernement ? Adressez vos reproches à la gauche. Finie la parlotte médiatique Fadela, va falloir bosser maintenant, sinon tu vas finir comme ces bouffons de Malek Boutih, Azzouz Begag ou Tokia Saifi…

L’odeur de la soupe
[Laurent Lévy – Oumma.com – jeudi 21 juin 2007]
On dirait que dans certains milieux politiques, l’odeur de la soupe a quelque chose d’irrésistible.

Lorsque le résultat de l’élection présidentielle était incertain, certains rêvaient une Ségolène Royal faisant entrer dans son gouvernement la présidente de l’association « Ni Putes Ni Soumises ». Certains se réjouissaient à l’avance d’une telle perspective, d’autres y voyaient un signe de la profonde coupure entre la gauche et les populations issues de l’immigration.

Ce rêve s’est pour partie réalisé. À un détail près. Ce n’est pas Royal, mais Sarkozy, qui a fait entrer au gouvernement l’égérie du parti socialiste.

La voici donc ministre du contempteur de la « racaille ». Cela n’est pas si surprenant : la stigmatisation de la jeunesse des quartiers populaires, et singulièrement du « garçon arabe », a été l’essentiel de son activité politique depuis la création de son association.

À l’évidence, mise à part cette complicité avec le racisme ambiant, ce ne sont pas ses convictions qui étouffent l’impétrante. Pour ne parler que de la période la plus récente, après avoir fait campagne en 2005 pour le « oui » au traité constitutionnel ultralibéral pour l’Europe, elle soutient dans la « primaire » interne du parti socialiste la candidature de Laurent Fabius – le seul des trois candidats à avoir soutenu le « non ». Et de « l’aile gauche » du PS, la voilà passée à la réaction la plus brutale.

L’accueillant dans son ministère, Christine Boutin a eu le plus joli, le plus révélateur des lapsus, relayé par toutes les radios : « Tu as, lui dit-elle, commencé par créer une association de lutte contre les femmes… »

L’histoire montrera un jour comment les débats sur le « foulard », où l’on a vu Amara bras-dessus bras-dessous avec Corinne Lepage et Arlette Laguiller pour crier avec les loups aura contribué à brouiller tous les repères de la politique. Comment s’est alors accéléré le consensus raciste et sécuritaire. Notre « beurette républicaine » ne jouera sans doute pas le plus beau rôle dans cette histoire.

En attendant, elle en aura trouvé un autre, bien à sa mesure, dans la parfaite continuité de celui-là. Passant de la théorie à la pratique, la voici désormais chargée, comme secrétaire d’état chargée de la politique de la ville de mettre en œuvre ce point décisif du programme de son nouveau maître : nettoyer nos quartiers au Kärcher.

http://www.oumma.com/spip.php?article2472


Quotidien INFORMATION (Copenhage – Danemark) :
« Le paradoxe de cette situation est que, aujourd’hui, à Washington, à Londres ou à Paris, on se voit conforté dans sa ligne politique : Israël, les USA et les Union Européenne ont réussi à contenir les islamistes et les terroristes dans les limites de Gaza, ce qui permet aujourd’hui de rouvrir le dossier des aides financières au gouvernement de Mahmoud Abbas, retranché en Cisjordanie. Sous la coupe de Abbas et de son gouvernement de technocrates, la Cisjordanie pourrait devenir un exemple pour la région. Les autres pays doivent comprendre la leçon : Celui qui obéit aux dictats de l’Occident et de son allié israélien sera récompensé. Celui qui refuse d’obéir se voit puni par des sanctions et isolé par la force militaire.
Cette politique autoritaire est non seulement vexante mais aussi totalement contre-productive. Elle est scandaleuse pour la population, animée d’un fort sens nationaliste. Elle ne pourra jamais être la base d’une paix durable. »

Quotidien DER STANDARD (Vienne – Autriche) :
« L’équation est simpliste : le diable vit à Gaza tandis que les anges sont en Cisjordanie et peuvent donc se réjouir de l’attention et des cadeaux que l’Occident compassionnel va y déverser. Alors que Israël, les USA et l’Union Européenne ont laissé mourir de faim Mahmoud Abbas, le tenant à bout de bras pendant des années, voilà que soudain on se précipite pour le réanimer et le remettre sur pied. On souhaite à Mahmoud Abbas de ne pas avoir envie de vomir.

Quotidien EL PAÍS (Madrid – Espagne) :
« La partition de la Palestine est consommée. il y a maintenant deux Autorités palestiniennes, se partageant toutes deux une fiction d’autonomie. En Cisjordanie règle le président élu Abbas tandis qu’à Gaza le mouvement radical islamiste Hamas prépara l’avènement d’une république islamiste ‘Hamstan’. Le Premier Ministre Olmert se félicite de cet affaiblissement de ses ennemis et compte bien pérenniser cette partition en coupant hermétiquement Gaza de la Cisjordanie. L’Union Européenne a déclaré vouloir reprendre les paiements d’aides au gouvernement Abbas. L’objectif est de soutenir Abbas afin de lui permettre d’acheter la population de Cisjordanie et l’éloigner du Hamas, plus présent sur le terrain social. »


[Google Street View – 01.06.07]
C’est un monument du XXè siècle que la nouveau service Google StreetView nous permet de découvrir. Au 367 Addison Avenue, à Palo-Alto, en Californie, au fond d’une allée anodine en gravier, se trouve un banal garage qui a changé la face du monde. C’est dans ces 15m2, en 1939, que David Packard et William Hewlett ont créé leur société Hewlett-Packard, acte fondateur de  ce qui allait devenir la Silicon Valley.

La maison et le garage ont été rachetés en 2000 par HP qui l’a restaurée dans son apparence de 1939. Pour l’instant seule la façade est visible dans Google Street View, mais des afficionados annoncent déjà une modélisation 3D imminente dans Google Earth avec la possibilité de visiter l’intérieur du garage et de la maison historique.

http://www.google.com/maps?f=q&hl=en&q=367+Addison+Avenue,++PALO+ALTO+CA+94301&sll=37.448271,-122.156167&sspn=0.014753,0.014977&ie=UTF8&ll=37.444591,-122.154257&spn=0.014753,0.014977&z=16&om=1&layer=c&cbll=37.442862,-122.154474&cbp=1,324.2515310513772,0.493028884217636,1&hl=en


Un bébé musulman aujourd’hui, c’est un djihadiste de demain. Heydrich appliquait le même raisonnement avec ses Einsatztruppen en Lettonie, en 1942…

>>LES DÉRIVES DE LA GUERRE AU TERRORISME
[Revue de presse – Le Monde Interactif – 12.06.2007]
La révélation de l’existence de prisons secrètes de la CIA en Pologne et en Roumanie a fait la « une » des médias, mais on parle moins, note le magazine allemande DER SPIEGEL, de celles que la centrale américaine a installées dans la Corne de l’Afrique.

Der Spiegel
http://www.spiegel.de/politik/ausland/0,1518,487807,00.html
Edition anglaise : http://www.spiegel.de/international/world/0,1518,488149,00.html

Saafia Benaouda, 17 ans et enceinte, et son mari, Mounir Awad, 25 ans, tous deux Suédois, étaient partis à Noël dernier découvrir plusieurs pays musulmans en Afrique. Quand les troupes éthiopiennes ont envahi la Somalie, ils ont été arrêtés, à la frontière du Kenya, par des soldats américains et des policiers antiterroristes kenyans – largement financés par les USA. Conduits à Addis-Abeba, traités de « bâtards d’Al-Qaida », ils étaient levés, tous les matins à 5 h, pour être interrogés, 12 heures durant, par 2 officiers du FBI et de la CIA. En Suède, leurs amis ont eux aussi été interrogés, par les services suédois. Plus de 100 personnes, dont 4 Britanniques, un Canadien, un Américain, mais aussi plusieurs enfants, étaient illégalement détenues avec eux.

L’ONG Reprieve, qui révèle leur histoire, note que les Américains ont pris des photos et les empreintes ADN de chacun d’entre eux, y compris celles d’un bébé de sept mois.

http://www.reprieve.org.uk/documents/070416ForeignNationalsRenderedinEthiopia.pdf


>>LA VEUVE DU MAFFIOSI GOTTI: LA VRAIE MAFFIA ELLE EST A WASHINGTON
[
New York Daily News – 11.06.07]
Victoria Gotti, la veuve du célèbre chef de la maffia new-yorkaise John Gotti a profité de la commémoration du cinquième anniversaire de la mort de son mari pour lancer un appel à la fin de la guerre en Irak et accuser l’Administration Bush d’être « la véritable Maffia », bien plus dangereuse que l’organisation de son défunt mari.

Dans un discours devant le mausolée de la famille Gotti, dans le cimetière du Queens, Victoria Gotti a déclaré : « Cela me met en colère que les gens continuent à être obsédés par la maffia et par John Gotti, comme s’il était le summum du mal. Ils feraient mieux de se tourner vers la vraie maffia, celle qui est à Washington. Leurs mains à eux sont couvertes du sang de 3 000 de nos enfants. C’est de cette maffia que vous devriez vous préoccuper, elle est bien plus dangereuse que mon mari ne l’a jamais été. »

John Gotti est mort du cancer il y a cinq ans dans un pénitencier fédéral, après avoir finalement rattrapé par le FBI. Sa « famille » se rassemble chaque année pour commémorer sa mort devant sa tombe… et généralement sa veuve fait un discours attaquant les juges fédéraux qui ont envoyé son défunt mari mourir en prison. Mais cette année elle s’en est prise à l’échelon supérieur :  « Les gens feraient bien de demander à Bush et à Cheney s’ils ont de la famille au front en ce moment, entrain de se faire tirer dessus dans le désert. J’aimerais bien avoir la réponse à cette question… et savoir pourquoi leurs enfants s’en tirent si bien tandis que l’autre rentrent estropiés ou morts. Chaque fois que je regarde les infos et que j’entends parler d’un autre soldat tué, d’un autre civil massacré, j’ai envie de vomir. C’est dégoûtant. »

Madama Gotti a également déclaré qu’elle voulait que les troupes US quittent l’Irak, « plutôt hier qu’aujourd’hui », mais qu’elle n’y croyait pas « car Bush et sa bande n’ont pas encore abandonné leurs rêves meurtriers de domination ».

« Il n’y a pas un pays au monde à qui ce type n’a pas cherché des crosses, » a t’lle poursuivi. « Et maintenant il veut aller chercher la bagarre avec la Russie ? Laisse tomber, ce mec est dangereux! »

http://www.nydailynews.com/news/2007/06/11/2007-06-11_the_real_mobs_in_dc-2.html


Cachot du Fatah à Gaza>>DANS LES CACHOTS DE LA TORTURE DU FATAH
[DER SPIEGEL – Ulrike Putz – 20.06.07 – Trad. Grégoire Seither]

Détentions arbitraires, torture systématique, exécutions extrajudiciaires : l’immeuble des services de sécurité du Fatah à Gaza a été, pendant des années, un lieu d’épouvante pour la population civile et pour les militants des autres mouvements. Maintenant que les militants du Hamas en ont pris le contrôle, le bâtiment est visité comme un musée de l’horreur par des anciens détenus, des familles en goguette et des pillards.

Gaza – les cellules sont minuscules, elles font tout juste deux mètres, faiblement éclairées par un soupirail au plafond. Derrière un muret un simple trou dans la dalle de béton sert de WC. Les murs sont couverts de graffitis des détenus qui se sont succédés dans ces cachots : « Al-Qaïda à Jérusalem », « Jihad Islamique », un anonyme a gravé « Maman, oh ma maman » dans le crépi.

Le quartier général des services de sécurité du Fatah est ouvert aux visiteurs depuis jeudi dernier. Ici c’est tous les jours « portes ouvertes », des ribambelles d’enfants courent dans les couloirs, des couples bien mis visitent la maison de l’horreur comme on visite un monument.

Pendant des années ce complexe de bâtiments était un lieu symbole de la peur que faisaient régner les membres de la Sécurité palestinienne, une force paramilitaire directement sous les ordres du Président Palestinien Mahmoud Abbas et dont la tâche principale était de faire la chasse aux opposants politiques du Fatah. C’est ici que l’on emmenait les militants du Hamas fait prisonniers par le Fatah. Certains en ressortirent et se confiaient en cachette aux journalistes étrangers, parlant de torture et de conditions de captivité inhumaines. D’autres n’en ressortirent jamais et disparurent sans laisser de trace.

Les organisations de défense des droits de l’homme comme Amnesty International dénoncent depuis des années les conditions de détention et les violations des droits humains dans les prisons des Services de sécurité palestiniens, tant à Gaza qu’en Cisjordanie. En ce sens, la prise de ces bâtiments par le Hamas la semaine dernière n’avait pas seulement une fonction stratégique, c’était un acte hautement symbolique.

« Cet immeuble est le symbole de l’injustice, gravé dans la pierre », explique Abu Mohammed. Il est officier dans les Brigades Qassan du Hamas et a dirigé l’assaut contre le bâtiment. Depuis, il l’occupe avec ses hommes, utilisant la loge du gardien comme bureau. « Nous sommes venus parce que nous voulions voir l’endroit où l’on a massacré nos frères, » explique t’il d’un air fatigué.

Il y a trois jours ses hommes ont découvert un charnier dans une cave, quatre cadavres enterrés dans une fosse peu profonde. Ils ont pu identifier l’un des cadavres comme étant un de leurs camarades de la brigade Qassam, un certain Nasser Al-Juju, assassiné récemment. « Les autres corps ne sont plus identifiables, cela fait trop longtemps qu’ils sont enterrés dans cette cave. »

Voilà qui explique peut-être pourquoi, dans la cour de ce bâtiment, la dizaine de miliciens du Fatah qui se sont rendus au Hamas après les combats a été exécutée d’une balle dans la tête par les nouveaux maîtres de Gaza….

http://www.spiegel.de/politik/ausland/0,1518,489649,00.html


Ventrilo est un logiciel de Voix sur IP utilisé dans les tchats des joueurs d’univers en ligne, comme par exemple World of Warcraft. Cela permet aux ligues de se parler plutot que de communiquer par texte.

Le logiciel n’est pas très sécurisé, il est donc assez facile de voler des identités, de connecter un soundboard et d’harceler les équipes de joueurs en injectant des phrases de héros de cinéma et autres bruits dans la conversation. Le vidéaste VideoComp en a fait une spécialité… notamment en récupérant les phrases proférées par Duke Nukem.

Ici il affronte une « cheftaine de guilde » sur un « ‘vent » (environnement serveur personnalisé) qui perd assez vite les pédales et nous fait une démonstration de l’étendue de sa connaissance du vocabulaire de gros mots américain – sans parler de l’homophobie flagrante des gamerz pour qui tout ce qui n’est pas bien est « gay », « sucks cock », est « faggot », etc.

(Attention, si vous êtes offensé par le mot f**k prononcé sous diverses formes, passez votre chemin) 🙂

L’an dernier il était tencore très facile de d’envoyer un signal Skype dans Ventrilo et de s’en servir pour faire des faux appels, difficilement traçables – à condition de connaîtres les informations sur le canal.

Je me souviens d’une fois où tout le monde s’était donné rendez-vous sur le site de la Times Square Webcam à New-York (devant le magasin TGI Fridays, mise à jour en temps réel) pour regarder un pauvre passant se faire appréhender par la police parce qu’un membre du channel utilisait Ventrilo pour faire croire aux policiers qu’une grosse affaire de drogue était entrain de se préparer sur le trottoir devant les cabines téléphoniques.

Sous l’oeil rigolard des internautes connectés sur la Webcam, les flics ont fouillé les poubelles et les stands à journaux au moins 10 fois, la cabine téléphonique n’arretant pas de sonner 🙂

YOUTUBE : http://www.youtube.com/watch?v=jm3lPRnEISA

Ventrilo Harassment – Duke Nukem Forever


Ce petit blog n’a pas vraiment de prétentions et sert surtout de vide-poches au retour de nos déambulations sur Internet (nous travaillons tous les deux dans des services d’information qui réalisent pour des clients des dossiers, analyses et revues de presse, on nous paye pour surfer donc…).

Mais là, on vient de se prendre, en 48 heures, un tsunami : près de 100.000 personnes sont venues voir l’article sur Valérie Trierweiler ! La faute à Yahoo Actualités qui a mis un lien vers Libertés-Internets sur sa page d’accueil, sous un photo de Ségolène et un titre aguicheur… merci les gars !

Et ça se déchaîne (souvent totalement à côté de la plaque d’ailleurs) dans les commentaires, comme aux plus beaux jours de Usenet et fr.soc.politique. Près de 100 commentaires là ou, il y a encore trois jours il n’y avait jamais personne….

Voici un aperçu des logs de ce soir:

Logs connexions Trierweiler Hollandeet encore plus drôle, la liste des mots clés qui ont téléporté ces visiteurs dans notre petite prairie…

Mots clés Trierweiler Hollande

M’enfin les gars, c’est bon là, on peut passer à autre chose ?

Nous on aimerait bien retrouver le calme peinard de notre petite maison dans la prairie…. 🙂

Notre petite maison dans la prairie Internet


>>Le soutien des USA à Tel Aviv dévastateur pour les Palestiniens… Et pour l’Onu
[Oumma.com – mardi 19 juin 2007]
A ceux qui voudraient comprendre ce qui arrive en ce moment à Gaza nous recommandons la lecture du rapport de « fin de mission » écrit par Alvaro de Soto, envoyé spécial de l’ONU au Moyen-Orient depuis mai 2005. Un J’accuse circonstancié qui, s’il n’épargne ni Israël ni l’Autorité palestinienne, adresse une critique circonstanciée et très violente surtout contre la diplomatie internationale.

Le Quartette des négociateurs – Usa, Union Européenne, Russie et Onu- écrit De Soto, a perdu pendant ces deux dernières années toute impartialité dans son rôle au Moyen-Orient. « Le fait est que l’impartialité a été obligée par la force de se soumettre, et, depuis le début de l’année 2007, dans des formes qui sont sans précédents ». Daté du 5 mai, peu de temps avant que De Soto laisse son poste, c’est un document interne, à ne pas diffuser, « confidentiel », comme il est écrit à toutes les pages, mais que le quotidien The Guardian est arrivé à obtenir et a mis intégralement sur son site. (www.guardian.co.uk ).

Pour la première fois peut-être, grâce à De Soto, péruvien, 25 années de service diplomatique aux Nations Unies, se trouvent vraiment éclairés les méandres obscurs de la vraie road-map, celle qui a rendu impossible toute issue pacifique de la question israélo-palestinienne, qui a dissous toute possibilité de création d’un Etat palestinien, et abouti à la guerre intestine qui ensanglante Gaza.

Le rapport s’étale sur 50 pages, et pas une n’est de trop pour reconstruire et analyser les événements cruciaux, le retrait unilatéral de Gaza décidé par Sharon, la sortie de celui-ci de la scène politique et la victoire du Hamas, tous deux événements survenus au cours de ses deux années de travail difficile et frustrant. Evénements qui, comme l’écrit l’envoyé de l’ONU, « ont eu une portée si vaste qu’ils ont eu une influence non seulement sur le conflit israélo-palestinien mais aussi sur toute la problématique dans la région ».

Impossible, quasiment, de résumer le rapport mais les points fondamentaux, essentiels, sont les suivants. 1) Le boycott international des Palestiniens, décidé après la victoire du Hamas aux élections, démocratiques et correctes, de janvier 2006, a été « dans la meilleure des hypothèses de courte vue » et a eu « des effets dévastateurs » pour le peuple palestinien.

Une position, le boycott, qui « a de fait transformé le Quartette : d’un groupe de quatre qui devait promouvoir la négociation sur la base d’un document partagé (la Feuille de route pour la paix) en un organisme qui n’a fait qu’imposer des sanctions contre le gouvernement librement élu d’un peuple sous occupation, et imposé au dialogue des conditions préalables inatteignables ». 2) Israël s’est enfermé dans « une position de rejet massif » dans la tractation avec les Palestiniens « en insistant sur des conditions préalables qui, il devait le savoir, n’étaient pas soutenables ». 3) Le Quartette, d’organisme négociateur est devenu un « événement secondaire ». 4) L’action palestinienne à fin d’arrêter les violences contre Israël est « dans la meilleure des hypothèses peu efficace, au pire répréhensible ».

Le rapport était adressé à quelques seniors du cercle restreint interne à l’Onu ; mais De Soto fait en tout cas preuve de courage quand, sans mâcher ses mots, il condamne l’influence dominante exercée par les Etats-Unis et « la tendance à l’autocensure qui en découle » à l’intérieur des Nations Unies, quand il s’agit de critiquer Israël. Dans sa reconstruction des événements, l’envoyé de l’Onu révèle qu’après avoir gagné les élections, le Hamas aurait voulu former un gouvernement de coalition avec ses rivaux modérés, Fatah compris.

Mais les Etats-Unis dissuadèrent les autres politiciens palestiniens de se joindre à l’initiative. « On nous expliqua, écrit De Soto, que les Usa étaient opposés à brouiller la ligne qui divisait le Hamas de ces forces politiques qui étaient engagées dans la solution de deux Etats-deux peuples ». Le gouvernement de coalition se forma un an après, mais on avait perdu des mois pendant lesquels la situation s’était détériorée.

Mais si l’action très partiale des Etats-Unis était archiconnue, c’est sur le Quartette et sa raison d’être et d’agir que l’ex envoyé, frustré dans tous ses efforts d’initiatives par des lignes directrices qui ne lui permettaient pas de rencontrer l’Autorité palestinienne, et l’empêchaient de parler avec la Syrie, a posé une pierre tombale définitive.

« Des gens raisonnables peuvent ne pas être d’accord avec mon opinion que le Quartette, de fait si ce n’est de droit, est plus un groupe d’amis des Etats-Unis qu’autre chose. Mais on peut facilement le prouver ». Quand les Usa appuyèrent la décision d’Israël de confisquer les taxes douanières des Palestiniens, « on interdit au Quartette de prendre position à ce sujet ». Quant à l’Onu « il y règne une sorte de réflexe conditionné, pour toute situation où l’Onu doit se prononcer, de se demander d’abord comment Israël et les Etats-Unis réagiront plutôt que de réfléchir sur quelle proposition il est plus juste de prendre ».

Le rapport critique aussi les Palestiniens pour leur violence mais affirme que les politiques israéliens ont encouragé l’activisme du front opposé. « Je me demande si les autorités israéliennes se rendent compte que, saison après saison, ils récoltent ce qu’ils ont semé ».

(Edition de jeudi 14 juin 2007 de il manifesto)

http://www.ilmanifesto.it/Quotidiano-archivio/14-Giugno-2007/art19.html

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizioé


 

Une enquête du magazine communautaire Jewish Chronicle révèle que la majorité des leaders du mouvement anglais militant pour un boycott académique d’Israël est d’origine juive, voire détient la nationalité israélienne. Ils expliquent leur participation à ce ce mouvement par la volonté « de soutenir la lutte pour les droits des Palestiniens et obtenir la fin de l’occupation israélienne des Territoires palestiniens et la colonisation juive ».

Alors, de deux choses l’une : soit nous sommes ici en présence d’un phénomène flagrant de « haine de soi » soit l’initiative de boycott est véritablement efficace et fout tellement les boules au gouvernement israélien et à ses parrains néocons qu’ils mobilisent toutes leurs ressources pour le faire échouer : dans les deux cas, cela montre à quel point les innombrables accusations d’antisémitisme qui se multiplient dans les journaux sous influence (par ex, cette publicité récemment publiée par la tristement célèbre Anti-Defamation League [qui pratique un anti-racisme extrèmement sélectif et n’hésite pas à justifier voir à faire l’apologie des meurtres de civils innoncents, s’ils sont Palestiniens]) sont totalement fausses – comme le souligne si bien le Guardian de Londres.

L’argument anti-sémite, à force d’être employé à tort et à travers, est tellement dénaturé, à causé tellement de luttes fratricides au sein du camp progressiste (cf. la guéguerre entre le Grand Inquisiteur Daeninx et l’association Ras Le Front) qu’il laisse la porte grande ouverte aux vrais anti-sémites. A force de crier « Au Loup », il n’y aura plus personne quand le loup viendra vraiment.
Dans la même veine, un article de David Peterson sur l’incroyable campagne des lobbies pro-Israël aux Etats-Unis visant à faire renvoyer le Prof. Norman Finkelstein, universitaire juif qui ose critiquer la politique d’Israël, Mais la résistance s’organise, les étudiants du Prof. Finkelstein se mobilisent contre une censure qui ne dit pas son nom, organisant un sit-in devant l’université DePaul pour protester contre cette atteinte aux libertés et au droit d’expression.


Kouchner chez les Bilderberg, faisant ami-ami avec Kissinger et Wolfowitz, criminels de guerre et massacreurs.. Décidément, il est vraiment tombé bien bas, notre médiatique de service… Hé Bernard ! Tu te souviens de ce que tu criais dans ta jeunesse ?

La réunion 2007 du Groupe de Bilderberg
[Faits et Documents – Emmanuel Ratier – n°238 – Juin 2007]
Comme F&D 235 l’annonçait en exclusivité, le Groupe de Bilderberg, la plus puissante association mondialiste (avec la Commission trilatérale et le Forum économique mondial) s’est réunie au Ritz Carlton d’Istamboul du 31 mai au 3 juin, l’entrée accélérée de la Turquie dans l’Europe étant l’un des enjeux majeurs de cette rencontre.

Les « maîtres du monde » ont été accueillis par le Premier ministre turc des Affaires étrangères Abdullah Gul qui les a conviés à dîner.

Une bonne partie de la presse locale, hostile à l’occidentalisation et au mondialisme, a vivement critiqué ce sommet secret.

A la différence des autres années, faute de place, nous ne publions pas la liste intégrale des participants (nous pouvons l’envoyer pour 5 euros port compris).

Parmi les personnalités les plus importantes, outre une très importante participation turque, figuraient la reine Béatrix des Pays-Bas, Juan Carlos et la reine Sofia, le secrétaire général de l’OTAN, le général Jaap G. Hoop de Scheffer, le Premier ministre finlandais Matti Vanhonen, le Premier ministre autrichien Alfred Gusenbauer, le président de la Commission européenne José Manuel Durao Barroso, le ministre des Affaires étrangères suédois et ancien Premier ministre Carl Bildt, les commissaires européens Neelie Kroes et Olli Rehn, le président du programme de développement de l’ONU Kemal Dervip, le PDG de Coca-Cola George A. David, le président du Council on Foreign Relations Richard Haas, le vice-président de Perséus (et membre de la Commission trilatérale) Richard Holbrooke, Vernon Jordan, directeur de Lazard Frères, Henry Kissinger, le ministre des Finances italien Tommaso Padoa- Schioppa, les multi-milliardaires David Rockefeller et Georges Soros, le PDG de BP et de Goldman Sachs International Peter Sutherland, le « néo-con » Paul Wolfowitz, Frank McKenna du Carlyle Group, etc.

Les Français présents étaient l’ancien ministre RPR des Affaires européennes et ancien commissaire européen Michel Barnier, le PDG d’EADS Philippe Camus, le PDG d’AXA Henri de Castries, le directeur de la rédaction du Figaro Nicolas Beytout (qui n’en a soufflé mot dans son quotidien), l’ancien PDG de Lafarge Bertrand Collomb, le vice-président de Fiat John Elkann, Thierry de Montbrial, président de l’Institut français des relations internationales, le président de la Banque centrale européenne Jean-Claude Trichet et surtout le nouveau ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner, coopté d’après nos informations avant même sa nomination par Nicolas Sarközy (un élément qui a évidemment joué pour ce poste).
http://www.faits-et-documents.com


Le bac, le président ne l’a eu qu’au rattrapage !
[Le Parisien – lundi 11 juin 2007]

Avis aux 498 497 candidats qui passent aujourd’hui la philosophie, premier écrit du baccalauréat : Nicolas Sarkozy n’a obtenu que 9 à cette matière et a dû passer l’oral pour obtenir l’examen. De quoi affronter l’épreuve plus décontracté…

QUE LES BACHELIERS ne désespèrent pas. On peut ne pas être inspiré par le sujet de philo, avoir des résultats médiocres dans les autres matières et pourtant prétendre à de hautes destinées. Pour preuve, les notes du président de la République obtenues au baccalauréat.

Le lycéen Nicolas Sarkozy de Nagy Bocsa, élève au cours Saint-Louis de Monceau à Paris (XVIIe), a dû passer l’oral pour décrocher son bachot en juillet 1973. Jean-Bernard Gonzalez, professeur d’économie à la retraite, a sursauté ces dernières semaines quand il a entendu dans les médias que le président avait obtenu son diplôme avec mention très bien. On en est loin.

Méticuleux, l’enseignant s’est souvenu de son vieux cahier à spirales retrouvé il y a onze ans. En 1973, le jeune professeur d’économie corrige 190 copies du centre d’examen du lycée Molière (XVIe), à Paris. Sur celle qui porte le numéro 18917, il appose un 11/20. « C’était plutôt une bonne note », relève-t-il. Deux semaines plus tard, il retrouve ses collègues pour le relevé des notes. « De 8 à 9 heures, nous avons enlevé les caches des copies. » Les professeurs annoncent les notes. Pour éviter toute confusion, Jean-Bernard Gonzalez sort un cahier et inscrit ces informations. A côté du nom d’un anonyme, Nicolas Sarkozy de Nagy Bocsa, il recopie 11/20 en éco, 8/20 en mathématiques, 10/20 en anglais, 9/20 en philo, 7/20 à l’écrit en français et 12 à l’oral. Soit 142 points sur 300, pour le candidat Sarkozy. Non admis à l’écrit, il doit passer l’oral. Il lui manque huit points qu’il comblera.

Trente-quatre ans ont passé. L’ancien professeur, moustache poivre et sel, jette un regard critique et amusé sur ce bulletin de notes (lire ci-contre). L’histoire ne s’arrête pas là. Quinze ans plus tard, « en 1988 ou 1989 », il a corrigé la copie de Marine Le Pen. « Je lui ai mis 13/20. Je me souviens même de l’intitulé de la dissertation, la tertiarisation de l’économie française, car c’était un sujet un peu neuf pour l’époque. »


Après avoir organisé des manifs anti-FN et anti-Sarko sur Second Life, notre vaillant camarade décide de convertir les SecondLifers à la campagne des embrassades gratuites (« Free Hugs ») – malheureusement, tout le monde s’en fout… c’est peut-êtr à cause de la vipère lubrique qu’il se trimballe entre les jambes ?

J’ai tellement ri que j’en ai renversé mon maté sur mon clavier…
Yann, tu me dois 20 euros pour m’acheter un nouveau clavier !


En ce joli jour de Verveine, 27 Prairial An 215

Sources :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Calendrier_r%C3%A9publicain

————————————–
TURBOCAPITALISME SARKOSYSTE
————————————–

>>PRESIDENT MEGALO, MEDIAS LECHE-CUL..
[Libertes Internet 15.06.07]
Sarko nous avait deja fait le coup avec la photo ou il rencontrait Bush, trafiquee pour pas qu’on voit qu’il fait une bonne tete de moins que « le leader du monde libre ». Ensuite les yeux avertis on note que, depuis l’election, Cecilia Sarkozy ne porte plus que des talons plats alors qu’auparavant elle affectionnait les chaussures a talons hauts
Et voici que, a l’occasion du voyage de notre venere President en Pologne, l’AFP choisit de diffuser la photo suivante : c’est non seulement ridicule (Kaczynski mesure 10 bon centimetres de plus que Sarkozy) mais aussi carrement malpoli pour le president polonais, qui n’est pas a son avantage sur cette photo (on dirait qu’il se cache derrière son « grand frère français »). Les iconographes de l’AFP auraient certainement pu choisir une autre photo pourquoi ont ils retenu celle la ?
https://libertesinternets.wordpress.com/2007/06/15/president-megalo-medias-leche-cul/

>>LE CPE EST MORT.. PAS LA PRECARITE !
[amnistia_news 15.06.07]
Debut fevrier 2006, le Premier ministre Dominique de Villepin choisit de passer en force a l’Assemblee nationale et fait adopter la loi dite sur l’egalite des chances en utilisant l’article 49.3 de la Constitution. Un nouveau contrat precaire est institue, le « contrat premiere embauche » (CPE). Face a cette provocation, un mouvement etudiant et lyceen demarre dans toute la France. Tres vite, les manifestations se multiplient, les salaries se joignent aux etudiants…
http://www.amnistia.net/news/articles/planete/cpe/cpe_800.htm

>>SARKOZY TENTE D’IMPOSER SON IDEE DE TRAITE « SIMPLIFIE »
[Le Monde 14.06.07]
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3214,36-923137@51-866290,0.html

— La Droite a toujours mis bien profond au Peuple
— sans même lui laisser le temps de baisser son pantalon !

>> »AVEC LA TVA SOCIALE, IL Y A BIEN UNE PERTE DE POUVOIR D’ACHAT »
[Le Monde 13.06.07]
L’integralite du debat avec Xavier Timbeau, directeur du departement Analyse et Prevision de l’OFCE, centre de recherche en economie de Sciences Po. En partenariat avec l’OFCE.
http://www.lemonde.fr/web/chat/0,46-0@2-3234,55-920136@51-922148,0.html
Les faits:
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-823448,36-922726@51-922148,0.html

— Ah bon ? ;-))

>>NICOLAS SARKOZY N’EST PAS UN OBJET PUBLICITAIRE
[Le Figaro 12.06.07]
Le site de l‚Office du tourisme de Malte a discretement retire les images ou apparaissait le president Français.
http://www.lefigaro.fr/medias/20070612.WWW000000389_nicolas_sarkozy_nest_pas_un_objet_publicitaire.html

— Sarkozy va-t-il declarer la guerre a la Belgique ? 😉

>>NICOLAS SARKOZY IVRE ? .. LE PRESENTATEUR BELGE S’EXCUSE
[Le Figaro 13.06.07]
Alors que la video du chef de l’Etat soi-disant ivre fait un carton sur internet, Eric Boever, a l’origine du sous-entendu, se dit « desole des proportions » que prend l’evenement.
http://www.lefigaro.fr/elections-legislatives-2007/20070613.WWW000000112_nicolas_sarkozy_ivre_le_presentateur_belge_sexcuse.html

————————————–
ON LINE
————————————–

>>LE X, UN MARCHE VENDEUR DYNAMISE PAR INTERNET
[Neteconomie 15.06.07]
Le porno n’est plus reserve à une production semi-artisanale pour amateurs de rayons videos X, de revues affriolantes a lire sous le manteau. Mieux que d’autres secteurs, le porno business a su tirer profit des nouvelles opportunites offertes par Internet, le multimedia et l’acces haut debit.
http://www.neteco.com/75221-vendeur-dynamise-internet.html?xtor=EPR-1

— Impressionnant :
— comment vendre un produit qui ne marche pas et en faire une norme!!!

>>SERIE « GRANDS TEMOINS » : ERIC BOUSTOUFLER PRESIDENT DE MICROSOFT FRANCE
[France Inter 15.06.07]
http://www.tv-radio.com/ondemand/france_inter/SERVICE/SERVICE20070615.ram

— « Net Neutrality » : le cauchemar d’Internet
— Meme si elle date de l’an dernier, cette petite vidéo
— résume assez bien, en anglais, quels sont les dangers
— pour Internet, aujourd’hui… avec un parallèle intéressant
— avec les radios libres aux USA, dans les années 1930.

>>IT ALL SOUNDS TOO GOOD TO BE TRUE, RIGHT ? NET NEUTRALITY…
[foureyedmonsters sur Youtube ]
60% des contenus sur Internet sont fabriques par les usagers eux-meme et non pas des societes de production… les gros groupes medias et de telecoms, qui sont proprietaires des tuyaux, veulent qu’Internet redevienne une sorte de tele, ou ce sont EUX qui decident quels contenus sont diffuses.
Humanity Lobotomy – first draft
http://www.youtube.com/watch?v=8rNg_FVaPek

————————————–
INFORMATIONS GENERALES
————————————–

————————————–
SPECIAL « DOUCE FRANCE »
————————————–

— chassez le naturel ..

>>POLEMIQUE AUTOUR DE PROPOS RACISTES ATTRIBUES A SYLVIE NOACHOVITCH, CANDIDATE UMP DANS LE VAL-D’OISE
[Le Monde 15.06.07]
La polemique est partie d’un billet du Canard enchainé, publie mercredi 13 juin. L’avocate de l’emission Sans aucun doute, et candidate UMP a Sarcelles, Sylvie Noachovitch, aurait tenu des propos racistes lors d’une soiree du jury litteraire du prix Montecristo. « Moi, mon mari peut dormir tranquille. Dans ma circonscription, il n’y a que des Noirs et des Arabes. L’idee de coucher avec l’un d’entre eux me repugne », aurait-elle affirme « lors d’un recent delibere », rapporte l’hebdomadaire satirique, sans toutefois citer sa source.
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-823448,36-923748@51-923760,0.html

— je suis sur que c’est un coup des connards du mouvement de Kemi Seba
— c’est mecs là sont payés pour démolir le mouvement anti-raciste
— avec leur militantisme noir à deux balles..
— Quatre des cinq membres de la garde rapprochée de Kemi Seba
— ont été identifiés comme travaillant pour les flics… (Waia Wright sur kanaky online)

Addendum le 15/06/2007 à 16h05 et 19h55.

D’après 20 Minutes.fr, Sylvie Noachovitch a appelé la rédaction du site du quotidien gratuit, vendredi à 14h45, affirmant avoir été victime d’une tentative d’étranglement « il y a une heure ». « Je suis sonnée, j’ai mal partout », a précisé la candidate qui s’est rendue à l’Institut médico-légal de Gonesse.

Elle s’est vue accorder deux jours d’Interruption temporaire de travail (ITT) et a déposé plainte pour « tentative d’homicide » contre X. L’agresseur n’a pas été interpellé et une enquête a été ouverte par le parquet de Pontoise.

« Nous attendions des gens de notre équipe quand une dizaine de personnes sont arrivées pour lui parler. L’un d’eux, cagoulé, lui a pris le cou, lui a mis un coup à l’oreille, l’a mise par terre et lui a jeté de la viande au visage », a précisé Victor Curiel, son suppléant, indiquant que le groupe était composé « exclusivement de Noirs ».

http://rue89.com/2007/06/15/a-sarcelles-lump-ne-couche-pas-avec-les-noirs-et-les-arabes
——————————————–
ISRAEL PALESTINE LIBAN – LA PAIX MAINTENANT
——————————————–

>>THIERRY MEYSSAN : »L‚ATTAQUE DU LIBAN N’ETAIT QU’UNE ETAPE DU REMODELAGE DU MOYEN-ORIENT PAR LES USA »
[Voltaire 14.06.07]
L‚offensive israelienne contre le Liban, en juillet-aout 2006, ne visait pas a recuperer des soldats faits prisonniers par le Hezbollah et n‚etait pas une initiative de Tel-Aviv. Elle n‚etait en realite qu‚une etape dans le vaste plan etats-unien de remodelage des frontieres du Grand Moyen-Orient, affirme Thierry Meyssan dans un entretien qu‚il a accorde au quotidien egyptien Al-Ahram a l‚occasion de la sortie en arabe de L‚Effroyable imposture 2.
http://www.voltairenet.org/article149091.html

>>LE HAMAS FAIT EXPLOSER UN QUARTIER GENERAL DES FORCES DE SECURITE DANS LE SUD DE GAZA
[Le Monde 13.06.07]
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3218,36-923024@51-909163,0.html
Chronologie:
http://www.lemonde.fr/web/module_chrono/0,11-0@2-3218,32-911794@51-909163,0.html
Reportage:
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3218,36-922826@51-909163,0.html

>>BARAK VAINQUEUR DES PRIMAIRES TRAVAILLISTES – PERES PRESIDENT
[PaixMaintenant 13.06.07]
Resultats definitifs des primaires travaillistes : Ehoud Barak 34.253 voix
(51,3%) bat Ami Ayalon, 32.117 voix (47,7%). D’apres les premières analyses, Barak a construit sa victoire essentiellement sur les voix du secteur arabe et celles des kibboutz. Malgre certains soupçons de fraudes, Ayalon a declare qu’il ne ferait pas appel et a felicite Barak pour sa victoire. Barak semble promis au poste de ministre de la defense. Amir Peretz, secretaire general sortant et elimine au premier tour, heriterait du poste de ministre charge du developpement du Neguev, occupe precedemment par Shimon Peres (voir plus bas).

—————-

Shimon Peres est elu 9eme president de l’Etat d’Israel au 2eme tour par 83 voix pour, 23 contre et 11 abstentions ou absences. Il remplace Moshe Katzav, suspendu car poursuivi dans une affaire de harcelement sexuel. Au 1er tour, Peres avait frole la majorite, et ses adversaires Reouven Rivlin (Likoud) et Colette Avital (travailliste) se sont retires de la course. Ce sera la 1ere fois depuis 1959 que Shimon Peres ne sera pas depute! Il entrera officiellement en fonction vers la mi-juillet. Jusque la, Dalia Itzik (Kadima, proche de Peres) demeure presidente par interim.
(pour une fois que Peres gagne une election, cela valait le coup de le signaler … ndlr)

——————————————-
CYBER-GUERRE – SONS DE BOTTES – PROPAGANDE
——————————————-

>>LA POLOGNE DEMENT AVOIR ACCEUILLI DES PRISONS SECRETES DE LA CIA SUR SON SOL
[Le Monde 08.06.07]
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3222,36-920487@51-919940,0.html
Document:
http://www.lemonde.fr/web/document/0,0-0,50-920847,0.html
Enquête:
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3212,36-920164@51-919940,0.html

———————————————–
LIBERTES PUBLIQUES – LSQ – LSI – LEN – CENSURE
———————————————–

— La CIA surveille vos transactions bancaires

>>SWIFT
[Le Parisien 13.06.07]
Swift veut dire Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication. C’est une societe privee, basee en Belgique, qui fait transiter tous les virements internationaux emis par les banques clientes. 6 000 milliards de dollars transitent chaque annee par ce systeme supervise’ par les grandes banques centrales. La societe possede deux sites informatiques identiques bases en Belgique et aux Etats-Unis, ou circule le flux des transactions. L’administration americaine possede un acces electronique permanent a ce site et enregistre a sa guise ce qui l’interesse. A chaque fois que vous faites un virement à l’etranger, l’information est captee en temps quasi reel dans ce centre americain.

>>LA POLICE A L’HEURE DES CYBERINDICS
fig 14.06.07
Via la Toile, chacun peut denoncer crimes et delits. Les 70 policiers enqueteurs auront pour mission de demeler la vraie denonciation de la fausse.
http://www.lefigaro.fr/france/20070614.FIG000000075_la_police_a_l_heure_des_cyberindics.html

>>LES POLICES DE L’UNION EUROPEENNE METTENT EN COMMUN LEURS FICHIERS BIOMETRIQUES
[Le Monde 13.06.07]
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-651865,36-923025@51-923033,0.html

>>GOOGLE REPOND SUR SA POLITIQUE DE CONSERVATION DES DONNEES
[Le Monde 13.06.07]
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-651865,36-922812@51-824668,0.html

>>GOOGLE S’ENGAGE A LIMITER LA DUREE DE CONSERVATION DES DONNEES
[La Lettre de l’Atelier 13.06.07]
Le leader des moteurs de recherche rentre partiellement dans le rang et annonce limiter a 18 mois la conservation des donnees qu’il recolte sur les internautes…
http://www.atelier.fr//article.php?artid=34621&catid=30

>>PRIVACY INTERNATIONAL DONNE UN CARTON ROUGE A GOOGLE
[ZDNet France 11.06.07]
Le moteur de recherche figure bon dernier du classement realise par l‚organisation Privacy International, sur les pratiques liees a la protection des donnees personnelles d‚une vingtaine d‚acteurs du web.
http://www.zdnet.fr/actualites/internet/0,39020774,39370136,00.htm?xtor=EPR-100

>>LE MEDIATEUR DU NET FAI ECOLE AU MINISTERE DE LA JUSTICE
[01net 13.06.07]
La Chancellerie va s’inspirer des pratiques du Forum des droits sur Internet en matiere de mediation en ligne pour tenter de desengorger les tribunaux.
http://www.01net.com/editorial/351095/regulation/le-mediateur-du-net-fait-ecole-au-ministere-de-la-justice/

— Terrible ça ! Sur les 72 minutes quotidiennes que le salarie
— consacre a utiliser Internet pour faire des choses
— sans rapport avec son boulot (en moyenne, sondage JdN)
— il va falloir qu’il en consacre un bout a « vider manuellement sa boite »
— plutot que de regarder le dernier Powerpoint rigolo envoye
— par Jules-de-chez-Smith-en-face…
— La vie au bureau, c’est l’horreur !
— Normalement, les logiciels de mail « professionnels »
— interdisent l’affichage par defaut des images dans les mails

>>LE SPAM IMAGE FAIT DES DEGATS EN ENTREPRISE
[Silicon.fr – 13 juin 2007]
Le spam image, non detecte par les programmes anti-viraux actuels, inonde tranquillement les boites mails de millions d’usagers
http://silicon.fr/fr/silicon/news/2007/06/13/spam-image-nouvelle-b-te-noire

————————————————————
DROITS D’AUTEURS – DaDVsi – P2P – BREVETS – HACK – CRYPTAGE
————————————————————

— Jean-Yves arrete de deconner .. ca te ressemble pas ..

>>JEAN-YVES LAFESSE EN GUERRE CONTRE LES PIRATES
[Le Figaro 15.06.07]
Le comique, dont les sketchs sont diffuses gratuitement sur Internet, reclame 20 millions aux sites hebergeurs de videos. Une premiere decision est attendue prochainement.
http://www.lefigaro.fr/medias/20070615.FIG000000154_jean_yves_lafesse_en_guerre_contre_les_pirates.html

———————————————————————-
Yann San dit »Yo! » Le grand agregateur d’information (1m90)
et Gregwah dit « PapaLouis »

« Si la vie privee est hors-la-loi, seuls les hors-la-loi auront une vie
privee » P. Zimmermann – inspire d’une maxime de Thomas Jefferson..
———————————————————————–

Page suivante »