octobre 2001



[revue de web] Anti-FON (Forces de l’Ordre Numérique)  29.10.01

[revue de web] Anti-FON (Forces de l’Ordre Numérique)  29.10.01

"An eye for an eye leaves the whole World blind" (Mahatma Gandhi)





LSQ : l’Assemblée restera-t-elle sourde à l’appel des ONG†?

(ZDnet 26.10.01)

Les associations de défense des libertés sont sur la brèche : la Commission des lois de l’Assemblée a approuvé sans rechigner les mesures antiterroristes de la "loi sécurité". Elles appellent à la raison le reste des députés. Vote ultime, le 31 octobre.

< http://news.zdnet.fr/story/0,,t118-s2098140,00.html >







La France, comme les USA et la GB, officialise la traque

(Silicon.fr 29.10.01)

Une situation d’exception qui menace les libertés?  

< http://www.silicon.fr/a3292 >

Super-réseau contre cyberterroristes   

< http://www.silicon.fr/a3280 >



————— séquence "Réseau Voltaire" ;-))



SoupÁons sur l’Amérique raciste

(Libération 29.10.01)

Le FBI n’exclut pas la piste de l’extrême droite dans les alertes au charbon.

< http://www.liberation.fr/quotidien/semaine/20011029lunf.html >







Les indices sur les attaques au charbon convergent sur une piste intérieure

(AFP 27.10.01)

WASHINGTON – Les spécialistes, enquêteurs et experts, privilégient la piste intérieure dans leur enquête sur les attaques au bacille de charbon, considérant qu’elles pourraient être l’oeuvre d’extrémistes résidant aux Etats-Unis et sans lien avec l’islamiste Oussama ben Laden.

< http://fr.news.yahoo.com/011027/1/276do.html >







Des extrémistes américains à l’origine des lettres contaminées ?

(Reuters 27.10.01)

WASHINGTON  – Le FBI et la CIA estiment que des extrémistes américains, et non des proches du militant d’origine saoudienne Oussama ben Laden, sont probablement à l’origine des lettres contaminées par le bacille du charbon, selon le Washington Post.  Les responsables craignent que la psychose provoquée par ces envois ne masque un plus grand danger, celui d’une deuxième vague d’attentats-suicide semblables à ceux du 11 septembre, préparés par Ben Laden son réseau al QaÔda, écrit le journal dans son édition de samedi.  Pour ce qui est des lettres contaminées, le FBI et les services d’inspection postaux envisagent plusieurs hypothèses, dont celles d’organisations d’extrême-droite ou sympathisantes des thèses islamistes extrémistes.  "Tout semble conduire à une source domestique", déclare un responsable cité par le journal. "Rien ne semble coÔncider avec un type d’opération terroriste venant de l’étranger."  Selon le Washington Post, les autorités font un lien entre les messages anti-israéliens contenus dans les lettres contaminées envoyées au sénateur Tom Daschle et à la chaÓne NBC News et des groupes extrémistes américains comme Aryan Action (action aryenne), qui s’est félicité des attentats du 11 septembre.

< http://fr.news.yahoo.com/011027/85/275mt.html >



——————— Fin RV



Un réseau de Ben Laden mis à jour outre-manche



Les policiers britanniques le situe dans le Suffolk

< http://www.silicon.fr/a3291 >







Toal, un ver intitulé Binladen_brasil.exe

(Silicon.fr 29.10.01)

< http://www.silicon.fr/a3283 >







Aucun pays n’échappe à ECHELON

(Le Devoir – Société)

Les événements du 11 septembre ont remis dans l’actualité les fonctions généralement opaques des (…)

< http://www.ledevoir.com/public/client-css/news-webview.jsp?newsid=5625 >

  





Le Sénat américain adopte la loi anti-terrorisme

(Transfert 29.10.01)

Georges Bush devait signer, vendredi 26 octobre, la loi anti- terroriste adoptée la veille par le Sénat. Au menu : Carnivore, perquisitions secrètes, peines de prison et extension de la définition du terrorisme.

< http://www.transfert.net/l.cfm?num=54038 >







L’allemagne cybersurveille aussi

(Transfert 29.10.01)

< http://www.transfert.net/l.cfm?num=54043 >







Bush tient sa loi USA Act

(ZDnet 26.10.01)

Quelques jours après la Chambre des représentants, le Sénat américain vient d’adopter en dernière lecture le projet de loi antiterroriste réclamé par Georges Bush. Ne reste plus au Président qu’à y apposer sa signature.

< http://news.zdnet.fr/story/0,,t118-s2098160,00.html >







Engagez-vous, qu’ils disaient

(Joystick – Pas Net 26.10.01)

Líarmée américaine modernise son recrutement, en passant par les jeuxÖ Síagit de jouer aux cons ? (…)

< http://www.joystick.fr/news/fiche_news.php3?ID=3842 >







:: Hacked

(Zataz 27.10.01)

Le site TalibanOnline piraté ? C’est du moins ce que veut faire croire MaxMouse. La page a été modifiée aux couleurs des USA mais personne n’a jamais entendu parlé de ce site. Coup de pub pour frustré ? Dans la même ambiance, le site stcom qui a fait parler de lui en septembre, après l’arrestation de son webmaster SmaÔn Bedrouni arrêté pour "apologie de crime d’atteinte volontaire à la vie" est toujours ouvert. Il est pourtant intéressant de voir que le site est hébergé aux USA, à Milford plus exactement. Dans la foulée, la firme écossaise, Iomart, travaille en ce moment avec le FBI sur des messages chiffrés qu’elle aurait intercepté. Des informations " qui pourraient avoir été destinés à  l’organisation terroriste Al Quaida " d’après une source proche du FBI. Iomart, basée à Glasgow est donc sous haute protection car les documents découverts  utiliseraient la stéganographie.

(Merci à Matthieu Dupart/DGSE.org pour les infos sur les sites défacés.)







:: Un enfant dans le DDOS

(Zataz 27.10.01)

La guerre électronique fait rage sur le Net, c’est le moins que l’on puisse dire. Après les menaces du groupe GForce Pakistan qui réapparaÓt après une cessation d’activité de plusieurs mois, la dénonciation de YIHAT (qui fournit les coordonnées personnelles de Heataz, leader de GForce Pakistan, au FBI), l’alliance de AIC avec GForce promet une augmentation sensible du nombre de defacements en Inde, IsraÎl et aux Etats-Unis.

< http://www.zataz.com/zataz/10-066.htm >







:: Defacements franÁais

(Zataz 27.10.01)

14 nouveaux sites franÁais au tapis. Les script-kiddies profitent des nouvelles failles sous PhpNuke pour faire mumuse. C’est le cas pour le groupe Wap qui a barbouillé pour la  seconde fois le site Ultimate Linux. Autre genre et autre style, le site république libre  et les news  de placenet.org ainsi que le site Vizu modifiés dans l’ordre par, MSGBOX passant un message contre la guerre, WoH et son délire apocalyptique et Snipper99. Le beau  forum qui a été modifié par RaFa. Le site Apple User group de Strasbourg défacé par Web  pirate. Le groupe WoH qui avait annoncé sa dissolution n’a pas tardé à revenir en attaquant  les sites de l’université de Marseille et de la ville de Chelles. Evil Angelica a piraté le site de la société Sésame ainsi que l’hébergeur Labulle, basé à Toulouse  et le site alsacien Top gratuit.

< http://defaced.zataz.com >







:: Dumkopf

(Zataz 27.10.01)

Le 23 octobre, l’un des "pirates" du groupe Yihat a eu la très bonne idée de pirater le site SecurityNewsPortal. Très bonne idée car ainsi on découvre, mais nous en avions déjà parlé, le vrai visage de ces idiots du groupe "Yihat". Là o˘ Áa devient croustillant est que ce piratage aurait été effectué par le chef lui-même, Kimble, patron d’une société d’audit en sécurité, qui aime se pavaner en grosse voiture et jet privé. Il aime tellement Áa qu’un magazine allemand vient de nous apprendre que le Kimble est ruiné ! Là o˘ cela devient moins drôle est que le site attaqué n’a rien à voir avec la pseudo cause lancée par Yihat. Celle de stopper les terroristes. Bilan SNP ferme. A noter les propos tenus par le "pirate" sur l’argent gagné par SNB. L’explication du webmaster montre que nous sommes tous dans le même bain. Des passionnés qui mettent la main à la poche pour continuer à informer…

< http://www.zataz.com/zataz/10-065.htm >



La guerre des boutons :

< http://www.zataz.com/zataz/10-026.htm >







The Oracle of National ID Cards

(Wired 27.10.01)

Congress isn’t considering legislation on national ID cards, but the subject continues to bother civil libertarians who fear that it’s only a matter of time. Declan McCullagh reports from Washington.

< http://www.wired.com/news/conflict/0,2100,47788,00.html?tw=wn20011027 >







Logiciel: SSSCA ou la tentative de tuer le logiciel libre ?

(DaLinuxFrenchPage – News)

Un sénateur américain, sous la pression de Disney et autres groupes industriels, va tenter de faire passer une loi (Security Systems Standards and Certification bill) qui, selon la FSF, "est une tentative délibérée de détruire le logiciel libre".  La loi vise en effet à interdire tous les systèmes n’ayant pas été certifiés comme "s˚rs" (c’est-à-dire ne permettant pas la copie de contenus audio et video). Des exemples d’application de la loi sont donnés dans l’article de NewsForge :

– impossibilité pour les universités d’enseigner les techniques avancées des systèmes informatiques

– l’écriture d’un système d’exploitation serait hors la loi

– tous les appareils électroniques (caméras, télévisions, téléphones portables, …) devront être dotés de mécanismes anti-copie, ce qui en augmentera le co˚t

– etc.

L’article est alarmiste, mais après le DMCA, le pire semble encore à venir.. (…)

< http://linuxfr.org/2001/10/28/5686%2C0%2C1%2C0%2C0.html >







Connu en Europe pour ses prestations d’échanges Internet sécurisés, Verisign investit aujourdíhui le Vieux Continent avec Nomento

(DBG 29.10.01)

Déclinaison de son service américain Imagecafe.com, cette marque propose toute une gamme de services à l’attention des entreprises s’installant sur la Toile, comme líenregistrement de noms de domaine, des adresses eMail, un lot de 12 logiciels pour la maintenance de sites Web, un hébergement sécurisé ou encore un service client. Proposée sous trois formules (´†Economy†ª, ´†Business†ª et ´†First†ª), elles-mêmes déclinables, Nomento est destiné aux Internautes comme aux petites entreprises. Líoffre, qui est facturée entre 7†F et 255†F par mois, est déjà disponible au Royaume-Uni (depuis le mois de septembre), en France et en Belgique. Pour soutenir le lancement de cette activité, Verisign a consacré un investissement de 2†M$. Mais les perspectives sont plutôt prometteuses : le groupe estime que Nomento devrait atteindre líéquilibre díici mi-2002. Au total, 25 collaborateurs travaillent pour la marque en Europe, dont le siège est basé à Bruxelles (Belgique). Pour faire connaÓtre sa nouvelle prestation, Verisign compte lancer prochainement une campagne de communication dans la presse. Dès 2002, le groupe recherchera des partenaires affiliés (FAI, portails, etc.) pour relayer la vente de son produit. ´†Pour Verisign, líEurope représentera en 2002 le marché à plus forte croissance. Le Vieux continent a 18 mois de retard par rapport aux …tats-Unis, et la France deux ans. Cíest donc un territoire sur lequel il existe encore beaucoup díopportunités†ª, explique Paul Callaghan, senior vice président mass market EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique) pour Verisign. De nombreux acteurs se positionnent pourtant déjà sur les prestation de dépôts de domaine en France, à líinstar de Domainoo, Amen, ou encore Sosdomaine. ´†Mais aucun ne propose un package aussi complet à des prix compétitifs†ª, estime le responsable. Par ailleurs, líarrivée de Verisign sur le marché européen níest pas anodine. En faisant líacquisition de Network Solutions en mars 2000, Verisign síétait octroyé le premier registrar mondial, avec 8,1†millions díenregistrements de noms de domaine, mais surtout líunique registry au niveau mondial. Un statut très important : le registry est la société qui détient la responsabilité et la gestion technique exclusives de la base de données des noms de domaine en .com, .org et .net. Verisign ne conservera toutefois pas líensemble de ces prérogatives. En avril dernier, líIcann (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) a annoncé la fin de son monopole. A partir du 31†décembre 2001, líAméricain ne pourra plus prétendre au poste de registry pour les noms de domaine en .org, qui sera réservé à une organisation à but non lucratif. Pour les noms de domaine en .net et .com, les prérogatives de Verisign prendront fin, respectivement, le 1er†janvier 2006 et le 10†novembre 2007. A ces dates, la société pourra toutefois se porter candidate pour un nouveau "bail" de cinq ans. Il níempêche†: Verising reste un mastodonte. Sur le troisième trimestre 20001, la société a enregistré un CA consolidé de 255,155†M$, en progression de plus de 10†% par rapport au trimestre précédent. Ses pertes nettes ont pour leur part été très largement réduites, puisquíelles sont passées de 11,191†M$ sur le second trimestre, à 386†735†$. Rappelons que sur le deuxième trimestre, ces pertes avaient été justifiées, en grande partie, par la baisse de la valorisation de certaines des acquisitions de la société. A líannonce de ses résultats, Verisign (Nasdaq†: VRSN) perdait, vendredi à la mi-journée, 19,2†%, à 43,10†$. Depuis le début de líannée, líaction enregistre un recul de plus de 30†%.







Mitnick et Bill Gates, Stars TV

(Wired 27.10.01)

Infamous hacker Kevin Mitnick makes his television debut Sunday, and the world’s richest man will be on a Frasier episode in November. Must see TV, indeed. By Michelle Delio.

<http://www.wired.com/news/digiwood/0,1412,47918,00.html?tw=wn20011027&gt;







:: Curieuses habitudes

(Zataz 27.10.01)

Microsoft a intégré récemment une nouvelle fonctionnalité dans ses logiciels qui permet, lors d’un bug, d’avertir et de créer un "rapport d’erreur". Seul hic, cette fonction semble cacher en son un SpyWare. Les applications qui sont appelés par Windows se nomment Dw.exe. D’après la notice Office XP DW.exe saisit les réglages de l’utilisateur reliés au plantage à même la base de registres et le bloc de mémoire o˘ l’application tourne. DW.exe rassemble ensuite cette information et tous les fichiers d’appui et tous les fichiers associés utilisés par l’application au moment du plantage. La découverte émane du Computer Incident Advisory Capability du département américain de l’…nergie. ZATAZ Magazine vous propose liens, outils pour contrer la bestiole.

<http://www.zataz.com/zataz/10-053.htm&gt;







Incorrigible Microsoft

(Courrier international 29.10.01)

Au moment o˘ Bill Gates lance son nouveau système d’exploitation, des milliers d’usagers se sont vu refuser l’accès au site MSN.com, car ils ne possédaient pas le bon navigateur, celui développé par Microsoft…

< http://www.courrierinternational.com/actual/multimedia.asp >







Lindows.os : du Linux pour Windows

(Transfert 29.10.01)

Lindows.com, une société américaine, annonce la sortie d’un système d’exploitation sous Linux, compatible avec de nombreux logiciels développés pour Windows.

<http://www.transfert.net/l.cfm?num=54042&gt;







L’IE-Club fait le point sur les logiciels libres et l’Open Source

(Neteconomie 26.10.01)

l’Internet Entrepreneurs Club, dirigé par Maurice KHAWAM, s’est interrogé sur l’Open Source

<http://www.neteconomie.com/perl/navig.pl/neteconomie/infos/article/20011026002200&gt;







Peut-on être licencié pour avoir fumé " un joint ?

(Tripalium – Jurisprudence

†Lors d’une discussion qui s’est tenue le 6 décembre 1997, vous avez en présence de plusieurs de (…)

<http://www.tripalium.com/bienvenue/jurisprudence/juris-21.htm&gt;





——————————————————-

Yo !

Le grand agrégateur d’information (1m90)

with a little help from Guéré Kamadra and Loulou la bavouille (et ses 8 dents)



"Si la vie privée est hors-la-loi, seuls les hors-la-loi auront une vie privée"

P. Zimmermann












Publicités

« An eye for an eye leaves the whole World blind » (Mahatma Gandhi)

Catho.org « re-baptisé » par un hacker
(Silicon.fr  23.10.01)
« Le site catho qu’il vous faut. » Le slogan le semble pas plaire à tout le monde. La page d’accueil de Catho.org a été défigurée la semaine dernière par un hacker répondant au nom de Cybercrime. C’est ce que révèle le magazine Zataz.com.
http://www.silicon.fr/a3220

Un site pour la déontologie de la cyber sécurité
(Silicon.fr  23.10.01)
Mais il n’est toujours pas possible de se plaindre en ligne. Cette autorité administrative indépendante (www.cnds.fr), créée par une loi du 6 juin 2000, a pour mission de recueillir les plaintes de ceux qui ont été victimes d’un manquement à la déontologie de la part des forces de sécurité, tant publiques que privées.
http://www.silicon.fr/a3226

« Les bases de données sous Linux, c’est une vraie tendance »
(Silicon.fr  23.10.01)
http://www.silicon.fr/a2304

Alertes antiterroristes par SMS
(Silicon.fr  23.10.01)
Bientôt en Allemagne. A quand la France?  Le ministère allemand de l’Intérieur a lancé les premiers tests terrain d’un système d’alerte SMS en cas d’attaque terroriste, sans préciser logiciels et prestataires. La République Fédérale vient de lancer un système satellitaire pour améliorer les temps d’alerte en cas de catastrophe les SMS en constitueraient le développement.
http://www.silicon.fr/a3214

Sociétés de nommage : quelle responsabilité ?
(Le Monde interactif 24.10.01)
Les réservations de noms de domaine en .com s’effectuent auprès de sociétés ayant reçu délégation de l’Icann (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), l’autorité internationale d’enregistrement, et baptisées  » registrars « .
http://interactif.lemonde.fr/article/0,5611,2866–236085-0,FF.html

Patrice Martin-Lalande (député Loir-et-Cher) : « Il faut la même TVA pour les supports papier et Internet »
(JDN 23.10.01)
A l’occasion des débats sur la loi de finances à l’Assemblée Nationale, l’élu de l’opposition veut défendre l’idée d’une TVA de 2,10% pour les médias en ligne au lieu de 20,6%.
http://www.journaldunet.com/0110/011023tva.shtml

La carte à puce commence à séduire les Etats-Unis
(La Tribune –  23/10/2001)
(….) Les grands acteurs, Gemplus, SchlumbergerSema, Oberthur ou Orga investissent tous dans le domaine des logiciels et des applicatifs. « Les cartes à microprocesseur qui véhiculent des applications se vendent plus cher », explique Frédéric Engels, directeur du marketing d’Activcard, éditeur de solutions d’identification pour l’industrie de la carte, qui ne craint pas la concurrence. Ainsi la société franco-américaine a décroché le contrat pour sa partie logiciels du département américain de la Défense. SchlumbergerSema a livré les 600.000 premières cartes sur un total de 4,5 millions. D’ici à cinq ans, les 23 millions de personnes de l’armée américaine disposeront tous d’une carte d’identité militaire… à puce.

Vers une censure de la Cnil
(La Tribune –  23/10/2001)
Le Conseil d’Etat pourrait pencher en faveur d’associations représentatives d’établissements bancaires et financiers, dans le conflit qui les oppose à la Cnil à propos de son interdiction faite aux banques fin 1998 d’employer la nationalité comme critère d’instruction parmi d’autres dans les dossiers de prêts. Ces associations ont attaqué devant la haute juridiction une délibération de la Cnil du 22 décembre 1998 visant à exclure la prise en compte de la nationalité du demandeur dans le calcul automatisé de l’appréciation des risques liés à des prêts, selon la pratique du « score » répandue dans les établissements bancaires. Ce faisant, pour la commissaire du gouvernement, Christine Maugüé, un magistrat proposant en son nom une solution aux juges, la Cnil « s’est immiscée dans la gestion des établissements de crédit au-delà de ce que la mission confiée par le législateur lui permettait de faire ». Cette autorité administrative indépendante (AAI) « s’est trompée en considérant que ce critère revêtait par lui-même un caractère discriminatoire et n’était pas pertinent », lui préférant le paramètre de « stabilité de résidence » qui ne convient pas, selon la magistrate. Au-delà de l’intérêt qu’il présente pour les banques, l’arrêt à venir du Conseil d’Etat devrait préciser les limites des AAI en matière normative.

Etats-Unis : Internet attend la visite du percepteur
(01Net 23.10.01)
Les e-marchands et FAI américains sont théoriquement soumis à la TVA depuis dimanche. En effet, le Sénat a refusé de proroger l’exemption fiscale de 1998. Si la situation n’évolue pas, les gouverneurs pourront lever un impôt sur les ventes.
http://www.01net.com/rdn?oid=164638&thm=NOUVELHEBDO_VIEDUNET_ACTUS_REGLEMENTATION

Un logiciel pour « libérer » la musique des protections Microsoft
(01Net 23.10.01)
Un pirate voulant envoyer un message à l’industrie du disque et du cinéma vient de livrer au réseau Internet son logiciel, FreeMe. Il permet de casser le système de protection du copyright de Microsoft.
http://www.01net.com/rdn?oid=164663&thm=INTERNET_OUTILS

ISO ratifie l’ISWC comme la norme unique pour l’identification mondiale des oeuvres musicales
(Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 23/10/2001)
Le système ISWC (International Standard Musical Works Code) permet d‚attribuer à chaque oeuvre musicale son propre numéro d‚identification unique homologué par l‚ISO, à l‚instar de l‚ISBN qui est l‚identifiant unique pour les livres ou de l‚ISSN pour les publications en série.  Le terme « ˛uvre musicale » recouvre non seulement les nouvelles compositions musicales, mais aussi le répertoire des compositions musicales existantes, et ceci indépendamment du support dans lequel elles s‚inscrivent. L‚ISWC permettra de reconnaître plus facilement une oeuvre musicale et de mieux rémunérer son créateur pour son utilisation, dans le monde entier. L‚ISWC remplit ainsi son objectif principal : rendre plus aisé le suivi des royalties des auteurs, compositeurs et éditeurs. Le numéro ISWC permet, dès à présent, une plus grande normalisation des échanges de données entre les sociétés membres de la CISAC (Confédération Internationale des Sociétés d‚Auteurs et Compositeurs) ainsi qu‚une répartition plus rapide et plus efficace des droits perçus. Dans un proche avenir, l‚ISWC permettra une reconnaissance entièrement automatique des ˛uvres musicales utilisées quel que soit le support, avec notamment pour conséquence de faciliter la déclaration faite par les stations de télévision et de radio auprès des sociétés d’auteurs pour l‚utilisation d‚oeuvres protégées.

L’industrie suisse vole au secours de Swissair
(Tribune 23.10.01)
Le gouvernement débloque une aide d’urgence de 666 millions d’euros. ;-)))
http://www.latribune.fr/Tribune/Online.nsf/Articles/20011023157995?OpenDocument
Note à l’attention de Monsieur le Premier ministre relative au régime des fonds spéciaux
François LOGEROT
http://www.ladocfrancaise.gouv.fr/BRP/notices/014000737.html
(La Documentation Française – Rapports publics)
La note du Premier Président de la Cour des Comptes, dresse dans un premier point un état du régime actuel des fonds spéciaux en analysant le volume et leur destinantion ainsi que les différentes modalités de gestion. Le constat du périmètre très large d’application de ce régime dérogatoire nécessite une révision et une clarification de l’utilisation de ces fonds. Si un maintien d’un régime de fonds spéciaux est nécessaire pour les actions liées à la protection de la sécurité intérieure et extérieure ainsi que pour d’autres utilisations discrétionnaires, en revanche, il appraît necessaire de reclasser les autres crédits dans le budget ordinaire tout en gardant des marges de souplesse afin de ne pas bouleverser le fonctionnement de l’appareil gouvernemental. Cela implique de donner une base réglementaire aux indemnités de cabinets, de réexaminer la très grande hétérogénéité des rémunérations accessoires « officielles ». L’utilisation des régies d’avance prévues par le décret du 20 juillet 1992, permettrait en particulier de pallier aux procédures habituelles d’ordonnancement et de paiement jugées trop lourdes.
Consulter le rapport :
PDF /  http://www.ladocfrancaise.gouv.fr/cgi-bin/brp/telestats.cgi?brp_ref=014000737&brp_file=0000.pdf
RTF /  http://www.ladocfrancaise.gouv.fr/cgi-bin/brp/telestats.cgi?brp_ref=014000737&brp_file=0000.rtf

——————————————————-
Yo !
Le grand agrégateur d’information (1m90)
with a little help from Guéré Kamadra and Loulou la bavouille (et ses 8 dents)

« Si la vie privée est hors-la-loi, seuls les hors-la-loi auront une vie privée »
P. Zimmermann


[Communiqué de presse d’IRIS – 17 octobre 2001]

Anticonstitutionnellement, c’est ainsi et en toute connaissance de cause que le Sénat a adopté le 17 octobre 2001 des mesures d’exception, gravement attentatoires à la démocratie et aux libertés élémentaires garanties par la constitution. Ces amendements ont été adoptés malgré les efforts, notables en ces circonstances, des sénateurs du groupe CRC (Communistes, Républicains, Citoyens).

Le gouvernement a décidé de poursuivre sa surenchère sécuritaire, si bien accueillie par la majorité comme par l’opposition, faisant fi des réactions largement exprimées par les associations de défense des droits de l’homme et des libertés, comme par des syndicats.

Malgré les spécificités de nature et d’objectifs de chacune de ces organisations citoyennes, leurs analyses convergent fortement pour contester un ensemble de mesures allant bien au-delà du seul contrôle de l’usage d’Internet.

L’association IRIS (Imaginons un réseau Internet solidaire) a ainsi pris l’initiative le 12 octobre 2001 de la « pétition pour préserver la démocratie et les libertés » qui a déjà recueilli plus de 500 signatures individuelles et celles des associations, syndicats ou collectifs suivants : Acrimed, @cusi, Les Alternatifs, Alternatives citoyennes, AntiDémocrature, APL, ATTAC, Axes cyber Femmes, Conjugaisons, CREIS, Faut Réagir, GlobeNet, Ingénierie de l’Evaluation, IRIS, L’Autre Net, LSIJolie, R@S, Rézo Citoyen, Samizdat, SM, SMG, SNJ, SNUI, SUD-Communauté Urbaine de Dunkerque, SUD-Etudiant, SUD-PTT, SUD-Santé-Sociaux, YEBA!.

Nous voulons encore croire qu’il se trouvera un groupe d’au moins soixante parlementaires pour placer le respect de la Constitution au-dessus des tractations politiciennes et de la surenchère sécuritaire pré-électorale.

Nous savons aussi qu’il est l’heure de prendre date, car chacun devra être comptable, le moment venu, des conséquences de ses décisions sur les citoyens au nom desquels ils agissent.

C’est pourquoi IRIS appelle toutes les personnes et organisations soucieuses de préserver la démocratie et les libertés à rejoindre les nombreux signataires qui se sont déjà exprimés en ce sens, en signant et faisant signer eux aussi la pétition d’IRIS, jusqu’à la fin du processus législatif.

– Signature de la « pétition pour préserver la démocratie et les libertés » :  http://www.iris.sgdg.org/actions/loi-sec/signer.html – Dossier d’information : http://www.iris.sgdg.org/actions/loi-sec – Liste à jour des signatures : http://www.iris.sgdg.org/cgi-bin/petition/vsign.cgi?config=vigie


WASHINGTON (Reuters – 27.10.01) – Le FBI et la CIA estiment que des extrémistes américains, et non des proches du militant d’origine saoudienne Oussama ben Laden, sont probablement à l’origine des lettres contaminées par le bacille du charbon, selon le Washington Post.

Les responsables craignent que la psychose provoquée par ces envois ne masque un plus grand danger, celui d’une deuxième vague d’attentats-suicide semblables à ceux du 11 septembre, préparés par Ben Laden son réseau al Qaïda, écrit le journal dans son édition de samedi.

Pour ce qui est des lettres contaminées, le FBI et les services d’inspection postaux envisagent plusieurs hypothèses, dont celles d’organisations d’extrême-droite ou sympathisantes des thèses islamistes extrémistes.

« Tout semble conduire à une source domestique », déclare un responsable cité par le journal. « Rien ne semble coïncider avec un type d’opération terroriste venant de l’étranger. »

Selon le Washington Post, les autorités font un lien entre les messages anti-israéliens contenus dans les lettres contaminées envoyées au sénateur Tom Daschle et à la chaîne NBC News et des groupes extrémistes américains comme Aryan Action (action aryenne), qui s’est félicité des attentats du 11 septembre.