2000



Yo !
Dans la série « les bonnes résolutions pour 2001 ».. et pour Obstinato , qui a des problèmes de courants d’air ;-))
Je passe de Outlook à Messenger ….
(en espérant que les liens html des URLs fonctionnent)

Où est passé l’argent du Net ?
Les start-up françaises ont reçu des investisseurs six milliards de francs en dix-huit mois … soit six fois moins qu’elles n’ont gagné. Cherchez l’erreur.
http://www.01net.com/rdn?oid=132853

e-Krach Faillites dans les start-up : les tableaux
France, Europe, Etats-Unis : le JDNet met à jour la liste des start-up qui ont fermé leurs portes depuis l’e-krach de mars dernier. Au dernier pointage : 127 fermetures.
http://www.journaldunet.com/dossiers/atterrissage/tableaustartdown_eu1.shtml re

Les chômeurs de la netéconomie se ramassent à la pelle
(Transfert 29.12.00)
Le nombre d’emplois supprimés dans les start-ups américaines a explosé cette année. La netéconomie a fait 40 000 chômeurs.
http://www.transfert.net/l.cfm?num=2903

Big brother parle aussi polonais
(Transfert 29.12.00)
http://www.transfert.net/l.cfm?num=2914

USA : le web associatif menacé de taxes
(Transfert 29.12.00)
http://www.transfert.net/l.cfm?num=2915

USA : le cyberfichage contesté
(Transfert 29.12.00)
Les associations américaines de défense des libertés civiles commencent à s’inquiéter du nombre de fichiers de police disponibles sur Internet. Il était temps !
http://www.transfert.net/l.cfm?num=2916

Le web rural, une utopie ineluctable
(Transfert 29.12.00)
De l’Ardèche aux Pyrénées en passant par le Limousin, les initiatives de mise en réseau de la campagne offrent des traits ? et des paradoxes ? communs. A quel prix ces initiatives cesseront-elles d’être des expériences ? Spécialiste du domaine, le géographe Bruno Moriset répondaux questions de Transfert.
http://www.transfert.net/l.cfm?num=2870 :

Fin des fiches d’état civil, début de la simplification des démarches administratives
(NET-IRIS – Public)
Déjà annoncé par le gouvernement depuis plusieurs semaines, la fiche d’état civil et de nationalité (…)
http://www.net-iris.com/watch/press/?date=28-12-2000#514

Mon CD va taxer
(Transfert 29.12.00)
Annoncée en fin de semaine dernière, la taxation des CD et DVD soulève déjà un torrent de questions et protestations. S’il est légitime de protéger les droits d’auteur lorsque l’on parle de musique (par exemple), il semble plus douteux de taxer la gravure des logiciels libres, ou encore les disques durs…
http://www.transfert.net/l.cfm?num=2900

Législation Internet : des avocats montrent du doigt les incohérences
(JDN 29.12.00)
http://www.journaldunet.com/0012/001229avocats.shtml

Bonne Année 2001 à tous ;-))

« La minute nécessaire » de Pierre Desproges sur le Net
(Les Infos 29.12.00)
Le site http://www.desproges.fr fait son apparition et propose aux amateurs du « surréalistico-anarcho-farfeluesque » artiste qu’était Pierre Desproges une foule d’informations, d’anecdotes et d’extraits de documentaires et de vidéos. Par un simple clic sur des photos-rubriques qui animent le défunt Monsieur Cyclopède, on peut passer en revue la biographie corrigée par le comique lui-même, des photos, ses citations, ses ouvrages et de courts extrais de cassettes vidéo. Ce site bien qu’en phase de finalisation est d’ores et déjà très intéressant et nous en apprend un peu plus sur le personnage.
http://www.desproges.fr


Un BBA Québecois 😉

Un citron pour condamner l’Etat Français ?
(Transfert 28.12.00)
http://transfert.net/fr/cyber_societe/article.cfm?idx_rub=87&idx_art=3197

Les internautes polonais bientôt sur écoute
Le ministère de l’Intérieur polonais voudrait obliger les compagnies de téléphone et les FAI à s’équiper pour que la police puisse surveiller les communications électroniques.
http://www.zdnet.fr/cgi-bin/a_actu.pl?ID=17445&nl=zdinternet

Données personnelles : les failles de Noël
L’équipe de Kitetoa s’est chargée de repérer les sites peu discrets quant aux données de leurs abonnés, employés ou clients. Dans la dernière livraison : Canal +, Lafarge, Bouygues…
http://www.zdnet.fr/cgi-bin/a_actu.pl?ID=17468&nl=zdinternet

Verisign face au gouvernement chinois
Le gouvernement chinois n’entend pas tolérer aussi facilement que Verisign puisse enregistrer les noms de domaines en chinois.
http://www.technosphere.tm.fr/news_internet/internetnews.cfm?id=3866

Chaos to Reign Again in Berlin
(Wired 27.12.00)
It’s time for the annual Chaos Communications Congress to convene, with hackers from all over the world convening in Germany to, well, hack. And women may actually be welcome this time around. Steve Kettmann reports from Berlin.
http://www.wired.com/news/culture/0,1284,40841,00.html?tw=wn20001227

Un moteur de recherche sauce Gnutella
(Transfert 28.12.00)
http://www.transfert.net/l.cfm?num=2762

Internet, contrôle et législation
(Planete Client 28/12/00)
Le procès actuellement intenté par l’Etat français à Yahoo, Inc. est particulièrement représentatif du problème que pose le droit international dans la mise en place du e-business et du e-commerce sur le marché mondial. Ainsi, Yahoo ! Inc. a (…)
http://www.planeteclient.com/derniere_minute/result_breves.asp?breveID=1373

Voulez-vous être un numéro ?
(Transfert 28.12.00)
En phase de test, le projet Enum identifie chaque volontaire à partir d’un numéro de téléphone unique qui sert de passerelle vers le fax, l’e-mail ou le Web. La convergence entre téléphonie et Internet tourne au fichage. Au flicage ?
http://www.transfert.net/l.cfm?num=2760

La crainte des écoutes sur les mobiles
La peur des écoutes des téléphones mobiles est relancée par l’apparition de matériel bon marché permettant de jouer aux espions.
http://www.mobiconso.com/gros_plan_template.cfm?id=3844

Fourniture d’accès à l’Internet  et responsabilité pénale
(Le Chêne et le gland)
I – La fourniture de connexion à l’Internet : l’infraction commise par un tiers
A – La compétence du droit pénal français
B – L’irresponsabilité du FAI (pour la fourniture de connexion à des informations illicites)
II – La fourniture d’hébergement sur l’Internet : l’infraction commise par le client du fournisseur
A – Fourniture d’hébergement et responsabilités de droit commun
B- Fourniture d’hébergement et responsabilité éditoriale
http://www.canevet.com/doctrine/resp-fai.htm

Souvenir Souvenir 🙂

« Début mai 1996, les gérants de deux sociétés de fourniture d’accès sont interpellés et mis en examen Il leur est reproché d’avoir relayé des Newsgroups (forums de discussion des) ayant contenu des images pédophiles. Cf. Le Monde du jeudi 9 mars 1996 p.20.. Cette affaire était toujours à l’instruction en janvier 1997. »

Dommage que Sébastien Canevet n’ait pas eu le temps de mettre à jour sa page (snif) : (Amendements Bloche + censure partielle du Conseil Constitutionnel ?)

…. ndlr : Les sources ouvertes sont par ici :
Décision n° 2000-433 DC – 27 juillet 2000
Loi modifiant la loi n° 86-1067 du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication
http://www.conseil-constitutionnel.fr/decision/2000/2000433/


L’ISOC partagée sur l’affaire Yahoo !
(Transfert 27.12.00)
http://www.transfert.net/l.cfm?num=2526

Yahoo! prend conseil aupres de la justice américaine
(Transfert 27.12.00)
La société américaine cherche à savoir si, selon le droit américain, elle peut se conformer à la décision du juge Gomez. Explications de son avocat français, Christophe Pecnard.
http://www.transfert.net/l.cfm?num=2521

Yahoo en appelle à la justice américaine
Yahoo veut ainsi régler le conflit sur vente d’objets nazis qui l’oppose à la France.
http://www.technosphere.tm.fr/news_internet/internetnews.cfm?id=3794

La LDH jurerait qu’on la squatte
(Transfert 27.12.00)
La ligue des droits de l’homme (LDH) a porté plainte devant l’OMPI afin de récupérer le nom de domaine « ldh.org » auprès de ses actuels détenteurs, qui se défendent de faire du cyber-squattage.
http://www.transfert.net/l.cfm?num=2669

…. à la fin de l’article, un petit passage pas piqué des hannetons sur la LDH 😉  :

Prises de position peu pertinentes
Le LDH dénonce en bloc la démarche de la LDH, qui brille plus par son animosité que par son respect de la « netiquette ». La Ligue n’en est pas à son coup d’essai : elle fut ainsi, dans l’affaire Costes, à l’origine de la jurisprudence qui fait disparaître le délai de prescription pour la presse sur Internet. Une jurisprudence confirmée dans l’affaire du Réseau Voltaire. Maître Henri Leclerc, président d’honneur de la LDH, s’est lui aussi récemment illustré en déclarant que « l’objectif est de réprimer 100 % des délits » en matière d’Internet, alors même que les défenseurs des droits de l¹homme considèrent généralement que pour parvenir à un bon équilibre entre sécurité publique et libertés individuelles, une marge d¹erreurs est indispensable, sans quoi il faudrait surveiller tout le monde. Au sein même de la LDH, certains commencent d¹ailleurs à critiquer la pertinence des prises de position de la Ligue dès qu’il est question du réseau des réseaux. Comment la Ligue pourrait-elle se targuer de défendre les droits de l’homme à l’ère numérique alors que les seules positions prises par l’association relèvent de la répression à tout va ?

Le site LaPoste.fr piraté par un client « irrité »
« La Poste détourne l’argent public (…), ça ne vous fait peut-être rien, mais moi ça m’irrite ! ! ! » Elbarto, signataire du message, ne mâche pas ses mots. Cela n’aurait rien d’original s’il n’avait pas piraté la page d’accueil du site LaPoste.fr pour mieux se faire entendre.
http://www.01net.com/rdn?oid=132814

Donateurs/Supporters 2000 de la FSF
(DaLinuxFrenchPage – News)
Etant en fin d’année, une petite diffusion de la liste de donateurs/supporters du projet GNU (…)
http://linuxfr.org/index.php3/1602?section=Articles

 Both Sides Hacked Over Kashmir
(Wired 23.12.00)
India and Pakistan, who’ve been fighting for years over Kashmir, are now engaging in the next-generation spitting war made popular by Israelis and Palestinians: They’re hacking into each other’s sites. Manu Joseph reports from Mumbai, India.
http://www.wired.com/news/politics/0,1283,40789,00.html?tw=wn20001223

Hausse des infractions sur les noms de domaine
Les parodies de nom de domaine ont augmenté de 2200 %, les contrefaçons de 1650 % et les infractions aux métabalises de 1280 %.
http://www.technosphere.tm.fr/news_internet/internetnews.cfm?id=3785

Les droits d’auteur protégés sur le Web chinois
Une loi chinoise sur la propriété intellectuelle pour  protéger les propriétaires de droits d’auteur trop souvent pillés.
http://www.technosphere.tm.fr/news_internet/internetnews.cfm?id=3791

Bête de sexe et mail de trop (4) : le couperet est tombé
(Transfert 267.12.00)
http://www.transfert.net/l.cfm?num=2529

En Irlande, on rigole pas avec la vie privée
(Transfert 26.12.00)
http://www.transfert.net/l.cfm?num=2530

Le Canada veut protéger la vie privée
(Transfert 27.12.00)
http://www.transfert.net/l.cfm?num=2679

Pour freiner le piratage des CD, DVD et mini-disques : Taxation des supports numériques
(La Voix du Nord – La Une)
Le principe de la taxation de la copie privée va être étendu aux nouveaux supports numériques (CD, (…)
http://www.lavoixdunord.fr/vdn/journal/2000/12/23/INFO_GENE/ART7.shtml

CD vierge: 4 francs de plus en janvier
2,75 francs hors taxe de plus par heure pour les supports numériques audio et 8,25 francs hors taxe de plus par heure pour les supports numériques vidéo. Ces nouvelles taxes au titre de la protection des droits d’auteur seront applicables dès le mois de janvier.
http://www.01net.com/rdn?oid=132811

Le moteur de recherche de l¹INPI a le vent en poupe
(Les infos 27.12.00)
Le Département de la Documentation et de l¹Information de l¹INPI qui a mis au point, depuis septembre 1998, un premier moteur de recherche « intelligent » dédié aux brevets, comprenant  le « langage naturel », c¹est-à-dire les questions posées en langage courant, rencontre un franc succès avec une moyenne de 30 000 questions par mois. L¹intégralité du contenu représente désormais près de 40 millions de brevets directement accessible sous http://www.inpi.fr/brevet. Prochainement, ce moteur de recherche brevets disposera d¹une interface en anglais et, dans quelques mois, la recherche sur les éléments visuels d¹une photo ou d¹une image pour l¹accès au contenu des marques et des dessins et modèles sera possible. Enfin, les chimistes pourront également profiter d¹un moteur de recherche « intelligent » puisqu¹ils pourront accéder au contenu chimique par leur langage naturel et international : le dessin des structures chimiques.
http://www.inpi.fr

Le web sous les drapeaux US
A partir de mi-janvier 2001 et pour une durée de 5 ans devrait démarrer un programme-test au sein de l’armée américaine : faire rentrer l’université au sein de la caserne grâce aux nouvelles technologies et à l’Internet.
http://www.besok.com/planete/actu/acth_bs_CF.cfm?id=3818

Linux monte en puissance
(01Net – Informatique d’entreprise – systeme d’exploitation)
Linus Torvalds, le créateur de Linux, devrait poster dans les prochains jours sur Internet, la (…)
http://www.01net.com/rdn?oid=132793&rub=1694

« Attaque d’un site Web : la réponse juridique », par Me Olivier Iteanu
(JDN 27.12.00)
La protection technique n’est pas le seul moyen à mettre en oeuvre pour se préparer à l’attaque d’un site. L’entreprise doit également savoir s’appuyer sur les ressources juridiques.
http://www.journaldunet.com/juridique/juridique.shtml


Costes : responsable, mais pas coupable
(Transfert 22.12.00)
http://www.transfert.net/l.cfm?num=2425

Objets nazis : Yahoo dépose un recours devant la justice américaine
(SN 22.12.00)
Yahoo a saisi la justice américaine pour qu’elle se prononce sur la décision du juge parisien qui lui a demandé en novembre de filtrer les internautes français qui souhaitent accéder à des sites de vente d’objets nazis. Ce recours déposé devant la cour de San José (Californie) doit permettre de vérifier la « compatibilité de la décision française en droit américain » et même la « compétence d’un juge français pour ordonner une mesure d’injonction à l’encontre d’une société étrangère », selon l’avocat de la firme.

Objets nazis : Yahoo se tourne vers la justice américaine
(JDN 22.12.00)
http://www.journaldunet.com/AFP/001222yahoo.shtml

Budget Yahoo : décision imminente
(SN 22.12.00)
La compétition lancée en France par Yahoo est entrée dans sa dernière ligne droite. Les trois agences consultées, FKGB (groupe TBWA\France), Le Nouvel Eldorado et Louis XIV viennent de présenter leurs recommandations et attendent une réponse de Yahoo, qui pourrait intervenir aujourd’hui ou la semaine prochaine. Le budget de Yahoo était géré jusqu’ici par Jump (une autre enseigne du groupe TBWA\France).

Les néonazis pullulent sur Napster
(L’internaute 22.12.00)
Les autorités allemandes sont embarrassées : comment empêcher les néo-nazis d’utiliser Napster comme plate-forme d’échange pour les chants racistes et antisémites ?
http://www.linternaute.com/0redac_actu/0012_dec/001220nazinapster.shtml

In Memoriam :

« Le combat anti-raciste ne peut pas être mené de n’importe quelle manière. Nous non plus, nous ne sommes pas pour une liberté d’expression à l’américaine. Mais quand la Licra se félicite de mesures liberticides, ca nous choque. »
Meryem Marzouki – Libération 15.12.00

« La LICRA a traduit  « Mein Kampf » en francais avant la 2eGM .. et l’a vendu  pour prévenir les francophones des dangers du Nazisme … (et ils ont bien fait …. ) Bruler les ecrits de Hitler, de Pol Pot , et des tuthérifaires du génocide arménien (et j’en passe…) participe-t’il d’une lutte efficace contre les « idéologies closes » ? – Parler du diable, n’est-ce pas lui donner une consistance ? Un bon black-out en France sur Le Pen et les neo-nazis américains ne vaut-il pas mieux qu’une bonne médiatisation? Qui a intérêt à remuer les vieux démons et faire croire qu’ils sont toujours vivants ? Qui je vous le demande ? »
Yann Le Gigan – 03.08.00

Les choix de l’Icann contestés
L’organisme chargé de l’attribution des nouveaux noms de domaine affronte griefs et réclamations des sociétés recalées.
http://www.zdnet.fr/cgi-bin/a_actu.pl?ID=17429&nl=zdinternet

Coup de Blum chez Freesbee
(Transfert 22.12.00)
Les 180 salariés du fournisseur d’accès gratuit Freesbee lancent une pétition en ligne sur le site « Les enfants de Blum ». Le but : éviter un plan de reclassement proposé par Liberty Surf, leur nouvel actionnaire.
http://www.transfert.net/l.cfm?num=2408

Maroc : touche pas à mon téléphone !
(Transfert 22.12.00)
Deux sites de téléphonie via l’Internet ont vu leur accès bloqué depuis le royaume chérifien. L’opérateur national, Maroc Telecom, verrait d’un mauvais oeil le développement des communications longue distance par la Toile…
http://www.transfert.net/l.cfm?num=2409

Trouvé sur la ML : veille@egroups.fr     :-))))

Date : Fri, 22 Dec 2000 01:34:58 +0100
De : Webmaster <archicool@noos.fr Subjet :
Re: JdN : l’article de l’annee

Bonjour

Abonné à la liste du First Tuesday, j’ai « vécu » comme les autres abonnés cette déferlente. En fait ce qui est intéressant ( A moins que cela soit un coup monté ) c’est « l’effet panique » qui a résulté de l’envoi de deux mails publicitaire, puis d’une dizaine d' »unsubscribe ». Outre qu’il est étonnant que « First Tuesday » n’ait pas « modéré » immédiatement leur liste, la réaction des internautes qui multipliaient la nuisance qu’ils étaient en train de subir en répondant aux mails qu’ils recevaient semble montrer une « fragilité » psychologique de l’internaute et une certaine méconnaissance, voire une innocence technique. En somme une sorte « d’effet de foule » virtuelle qui semble incontrôlable, pire qu’une rumeur. De la part de gens sensés vouloir monter des « start-up »….

Bonne soirée Jérôme Auzolle

Olivier Baudrier wrote:  

je suppose que 99% d’entre vous sont abonnes au journal du net, mais pour le  1% restant, je ne peux resister a l’envie de vous diffuser cet article, qui  est, a mon avis, un des plus rejouissants de l’annee. Qui plus est, ecrit  sur un site qui nous a jusqu’alors habitue a plus de retenue…  http://www.journaldunet.com/0012/001221spam.shtml

Cela va sans dire, ce genre de mesaventure n’arriverait pas sur cette  excellente liste…

olivier baudrier


——————- mot clé: altern

Vite dit
(La Ligue Communiste Révolutionnaire (LCR) – Rouge)
Ça y est, les sites de la LCR 31 et de la LCR 33, rendus SDF suite à la fermeture de l’hébergeur Altern, ont été relogés! On peut les retrouver à <http://www. lcr-rouge. org/31> et <http://www. lcr-rouge. org/33>.
http://www.lcr-rouge.org/vitedit.html

——————- mot clé:  vache folle  ;-))

British Telecom défend son « invention » des hyperliens
British Telecom entend faire payer le droit d’utiliser  « sa » licence concernant les hyperliens. L’opérateur commence par attaquer Prodigy Communications, un fournisseur d’accès américain.
http://www.zdnet.fr/cgi-bin/a_actu.pl?ID=17380&nl=zdinternet

First Tuesday Paris invente le spam communautaire
(JDN 21.12.00)
Les membres de la liste de diffusion des rencontres pour entrepreneurs de l’Internet se sont involontairement échangé en 3 heures plus de 1,1 million d’e-mails. Internautes au bord de la crise de nerfs.
http://www.journaldunet.com/0012/001221spam.shtml

Un gros Spam sur les First Tuesday
(Transfert 21.12.00)
Les personnes inscrites sur un forum de First Tuesday ont été spammées par une pub américaine. Emoi et fureur.
http://www.transfert.net/l.cfm?num=2272

Scanner n’est pas tuer
(Transfert 21.12.00)
Scanner les réseaux informatiques n¹est pas une activité illégale, selon un juge américain.
http://www.transfert.net/l.cfm?num=2286

Les Etats-Unis rendent le filtrage obligatoire
(Transfert 21.12.00)
Le Congrès américain a adopté, le 15 décembre, un amendement rendant obligatoire l’utilisation de logiciels de filtrage dans les lieux publics d’accès à Internet subventionnés par le gouvernement fédéral. Qu’elle soit mineure ou majeure, toute personne voulant surfer dans un tel lieu accèdera à un Internet censuré.
http://www.transfert.net/l.cfm?num=2270

Aux États-Unis, les « censorwares » n’ont pas bonne presse
L’association américaine Peacefire met à disposition des internautes un programme qui permet de contrecarrer les « censorware », des logiciels de contrôle parental.
http://www.zdnet.fr/cgi-bin/a_actu.pl?ID=17391&nl=zdinternet

Bête de sexe et mail de trop : et de trois qui font neuf !
(Transfert 21.12.00)
Neuf employés d’une institution anglaise auraient été suspendus pour avoir échangé l’e-mail intime de Claire Swire.
http://www.transfert.net/l.cfm?num=2276

La PS2, nouvelle arme secrète iraquienne ?
(Overgame – Actualités)
D’après une enquête du WorldNetDaily, l’Irak serait en train de reconstituer son parc informatique (…)
http://www.overgame.com/rubrik/article.asp?artic_id=11692&rub=4&cons=

Cyber-intrusions au Pentagone
Le réseau du Pentagone aura subi l’assaut de près de 24 000 cyber-attaques et intrusions, soit une hausse de 5 % par rapport à 1999.
http://www.technosphere.tm.fr/news_internet/internetnews.cfm?id=3684

Les syndicats veulent accéder aux nouveaux outils de communication interne
(Libération 21.12.00)
Donnez-nous notre part du réseau
http://www.liberation.fr/quotidien/semaine/20001221jeuzk.html

Les salariés de Freesbee organisent leur résistance sur le net
Ils avaient appris fin octobre la vente de leur entreprise à Liberty Surf. Ils refusent maintenant d’en faire les frais et l’expliquent sur leur site.
http://www.zdnet.fr/cgi-bin/a_actu.pl?ID=17379&nl=zdinternet

Plan social en vue chez freesbee
Après son rachat par LibertySurf, freesbee doit affronter une restructuration douloureuse. Les employés se mobilisent pour défendre la qualité du service offert aux internautes et préserver leur avenir. Un plan social devrait être présenté prochainement.
http://www.01net.com/rdn?oid=132588

Issy-les-Moulineaux, Douvaine et Hérouville-Saint-Clair ont reçu le label @@@@ de Vecam
(DBG 21.12.00)
Association type loi de 1901, Vecam (Veille européenne et citoyenne pour les autoroutes de l’information et le multimédia) vient d’annoncer l’obtention, par 90 villes françaises, du label « Ville Internet ». Sur 163 communes participantes, plus de la moitié ont ainsi reçu cette distinction. « Ce label se divise en cinq niveaux, exactement comme pour les villes fleuries », explique Florence Durand-Tornare, déléguée générale de Vecam. En effet, ces communes se voient attribuer de un à cinq @ ce dernier critère n’est atteint par aucune commune. Seules trois mairies peuvent se féliciter d’avoir quatre @ : Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine, région parisienne), Douvaine (Haute-Savoie), et enfin Hérouville-Saint-Clair (commune située dans au nord de l’agglomération de Caen). Ces communes arborent donc, aux côtés des panneaux indicateurs d’entrée de ville, ce label honorifique. L’attribution de ces distinctions s’effectue en fonction des services Internet mis à la disposition des populations par les mairies. « Nous souhaitons promouvoir un Internet citoyen et non commercial », précise Florence Durand-Tornare. Vecam se base sur différentes actions, comme la réalisation de sites de villes, les actions d’information et de sensibilisation aux nouvelles technologies, la mise en relation des acteurs sociaux via l’Internet. D’autre part, l’association fait état de nombreux partenariats, tels ceux établis avec l’Association des maires de France (AMF), la Fédération des villes moyennes, les ministères des Affaires étrangères, de la Ville et de la Culture. Ces organismes permettent, notamment, de développer la notoriété des actions développées par Vecam. Pour la deuxième édition de la remise de ces distinctions, qui aura lieu en septembre 2001, l’association annonce déjà « 163 participants inscrits ». Vecam, organisation fondée à la fin de l’année 1994, est dotée d’un budget de 1 MF, ces subventions sont notamment fournies par France Télécom ou la Caisse des dépôts et consignations. L’association organise par ailleurs des colloques de rencontres entre ces villes. «Les élus partagent leurs expériences dans ce domaine, précise la responsable, et peuvent notamment lancer des actions d’eJumelage avec d’autres cités.


Diffamation, au forum comme ailleurs
(Libération 20.12.00)
La justice applique de plus en plus au Net le droit de la presse.
http://www.liberation.fr/quotidien/semaine/20001220merze.html

Les anglais à la chasse aux mails
(Transfert 20.12.00)
L’importante compagnie d’assurance Royal & Sun Alliance vient de débarquer temporairement 41 de ses employés. Les polissons avaient échangé un message contenant des images pornographiques.
http://www.transfert.net/l.cfm?num=2168

La Direction Générale des Impôts opte pour Linux
(Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas  19/12/2000)
La Direction Générale des Impôts ayant opté pour Linux (version Red hat 6.2), Linbox, fournisseur de technologies et services clé en main ayant développé une technologie de déploiement automatisé, va mettre en place 950 serveurs d’application répartis sur le territoire français. La sous-direction de l’informatique de la DGI a choisi Linbox notamment pour sa procédure d’installation automatisée, la Factory, combinant simplicité et rapidité de déploiement à grande échelle. La DGI a en effet décidé, il y a quelques mois, un changement de version de 650 serveurs Oracle gérant les bases de données. Lionel Delcourt, chef de projet à la DGI, explique «La solution choisie a été un déploiement de serveurs d’applications sous Linux. Le choix de Linbox s’est imposé grâce à l’efficacité de son process industriel, sa meilleure compatibilité aux standards de l’organisation et le prix attractif de sa solution».

Vive les impôts libres !
(Transfert.net – Economie)
Le logiciel libre fait son trou au ministère des Finances. La direction générale des Impôts vient, (…)
http://www.transfert.net/fr/net_economie/article.cfm?idx_art=3073&idx_rub=86

Débat de Cyperus: libre ou propriétaire
(Toolinux – Actualité 19/12/2000)
A l’occasion d’un débat sur l’avenir du logiciel libre et du logiciel propriétaire, (…)
http://www.toolinux.com/lininfo/news/news/news20001219000677.html

Serge Humpich: «La justice ne pourra pas faire la lumière sur mon affaire avec le GIE Cartes Bancaires»
A quelques jours de son procès en appel, Serge Humpich baisse les bras, écoeuré par l’attitude de la justice. Il vient d’écrire un livre, qui paraîtra au mois de janvier, pour faire entendre sa vérité.
http://www.01net.com/rdn?oid=132413

Le parlement suisse casse les oreilles d’Echelon
(ZDnet 09.12.00)
Sous la pression des parlementaires helvétiques, l’opérateur public historique Swisscom renonce à céder à une société américaine de très stratégiques antennes d’interception qui auraient pu alimenter le fameux réseau Echelon, rapporte le 7 décembre l’Agence télégraphique suisse.
http://www.zdnet.fr/actu/tech/a0017184.html

Activists Attack Porn Bill
(Wired 20.12.00)
Free-speech groups vow to fight a bill passed by Congress that would require libraries and schools that receive federal computer funding to limit access to ‘offensive’ content. President Clinton is expected to sign the bill. By Jeffrey Benner.
http://www.wired.com/news/politics/0,1283,40730,00.html?tw=wn20001219

Le net, là où prospérent pédophilie et racisme
(Transfert 20.12.00)
A l’occasion d’un colloque qui se tenait jeudi dernier à Mayence, les spécialistes du BKA, le FBI allemand, ont souligné l’augmentation rapide du nombre de sites pédophiles et racistes. Napster serait également devenu un lieu d’échange privilégié pour la musique néo-nazie.
http://www.transfert.net/l.cfm?num=2172

L’Autriche n’aime pas la plaisanterie
(Transfert 20.12.00)
http://www.transfert.net/l.cfm?num=2177


David Post, expert en droit du réseau, se défie du «gouvernement du Net»: «L’Icann exerce un pouvoir inquiétant»
(Libération 19.12.00)
Américain libertaire pur jus, comme de nombreuses figures de l’Internet, il a lancé icannwatch.org, le site le plus critique envers l’Icann (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), le «gouvernement du Net». Cet ancien professeur d’anthropologie explique, avec son accent de Brooklyn, qu’il «fait plus confiance aux internautes qu’aux gouvernements».
http://www.liberation.fr/quotidien/semaine/20001219marzd.html

10 mois de prison pour un prof revisionniste
(Zataz.com – Internet)
L’allemagne vient de juger un australien qui affichait sur le web des propos racistes et (…)
http://www.zataz.com/

Le FPÖ obtient la fermeture de sites contestataires
Le parti d’extrême droite autrichien qui réclame depuis près d’un an la fermeture de sites pastichant le sien et celui de l’ÖVP a finalement obtenu gain de cause.
http://www.zdnet.fr/cgi-bin/a_actu.pl?ID=17337&nl=zdinternet

Vie privée: avec humour, les « Big Brother Awards » récompensent les traqueurs
Samedi, des prix ont été attribués aux personnes ou institutions s’étant distinguées par leur mépris de la vie privée ou pour la promotion de la surveillance et du contrôle de personnes.
http://www.01net.com/rdn?oid=132250

Big Brother Awards : les premiers de la classe
(Transfert 19.12.00)
Les premiers Big Brothers Awards français ont récompensé samedi soir les sociétés et les organismes les plus avancés dans la surveillance et le fliquage des individus. Parmi les gagnants, la Sonacotra, le ministère de l’Intérieur,  ou la ville de Vaulx-en-Velin.
http://www.transfert.net/l.cfm?num=2047

Start-up cherche syndicat désespérément
(Transfert 19.12.00)
A San Francisco, une vingtaine d’employés d’e-town, une start-up spécialisée dans le commerce électronique, pourrait bien créer le premier syndicat jamais fondé dans une dotcom.
http://www.transfert.net/l.cfm?num=2048

Carnivore : circulez, Y’a rien à voir (ou presque) !
(Transfert 19.12.00)
Les experts mandatés par le gouvernement américain pour établir un rapport de complaisance sur l’outil de surveillance électronique du FBI approuvent son utilisation… et confirment les craintes des défenseurs de la vie privée.
http://www.transfert.net/l.cfm?num=2051

Les Etats-Unis rendent le filtrage obligatoire
(Transfert 19.12.00)
http://www.transfert.net/l.cfm?num=2070

La restructuration du portefeuille de CMGI se poursuit, avec la fermeture de PowWow
(DBG 19.12.00)
La restructuration du capital-risqueur américain CMGI (Nasdaq : CMGI) prend forme. Après iCast (portail b-to-b) et 1stUp.com (solution d’accès Internet en marque blanche), tous deux en phase de liquidation, c’est autour de PowWow, le service de messagerie développé parTribal Voice, une filiale de CMGI, de fermer ses portes, l’échéance étant annoncée pour le 19 janvier prochain. La restructuration annoncée par CMGI en septembre dernier a donc bien lieu.

Le réseau, un outil libertaire et totalitaire à la fois
Le point de vue de Hélène Monnet et Christian de Maussion fondateurs de l’Institut Multi-Médias
(Les Echos 19.12.00)
(….) On reconstruit des frontières, des ghettos, des accès verrouillés. On trace des lignes de démarcation. On borne son lopin de Web. Le monde virtuel se décalque alors de l’environnement réel. La vieille notion de frontière est réhabilitée. Avec ses postes de douane. Elle délimite l’aire de l’Internet propriétaire. Et on se réapproprie la sentence de Lacordaire :  » C’est la liberté qui opprime et la loi qui affranchit.  » En 1753, dans son  » Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes « , Jean-Jacques Rousseau commençait par ces mots :  » Le premier qui ayant enclos un terrain s’avisa de dire, ceci est à moi, et trouva des gens assez simples pour le croire, fut le vrai fondateur de la société civile.  » Aujourd’hui, la société Internet, sauvagement numérique, refait ces mêmes gestes du vivre ensemble.
http://www.lesechos.fr/secteurs/hightech/hightech_debat0.htm#17

Séquence « humour » 😉
Vers un contrôle technique pour les trottinettes ?
(L’argus de l’automobile 19.12.00)
La très sérieuse DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) a décidé de tester des trottinettes …
http://www.argusauto.com/pages/editorial/visite.cfm?IDRub=45&IDArt=29889


Altern part en Afrique (le veinard 😉
(Transfert.net – Cyber-société)
Valentin Lacambre, fondateur d´Altern, a annoncé le lancement de Nda, hébergeur alternatif (…)
http://www.transfert.net/fr/cyber_societe/article.cfm?idx_art=3041&idx_rub=87

Des oscars pour les mouchards
(Libération 18.12.00)
Les ironiques Big Brother Awards ont été décernés samedi.
http://www.liberation.fr/quotidien/semaine/20001218lunx.html

L’Internet non marchand poursuit son combat
Les troisièmes Assises de l’Internet non marchand et solidaire, organisées le 16 décembre à Paris, vont rappeler les solutions alternatives aux logiques commerciales d’accès, d’hébergement ou de contenus d’Internet.
http://www.01net.com/rdn?oid=132178

L’internet non marchand réunit ses troupes
Les troisièmes Assises de l’internet non marchand et solidaire se déroulent à Paris, samedi.
http://www.zdnet.fr/cgi-bin/a_actu.pl?ID=17319&nl=zdinternet

La N.-Zélande veut surveiller les courriels
(Le journaliste virtuel – Nouveautés)
Microsoft compense ses ex-employés Microsoft a accepté de débourser 97 millions $ pour mettre fin à (…)
http://www.journalv.riq.net/nouveau/nouveau-master.htm

Lire un DVD sous Linux, c’est maintenant possible !
Nous étions nombreux à attendre de pouvoir lire nos DVD sous Linux et cela commence maintenant à être possible sans problèmes majeurs.
http://www.webfaster.net/inter_dec_18_4_2000.html

Depuis 11 mois, les cartes bancaires ont un nouveau code spécial Internet
(JDN 18.12.00)
Pour faire face à la fraude en ligne, le GIE Cartes Bancaires ajoute depuis le début de l’année, un système de codage supplémentaire sur toutes les nouvelles cartes. Le système sera effectif en 2002.
http://www.journaldunet.com/0012/001218giecartes.shtml

Un e-mail professionnel un peu trop privé
(JDN 18.12.00)
http://www.journaldunet.com/AFP/001218email.shtml

 Web Workers  Seek Union
(Wired 16.12.00)
Employees at online electronics site etown.com have scheduled a vote to become the first unionized dot-com. Concerns over pay and promotions are pushing workers to seek collective bargaining power.
http://www.wired.com/news/business/0,1367,40695,00.html?tw=wn20001216

German Hate Law: No Denying It
(Wired 17.12.00)
This week’s ruling by Germany’s highest court that the country’s laws against Nazi propaganda can be applied even to websites located outside of Germany is the latest reminder that we live in a world with and without borders. Steve Kettmann reports from Berlin.
http://www.wired.com/news/politics/0,1283,40669,00.html?tw=wn20001216

British Telecom, hyper fouettard
(Transfert 15.12.00)
La société British Telecom affirme avoir breveté le lien hypertexte, élément de base du Web. Après l’échec de négociations visant à récupérer des royalties, elle passe à l’attaque, et poursuit en justice un fournisseur d’accès américain.
http://www.transfert.net/l.cfm?num=1835


La justice française juge que la diffamation sur Internet ne se prescrit pas après trois mois
(JDN 07.12.00)
http://www.journaldunet.com/AFP/001207justice.shtml

Publication en ligne, plus dure est la loi
(ZDnet 07.12.00)
Le jugement qui relaxe le dirigeant du Résau Voltaire refuse la prescription de trois mois à ce qui est publié sur le net.
http://www.zdnet.fr/cgi-bin/a_actu.pl?ID=17179&nl=zdinternet

Procès Voltaire/FN: Internet n’est pas un média comme les autres
(01 Net 07.12.00)
La 17e chambre du tribunal de grandes instances de Paris confirme la notion de publication continue sur Internet.
http://www.01net.com/rdn?oid=131196

Le net prend perpet’
(Libération 07.12.00)
http://www.liberation.fr/quotidien/semaine/20001207jeuzd.html

Archives en ligne : le FN débouté, internet muselé
(Transfert 07.12.00)
Le tribunal correctionnel de Paris a jugé, mercredi 6 décembre, que l’association Réseau Voltaire n’avait pas diffamé l’élu FN Karl Lang. Mais il a confirmé que la prescription ne s’applique pas au Net.
http://www.transfert.net/l.cfm?num=900

Vie privée : demande de sanctions contre Amazon
Le vendeur en ligne est accusé de livrer des données privées, récoltées sur ses clients.
http://www.zdnet.fr/cgi-bin/a_actu.pl?ID=17152&nl=zdinternet

Données personnelles : des associations anglo-saxones s’unissent contre Amazon
Des groupes indépendants anglais et américains font pression auprès de leur gouvernement respectif pour qu’Amazon modifie sa politique de gestion des données personnelles.
http://www.01net.com/rdn?oid=131166

Safe Harbor : la sécurité des consommateurs en panne
Safe Harbor, l’accord américano-européen sur la protection des données, démarre lentement. Seules cinq entreprises américaines l’ont signé depuis un mois.
http://www.zdnet.fr/cgi-bin/a_actu.pl?ID=17151&nl=zdinternet


Un spécial « c’est la lutte finaaale … » 😉

La tension sociale augmente chez etown.com
La boutique en ligne etown.com s’est séparée de vingt-huit collaborateurs vendredi dernier. Coïncidence ? Treize de ces employés avaient fait une demande d’affiliation syndicale.
http://www.01net.com/rdn?oid=131050

Grêve de la faim chez Club-internet
(Transfert 06.12.00)
Depuis le 4 décembre, un délégué Force ouvrière de Club-Internet a entrepris une grève de la faim. Seule solution, selon lui, pour obtenir les augmentations de salaires réclamées depuis septembre. La direction  s’avoue décontenancée.
http://www.transfert.net/l.cfm?num=804

Le syndicalisme à la porte du libraire en ligne Amazon.com
(Le Monde 05.12.00)
http://www.lemonde.fr/article/0%2C2320%2Cseq-2058-124792-QUO%2C00.html

Washington approuve le projet européen sur la cybercriminalité
Les Etats-Unis ont approuvé l’essentiel des propositions européennes visant à lutter contre la cybercriminalité, malgré la levée de boucliers que le texte a provoqué parmi les associations de défense des droits de l’homme et des libertés civiles.
http://www.01net.com/rdn?oid=131018

La loi sur la signature électronique remise en question
Alors que Laurent Fabius annonce pour décembre, l’application de la directive européenne relative à l’écrit sous forme électronique, le député parisien Georges Sarre soulève le problème de l’intégrité de cette nouvelle preuve.
http://www.01net.com/rdn?oid=131079

Enchères en ligne: les ventes d’armes sous surveillance
Alors qu’eBay US tente d’interdire les ventes d’armes sur son site, en France, les sites d’enchères surveillent de près la légalité des ventes d’armes de leurs internautes.
http://www.01net.com/rdn?oid=130791


Liens hypertexte : quelles précautions prendre ?
Rubrique juridique  par Me Olivier Iteanu
(JDN 05.12.00)
Techniquement facile à réaliser, le lien hypertexte peut avoir des conséquences juridiques en dépit de son apparence anodine.
http://www.journaldunet.com/juridique/juridique.shtml

Et Internet inventa l’éternité
Selon une décision de justice, un écrit sur Internet resterait valable éternellement, faisant disparaître la notion de prescription pour les délits de presse. Ainsi l’auteur d’un texte publié sur le Web pourrait être poursuivi à tout moment.
http://www.01net.com/rdn?oid=130673

Les souvenirs d’un pirate ne plaisent pas à Yahoo !
(Libération 05.12.00)
http://www.liberation.fr/quotidien/semaine/20001205marzo.html

La cryptologie bientôt libéralisée
(Libération 05.12.00)
http://www.liberation.fr/quotidien/semaine/20001205marzn.html

5 mois de prison ferme pour des stocks de photos pédophiles sur ordinateur
(Les infos 05.12.00)
Un homme, poursuivi pour enregistrement et diffusion de photos pédophiles retrouvées par centaines dans son ordinateur, a été condamné à 12 mois de prison dont 5 mois ferme par le tribunal correctionnel de Saverne (Bas-Rhin). Le prévenu, âgé de 31 ans et originaire de Lorraine, selon son avocat Me Eric Weber, avait été interpellé chez lui à Obernai (Bas-Rhin) en juin après avoir été piégé par une cellule spécialisée d’Interpol basée à Wiesbaden (Allemagne) puis placé en détention provisoire. Il a été libéré à l’issue de l’audience. Le substitut du procureur avait requis une peine plus sévère, de 24 mois de prison ferme dont dix fermes, estimant que le prévenu favorisait par ses actes les activités pédophiles et créait un risque pour les enfants. Le prévenu a été confondu par la police allemande, qui intrigué par un message proposant des images pornographiques, l’a piégé en y répondant. Des centaine de vidéos et de photo à caractère pédophile, classées par âge, les 5/10 ans, les 10/15 ans, montrant pour certaines des scènes zoophiles ou correspondant clairement à des scènes de viol, avaient été saisies dans le disque dur de l’ordinateur sans que l’enquête réussisse à déterminer leur provenance.

eBay n¹arrive pas à contrôler la vente d¹armes sur son site
(Les infos 05.12.00)
Un an après l¹engagement du site d¹enchères eBay d¹arrêter la vente d¹armes sur son site, on peut encore y trouver une liste d¹armes parmi lesquelles des pièces pour un Uzi ou un pistolet automatique à air comprimé. Il semblerait que les responsables du site ne puissent être en mesure de surveiller la totalité des objets qu¹ils proposent. Avec 5 millions d¹objets en vente et 600 000 nouveautés par jour, le site d¹enchère a avoué son impuissance à empêcher la mise en vente de certains produits interdits. eBay serait même menacé par la justice dans le cadre d¹une enquête fédérale visant à déterminer si le site s¹est mis dans l¹illégalité en permettant la vente d¹armes en ligne. Au moment de l¹interdiction de la mise en vente des armes sur son site, eBay comptait près de 2000 armes disponibles en tout. Malgré cela, les ventes d¹armes en ligne sont toujours autorisées au Etats-Unis même

Protection du consommateur : la valse-hésitation de Bruxelles
(Transfert 05.12.00)
La Commission européenne a décidé, apparemment en contradiction avec une directive précédente, que les consommateurs pourraient poursuivre devant leurs propres tribunaux nationaux les e-marchands établis dans un autre pays de l’Union.
http://www.transfert.net/l.cfm?num=712

Au pays des nuls, les autorités sont reines …
(Transfert 05.12.00)
Les pirates vont s’attaquer aux sites de e-commerce, érigés pour l’occasion en « réseaux essentiels » à l’économie du pays, prévient l’administration américaine. Chiche !
http://www.transfert.net/l.cfm?num=717

Big Brother loge à Big Ben (bis)
(Transfert 05.12.00)
Voici quelques mois, les Anglais se dotaient d’une loi qui permettait aux services secrets d’enregistrer tout le trafic internet. Aujourd’hui, ils veulent enregistrer toutes les communications téléphoniques. Et archiver le tout pendant sept ans.
http://www.transfert.net/l.cfm?num=714

 Porn a Thorn for Indian Portal
(Wired 04.12.00)
A judge in Pune, India, orders executives at Rediff.com to stand trial for ‘giving access to pornographic material.’ The execs could be imprisoned for up to two years. Manu Joseph reports from Mumbai.
http://www.wired.com/news/business/0,1367,40432,00.html?tw=wn20001204

L’Europe en .eu.com
CentralNic lance le premier nom de domaine européen.
http://www.technosphere.tm.fr/news_internet/internetnews.cfm?id=3366

Michel Françaix (député PS) : « Il faut un vrai forfait illimité disponiblesans restrictions »
(JDN 05.12.00)
http://www.journaldunet.com/0012/001205député.shtml

La perle du jour 🙂


L’armée lance un solitaire « didactique » pour l’apprentissage des gradés ; jouer le captaine de vaisseau contre un colonel de l’armée de terre. Bataille

(DBG 05.12.00)
Petit quizz : savez-vous qui est le plus important, entre un capitaine de vaisseau et un colonel ? Aucun, car les deux ne font pas partie du même corps d’armée. Il existerait trois sortes différentes de colonel (terre, air et gendarmerie), l’armée de mer ayant comme « équivalent » le « capitaine de vaisseau ». Sur le site de l’armée (Defense.gouv.fr) a été mis en ligne, il y a une quinzaine de jours, un jeu de carte, développé avec la technologie Java. Il s’agit d’un solitaire, le jeu de cartes bien connu des propriétaires de PC. Mais attention à tous les champions de ce jeu de détente : il présente quelques variantes. La particularité de ce jeu est de ne pas présenter les quatre couleurs habituelles (pique, coeur, carreau et trèfle), mais les quatre corps de l’armée : air, terre, mer et gendarmerie. Les cartes (qui doivent normalement porter des numéros de 1 à 10 puis valet, dame et roi) représentent ici 13 grades différents de chaque corps, classé dans l’ordre croissant. Le jeu a été développé en interne au ministère de la défense à partir d’un script américain. « Nous avons contacté son créateur, nous indique-t-on au bureau Internet du ministère. Il nous a donné sa permission pour qu’on adapte le jeu, comme nous le voulions. » A destination du grand public, il s’agit bien sûr d’un jeu, pour apprendre, qui a plus d’importance au sein de cette hiérarchie. Le jeu est totalement intégré au site du ministère de la Défense, un site qui propose non seulement une présentation de cette partie du corps de l’armée, mais également son histoire, son actualité et des dossiers thématiques. Toutes les informations relatives au service national y sont également présentes, une rubrique qui connaît une grande popularité actuellement. Le site reçoit 150 000 visites par mois.


Réseau voltaire –  Des cassettes bien intéressantes…
(Le Point 01.12.00)
Curieuse coincidence: les voleurs qui ont cambriolé le siège du Réseau Voltaire (association combattant l’ordre moral), le 23 novembre, à Saint-Denis, se sont longuement attardés sur les stocks de cassettes vidéo et audio. Au final, ils ne devaient… (…)

… Selon Meyssan, les bandes qu’il garde en lieu sûr conservent la trace du serment d’entrée au DPS, le service d’ordre du FN. Fer de lance de la lutte contre le DPS, Thierry Meyssan avait même témoigné devant la commission d’enquête parlementaire et aurait été menacé…

http://www.lepoint.fr/special/news.php3?doc=/data/PNT1472/7201603P.html

Droits de l’homme numérique : copie à revoir
(Transfert 01.12.00)
André Santini et un groupe de réflexion viennent de publier une
déclaration des droits de l’homme numérique.
http://www.transfert.net/l.cfm?num=502

Amazon.com ne veut pas de syndicats
(SN 01.12.00)
Le libraire en ligne américain amazon.com a publié une liste de recommandations internes destinées à freiner l’émergence des syndicats en son sein. Selon ce document cité par le New York Times,  » les syndicats encouragent activement la méfiance à l’égard des supérieurs « .
….Les cadres sont donc incités à veiller à toute émergence d’une organisation parmi les salariés, repérable par exemple  » à de petits groupes qui cessent de parler à l’approche d’un supérieur « …..
;-)))

Les syndicats font leur entrée dans les dot-com américaines
Pour la première fois des employés de la net-économie sont appelés à se prononcer sur la création d’une section syndicale dans leur entreprise.
http://www.01net.com/rdn?oid=130282

Histoires d’argent entre l’Icann et les registres nationaux
L’Afnic, qui administre les noms de domaine en .fr, se rebiffe contre l’Icann. Avec deux cent quarante autres registres nationaux.
http://www.zdnet.fr/actu/busi/a0017102.html?nl=zdinternet

Canada : 50 000 sites rayés de la carte du web !
(Transfert 01.12.00)
Vendredi 1er décembre, près de 50 000 sites canadiens qui ont une
extension « .ca », vont cesser de fonctionner : ils n’ont pas demandé leur
ré-enregistrement sous le nouveau système, prévu par une drôle de loi.
http://www.transfert.net/l.cfm?num=498

Droits d’auteur sur le Net : les majors américaines veulent assurer la collecte
La RIAA, représentante des grandes maisons de disque américaines, vient de créer une agence destinée à percevoir et à redistribuer les droits d’auteur sur le Net. Un rôle que nombre d’indépendants dénoncent déjà.
http://www.01net.com/rdn?oid=130247

Les droits d’auteur sur Internet en débat aux Etats-Unis
Les géants des médias affrontent les jeunes loups du contenu numérique devant l’administration américaine à partir de ce mercredi pour débattre des droits de la propriété intellectuelle sur Internet.
http://www.01net.com/rdn?oid=130259

—————— mot clé: gandi

les nom.fr gratuits dès à présent dispos
(Techmag)
C’est à partir de soir à minuit et jusqu’au 31 Décembre que les nom.fr sont disponibles (…)
Rappelons qu’un nom de domaine en .net .org et .com coûte 1 euro par mois chez des registars comme gandi ou namebay et que la procédure d’enregistrement dure à peine plus de 5 min.
http://www.techmag.net/news.php3


États-Unis : la surveillance des salariés peut continuer
(ZDnet 16.09.00)
La loi sur la notification d’écoute électronique a été retirée de l’ordre du jour du Congrès, sous la pression du « monde des affaires ».
http://www.zdnet.fr/actu/busi/a0016011.html?nl=zdinternet

L’image face a l’ordre numerique
(Libération 15.09.00)
Les debats sur les droits d’auteur et la mainmise des grands groupes ont secoue le festival «Visa pour l’image».
http://www.liberation.com/multi/actu/20000911/20000913merzl.html

Liberté surveillée
(ZATAZ magazine no 99)
Voilà 17 ans que l’algorithme de cryptage RSA existe. Le 20 septembre 2000, à minuit, la licence de ce cryptage asymétrique  va rentrer dans le domaine public.
http://www.zataz.com

La protest song du hacker de DVD
Un musicien vient de se faire virer du site MP3.com. Motif : il a composé une chanson dans laquelle il déclame les lignes de codes pour pirater un DVD !(CNET)
http://www.transfert.net/fr/revue_web/article.cfm?idx_rub=94&idx_art=1723


L’Open Source va bouleverser l’industrie du logiciel
(Technosphere.tm.fr – Internet News)
Une récente enquête de Forrester Research montre que l’Open Source va complètement bouleverser (…)
http://www.technosphere.tm.fr/news_internet/internet_news.cfm?id=975

Un paradis numérique en mer du Nord
(Réseau Voltaire – Notes d’information 01.07.00)
La société HeavenCo, constituée par des cyberpunks américains, a conclu un accord avec le (…)
http://www.reseauvoltaire.net/cgi-bin/resvoltaire/sommaire?pos=2_71_12&rubrique=00&art1=255&art2=326

Données personnelles : Amazon infréquentable
Depuis le 31 août, le libraire considère les données de ses clients comme sa propriété commerciale. Une attitude qui fait hurler les associations citoyennes.
http://www.zdnet.fr/actu/tech/a0016004.html?nl=zdinternet

Privacy Group Drops Amazon
The Electronic Privacy Information Center ends its relationship with Amazon.com over its new privacy policy. The move won’t scare Amazon shareholders, but EPIC hopes it puts the company in more hot water over recent changes to its privacy practices.
Wired 14.09.00
http://www.wired.com/news/politics/0,1283,38753,00.html?tw=wn20000914

 Private Folks Really Tell All
Yet another study shows that nearly everybody who uses the Internet is concerned about protecting their privacy, yet a huge chunk of them still divulge personal information online.
Wired 14.09.00
http://www.wired.com/news/culture/0,1284,38766,00.html?tw=wn20000914

Napster ouvre un débat de société aux États-Unis
À moins d’un mois du procès Napster, le débat met aux prises le droit des éditeurs sur leur production et la liberté d’échanger des biens culturels entre internautes.
http://www.zdnet.fr/actu/inte/a0016001.html?nl=zdinternet


Pour Onetel, la critique a ses limites
(Transfert 13.09.00 Edgar Pansu)
En se retournant contre Multimania pour faire taire des sites contestataires, le fournisseur d’accès Onetel se prend les pieds dans le tapis : l’auteurd’un des sites est son propre client
http://www.transfert.net/fr/cyber_societe/article.cfm?idx_rub=87&idx_art=1694

Extraits :

« … OneTel demande au juge des référés la fermeture définitive des deux sites. Il reproche aussi à Multimania d’avoir tardé à lui transmettre les données d’identification. « Concernant l’auteur de Onetelfuck, s’étrangle l’avocate de Onetel, j’ai obtenu ceci: nom = pareil; prénom = aucun; ville = poli ».  » L’hébergeur se devait de vérifier la vraisemblance de ces informations « , insiste-t-elle.
Pour Multimania, ces deux arguments sont irrecevables. Son avocate, Valérie Sédallian, rappelle que la loi sur les hébergeurs, entrée en vigueur le 1er août, l’empêche de transmettre toute donnée d’identification si la demande n’émane pas d’un juge….. »

Ouf, ca commence à rentrer dans les tetes .. 😉


BLOCHE M’A TUER !
[Collectif ‘Vos Papiers ! » – Septembre 2000]

Ou comment un court amendement introduit dans la loi sur  » la liberté de communication » pour clarifier la responsabilité des fournisseurs d’hébergement en matière de contenus, devient, sous la pression d’intérêts corporatistes, un système insidieux de flicage et de censure de l’expression publique sur le net et une aubaine pour tous ceux qui font commerce de bases de données.


Le 28 juin, malgré une forte opposition des collectifs d’acteurs et d’utilisateurs  d’internet et des associations de défense des libertés, ce qu’il convient désormais d’appeler l’amendement  » Bloche m’a tuer »  est voté. Il a pour effet immédiat la fermeture d’Altern, dernier hébergeur gratuit et non-marchand français, la disparition des 48000 sites qu’il accueillait, et l’application immédiate des « diligences appropriées » par des hébergeurs zélés sur intimidation de quelques tiers .

Fin juillet, le Conseil Constitutionnel supprime l’alinéa imposant aux  hébergeurs les fameuses « diligences appropriées » et lève ainsi partiellement les risques de procès abusifs. Les hébergeurs ne sont théoriquement plus tenus de censurer un contenu, hors la demande d’une autorité judiciaire. Il faut d’ailleurs noter que rien ne les empêche non plus de procéder à une telle censure de leur propre chef.

Aujourd’hui, l’objet de la loi se résume donc plus ou moins à garantir la non-responsabilité des fournisseurs par l’application de l’article 43-10, celui-là même dénoncé par le Collectif Vos Papiers,  la LDH, le Réseau Voltaire, le PRG, le PC, l’ISOC, IRIS etc. Cet article oblige toute personne souhaitant s’exprimer publiquement sur le net à « tenir à la disposition du public ses nom, prénom et adresse » , et les hébergeurs à détenir ces identités et à les fournir en cas de problème.

Légitime lorsqu’il s’agit d’un média, une telle obligation d’identification préalable faite aux personnes physiques est inacceptable et dangereuse, et aucun des arguments évoqués par nos législateurs ne la justifie.

On nous dit que l’obligation d’identification protége l’anonymat et la libre expression. FAUX!

Elle les nie et elle est contraire aux droits fondamentaux de la personne. En effet, conformément aux principes garantissant la vie privée, la sécurité et la protection de la personne, nul n’est tenu de rendre publique son identité sans motif particulier, et toute personne a le droit de s’exprimer librement tant qu’elle ne trouble pas l’ordre public. En cas de trouble avéré, seules la police et la justice, et en aucun cas un tiers non assermenté, n’ont autorité pour requérir l’identité d’une personne.

On nous dit que l’obligation d’identification est nécessaire pour retrouver l’auteur d’un contenu « illicite ou préjudiciable ». FAUX!

Les fournisseurs disposent de données, dites données de connexion – date et heure de connexion et adresse IP unique du serveur d’accès, qui permettent dans la majeure partie des cas de remonter à l’auteur.

Vérifiez par vous-meme : http://internet.junkbuster.com/cgi-bin/show-http-headers, http://www.cnil.fr

Les données nominatives sont donc inutiles, sauf à vouloir établir un système « zéro tolérance » contraire aux fondements mêmes de la démocratie. Ou sauf à vouloir exempter les intermédiaires techniques et en particulier les fournisseurs d’accès de toute obligation à conserver et déférer à la justice des données permettant l’identification, certes en leur possession, mais peu rentables en terme de fichiers.

On nous dit que l’obligation d’identification doit permettre de condamner les « cyber-criminels ». FAUX!

Les dits « criminels » savent parfaitement masquer leur identité et seront, on s’en doute, les derniers à donner leur adresse parce que la loi les y oblige. L’obligation d’identification est donc innefficace, sauf à vouloir, en niant le principe de présomption d’innocence, établir un système de flicage systématique?

On nous dit que l’obligation d’identification ne touche que les auteurs de sites webs, assimilés de fait à des médias sans en avoir les avantages. FAUX!

Le texte s’applique aux signaux de tous types « stockés et accessibles au public», Il est évident que les newsgroupes, les forums et les listes de discussion archivées, qui sont des messages stockés et directement accessibles au public,  relèvent de ce texte. Les expéditeurs n’étant en général identifiés que par leur adresse électronique, les administrateurs/modérateurs de ces services seront si, en cas de litige, ils ne sont pas en mesure d’identifier un participant.

On nous dit que les données d’identification sont confidentielles. FAUX !

Le texte ne dit pas explicitement que ces données sont exclusivement communicables aux autorités judiciaires et on n’ignore encore ce que sera le décret d’application précisant ce point. Pour l’heure, l’ambiguité entretenue entre « données d’identification » et « données permettant l’identification » (ou données de connexion) et les profits générés par le commerce des données personnelles, laissent à penser que la logique qui prévaut est celle de l’abonné/marchandise et non celle de la personne.

En imposant cette obligation d’identification préalable, le gouvernement instaure une « législation d’exception » internet que rien ne justifie. Il sacrifie les droits fondamentaux des utilisateurs et les principes meme de la démocratie aux jeux d’influence des lobbies et aux intérêts financiers des acteurs de la nouvelle économie.

Nous incitons donc les internautes et webmestres à ne pas s’identifier et les hébergeurs à ne pas identifier au préalable.

Et nous demandons le retrait de l’amendement « Bloche m’a tuer ».

http://www.lantre.org/vospapiers


Yo !

Une métaphore intéressante 😉

Le bétail anglais tracé grâce au Wap
Les fermiers britanniques utilisent le téléphone Wap pour actualiser les infos sur leur cheptel, infos qu’ils peuvent transmettre au gouvernement en quelques minutes au lieu de les envoyer par la poste.
http://www.zdnet.fr/actu/tech/a0015933.html?nl=zdinternet

…. et une affaire à suivre :

En attendant le verdict, Onetel fait taire la critique
(ZDnet 01.09.00)
En marge du procès en référé – dont l’audience s’est déroulée au tribunal de grande instance de Nanterre le 31 août -, le fournisseur d’accès Onetel est parvenu à faire fermer au moins 3 sites web contestataires d’abonnés mécontents. Il s’agit des sites Onetelnews, du très seyant Onetelfuck (tout 2 créés chez Multimania) et de Badtel (hébergé par Geocities).
http://www.zdnet.fr/cgi-bin/a_actu.pl?File_ini=a_actu.zd&ID=15809

Affaire Onetel : l’Adim déboutée ne jette pas les armes
(ZDnet France 12.09.00)
Le TGI de Nanterre a rejeté le 8 septembre la demande de l’Adim, jugeant irrecevable son assignation en référé contre Onetel. L’association va revoir ses statuts et continuer son action en justice.
http://www.zdnet.fr/actu/soci/a0015959.html?nl=zdinternet

L’ADIM bredouille, fourbit ses armes
Le Tribunal de Grande Instance de Nanterre déboute l’ADIM dans son action en référé contre l’opérateur Onetel. Selon le juge, les statuts de l’association n’autorisent que la conciliation et non la menée de poursuites. Déjà, la riposte s’organise. L’ADIM prévoit de modifier ses statuts afin de réengager une action judiciaire.
http://www.france.internet.com/news.asp?news_ID=1528

Le référé de l’ADIM contre Onetelnet = Onetelnet : 1, Adim : 0 mais le match n’est pas fini !
le Tribunal de Grande Instance dont dépend l’association, refuse le droit de continuer le référé à l’ADIM contre Onetelnet uniquement à cause d’un problème de statuts de l’association au niveau légal.
http://www.webfaster.net/inter_sept_09_2_2000.html

Affaire Onetel : l’Adim déboutée pour vice de forme
(Le Journal du Net 11.09.00)
L’Association des internautes médiateurs (ADIM) a été débouté de sa demande d’assignation en référé contre Onetel par le tribunal de grande instance de Nanterre, pour un motif de pure forme.
http://www.journaldunet.com/printer/000911onetel.shtml

Interview de Benoit Tabaka & Antoine Drochon
(Association des Internautes Médiateurs – ADIM)
http://www.webfaster.net/adim.html

Forfait illimité : l’affaire Onetel en référé le 31 août
http://www.zdnet.fr/actu/inte/a0015747.html
(ZDnet 29 août 2000)

Chris .. j’ai balancé ton texte « Bloche m’a tuer » à Maitre Iteanu, avocat de l’ADIM .. en sollicitant une réaction 😉

BLOCHE M’A TUER !

Ou comment un court amendement introduit dans la loi sur  » la liberté de communication » pour clarifier la responsabilité des fournisseurs d’hébergement en matière de contenus, devient, sous la pression d’intérêts corporatistes, un système insidieux de flicage et de censure de l’expression publique sur le net et une aubaine pour tous ceux qui font commerce de bases de données.

Le 28 juin, malgré une forte opposition des collectifs d’acteurs et d’utilisateurs d’internet et des associations de défense des libertés, ce qu’il convient désormais d’appeler l’amendement  » Bloche m’a tuer » est voté. Il a pour effet immédiat la fermeture d’Altern, dernier hébergeur gratuit et non-marchand français, la disparition des 48000 sites
qu’il accueillait, et l’application immédiate des « diligences appropriées » par des hébergeurs zélés sur intimidation de quelques tiers .

Fin juillet, le Conseil Constitutionnel supprime l’alinéa imposant aux hébergeurs les fameuses « diligences appropriées » et lève ainsi partiellement les risques de procès abusifs. Les hébergeurs ne sont théoriquement plus tenus de censurer un contenu, hors la demande d’une autorité judiciaire. Il faut d’ailleurs noter que rien ne les empêche non plus de procéder à une telle censure de leur propre chef.

Aujourd’hui, l’objet de la loi se résume donc plus ou moins à garantir la non-responsabilité des fournisseurs par l’application de l’article 43-10, celui-là même dénoncé par le Collectif Vos Papiers, la LDH, le Réseau Voltaire, le PRG, le PC, l’ISOC, IRIS etc. Cet article oblige toute personne souhaitant s’exprimer publiquement sur le net à « tenir à la disposition du public ses nom, prénom et adresse » , et les hébergeurs à détenir ces identités et à les fournir en cas de problème.

Légitime lorsqu’il s’agit d’un média, une telle obligation d’identification préalable faite aux personnes physiques est inacceptable et dangereuse, et aucun des arguments évoqués par nos législateurs ne la justifie.

On nous dit que l’obligation d’identification protége l’anonymat
et la libre expression. FAUX!

Elle les nie et elle est contraire aux droits fondamentaux de la personne.
En effet, conformément aux principes garantissant la vie privée, la sécurité et la protection de la personne, nul n’est tenu de rendre publique son identité sans motif particulier, et toute personne a le droit de s’exprimer librement tant qu’elle ne trouble pas l’ordre public.
En cas de trouble avéré, seules la police et la justice, et en aucun cas un tiers non assermenté, n’ont autorité pour requérir l’identité d’une personne.

On nous dit que l’obligation d’identification est nécessaire pour
retrouver l’auteur d’un contenu « illicite ou préjudiciable ». FAUX!

Les fournisseurs disposent de données, dites données de connexion – date et heure de connexion et adresse IP unique du serveur d’accès, qui permettent dans la majeure partie des cas de remonter à l’auteur.

Vérifiez par vous-meme :
http://internet.junkbuster.com/cgi-bin/show-http-headers,
http://www.cnil.fr

Les données nominatives sont donc inutiles, sauf à vouloir établir un système « zéro tolérance » contraire aux fondements mêmes de la démocratie.
Ou sauf à vouloir exempter les intermédiaires techniques et en particulier les fournisseurs d’accès de toute obligation à conserver et déférer à la justice des données permettant l’identification, certes en leur possession, mais peu rentables en terme de fichiers.

On nous dit que l’obligation d’identification doit permettre de
condamner les « cyber-criminels ».FAUX!

Les dits « criminels » savent parfaitement masquer leur identité et seront, on s’en doute, les derniers à donner leur adresse parce que la loi les y oblige. L’obligation d’identification est donc innefficace, sauf à vouloir, en niant le principe de présomption d’innocence, établir un système de flicage systématique?

On nous dit que l’obligation d’identification ne touche que les
auteurs de sites webs, assimilés de fait à des médias sans en avoir les avantages. FAUX!

Le texte s’applique aux signaux de tous types « stockés et accessibles au public», Il est évident que les newsgroupes, les forums et les listes de discussion archivées, qui sont des messages stockés et directement accessibles au public, relèvent de ce texte. Les expéditeurs n’étant en général identifiés que par leur adresse électronique, les administrateurs/modérateurs de ces services seront si, en cas de litige, ils ne sont pas en mesure d’identifier un participant.

On nous dit que les données d’identification sont confidentielles.
FAUX !

Le texte ne dit pas explicitement que ces données sont exclusivement communicables aux autorités judiciaires et on n’ignore encore ce que sera le décret d’application précisant ce point. Pour l’heure, l’ambiguité entretenue entre « données d’identification » et « données permettant l’identification » (ou données de connexion) et les profits générés par le commerce des données personnelles, laissent à penser que la logique qui prévaut est celle de l’abonné/marchandise et non celle de la personne.

En imposant cette obligation d’identification préalable, le gouvernement instaure une « législation d’exception » internet que rien ne justifie. Il sacrifie les droits fondamentaux des utilisateurs et les principes meme de la démocratie aux jeux d’influence des lobbies et aux intérêts financiers des acteurs de la nouvelle économie.

Nous incitons donc les internautes et webmestres à ne pas s’identifier et les hébergeurs à ne pas identifier au préalable.

Et nous demandons le retrait de l’amendement « Bloche m’a tuer ».

Le Collectif Vos Papiers
http://www.lantre.org/vospapiers


——————- Mot clé : gandi——————-

Les rats du laboratoire virtuel se rebiffent
(Techmag)
Tel est le titre d’un article suivit d’une interview de Laurent Chemla et Valentin Lacambre dans le dernier Charlie Hebdo, paru ce matin, comme tout mercredi qui se respecte. Les deux p’tits gars montrent à quel point la démocratie virtuelle qui se dessine est en danger. Si l’Etat, ou plutôts les Etats, continuent à prendre des décisions aussi inadaptées que liberticides, comme le fut la loi sur le status des hebergeurs de sites, nous fonçons droit dans le mur. Ils montrent que l’Etat et la justice ne doivent pas de ficher les internautes, comme ce qui va produire en angletterre. « C’est exactement comme si l’on postait un flic dans chaque café pour écouter ce que les gens se disent : personne ne serait près à l’accepter. Mais, sur le réseau, cela passe, parceque le discours médiatique entretient une psychose autour d’Internet » met en garde Valentin Lacambre. Les deux compères, fondateurs avec Pierre Beyssac et David Nahmias de Gandi.net, registar extrement bon marché, permettant de financier « l’internet associatif » souligne à quel point il faut faire attention de ne pas tout miser sur la nouvelle économie, grosse bulle financière qui sera ré-évaluer à juste titre un jour ou l’autre. On pourra pas dire qu’on aura pas été prevenu … Ces quelques idées, vont à l’encontre du discours régulièrement entretenus par les médias traditionels, mettant principalement en avant les bienfaits de la nouvelles économies. Ici, un sentiment de citoyenneté se dégage dans leurs propos et surtout, nous attire particulierment sur les dangers que pourraient provoquer la main-mise qu’auraient des industriels s’ils continuent à s’approprier les « autoroutes de l’information ».
Une interview à lire absolument.
Source : Charlie Hebdo n°429 – 6 septembre 2000, pages 10/11

——————- Mot clé : privacy——————-

Carnivore to Continue Munching
(Wired 08.09.00)
Despite protests from legislators and privacy activists, the FBI will continue using the electronic communications surveillance technology while an external review is in process. By Declan McCullagh.
http://www.wired.com/news/business/0,1367,38618,00.html?tw=wn20000908

Souriez !
(ZATAZ Magazine no 98  – 07.09.00)
Apple intente un procès contre un inconnu ayant publié sur le net des images de nouveautés Apple avant même que Steve Jobs ne les annonce lors de l’ouverture du Mac world le 19 juillet 2000. Steve n’a pas aimé que son G4 bi-processeur ainsi que sa souris sans bouton pour Mac aient été mises en ligne en février et juin. Apple a porté plainte contre X le 2 août 2000 auprès de la cour supérieure du comté de Santa Clara, en Californie. Geocities, hébergeur du site qui a diffusé les photos, est sommé de divulguer les informations sur l’espion. Je ne sais pas pourquoi, mais une loi Bloche, ne va pas tarder à apparaître aux Usa.


Ouvaton sur la voie de la coopérative
Ce nouvel hébergeur gratuit promet d’associer autogestion et éthique.
(Libération 05.09.00)
http://www.liberation.fr/quotidien/semaine/20000905mary.html

Hébergeur de contenu : de quoi est-il responsable ?
En matière de communication de contenus sur le Net, la loi no 2000-779 entend délimiter les responsabilités de l’hébergeur
(Internet Professionel  09.00) p.24

Internet: le tribunal de commerce de Paris joue la spécialisation
Passage à la société de l’information oblige, le tribunal de commerce de Paris a créé, en début d’année, une chambre consacrée au multimédia et à Internet.
(Newbiz  04.09.00)
http://www.01net.com/rdn?oid=119180


Yo !

J’oubliais,
Il y a un article sur « le José Bové d’Internet » (coiffé avec un pétard, comme d’hab’) dans Yahoo ! internet Life ;-)))
… l’article n’est pas disponible sur le net

Altern ferme, la relève arrive
L’hébergeur non commercial n’a pas dit son dernier mot
Valentin Lacambre, fondateur d’Altern, refuse de jouer les « indicateurs »
(…)
Yahoo ! Internet Life Septembre 2000 p. 27


Yo !

Données personnelles : Amazon.com modifie sa charte
Le bazar en ligne américain a modifié jeudi 31 août les conditions d’utilisation des données personnelles récoltées auprès de ses clients. Amazon.com justifie cette décision par « l’éventualité » d’être un jour racheté. L’implication de ce changement concernerait indirectement la nouvelle filiale française, ouverte en fanfare en début de semaine.
Zdnet 02.09.00
http://www.zdnet.fr/actu/busi/a0015823.html?nl=zdinternet

Word, super-indic
Un bogue dans le logiciel Word permet d’identifier et de localiser les internautes à chaque ouverture de fichier, selon l’association américaine Privacy Foundation.
Transfert 31.08.00
http://www.transfert.net/fr/techno/article.cfm?idx_rub=89&idx_art=1592

Un mouchard dans les documents Office
La Privacy Foundation a publie hier un rapport qui demontre comment on peut incorporer un <i>Web bug</i>, autrement dit un mouchard, dans un document Office comme dans toute application contenant du HTML. Des cookies permettent ensuite de suivre a la trace le document dans toutes ses peregrinations. Inquietant.
http://www.vnunet.fr/VNU2/svmmac/actualites/page_article.htm?date=2000-08-31&id=0

Photo : les droits d’auteurs menacés par le numérique ?
Trois grands groupes rachètent peu à peu les agences photos et leurs fonds d’images. Objectif : numériser les photos et les vendre via Internet. La notion de droits d’auteur s’en trouve fragilisée.
Transfert  01.09.00
http://www.transfert.net/fr/cyber_societe/article.cfm?idx_rub=87&idx_art=1598

In memoriam :

Les hébergeurs de sites persos non responsables….sous conditions
(Webfaster – Connexions)
http://www.webfaster.net/inter_mar_29_7.html

L’assemblée nationale vote l’interdiction de l’hébergement gratuit des sites web
(Webfaster – Connexions)
http://www.webfaster.net/inter_avr_07_2.html

L’Autre Net propose d’héberger les anciens sites d’Altern en gardant le même esprit
(Webfaster – Connexions)
http://www.webfaster.net/inter_jul_18_7_2000.html

La responsabilité des hébergeurs atténuée par le Conseil constitutionnel
(Webfaster – Connexions)
http://www.webfaster.net/inter_aou_05_5_2000.html


Le système britannique d’écoute des mails est obsolète
Le dispositif de surveillance des mails qui sera mis en place en Grande-Bretagne est techniquement dépassé.
http://www.zdnet.fr/actu/tech/a0015365.html?nl=zdinternet

L’Europe adopte le ‘safe harbor’
Le « safe harbor » américain, ou « sphère de sécurité », est désormais reconnu par l’Union européenne. La Commission européenne vient en effet d’adopter des décisions qui légitiment ce dispositif de garantie de protection des données personnelles. Pourtant le Parlement européen avait émis des réserves. En jeu : les transferts de données vers les Etats-Unis.
http://france.internet.com/news.asp?news_id=1368

Trouvé au cours de mes pérégrinations …… Philemonday

http://www.philemonday.com

We are an oceanic underground freepress group, open source, Philemonday is a web media, an information free space, editorialism, news unpublished, satire, webcasting, new media

Actualidad, periodistas, crónicas… Somos una web de información libre.
La libertad de expresión es el principio de Philemonday, para todos.

Philemonday est ouvert à tous les internautes, dans toutes les langues.
Philemonday est un magazine d’information multimédia en continu.

Philemonday est un site dont la ligne éditoriale est totalement libre
(toujours avec un droit de réponse ouvert à tous).

Une tribune favorisant l’information rare, censurée, subversive, inédite, singulière, hors des sentiers
battus et des normes admises.

Sur notre liste de diffusion nous réunissons des e-journalistes (professionnels ou amateurs) à travers
le monde. Nous sommes très attachés à la LIBERTE, liberté d’opinion, de ton, d’expression, de presse, de dire, de savoir, de comprendre et de faire savoir.

Cette web presse libre est un espace d’échange qui se nourrit du web lui-même, n’hésitez pas à participer, à réagir…

Nous adoptons la philosophie originelle du web : libertaire, libérale, anarchique et technologique.


Yooo everybody !

Andy Mueller-Maguhn du Chaos Computer Club Deutschland
http://members.icann.org/nom/cp/84.html

est en tete pour etre candidats au poste de representant europe de l’ICANN
;-))))

Andy Mueller-Maguhn – 1798 endorsement(s) received
Jeanette Hofmann – 755 endorsement(s) received
Lutz Donnerhacke – 616 endorsement(s) received
Dmitri Bourkov – 332 endorsement(s) received
Bertram Gebauer – 222 endorsement(s) received

Ca c’est une info anarchiste qui va bien  😉 ….

Yann San

————–
EUROPE REGION
CANDIDATES FOR MEMBER-NOMINATION
These individuals have put their names forward as candidates for
member-nomination in this region. From August 15-September 8th, activated At
Large members can endorse a candidate in their region.
http://members.icann.org/nom/cp/EU.html

Giuseppe Augiero – 21 endorsement(s) received
Guylhem Aznar – 121 endorsement(s) received
Thomas Bandholtz – 26 endorsement(s) received
Michel Baujard – 30 endorsement(s) received
Francis Behr – 18 endorsement(s) received
Bernard Benhamou – 131 endorsement(s) received
Vittorio Bertola – 122 endorsement(s) received
Dmitri Bourkov – 332 endorsement(s) received
Geoff Boyle – 16 endorsement(s) received
Constantine Chassapis – 10 endorsement(s) received
Joseph Ciantar – 1 endorsement(s) received
Joerg Clausen – 2 endorsement(s) received
Roberto Cucco – 1 endorsement(s) received
Hans Peter Dittler – 43 endorsement(s) received
Alan Dobson – 9 endorsement(s) received
Lutz Donnerhacke – 616 endorsement(s) received
Michael Esser – 14 endorsement(s) received
Francis Fadeuilhe – 18 endorsement(s) received
Jean-Marie Fiechter – 5 endorsement(s) received
Astrid Forschner – 16 endorsement(s) received
Peri Franco – 5 endorsement(s) received
Andreas Fuegner – 5 endorsement(s) received
Roberto Gaetano – 32 endorsement(s) received
Nuno Manuel Garcia dos Santos – 15 endorsement(s) received
Bertram Gebauer – 222 endorsement(s) received
Cameron Gray – 7 endorsement(s) received
Giorgio Griffini – 8 endorsement(s) received
Paul Grimshaw – 1 endorsement(s) received
Markus Helfrich – 16 endorsement(s) received
Oliver Hellriegel – 11 endorsement(s) received
Jeanette Hofmann – 755 endorsement(s) received
Reinhard Hund – 2 endorsement(s) received
Peter Imfeld – 6 endorsement(s) received
eric Jonvel – 4 endorsement(s) received
Marco Kerschen – 1 endorsement(s) received
Florian Korff Dr. – 14 endorsement(s) received
Karl Kramer – 7 endorsement(s) received
Francesco Lanorte – 1 endorsement(s) received
Marc Lehmann – 27 endorsement(s) received
andres leon almeida – 1 endorsement(s) received
jakob lindenmeier – 8 endorsement(s) received
Luc Mangin – 24 endorsement(s) received
Hugues Marcard – 3 endorsement(s) received
Jean-François C. (Jefsey) Morfin – 7 endorsement(s) received
Andy Mueller-Maguhn – 1798 endorsement(s) received
Ralf Möbius – 22 endorsement(s) received
Rolf Oberhaensli – 24 endorsement(s) received
Nikolai Popkov – 41 endorsement(s) received
Roland Portig – 4 endorsement(s) received
Gustav Quade – 2 endorsement(s) received
Francesco Ravanelli – 7 endorsement(s) received
Alain Raynaud – 13 endorsement(s) received
Andre Redonnet – 10 endorsement(s) received
Sabine Reul – 233 endorsement(s) received
Joshua Rey – 2 endorsement(s) received
Mike Roberts – 33 endorsement(s) received
Valerio Santinelli – 2 endorsement(s) received
Roland Scharch – 2 endorsement(s) received
Marc Schneiders – 8 endorsement(s) received
Christian Schultz – 5 endorsement(s) received
Klaus-Peter Schulze – 14 endorsement(s) received
Carlo Scollo Lavizzari – 7 endorsement(s) received
xavier siaud – 10 endorsement(s) received
Michael Straub – 9 endorsement(s) received
Rena Tangens – 52 endorsement(s) received
Oliver Thuns – 3 endorsement(s) received
Wolfgang Tolle – 2 endorsement(s) received
Stefano Trumpy – 104 endorsement(s) received
Koos van den Hout – 28 endorsement(s) received
Florian H.Th. Wegelein, ll.m. – 15 endorsement(s) received
Ralf Wigand – 181 endorsement(s) received
Matthias Wystrach – 3 endorsement(s) received
Axel Zerdick – 129 endorsement(s) received
Stefan Zotschew – 6 endorsement(s) received

Click here for a list of candidates who have withdrawn from the
member-nomination process.

This page was last updated on: Wed Aug 30 00:59:01 2000
————————————————————————
© 2000 ICANN. All rights reserved.


Une petite victoire pour les associations de défense du net
(Chronic’art – Actualités)
Une des dispositions de l’amendement Bloche sur l’audiovisuel, et qui avait amené l’hébergeur de (…)
http://www.chronicart.com/actu/news_3.asp?pass=62

Le conseil constitionnel limite la responsabilité des hébergeurs
(NetEconomie – Actualité)
Le conseil constitionnel a décidé d’annuler l’une des dispositions de la loi sur la communication, limtant ainsi la responsabilité des hébergeurs de sites internet. (…)
http://www.neteconomie.fr/news/infoCOM.php3?id=446

Les pieds dans le PIF
(Branchez Vous – Actualités)
Le Conseil constitutionnel a décidé de modifier la loi sur la liberté de communication, s’ingérant (…)
http://www.branchez-vous.com/actu/00-07/04-257703.html

….. 2 news de l’étranger :

– BIG BROWSER EST LEGAL, MAIS RIDICULE
Deux experts britanniques en sécurité informatique viennent de sortir un rapport pointant les nombreuses failles, incohérences et inepties de la RIP Bill, tout en expliquant aux internautes anglais comment la contourner en toute légalité.
http://www.transfert.net/fr/cyber_societe/article.cfm?idx_rub=87&idx_art=1275

– ETATS-UNIS : LE PAYS OU LES PUBLICITAIRES FONT LA LOI
Le ministère du Commerce américain soutient un plan de défense de la confidentialité des données en ligne, concocté par… les publicitaires eux-mêmes. Forcément, le texte n’est pas très sévère.
http://www.transfert.net/fr/cyber_societe/article.cfm?idx_rub=87&idx_art=1278


Loi Internet : pas avant un an
(Liberation 29.08.00 )
Le projet de « loi sur la société de l’information » est une nouvelle fois reporté. Jean-Noel Tronc, conseiller du Premier ministre, a indiqué à Hourtin (ou se tient l’université d’été de la communication) que le texte ne devrait etre soumis au Parlement qu’à l’automne 2001, rapporte la Correspondance de la presse. Cette loi vise à adapter le cadre juridique au développement des réseaux et de leurs applications. En mars, le secretaire d’Etat à l’Industrie, Christian Pierret, avait avancé que le projet serait examiné en Conseil des ministres dès cet automne. Mais ce chantier interministériel se révèle plus compliqué que prévu.
http://www.liberation.fr

Droit de Réponse
(Netsurf – sept. 2000 – p.40)
Le droit de réponse suivant, demandé par M. Jean-Louis Costes, est conformément à l’article 13 de la loi du 29 juillet 1881 publié « intégralement, sans intercalation ni changement » (….)
(Acheter en kiosque .. yapasdesiteweb )

Hébergeurs : la justice souffle le chaud et le froid
(Netsurf – sept. 2000 – p.18)
La Loi sur la liberté de communication a été votée le 28 juin 2000 au Parlement. Son contenu renvoyait le mistigri de la responsabilité du contenu des sites à l’hébergeur, (…)
(Acheter en kiosque .. yapasdesiteweb )


1 – Nom de domaine : responsabilité du bureau d’enregistrement en question
(Expertises – Brèves)
Nous restons un peu sur notre faim avec cette première affaire impliquant la responsabilité d’un centre d’enregistrement de noms de domaine. Pernod Ricard, Orangina et Pampryl avaient demandé, en référé, la condamnation de la société Netoids qui avait réservé des noms de domaine comportant des contrefaçons de leurs marques et celle de Gandi, centre d’enregistrement français pour les domaines .com, .net et .org. (…)
http://www.celog.fr/expertises/breves/bre_0800.htm#bm01

2 – Pretty Good Bug Found in PGP
Network Associates’ PGP software has a bug that allows attackers to trick Windows versions of PGP into not encoding secret information properly. By Declan McCullagh.
Wired 25.08.00
http://www.wired.com/news/technology/0,1282,38437,00.html?tw=wn20000826

PGP pris en défaut
Une faille de sécurité a été découverte dans le logiciel de cryptage PGP. L’existence d’un « tiers
de confiance » permettrait à tous de pouvoir déchiffrer les messages.
Transfert 25.08.00
http://www.transfert.net/fr/cyber_societe/article.cfm?idx_rub=87&idx_art=1533

3 – Une cyber-pétition pour Imagina
Comme vous le savez peut-etre, le president de l’INA a annonce l’arret d’Imagina, le plus important rendez vous de la creation numerique. Il faut se mobiliser pour sauver la seule manifestation europeenne consacree à l’image numerique. C’est encore possible, mais nous ne convaincrons les hautes instances qu’en faisant monter la pression. Pour ce faire, nous avons constitue un comite de soutien, et une petition peut etre signee sur le site ci-dessous : http://www.multimania.com/sosimagina/
Vous pouvez consulter la liste des signatures : http://www.multimania.com/sosimagina/listesignature.htm)
Afin de renforcer cette mobilisation, faites participez vos proches ou diffusez ce message
Ou mieux encore faites nous part de votre réaction sosimagina@multimania.com.
Elle sera publiee http://www.multimania.com/sosimagina/temoignages.htm

Pour qu’Imagina perdure !
Le collectif sosimagina

4 – ICAN@LARGE : endorse a candidate !
Pour les ceusses inscrits à ICAN@LARGE pour elire le représentant ICANN de la région Europe
Il faut maintenant approuver (endorse) un candidat.

Notre Valentin National fait campagne pour Andy Mueller-Maguhn (le speaker du ccc.de) 🙂

Yo !
——————
How to endorse a candidate:

o You can make an endorsement by logging in
to the endorsement page via:
<http://members.icann.org/members_only.htm&gt;

Candidates for member-nomination, Europe region:
<http://members.icann.org/nom/cp/EU.html&gt;

Giuseppe Augiero
Guylhem Aznar
Thomas Bandholtz
Michel Baujard
Francis Behr
Bernard Benhamou
Vittorio Bertola
Dmitri Bourkov
Geoff Boyle
Constantine Chassapis
Joseph Ciantar
Joerg Clausen
Roberto Cucco
Hans Peter Dittler
Alan Dobson
Lutz Donnerhacke
Michael Esser
Francis Fadeuilhe
Jean-Marie Fiechter
Peri Franco
Andreas Fuegner
Roberto Gaetano
Nuno Manuel Garcia dos Santos
Bertram Gebauer
Cameron Gray
Giorgio Griffini
Paul Grimshaw
Markus Helfrich
Oliver Hellriegel
Jeanette Hofmann
Reinhard Hund
Peter Imfeld
eric Jonvel
Marco Kerschen
Florian Korff Dr.
Karl Kramer
Francesco Lanorte
Marc Lehmann
andres leon almeida
jakob lindenmeier
Luc Mangin
Hugues Marcard
Jean-François C. (Jefsey) Morfin
Andy Mueller-Maguhn
Ralf Möbius
Rolf Oberhaensli
Nikolai Popkov
Roland Portig
Gustav Quade
Francesco Ravanelli
Alain Raynaud
Andre Redonnet
Sabine Reul
Joshua Rey
Mike Roberts
Valerio Santinelli
Roland Scharch
Marc Schneiders
Christian Schultz
Klaus-Peter Schulze
Carlo Scollo Lavizzari
xavier siaud
Michael Straub
Rena Tangens
Oliver Thuns
Wolfgang Tolle
Stefano Trumpy
Koos van den Hout
Florian H.Th. Wegelein, ll.m.
Ralf Wigand
Matthias Wystrach
Axel Zerdick
Stefan Zotschew

# # #

5 – Données personnelles : la crédibilité de TrustE menacée
L’organisation, qui valide de son sceau la politique de confidentialité des sites marchands, aurait laissé les données de ses visiteurs profiter à une autre société.
http://www.zdnet.fr/actu/inte/a0015734.html?nl=zdinternet


Les internautes américains ont peur du flicage
Le fichage effectué par les sites commerciaux inquiète les internautes américains. Ils demandent, à 86 %, une meilleure protection des données personnelles.
Transfert 25.08.00
http://www.transfert.net/fr/cyber_societe/article.cfm?idx_rub=87&idx_art=1486

Sites porno pour gogos
Une société éditrice de sites porno proposait aux internautes des services gratuits. Prétextant une
vérification de leur âge, elle leur demandait un numéro de carte bancaire valide. Bilan : 1,4 milliard
de francs escroqués en trois ans. (WIRED)
http://www.transfert.net/fr/revue_web/article.cfm?idx_rub=94&idx_art=1507

 FTC: ‘Free’ Porn Sites Charged
The Federal Trade Commission has charged a publishing group with
luring customers with ‘free tours’ of porn sites, then cheating them
out of a combined $188 million on their credit cards.
Wired 24.08.00
http://www.wired.com/news/business/0,1367,38396,00..html?tw=wn20000824

Reno to Detail Carnivore Review
The U.S. Attorney General’s office will post details of its plans to
review Carnivore, the FBI’s Net surveillance system, on its website
Thursday afternoon.
Wired 24.08.00
http://www.wired.com/news/business/0,1367,38392,00..html?tw=wn20000824


Geocities sommé de livrer le « voleur » de photos Apple
Geocities, fililale de Yahoo, est mise en demeure de fournir l’identité de l’internaute ayant publié sur le net des images de nouveautés Apple.
http://www.zdnet.fr/actu/inte/a0015397.html?nl=zdinternet

La Chine développe ses unités de cyber-police
Le 5 août, l’agence officielle chinoise Chine nouvelle a annoncé la mise en place d’unités de forces de police internet.
http://www.zdnet.fr/actu/inte/a0015399.html?nl=zdinternet


L’affaire Altern.org
(Le grain de sable – Actualités)
Tous les internautes francophones commencent à connaître l’affaire Altern.org. Cet hébergeur à été (…)
http://www.geocities.com/CapitolHill/1770/alternorg.htm

Répit pour les hébergeurs de site
Les Sages refusent de leur faire porter l’entiere responsabilite des contenus.
http://www.liberation.com/multi/actu/20000724/20000729sams.html

Responsabilite des hebergeurs : La Loi sur la liberté de communication censurée
Le Conseil constitutionnel a rendu sa decision concernant la loi sur la liberte de communication. Parmi les modifications apportees, la « censure d’office » de l’article concernant la responsabilite penale des hebergeurs, en declarant anticonstitutionnelle la saisine par un tiers.
http://www.vnunet.fr/VNU2/svmmac/actualites/page_article.htm?date=2000-07-31&id=2

La responsabilite des hebergeurs attenuee par le Conseil Constitutionnel
Les sages du Conseil constitutionnel ont tranche : la responsabilite penale des hebergeurs de pages personnelles ne sera plus mise en jeu si ces derniers ne procedent pas << aux diligences appropriees >> lorsqu’un tiers leur signale un site dont le contenu s’avere << illicite ou lui causant prejudice >>.
http://www.webfaster.net/inter_aou_05_5_2000.html

La saga sex.com devant les juges
Après trois ans de rebondissements, la saga du nom de domaine sex.com pourrait enfin connaítre un dénouement judiciaire.
http://www.zdnet.fr/actu/soci/a0015371.html?nl=zdinternet

Registrar Sues for Whois Spam
Register.com files suit against Web hosting firm Verio, claiming the company used contact information from its database of registered domain names in a spam and telemarketing campaign
Wired news 04.08.00
http://www.wired.com/news/politics/0,1283,38014,00..html?tw=wn20000804

Vie privee : Scruter les mails : un sport international
Le FBI doit fournir a la justice un calendrier de ses explications sur Carnivore d’ici 10 jours. En Grande Bretagne, une loi votee le 28 juillet autorise le gouvernement a surveiller les emails, mais deja une etude decredibilise le systeme. Autre mesure britannique : une directive oblige les employeurs a devoiler leur politique de surveillance du reseau. En Hollande les services de renseignement utiliseraient un systeme proche du fameux Echelon. Paranoia ?
http://www.vnunet.fr/VNU2/svmmac/actualites/page_article.htm?date=2000-08-03&id=0

Carnivore bientot en Open Source ?
Le bras de fer continue entre les associations de défense de la vie privée et le FBI : les premières s’appuient sur la loi, le second cherche à gagner du temps.
http://www.transfert.net/fr/cyber_societe/article.cfm?idx_rub=87&idx_art=1304

Will Crypto Feast on Carnivore?
Who encrypts email? Certainly not the average Internet user. But some security vendors are hoping to capitalize on the uproar over Carnivore by offering user-friendly programs.
Wired news 04.08.00
http://www.wired.com/news/technology/0,1282,37915,00.html?tw=wn20000804

Reno Gets to Meat of Carnivore
The Attorney General is getting impatient regarding a review of the
FBI’s Internet surveillance system: She wants it to start already.
Wired news 04.08.00
http://www.wired.com/news/politics/0,1283,37997,00..html?tw=wn20000804


Bertrand Delanoë fait fermer un site pornographique utilisant son nom      
Bertrand Delanoë, le candidat socialiste à la mairie de Paris, a obtenu du Tribunal de grande instance (TGI) de Paris la fermeture d’un site pornographique qui utilisait son nom à des fins publicitaires, a-t-on appris mercredi de source judiciaire(..)
JDN 04.08.00
http://www.journaldunet.com/AFP/000803delanoe.shtml

La responsabilité des hébergeurs atténuée par le Conseil Constitutionnel
Les sages du Conseil constitutionnel ont tranché : la responsabilité pénale des hébergeurs de pages personnelles ne sera plus mise en jeu si ces derniers ne procèdent pas « aux diligences appropriées » lorsqu’un tiers leur signale un site dont le contenu s’avère « illicite ou lui causant préjudice ». (…)
Cyclope Presse – 04.08.2000
http://Legigan:com@www2.digitalbusinessglobe.com/FMPro?-DB=cp_rp_.fp5&-Lay=web&-format=news_detail.htm&-op=eq&no_fiche_chrono=2000088171&-token.0=0&-max=1&-LOP=AND&-find

Le MRAP boycotte Yahoo! avant Colloque
Le MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples) lance un appel au boycott de Yahoo! à la suite de l’affaire de vente aux enchères d’objets nazis sur le site. Pourquoi si tard ? « Le temps de la réflexion », plaidel’association.
Transfert 04.08.00
http://www.transfert.net/fr/cyber_societe/article.cfm?idx_rub=87&idx_art=1294

Judge to FBI: Move on Carnivore
A federal judge tells the FBI to get moving on privacy groups’ request for information about the agency’s email surveillance system. Groups are pleased. By Chris Oakes.
Wired news 03.08.00
http://www.wired.com/news/politics/0,1283,37967,00..html?tw=wn20000803


200% d’accord et l’article de Libération rubrique rebond : http://www.liberation.fr/quotidien/debats/juillet00/20000721a.html  est particulièrement significatif de  ces comprtements : extrait : « Depuis que le juge français a ordonné à la toute puissante société Yahoo! de suspendre cette connexion en France, une petite clique d’internautes tonne, éructe et parle de censure…« 

Marc Knobel ..  une longue histoire 😉

Sauf que la clique en question elle a jamasi eu droit à la moindre ligne dans Libération à ma connaissance et encore moins une pleine page …. Et puis la « clique » elle est bien sympthomatique : il y a les bons internautes qui se laissent terroriser par les invocations  à la SHOA, au fours crématoires et autre et soutiennent la licra et puis il y a les autres :  tous des nazillons repoussants …

Sauf qu’aucunes des questions intéressante ne sont posées : * pourquoi attaquer le mirroir plutot que la réalité (les américains tolèrent les thèses nazis depuis 50 ans) * pourquoi vouloir faire disparaitre toutes les représentations de l’horreur nazi y compris comtemporaines alors que moi j’aimerais voir nos concitoyens et enfants dégoutés par ces images et ces gens,  pas fascinés par un mystère de l’interdit et la méconnaisance. Méconnaisance elle même due parfois  à une censure contre productive.(Lire mein kampf cela DEVRAIT coller la nausée merde !!!!!!) etc ….

Ceci dit mr Knobel et la LICRA ont eu leur pub, leurs pages dans des journaux, des passages à la télévisation … alors la lutte contre l’anti sémitisme et la racisme, la vraie lutte, après cela ….. elle peut attendre.

ps. : c’est ma soirée négative désolé 😉

Faut pas  😉

Juste deux choses importantes :

1 –  la LICRA a traduit  « Mein Kampf » en francais avant la 2eGM .. et l’a vendu  pour prévenir les francophones des dangers du Nazisme … (et ils ont bien fait …. )

2 – La consultation de Mein Kampf est possible à la Bibliotheque Nationale… Et la notice est disponible sur le site web BN-OPALE <http://catalogue.bnf.fr:80/jsp/recherche_simple.jsp>

Tapez :  Hitler, Adolf Vous trouverez 40 references dont celle-ci :

Auteur(s) : Hitler, Adolf (1889-1945) Titre(s) : Mein Kampf [Texte imprimé] / von Adolf Hitler Edition : 23. Aufl. Publication : München : F. Eher, 1933 Description matérielle : XXVI-781 p.-[1] f. de pl. Notice n° : FRBNF35497996 Nombre d’exemplaires : 1 N°  Exemplaire 1  Tolbiac – Rez-de-jardin – magasin 8- Z R ROLLAND- 8692 support imprimé

Sérieusement : L’UEJF se risquera-t’elle à censurer le site web de la BN ?

2 Questions philosophiques plus larges :

– Bruler les ecrits de Hitler, de Pol Pot , et des tuthérifaires du génocide arménien (et j’en passe…) participe-t’il d’une lutte efficace contre les « idéologies closes » ?

– Parler du diable, n’est-ce pas lui donner une consistance ?

Un bon black-out en France sur Le Pen et les neo-nazis américains ne vaut-il pas mieux qu’une bonne médiatisation?

Qui a intérêt à remuer les vieux démons et faire croire qu’ils sont toujours vivants ?

Qui je vous le demande ?

Yan


Le MRAP appelle au boycott de Yahoo
Le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) a appelé lundi au boycott de Yahoo, qui « fournit dans son site un cadre d’accueil pour les sites nazis ». Le MRAP, dans un communiqué, « appelle les internautes à ne plus utiliser les services de cette société » et « les pouvoirs publics et les administrations à donner des consignes dans les services, dans les établissements scolaires, afin que les services de Yahoo ne soient plus utilisés ». (…)
http://www.journaldunet.com/AFP/000801yahoo.shtml

Fichiers partagés, mais tarifés
Le logiciel MojoNation offre une alternative aux fans de Napster.. Il les transforme au passage en cyber-marchands, dotés d’une monnaie virtuelle.
Sur Transfert :
http://www.transfert.net/fr/techno/article.cfm?idx_rub=89&idx_art=1288
Sur Wired :
http://www.wired.com/news/technology/0,1282,37892,00.html?tw=wn20000801

Delanoe part en campagne … contre AltaVista
Le candidat socialiste a obtenu gain de cause contre une société
qui utilisait son nom pour promouvoir un site porno. Il se retourne
maintenant contre le moteur de recherche d’Altavista.
http://www.transfert.net/fr/cyber_societe/article.cfm?idx_rub=87&idx_art=1281

l’Europe prépare ses cyber-flics
Les quinze pays de l’Union européenne adopteront des mesures contre la cyber-criminalité en septembre prochain, reprenant à leur compte un projet du Conseil de l’Europe particulièrement répressif.
http://www.transfert.net/fr/cyber_societe/article.cfm?idx_rub=87&idx_art=1284


 Hebergeurs de sites et la loi Bloche
Le Conseil constitutionnel a déclaré, jeudi, contraire à la Constitution une
disposition de la loi (…)
DaLinuxFrenchPage  28/7/00
http://linuxfr.org/news/

ClipRezo, rendez-vous des hébergeurs-usagers
La nouvelle association compte donner de la visibilité à << tous les projets
d’hébergement largement pilotés par les utilisateurs >>.
http://www.zdnet.fr/actu/inte/a0015304.html?nl

Données personnelles : les titans du net se mobilisent
AOL, Intel, Microsoft… 12 compagnies ont donné plus de 300 000 $ une
campagne civique : la protection des données personnelles des internautes.
http://www.zdnet.fr/actu/inte/a0015292.html?nl

Freedom, un code ouvert pour naviguer caché
Zero-Knowledge Systems a mis en ligne le code source de Freedom, un logiciel
qui permet des navigations anonymes sur l’internet.
http://www.zdnet.fr/actu/logi/a0015305.html?nl

Big Brother souleve l’ire du net
La RIP Bill, qui prévoit de mettre l’Internet anglais sous haute
surveillance électronique, est contestée par la quasi-totalité des acteurs
du high-tech britannique.
http://www.transfert.net/fr/cyber_societe/article.cfm?idx_rub=87&idx_art=125
7

Carnivore : Circulez, ya rien à voir !
Le FBI refuse que le code source de Carnivore, son vaste
système de surveillance des mails, soit divulgué au grand
public comme le réclamaient des associations. Mais il sera
étudié de près par des instances indépendantes.
http://www.transfert.net/fr/cyber_societe/article.cfm?idx_rub=87&idx_art=125
8


Mobilisation accrue contre les « dérives » de la loi sur la responsabilité des hébergeurs
La loi qui détermine la responsabilité des hébergeurs de sites internet suscite une mobilisation d’internautes français décidés à prévenir les « dérives » de son interprétation. (…)
JDN 27.07.00
http://www.journaldunet.com/AFP/000726hebergeurs.shtml


Les débuts d’un Internet sous contrôle
Etats et marchands ont le même intérêt à identifier les internautes.
Par Florent Latrive – Liberation 25.07.00
<http://www.liberation.fr/quotidien/semaine/20000725marv.html&gt;

Yahoo! ne veut pas couper le cordon
Décision le 11 août dans l’affaire des enchères d’objets nazis sur le site américain de la firme.
Par Laure Noualhat – Liberation 25.07.00
<http://www.liberation.fr/quotidien/semaine/20000725maru.html&gt;

Vent de censure sur le web francais
L’hébergeur chez.com a pris l’initiative de fermer, pour atteinte à la propriété intellectuelle, un site pastiche. L’auteur lance une pétition sur le Web.
<http://www.transfert.net/fr/cyber_societe/article.cfm?idx_rub=87&idx_art=1232&gt;

Comment décider qu’un inconnu a moins de droits sur son nom qu’une personne publique ?
Après s’être intéressée aux litiges sur les noms de domaine portant sur des marques, l’OMPI (Organisation mondiale de la propriété intellectuelle) veut élargir son champ de compétences aux noms propres. Explications de son directeur adjoint, Francis Gurry.
<http://www.transfert.net/fr/cyber_societe/article.cfm?idx_rub=87&idx_art=1233&gt;

Transparence pour les sites publics américains
La Chambre des représentants a approuvé un amendement qui prévoit d’astreindre les sites publics à révéler publiquement les informations collectées sur leurs visiteurs. (CNET)
<http://www.transfert.net/fr/revue_web/article.cfm?idx_rub=94&idx_art=1234&gt;


La perte inéluctable des libertés sur internet
(iMédecin.com – News)
Il est courant de parler de liberté et d’anonymat sur internet, même si certains s’employent de (…)
http://www.imedecin.com/articlesnet/00/07/25/2221202.phtml

PLUS QUE 5 JOURS
Tous les internautes sont appelés à participer à la cyber-élection du directoire de l’ICANN, organisme de gouvernance mondiale de l’internet, recommande l’AFNIC, l’organisme français d’attribution d’adresses électroniques, qui déplore la faible mobilisation des surfeurs français. L’élection se déroulera du 20 septembre au 1er octobre 2000. Tout internaute dispose d’un droit de vote, en tant que « citoyen du monde », à condition de s’être préalablement inscrit sur la liste électorale. La demande de carte d’électeur s’effectuant, jusqu’au 31 juillet, sur le site web de l’ICANN.
<https://members.icann.org/&gt;

Le FBI a dû s’expliquer devant les députés américains sur son système d’interception des messages, Carnivore
(…)Le système Carnivore filtre le flux électronique au rythme de 1 million de e-mails à la seconde.(…)
Les Echos 06.07.00
<http://www.lesechos.fr/hightech/article/MUL_760005.htm&gt;

U.S.: Carnivore Fears Overblown
The FBI’s Net-snooping system, designed to trace e-mail from criminal suspects, is just a ‘small-scale’ device, U.S. officials insist at a House Judiciary subcommittee hearing.
http://www.wired.com/news/politics/0,1283,37744,00..html?tw=wn20000725


Une nouvelle structure devrait naître des cendres d’Altern.org

[T. K. – Les Echos 25.07.00]
Suite à la décision de Valentin Lacambre de fermer son site d’hébergement Altern.Org, des projets de communautés virtuelles s’organisent sur Internet. Ils devront parvenir à se conformer à la loi sur la liberté de communication tout en gardant l’esprit « Altern ».

L’Internet français est décidément très vivace. Moins d’un mois après l’annonce de la fermeture définitive d’Altern.org, la succession s’organise dans le plus pure esprit d’Internet. Altern.org était depuis 1994 un hébergeur non-marchand de pages personnelles qui a alimenté la chronique judiciaire. Principale cause de la chute de l’hébergeur : un site qu’il abritait avait diffusé des photos d’Estelle Hallyday nue. L’arrêt de la cour d’appel de Paris (10 février 1999) avait donné lieu à une innovation jurisprudentielle avec un premier pas en direction de la responsabilité des professionnels de l’Internet. Sorti d’un rôle technique de fournisseur d’hébergement, Altern.org avait été reconnu responsable du contenu qu’il diffusait. Le fait d’assurer l’anonymat des sites qu’il hébergeait l’avait rendu, aux yeux de la cour, principal responsable de ce qui était diffusé, à l’instar d’un directeur de la publication en matière de presse.

Cette affaire, bien que retentissante, n’a été que le début d’une longue série de procédures qui n’ont pas encore toutes été tranchées. C’est dans cette ambiance que Valentin Lacambre, fondateur et gérant de ce serveur Web, avait décidé le 28 juin d’arrêter ses activités, le jour même du vote définitif de la loi sur la liberté de communication par l’Assemblée nationale. Les 15.000 sites revendiqués par l’hébergeur se sont retrouvés du jour au lendemain fermés au public. La relève, qui s’organise à travers les pages Internet et les forums de discussion, cherche une structure capable de réunir tous les internautes partageant l’esprit « Altern », entre liberté d’expression et respect de l’anonymat.

Mais ils devront dorénavant compter avec la nouvelle loi sur la communication. Celle-ci dispose notamment que les hébergeurs sont tenu d’empêcher la diffusion de tout contenu illicite s’ils ont été saisis par la justice ou un tiers dans ce sens. Dans le cas contraire, ils seraient reconnus « pénalement ou civilement responsables ». De plus, ceux-ci devront « détenir et conserver les données de nature à permettre l’identification » des créateurs de pages Web. Face à ce dispositif légal, deux « cyberchapelles » se sont constituées au fil des forums.

Le site Lautre.net préconise de continuer sur les traces d’Altern.org c’est-à-dire avec indépendance, gratuité et sans censure.

Le site d’hébergement s’organiserait autour d’un collectif de consommateurs qui financeraient eux-mêmes leur hébergement, le coût par hébergé baissant avec le nombre de participants. Selon les concepteurs de ce projet, 2.000 sites hébergés demanderaient une contribution de 20 francs par site et par an. Un autre projet avec une vision plus organisée et coopératrice qui permette de faire fleurir des petits serveurs. Des clones à une échelles plus petite d’Altern.org. Finalement, ces deux tendances ont décidé de créer  un Comité de liaison d’information et de promotion. Son but est d’offrir toutes les informations à ceux qui veulent monter leur site d’hébergement. Il intègre les principales dispositions de la loi sur la liberté de la communication.

T. K.
Les Echos 25.07.00


Ironie de l’histoire, c’est sous un gouvernement socialiste et sous les coups d’une loi initiée par un militant actif de l’Internet, Patrick Bloche, que le service gratuit d’hebergement de sites ALTERN aura ete assassiné.

Kanaky Online est hébergé chez ALTERN depuis 1995, nous allons devoir nous mettre à la recherche d’un nouvel espace d’expression libre et non pollué par la pub sur Internet….. mais aussi à l’abri des attaques judiciaires que désormais n’importe qui peut déclencher contre nous, sur la base d’une simple phrase de Christian Cranois (incitation à la haine raciale) ou de Waia Wright (incitation au meurtre)… pensez y dans vos prochaines communications sur la liste.

C’est plus que la fin d’une époque, c’est une regression, une reprise en main d’un réseau libertaire par les gros intérêts commerciaux.

Nous reprenons donc le maquis, attendez vous à voir resurgir bientot Kanaky Online sur un serveur FREENET ou bien PUBLIUS, l’expatriation aux Bahamas n’étant pas une solution…..

Altern ferme définitivement

[TRANSFERT : L’affaire Altern      par  Jean-Marc Manach mis en ligne le 7 juillet 2000]

Altern.org, hébergeur gratuit et indépendant, vient de fermer, victime d’un amendement qui avait été initialement inséré dans la « loi sur la liberté de communication » pour le protéger. Fin d’une époque.

Altern, c’est fini.

Valentin Lacambre, responsable du service d’hébergement gratuit (et sans pub !) altern.org, ne rouvrira pas ses portes. Après avoir consulté divers conseillers et avocats, Lacambre a décidé d’interrompre ses activités d’hébergeur : 48 000 sites Web sont désormais en rade. Seuls demeurent les services annexes : dès demain il sera possible de créer un email@altern.org et d’avoir son propre nom de domaine pour 100 F par mois.

Mais la grande époque d’Altern est terminée et la raison écrite en toutes lettres sur la page d’accueil : « Le service d’hébergement gratuit altern.org est fermé pour des raisons légales. » C’est la première victime de la nouvelle la loi sur la liberté de communication, votée le 28 juin dernier.

Hébergeur = indicateur ?

Valentin Lacambre avance plusieurs raisons pour justifier l’interruption d’Altern (lire l’interview de Valentin Lacambre « La loi sur la liberté de communication est une loi liberticide » dans le message suivant). Au premier rang, le statut d' »auxiliaire de la justice » qu’il estime devoir désormais endosser : « Un service d’hébergement commercial peut continuer à exister en acceptant son nouveau rôle d’indic’. En revanche, le service altern.org, dont l’objectif est de promouvoir l’usage de l’expression publique, n’a plus aucun sens. L’obligation d’identification préalable et de transmission au parquet permettra à toute personne influente d’être tenue informée des activités et identités de ses contradicteurs. » La dernière déclaration de Catherine Tasca à l’Assemblée nationale (lire Altern ferme ses portes ) sur les interprétations possibles de l’amendement Bloche (lire La loi sur les hébergeurs est adoptée ), voté le 28 juin dernier, semble indiquer que les hébergeurs se doivent, dès qu’ils sont instruits d’une plainte, de la « transmettre au procureur de la République accompagnée des noms, prénoms et domiciles des auteurs mis en cause ».

Le ping-pong jurisprudentiel

Le créateur d’Altern dénonce, d’autre part, le flou entourant la notion de « diligence appropriée » dont doivent faire preuve les hébergeurs. Le manque de définition claire oblige à se conformer à la jurisprudence en cours. Or, celle-ci n’arrête pas de changer au gré des juges, des affaires et des chambres, et a été abondamment dénoncée par l’association IRIS (Imaginons une réseau Internet solidaire) (voir « Arrêtons le ping-pong jurisprudentiel et législatif ! » ). Ainsi, l’arrêt rendu le 8 juin 2000 par la cour d’appel de Versailles dans l’affaire opposant Linda Lacoste à Multimania interprète la notion de « diligences appropriées » comme une obligation faite à l’hébergeur d’ »opérer un contrôle actif des contenus hébergés en faisant des sondages ». Et la victoire de Multimania repose sur le fait que la société a engagé deux personnes pour effectuer une veille sur les contenus hébergés. Un luxe que Valentin, « petit artisan » ne disposant pas de moyens industriels, ne peut s’autoriser.

Un tiers de son chiffre d’affaires en frais judiciaires

Enfin, la fermeture d’Altern s’explique aussi par la dizaine de poursuites judiciaires dont il a été l’objet. L’hébergeur en est ainsi arrivé à dépenser un tiers de son chiffre d’affaires en procédures judiciaires, soit environ 300 000 F. Un chiffre dérisoire à l’échelle d’un groupe comme Lagardère (Club-Internet) ou France Télécom (Wanadoo), mais insurmontable pour un « petit » comme Valentin Lacambre.

Les supporters de ce dernier doivent néanmoins garder espoir. Deux pétitions continuent de circuler : celle de Vos Papiers, initiée par des proches d’altern.org, et celle d’IRIS, qu’ont déjà co-signé un grand nombre de collectifs français et étrangers. D’autre part, un projet de création d’une mutuelle d’internautes, ainsi qu’une coopérative d’hébergeurs, sont à l’étude du côté des défenseurs de l’Internet non-marchand. Il s’agirait de prendre collectivement en charge les risques et devoirs d’un système indépendant d’hébergement pour que l’aventure d’altern.org ne reste pas sur cette fin. Valentin s’est engagé à leur apporter son soutien, à la fois logistique et technique. Un rideau qui se ferme, un autre qui s’entrouvre ?

http://www.transfert.net/fr/cyber_societe/article.cfm?idx_rub=87&idx_art=11 51


Suite aux récentes législations (Amendement Bloche vote le 28 Juin 2000) et les décisions des tribunaux (Affaire UEJF, LICRA, DELHEZ,MULTIMANIA), Valentin Lacambre a décidé de fermer préventivement l’accès à tous les serveurs hébergés gratuitement sur son serveur communautaire ALTERN.

En conséquence, Kanaky Online n’est plus accessible.

Une autre solution d’hébergement est à l’étude… mais si les conséquences de la loi du 28 juin s’étendent, il sera de plus en plus difficile de trouver des espaces contestataires sur le Net.

Pour plus d’informations: <http://lantre.org/vospapiers&gt;

Déclaration de Valentin Lacambre:

« Je ne m’attendais pas à ce que le texte soit voté en l’état. Je n’ai aucune envie de me retrouver lundi avec 3 ou 4 huissiers devant ma porte. De toute façon je n’ai pas d’argent. Je ne veux pas aller à l’encontre de cette législation.

Je m’interroge également sur la portée de l’obligation qui est ainsi faite aux fournisseurs d’accès. Dois-je vérifier les déclarations d’identité des éditeurs de pages perso? Dois-je leur demander une copie de leur carte d’identité? Je ne me sens pas l’âme policière. De toute façon nous disposions déjà de moyens d’investigation pour identifier les auteurs de sites avec la conservation des données de connexion qui permettent de connaître l’ordinateur de la personne en cause. En fait je ne me vois pas moi personne physique gérer un fichier de 30.000 personnes. »

« Je ne sais pas si je vais pouvoir continuer l’hébergement, j’attends encore quelques jours pour recueillir entre l’avis de mes avocats et demain je pars rejoindre quelques autres personnages étranges comme moi à Millau dans le Larzac. J’espère également pouvoir aller me baigner et pour le reste on verra la semaine prochaine. »

Texte de la loi votée le 28 juin:
———————
> Article 1er

> « CHAPITRE VI
>
> « Dispositions relatives aux services de communication en ligne autres
que de correspondance privée »
>
> « Art. 43-7 Les personnes physiques ou morales dont l’activité est
d’offrir un accès à des services de communication en ligne autres que
> de correspondance privée sont tenues, d’une part, d’informer leurs
> abonnés de l’existence de moyens techniques permettant de restreindre
> l’accès à certains services ou de les sélectionner, d’autre part de
> leur proposer au moins un de ces moyens.
>
> « Art. 43-8.-Les personnes physiques ou morales qui assurent, à
> titre gratuit ou onéreux, le stockage direct et permanent pour mise à
> disposition du public de signaux, d’écrits, d’images, de sons ou de
> messages de toute nature accessibles par ces services, ne sont
> pénalement ou civilement responsables du fait du contenu de ces
> services que :
>
> « -si, ayant été saisies par une autorité judiciaire, elles n’ont pas
> agi promptement pour empêcher l’accès à ce contenu ;
>
> « -ou si, ayant été saisies par un tiers estimant que le contenu
> qu’elles hébergent est illicite ou lui cause un préjudice, elles n’ont
pas procédé aux diligences appropriées.».
>
> « Art. 43-9 – Les prestataires mentionnés aux articles 43-7 et
> 43-8 sont tenus de détenir et de conserver les données de nature à
> permettre l’identification de toute personne ayant contribué à la
> création d’un contenu des services dont elles sont prestataires.
>
> Ils sont également tenus de fournir aux personnes qui éditent un
> service de communication en ligne autre que de correspondance privée
> des moyens techniques permettant à celles-ci de satisfaire aux
> conditions d’identification prévues à l’article 43-10.
>
> Les autorités judiciaires peuvent requérir communication auprès des
prestataires mentionnés aux articles 43-7 et 43-8 des données mentionnées au
premier alinéa. Les dispositions de
> l’article 226-17, 226-21 et 226-22 du code pénal sont applicables au
traitement de ces données.

> « Un décret en Conseil d’État, pris après avis de la Commission Nationale de
l’Informatique
et des Libertés,  définit les données mentionnées au premier alinéa et
détermine la durée et les modalités de leur conservation ».
>
> « Art. 41-10 – Les personnes dont l’activité est d’éditer un
> service de communication en ligne autre que de correspondance privée
> tiennent à la disposition du public :
>
> – s’il s’agit de personnes physiques, leurs nom, prénom et domicile ;
>
> – s’il s’agit de personnes morales, leur dénomination. ou leur raison
> sociale et leur siège social ;
>
> -le nom du directeur ou du codirecteur de la publication et, le cas
> échéant, celui du responsable de la rédaction au sens de l’article
> 93-2 de la loi n° 82-652 du 29 juillet 1982 sur la communication
> audiovisuelle ;
>
> -le nom, la dénomination ou la raison sociale et l’adresse du
> prestataire mentionné à l’article 43-8.
>
> II. Les personnes éditant à titre non professionnel un service de
> communication en ligne autre que de correspondance privée peuvent ne
> tenir à la disposition du public, pour préserver leur anonymat, que le
> nom, la dénomination ou la raison sociale et l’adresse du prestataire
> mentionné à l’article 43-8 sous réserve de lui avoir communiqué les
> éléments d’identification personnelle prévus au I du présent
> article. »


From: yvan <ybeuarg@yahoo.com>
To: activisme@lantre.org
Subject: [activisme] Bon finalement je le balance sur la liste

Je lui avait d’abord envoyé Áa en privé mais le contenu du site de temps réels pue tellement la condescendance que je le balance ici. Désolé pour ceusses qu’en ont rien à faire…

— maurice ronai <ronai@cybercable.fr>
> Je suis chercheur. > J’anime les travaux de temps reels, la section virtuelle du Parti socialiste.

no comment… 😦

Pour le reste, que je rajoute plus bas pour celles/ceux qui ont pas sauvé ce concentré de conneries bourinnes.

Disons que je tiens à rajouter que la liberté d’expression c’est aussi, et à la limite surtout pouvoir s’attaquer à l’état et ses satellites/clients etc. (tiens rebonjour total). Justement parce que l’état c’est pas un outil de régulation neutre et que les petits filous en tout genre cherchent justement à avoir prise sur les centres de pouvoir pour asseoir leur puissance et qu’en France l’état est partout ou presque et archi puissant sur les cytoyen-nes (pour un pays « démocratique et civilisé » s’entend).

Moi je veux continuer à pouvoir dire que la justice est une merde quand elle vire le procureur machin chose juif de vitrolles et que personne réagit sauf trois gauchos hystériques, que la république est une merde quand elle bétonne la vallée d’aspe et que je vois pas pourquoi ya secret militaire autour de l’épave de l’erika et que les militaires dépolueurs refusent de bosser avec les bénévoles pour pas etre responsable en cas d’accident si dans ce bateau c’est du pétrole et pas des déchets bizarres et hyper toxiques. Et Áa, Áa passera pas sur le net en cas de régulation d’état sur la question, forcément! Ou alors sporadiquement et donc personne y croira/aura possibilité de consulter l’info.

Je peux rajouter la lutte contre la cogema, le role de l’armée franÁaise au rwanda, en centrafrique, pasqua ricard et la french connection, les faux électeurs RPR, MNEF etc., la politique en corse, le soutient à hassanII et autres ordures dictatoriales pour la politique extérieure. Pour l’intérieure, les sans papiers de lille qui sont en train de crever comme les derniers des animaux (tiens rebonjour le PS et les logiques politiciennes du « moins pire »), les extraditions de militant(e)s basques au nom de la lutte antiterroriste qui font plus penser que les juges voient les basques comme une « race uniforme et terroriste » bonne à finir dans les mains des milices espagnoles, les conditions inaceptables d’incarceration de plein de gens qui le méritent pas même si ce sont des abruti(e)s type Action directe, Emgan (attentats bretons/basques, un état concurent, on y revient), consommateurs-trices revendeurs(euses) de drogues qui guériraient mieux à sucer des barreaux? l’article L630 sur les drogues justement qui empêche tout débat/prévention sur les drogues, la politique de complicité avec les empoisonneurs vendeurs de tabac ou de médicaments, la révision historique et politique (dans le mauvais sens du terme) à l’école, les cadeaux d’état à seillières avec les hauts fourneaux de l’est, le silence poli autour de l’amiante etc. etc. etc. après Áa va devenir lourd à lire et faut détailler plus que ces « grandes causes » bien connues de tout le monde donc je cesse l’énumération.

L’état ce n’est pas l’ami ni le « serviteur » du peuple et il n’est au service de personne sauf du plus fort à être au centre de rapports de force en tous genres au sein de la société.

Voila pourquoi non seulement il faut pas de lois liberticides, pas de lois imposant de bureaucratie aux hébergeurs qui devront petit à petit devenir des « gros et capitalistes » ou alors disparaitre sous les contraintes en tous genres (je pense aux auberges de jeunesse ou aux centres de vacances populaires qui sont morts eux aussi de régulations en régulations lourdingues… intenables par des « alternatifs ») mais pas de loi du tout ni d’indentification concernant le seul espace de liberté de la planette.

Je me souviens de cet étudiant turc emprisonné ya deux trois ans et torturé parce qu’il avait dit du mal de la police de son pays. Ya sans doute un max d’autres exemples. Perso je trouve que Áa permet de nouer des contacts intéressants l’anonymat, par exemple en Chine comme dans dans les pas d’o˘ rien ne sort et o˘ la population vit des trucs de pire en pire (toxicomanie galopante en chine, travail forcé etc.) même si c’est pas suffisant, pas la panacée…

L’internet doit rester licencieux parce que Áa apporte beaucoup plus de bénéfices que de problèmes, de toutes manières tout de monde sait qu’on trouve tout et n’importe quoi sur le net non? C’est assez ressaÁé par les médias sensationnalistes… Le problème est plus alors qu’on nous élève dans le culte de l’expert et dans un net manque d’esprit critique, l’état à peur pour ses veaux? Peur de perdre le contrôle des veaux? Peur qu’il existe quelque chose incontrôlable, Áa rammène à la peur de l’accident incontrôlable… vachement freudien comme truc 🙂

En tous cas Maurice Ronai vos opinions et jugements tranchants méprisants, berk! 😦 Dire que l’état c’est pas la panacée c’est pas voir des complots partout, j’entends régulièrement ce genre de discours condescendants de merde, dernièrement de la part des Attac Nantes, les mêmes qui s’empressent de diluer et ralentir toutes actions contre total et la marée noire au sein même des collectifs parce qu’il faut « ménager les politiques parce qu’on en a besoin contre de villier » (tient, retour du PS dans nos sales petites histoires).

L’action total prend 15%, ils ne verseront jamais un centime de leurs 22milliards de bénefs pour indemniser les personnes qui vont tout perdre dans l’affaire (les plus petits comme d’hab’), pour protéger les littoraux, la transparence sera faite comme d’hab trop tard pour vraiment avertir les populations, ce sera un ou deux bouquins « éclairés » pour mettre au courant les quelques fous/folles qui lisent sur la poltique… ya plus un oiseau sur la cote sauvage qui fut splendide et o˘ j’adorais me balader, c’etait beau, mouillé, pas bétonné.

Bon j’arrête ma diatribe d’anarchiste qui s’éloigne du sujet sur la fin et devient épidermique, mais vous êtes définitivement trop con cher monsieur! c’est pour Áa que je romps mon silence poli sur cette liste, marre d’entendre toujours les mêmes bêtises des mêmes néo aparatchiks très contents d’eux mêmes.
Pas cordialement du tout

Yvan de Nantes


Compilation Séant

Salut tout le monde,
Je viens de me plonger dans le compte-rendu de la séance du Sénat. J’ai tenté d’en faire une petite compilation, c’est-à-dire ce qu’est le nouveau texte de la loi.
J’insiste sur un point: je ne suis pas juriste, alors je vous demande de prendre cette compilation avec beaucoup de précautions. Ne l’utilisez pas telle quelle pour partir sur un nouvelle croisade. Il faudrait auparavant l’avis de spécialistes du processus législatif.
J’ai adopté les conventions typographiques suivantes (désolé si votre butineur ne récupère pas ces mise en forme correctement…):
– en gras: ce qui constitue la nouvelle version du texte,
– entre crochets (et en maigre): ce qui a été supprimé par rapport à la précédente version.
Par ailleurs, dans le compte-rendu, il y a un embrouillamini: il est évoqué l’adoption des amendements 107 et 108, alors que les débats ont porté sur des amendements 7 et 8. Je les ai donc tout de même inclus, tout à la fin du texte: l’amendement 7 (supposé 107) est entre triples-crochets et supprime la mention "pour préserver leur anonymat", l’amendement 8 (supposé 108) est tout à la fin et concerne le rétablissement (à un autre endroit de la loi) de la peine de 25000 francs.
Amicalement,
ARNO*
Dispositions relatives aux services de communication en ligne [autres que de correspondance privée]
Article 43-6-1. – Les personnes physiques ou morales dont l’activité est d’offrir un accès à des services de communication en ligne [autres que de correspondance privée] sont tenues, d’une part, d’informer leurs abonnées de moyens techniques permettant de restreindre l’accès à certains services ou de les sélectionner, d’autre part, de leur proposer au moins un de ces moyens.
Article 43-6-2. – Les personnes exerÁant l’activité de prestataire de services d’accès à des services de communication en ligne ou d’hébergement de tels services peuvent être tenues pénalement ou civilement responsables du fait du contenu de ces services:

[Les personnes physiques ou morales qui assurent, à titre gratuit ou onéraux, le stockage direct et permanent pour mise à disposition du public de signaux, d’écrits, d’images, de sons ou de messages de toute nature accessibles par ces services, ne sont pénalement ou civilement responsable du fait du contenu de ces services que:]

– si, ayant été saisies par une autorité judiciaire, elles n’ont pas agi promptement pour empêcher l’accès à ce contenu ;
– ou si, ayant eu connaissance du caractère illicite ou préjudiciable à un tiers d’un contenu dont elles assurent l’hébergement, elles n’ont pas accompli les diligences appropriées.
[- ou si, ayant été saisies par un tiers estimant que le contenu qu’elles hébergent est illicite ou lui cause un préjudice, elles n’ont pas procédé aux diligences appropriées.]
Article 43-6-3. – Les prestataires de services mentionnés aux articles 43-6-1 et 43-6-2 sont tenus de détenir et de conserver les données de nature à permettre l’identification de toute personne ayant contribué à la création du contenu de services de communication en ligne [d’un contenu des services dont elles sont prestataires.]
Les autorités judiciaires peuvent requérir communication auprès des prestataires mentionnés aux articles 43-6-1 et 43-6-2 des données men-tionnées au premier alinéa. Les dispositions des articles 226-17, 226-21 et 226-22 du Code pénal sont applicables au traitement de ces données. Un décret en Conseil d’…tat, pris après avis de la Commission nationale de l’informatique et des libertés, définit les données mentionnées au premier alinéa et détermine la durée et les modalités de leur conservation.
[Ils sont également tenus de fournir aux personnes qui éditent un service de communication en ligne [autre que de correspondance privée] des moyens techniques per-mettant à celles-ci de satisfaire aux conditions d’identification prévues à l’article 43-6-4. Sans préjudice de l’application éventuelle des dispositions de l’ar-ticle 226-22 du Code pénal, le fait d’utiliser les données mentionnées au premier alinéa à des fins autres que de répondre à des demandes des autorités judiciaires qui peu-vent en requérir communication au-près des prestataires mentionnés aux articles 43-6-1 et 43-6-2 est puni des peines prévues à l’ar-ticle 226-21 du Code pénal. Un décret en Conseil d’…tat dé-finit les données mentionnées au premier alinéa et détermine la durée et les modalités de leur conser-vation.]
Article 43-6-4. – I. – Les personnes dont l’activité est d’éditer un service de communication en ligne [autre que de correspondance privée] tiennent à la disposition du public :
– s’il s’agit de personnes physiques, leurs nom, prénom et domicile;
– s’il s’agit de personnes morales, leur dénomination ou leur raison sociale et leur siège social;
– le nom du directeur ou du co-directeur de la publication [et, le cas échéant, celui du responsable de la rédaction] au sens de l’article 93-2 de la loi n∞ 82-652 du 29 juillet 1982 sur la communication audiovisuelle;
– le nom, la dénomination ou la raison sociale et l’adresse du prestataire mentionné à l’article 43-6-2.
II. – Les personnes éditant à titre non professionnel un service de communication en ligne autre que de correspondance privée peuvent ne tenir à la disposition du pu-blic, [[[pour préserver leur anonymat,]]] que le nom, la dénomination ou la raison sociale et l’adresse du prestataire mentionné à l’article 43-6-2, sous réserve de lui avoir communiqué les éléments d’identification personnel prévus au I.

————-

II. – Après l’article 79-6 de la même loi, il est inséré un article 79-7 ainsi rédigé :
Est puni de trois mois d’empri-sonnement et de 25 000 F d’amende le fait, pour une personne physique ou le dirigeant de droit ou de fait d’une personne morale exerÁant l’activité d’éditeur de service de communication en ligne, de tenir à la disposition du public ou de communiquer à un prestataire technique, en application de l’article 43-6-4, de faux éléments d’identification des personnes mentionnées aux deuxième, troisième et quatrième alinéas du I du même article.
Les personnes morales peuvent être déclarées pénalement responsables de cette infraction. Les peines encourues par les personnes morales sont :
– l’amende, suivant les modalités prévues par l’article 131-38 du Code pénal ;
– les peines complémentaires pré-vues aux 2∞), 4∞) et 9∞) de l’article 131-39 du Code pénal.
B) En conséquence, faire précé-der le début de cet article de la mention : ´ I. – ª.

Le Scarabée: http://www.scarabee.com

IDENTIFICATION OBLIGATOIRE DES INTERNAUTES : LE RÉSEAU VOLTAIRE S’INTERROGE SUR LES PRESSIONS ÉCONOMIQUES EXERCÉES SUR LES PARLEMENTAIRES

L’Assemblée nationale devrait adopter en dernière lecture, le mercredi 28 juin 2000, le projet de loi sur la liberté de communication. Au cours de la navette parlementaire, ce projet, essentiellement consacré au secteur audiovisuel, a été enrichi d’un étrange amendement relatif à l’Internet.

Unanimement, les associations de défense des Droits de l’homme, dont le Réseau Voltaire, ont dénoncé le caractère liberticide de cet amendement, qui vise à rendre obligatoire l’identification préalable des utilisateurs de ce nouveau moyen de communication. De leur côté, les associations d’internautes ont souligné que cette disposition était techniquement inutile. Pourtant l’amendement n’a pas été retiré. On peut donc légitimement s’interroger sur les mobiles réels de ce maintien.

En apparence, le projet de loi n’a d’autre but que de lutter contre les délits commis par des néo-nazis et des pédophiles sur le Net. En réalité, il sert de puissants intérêts industriels. La loi contraindra les internautes à remplir un formulaire d’identification qui leur sera remis par la société d’accès au Net auxquels ils auront recours, et qui sera conservé par ces sociétés à l’attention de la Justice. Mais la loi ne protégera que les données d’identification indirecte (numéro IP et heures de connexion), paradoxalement elle n’interdira pas à des industriels peu scrupuleux de détourner les données d’identification directe (nom, prénom, adresse) à des fins commerciales.

En cette période de financement de pré-campagne électorale, et compte tenu de la valeur économique de ces fichiers, le Réseau Voltaire s’interroge sur les moyens de persuasion dont disposent certains industriels auprès de parlementaires pour faire adopter ces dispositions.


J’espère que ce message est un faux. Car – outre l’absence totale de maîtrise de l’orthographe – il est navrant de voir un élu chargé de la question à l’Assemblée Nationale répondre ainsi aux sollicitations de ses administrés…

Ci-joint la réponse de Jean-Marie Rausch au mail envoyé au travers de :
http://altern.vanasthali.com/publication.php3.

—– Original Message —–
From: « Jean-Marie Rausch » <jmr@mairie-metz.fr>
To: « Jerome Moinet » <jerome@moinet.org>
Sent: Sunday, June 25, 2000 12:19 PM
Subject: Re: Loi sur la communication audiovisuelle : amendement 43-6-4

A tous ceux qui m’inonde à propÙs du 43-6-4
REPONSE: Je vous en prie: arrêter d’engorger et de polluer mon ordinateur. Si vous continuez ainsi à bourrer ma boite à lettre, je changerai d’adresse et ne la publierrai plus. Merci.

JMR

« jmr@mairie-metz.fr »


L’industrie américaine soutient P3P, le projet de protection de la vie privée

L’industrie américaine soutient P3P, le projet de protection de la vie privée

JDN 23 juin 2000

http://www.journaldunet.com/AFP/000623p3p.shtml

Plusieurs groupes d’informatique soutiennent le projet de standard pour la protection de la vie privée sur internet, dit P3P, a annoncé mercredi son développeur, le World Wide Web Consortium (W3C), une organisation internationale de promotion de l’internet et de définition de ses standards. Le Projet pour une plate-forme de préférences des données privées (P3P) permettra à un internaute d’être informé de faÁon claire sur les pratiques de collection et d’utilisation de données privées par un site internet.

Ce standard, à l’état de projet depuis plusieurs années, pourrait voir ses premières applications l’an prochain selon le W3C. Le W3C a annoncé que les sites de sociétés comme celui du fabricant d’ordinateur IBM, du service en ligne America Online ou encore du groupe de produits de consommation Procter and Gamble étaient partiellement ou complètement compatibles avec ce standard. Des spécialistes de logiciels, comme Microsoft, et du marketing en ligne, comme Engage Technologies, ont présenté mercredi des exemples de fonctionnement de P3P.

La question du respect des données privées des internautes prend une importance grandissante aux Etats-Unis. La Commission fédérale du commerce a remis récemment au Congrès un rapport recommendant l’adoption d’une législation pourvoyant au manque de discipline des entreprises en la matière. A la différence de l’Europe, les Etats-Unis ont confié au marché le soin de s’auto-réguler pour respecter la vie privée des internautes. (AFP)

Yo!

Quelqu’un a t’il des précisions techniques sur P3P ?

Yann Legrand


[veille] Loi sur la communication 23.06.00

L’Assemblee nationale replace le citoyen au centre de la societe republicaine

Dans le cadre du projet de loi modifiant la loi relative a la liberte de communication, l’Assemblee nationale a adopte, le 15 juin 2000, en troisieme lecture, une nouvelle redaction des articles 43-6-1 a 43-6-4 relatifs aux obligations et responsabilites des prestataires techniques et des editeurs de services Internet.

<http://www.webfaster.net/inter_juin_23_6_2000.html>

Les internautes américains commencent à se méfier du e-commerce

Cette fois, il semble que les differents evenements du debut de l’annee (piratage des grands sites marchands americains, multitude de nouveaux virus, insecurite vis-à-vis des donnees personnelles, etc…) produisent leurs premiers effets negatifs sur les internautes americains. Un sondage commandité par l’Information Technology Association of America montre que 61 % des personnes interrogees sont inquietes du manque de securite sur le web et hesitent desormais a se lancer comme avant dans le commerce electronique. Une attitude suffisamment prise au serieux pour inquieter les autorites américaines, qui viennent de relancer – par des mesures spectaculaires – la lutte contre le cyber-crime (nouveaux programmes tres fortement finances) et accelerent la mise en place d’une reelle politique de protection des donnees privees des internautes.

Les Echos 23.06.00

Yann Le Gigan

« If privacy is outlawded, only outlaws will have privacy »


[veille]  Loi sur la communication 21.06.00

1 – La loi sur les hébergeurs dans le collimateur des associations

Mobilisées contre la version quasi-définitive de l’amendement Bloche sur la responsabilité des hébergeurs, les associations d’internautes sont soutenues par la Ligue des droits de l’Homme.

Transfert 21.06.00

<http://www.transfert.net/fr/cyber_societe/article.cfm?idx_rub=87&idx_art=1035&gt;



Yann San


[veille] Loi sur la communication 21.06.00

1 – Loi sur la liberté de communication†: réactions

Levée de boucliers contre le nouveau cadre juridique pour l’hébergement voté le 16†juin†2000 à l’Assemblée. Sauf à l’Afa.

http://www.zdnet.fr/actu/inte/a0014745.html?nl

  

Yann Le Gigan



Valentin, Tu te souviens de notre discussion sur « l’Atelier Weissrock » ? (cellule de veille technologique du groupe Paribas)  🙂

Dans le cadre du projet de loi modifiant la loi relative à la liberté de communication, l’Assemblée nationale a adopté, le 15 juin 2000, en troisième lecture, une nouvelle rédaction des articles 43-6-1 à 43-6-4 relatifs aux obligations et responsabilités des prestataires techniques et des éditeurs de services Internet.

L’AFA, l’association franÁaise des fournisseurs d’accès et de services Internet, se félicite que la dernière proposition d’amendement du député Patrick Bloche, assimilable au droit commun et ne comportant plus de sanctions pénales particulières, ait été adoptée. L’Assemblée nationale rappelle les principes simples qui étaient attendus : Le citoyen est l’entité fondatrice de la République, Internet accorde au citoyen le privilège d’une liberté d’expression collective inédite, L’identification est la contrepartie républicaine de cette liberté d’expression,

L’anonymat, par exemple celui des mineurs, n’en reste pas moins un droit essentiel, pouvant être levé à la demande des seules autorités judiciaires,

Les acteurs de l’Internet sont soumis aux mêmes règles que celles respectées par les autres acteurs de notre société.  Le texte adopté nécessitera en principe d’être explicité. En tant que représentante de l’industrie de l’hébergement grand public (600 000 sites au 15 avril), l’AFA s’engage à y participer au bénéfice d’Internet et de tous les citoyens.
(Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 20/06/2000)


Demon UK Yo !
J’ai retrouvé l’histoire de "Demon UK"…. et la position de l’AFA à l’epoque ..
(3 Avril 2000 ;-))

Yann Legrand


L’internet anglais menacé par une loi mal rédigée
Suite à l’affaire Demon, l’association anglaise des prestataires Internet, homologue de l’AFA, l’ISPA UK, met en garde l’industrie Internet anglaise. En 1996, le Royaume-Uni avait adopté le "Defamation Act" pour protéger les prestataires Internet contre les demandes abusives de coupure. En cas de diffamation, le Defamation Act prévoit que le prestataire Internet verra sa responsabilité dégagée s’il n’est pas l’auteur ou l’éditeur du contenu en cause, s’il a accomplit des diligences appropriées et s’il n’avait pas connaissance du contenu en cause. Un citoyen anglais s’est plaint auprès de Demon d’un message posté dans un newsgroup aux Etats-Unis qui le diffamait. N’étant ni l’auteur du message, ni gestionnaire du serveur d’origine, Demon a accusé réception de la plainte, mais n’a pas procédé à l’annulation du message. Appliquant le Defamation Act à la lettre, le juge en première instance a reproché à Demon de ne pas avoir annulé le message alors qu’il avait bien connaissance du contenu. Le prestataire Internet Demon s’est ainsi vu dans l’obligation de transiger avec son plaignant à hauteur de 150 000 F (+ frais de justice jusqu’à 2  million de F selon VNunet) pour un contenu auquel il était complètement étranger. L’AFA qui fait part de cette affaire espère que le législateur franÁais saura tenir compte des conséquences absurdes de la loi anglaise, pour éviter l’adoption d’un texte aussi néfaste en France.
(Christine Weissrock – Atelier Paribas – 3/04/2000)