Les machines à voter n’ont pas de base légale, selon les juristes
[Le Monde Informatique 16/04/2007]
Un million et demi d’électeurs choisiront le prochain président en utilisant une machine électronique. Or, elles renferment un logiciel postérieur aux arrêtés du ministère de l’Intérieur agréant ces machines. De fait, elles sont illégales.
A moins d’une semaine du premier tour de l’élection présidentielle, la polémique enfle autour des machines à voter. La dernière salve vient d’être tirée par la plateforme citoyenne Betapolitique : la modification du logiciel embarqué dans les machines de vote implique qu’il faudrait considérer avoir affaire à de nouveaux instruments. Dès lors, ces machines ne rentreraient plus dans le cadre des arrêtés, signés en 2005, les agréant. Betapolitique se base sur des constatations simples menées sur des machines de test lors de démonstrations.

http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-les-machines-a-voter-n-ont-pas-de-base-legale-selon-les-juristes-22626.html